Retour à la page du secteur lettres

Retour à la page d’accueil

 

SECTEUR : LETTRES ET LANGUES

NIVEAU D’ÉTUDES : ENSEIGNEMENT UNIVERSITAIRE

 

LINGUISTE ou

RÉDACTEUR(TRICE) PROFESSIONNEL(LE)

BACCALAURÉAT SPÉCIALISÉ B.A.

 

Consulte également la page d’informations sur les programmes pré-universitaires en lettres et langues

 

Et les infos concernant les programmes pré-universitaires en sciences humaines

 

Consulte également la description des professions suivantes :

Ainsi que la section "liens recommandés" à la fin de cette page (dont des vidéos d'étudiants en linguistique qui parlent de leur programme d'études et de spécialistes en linguistique qui parlent de leur travail).

 

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS :

 

En tant que linguiste; tu auras pour tâches d’effectuer la correction et la révision linguistique de documents de toutes sortes (livres, contrats, manuels d’utilisation ou d’entretien, manuels spécialisés, magazines, etc) afin qu’ils soient écrits dans une langue correcte. Tu vérifieras l’orthographe, la grammaire, la stylistique, la sémantique (sens des mots), etc.

 

Tu pourrais également être appelé(e) à effectuer d’autres tâches qui varient selon le milieu où tu travailleras :

 

En milieu scolaire : tu participeras à l’élaboration de programmes en enseignement du français comme langue maternelle ou comme langue seconde au primaire, au secondaire ou au collégial avec la collaboration de conseillers pédagogiques et d’enseignants.  En général, une maîtrise en linguistique, en didactique ou en mesure et évaluation en éducation est nécessaire. Prend note que le programme de linguistique ne permet pas d’obtenir le permis d’enseigner le français au secondaire. Consulte la page de Professeur de français langue maternelle au secondaire pour obtenir plus de renseignements sur cette profession.

 

Au sein de l’Office de la langue française : tu auras à participer à l’élaboration de banques de mots et de données linguistiques (banque informatique, dictionnaire, encyclopédie, publication spécialisée en linguistique, etc) de la langue française en y effectuant différentes recherches culturelles afin de pouvoir préciser le sens et la signification de mots. Une maîtrise en linguistique n’est pas obligatoire, mais recommandée si tu veux travailler dans ce secteur.

 

En traduction : même si ne seras pas traducteur(trice) proprement dit, tu pourras effectuer des tâches de traduction de divers documents généraux (livres, magazines, dépliants publicitaires, catalogues, etc) de l’anglais au français ou vice-versa si tu as suivi une formation plus poussée en langue anglaise. Si tu as suivi des cours de langues étrangères (espagnol, allemand, italien, portugais, etc) jusqu’au niveau avancé, il te sera également possible de traduire des documents généraux de la langue étudiée au français ou vice-versa. Par contre, la formation en linguistique ne permet pas de devenir membre de l’Ordre des traducteurs et interprètes agréés du Québec.

 

En industrie : tu pourras participer à élaborer des mots en tenant compte de la phonétique (prononciation) de ceux-ci pour la conception d’appareils de reconnaissance vocale utilisés en télécommunications, en sécurité ou pour venir en aide à des personnes handicapées. Tu seras également appelé(e) à effectuer de la recherche dans le domaine de la traduction automatique et de l’intelligence artificielle. Généralement, une maîtrise ou un doctorat en linguistique ou un diplôme en informatique ajouté au baccalauréat est nécessaire pour travailler dans ce domaine.

 

En milieu muséal ou archivistique : Dans ce domaine, on te demandera d’éclaircir et de trouver la signification de mots anciens inscrits dans de vieux documents d’archives (lettres, quotidiens, magazines, contrats de mariage, de naissance, de décès, etc) afin de permettre aux historiens d’authentifier ces documents et de préserver le patrimoine historique qu’ils peuvent apporter.

 

En français langue seconde : tu auras à enseigner le français auprès de non-francophones en leur apprenant les notions de base, intermédiaires ou avancés de la langue afin de leur permettre de parler, lire et écrire correctement le français. Tu pourras travailler au sein d’une école de langues, d’un carrefour d’intégration pour immigrants du Gouvernement du Québec, dans un collège, dans une université, etc. Prend note que le programme de linguiste ne permet pas d’obtenir le permis d’enseigner au primaire, au secondaire ou en éducation aux adultes.

Consulter la page de Professeur de français langue seconde et celle de Professeur d'anglais langue seconde pour obtenir des renseignements sur ces professions.

 

En tant que rédactrice ou rédacteur professionnel; tu pour tâches de concevoir, structurer, rédiger et réviser des textes en fonction des besoins et des objectifs de la clientèle.

 

Tu devras produire un travail d’écriture selon des objectifs et des critères déterminés par l’organisation ou l’entreprise cliente, en visant des publics cibles précis et à l’aide de ressources informationnelles appropriées : entrevues, analyse de la documentation disponible, recherches documentaires, etc.

 

Voici quelques exemples de documents dont l'expertise d'un(e) rédacteur(trice) est souvent nécessaire :

 

bail, cahier de charges, contrat (avec la collaboration d'un avocat), convention collective (avec la collaboration d'un conseiller en relations professionnelles), rapport annuel d'une organisation, slogan, discours, compte rendu, brochure ou guide d'informations, brochure publicitaire, documentation de logiciel, guide d'installation d'un appareil, guide de procédures et politiques d'une organisation, rapport d'expert (révision), site Web, etc.

 

APTITUDES ET QUALITÉS REQUISES :

-         Excellente maîtrise du français (surtout), mais aussi l’anglais parlés et écrits car tu effectuer des corrections et révisions linguistiques parfois complexes

-         Capacité d’analyse et de synthèse pour être en mesure de résumer efficacement des documents et aussi pour résoudre certains problèmes de lexicologie, de grammaire ou de stylistique

-         Bonne méthode de travail et sens de l’organisation pour planifier et organiser efficacement ton travail et ton temps (tu devras respecter des délais précis)

-         Facilité à utiliser les ordinateurs (logiciels de traduction, de traitement de textes et dictionnaires multimédias) car tu devras travailler régulièrement avec ces outils

-         Aptitudes et facilité à apprendre d’autres langues car tu pourrais être appelé(e) à rédiger ou réviser des textes dans des langues étrangères

-         Aptitudes au travail en équipe car tu auras à collaborer avec d’autres linguistes, des traducteurs et parfois des conseillers pédagogiques (milieu scolaire)

PROFESSIONS APPARENTÉES :

-        Agent(e) d’information

-    Agent(e) de communication

-        Agent(e) des relations publiques

-    Analyste de textes par ordinateur

-        Assistant(e) de recherche en linguistique (avec une maîtrise)

-    Chargé(e) des communications

-    Concepteur(trice) de logiciels de correction

-    Concepteur(trice) de logiciels de monitorage et d'analyse de textes

-    Concepteur(trice) de matériel didactique en apprentissage des langues

-    Concepteur(trice)-rédacteur(trice)

-    Conseiller(ère) en communication

-        Conseiller(ère) linguistique

-        Correcteur(trice) d’épreuves (en édition)

-        Correcteur(trice) linguistique

-    Directeur(trice) de la rédaction publicitaire (après expérience)

-    Interprète

-        Journaliste

-    Journaliste-chroniqueur(e)

-    Lexicographe

-    Lexicologue

-    Linguiste informaticien(ne)

-    Philologiste

-        Professeur(e) d’université en linguistique

-    Professeur(e) d'anglais langue maternelle au collégial

-    Professeur(e) d'anglais langue seconde au collégial

-        Professeur(e) de français langue maternelle au collégial

-        Professeur(e) de français langue seconde au collégial

-    Professeur(e) de langue étrangère

-    Recherchiste

-    Rédacteur(trice) administratif

-    Rédacteur(trice) commercial

-        Rédacteur(trice) publicitaire

-    Rédacteur(trice)-réviseur(e)

-    Rédacteur(trice) technique

-        Réviseur(e) linguistique

-    Réviseur(e) technique

-    Sous-titreur(euse)

-    Spécialiste de la reconnaissance automatique de la parole

-    Spécialiste du français

-    Terminologue

EMPLOYEURS POTENTIELS :

-        À ton propre compte (à contrat ou à la pige)

-    Agences de publicité et marketing

-        Centres d’archives (occasionnellement)

-        Collèges publics et privés

-        Commissions scolaires

-    Compagnies d'assurances

-        Écoles de langues

-        Écoles primaires et secondaires privées

-    Entreprises de développement de logiciels

-        Entreprises de télécommunications qui fabriquent des appareils de reconnaissance vocale

-   Gouvernement du Canada : Bureau de la Traduction, École de langues de la Fonction publique, Patrimoine Canaada, Commissaire aux langues officielles

-        Gouvernement du QuébecMinistère de la culture et des communications, Ministère de l'Immigration du Québec, Office de la langue française, Bibliothèque nationale du Québec

-    Grandes organisations

-    Magazines et journaux

-         Maisons d’édition

-         Musées (occasionnellement)

-         Universités

EXIGENCES DES EMPLOYEURS :

-        Polyvalence

-        Très bonne connaissance de l’informatique

-        La maîtrise est exigée

PLACEMENT :

 

Selon les données disponibles au 31 janvier 2017 :

 

Pour le Baccalauréat en linguistique :

 

Plus du deux-tiers des répondants(es), soit 61 % ont poursuivi leurs études au niveau de la maîtrise en linguistique, en traduction ou en sciences de l'éducation.

 

Parmi les répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail, seulement 26 % d'entre-eux ont obtenu un emploi relié à leurs études dont 60 % sont à temps complet.

 

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI À TEMPS COMPLET

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

100 10 6 61

Note 1 : taux de placement au niveau du baccalauréat comparable aux années précédentes (était de 21 % en 2015; 9 % en 2013; 23 % en 2011 et 40 % en 2009).

Note 2 : hausse du nombre de répondants(es) poursuivant des études supérieures par rapport aux années précédentes (était de 53 % en 2015; 50 % en 2013; 46 % en 2011 et 42 % en 2009).

Pour la maîtrise en linguistique :

 

Le placement est moyen, seulement 53 % des répondants(es) ont obtenu un emploi relié à leurs études dont la presque totalité sont à temps complet.

 

Quelques autres répondants(es), soit 33 % ont poursuivi leurs études au niveau du doctorat.

 

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI À TEMPS COMPLET

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

21 8 6 7

Note 1 : baisse assez importante du taux de placement par rapport aux années précédentes (qui était de 52 % en 2015; 75 % en 2013; 85 % en 2011 et 65 % en 2009).

Note 2 : hausse du nombre de répondants(es) poursuivant des études au doctorat en comparaison avec les années précédentes (était de 22 % en 2015; 25 % en 2013; 22 % en 2011 et 24 % en 2009).

Pour le Doctorat en linguistique :

(données de 2014 : plus récentes disponibles)

 

Le placement est bon, 57 % des répondants(es) ont obtenu un emp7loi relié à leurs études dont la totalité sont à temps complet.

 

Quelques autres répondants(es), soit 22 % ont poursuivi au stage postdoctoral.

 

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI À TEMPS COMPLET

NOMBRE EN STAGE POSTDOCT

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

9 4 4 2 0

 

Note : baisse du taux de placement par rapport aux années précédentes (était de 100 % en 2012; 77 % en 2010 et 75 % en 2007).

 

Source : Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur du Québec

 

SALAIRE :

 

Selon les données de 2017 :

 

Pour les données salariales des journalistes, consulte la page de journaliste

 

Pour les données salariales en relations publiques, consulte la page de relationniste

 

Pour les données salariales en animation culturelle, consulte la page d'animateur culturel

 

Pour les données salariales pour les enseignants au secondaire et en éducation aux adultes, consulte les pages de :

enseignant en français langue maternelle, enseignant en anglais langue seconde et enseignant en français langue seconde

 

Le salaire moyen en début de carrière était de :

 

Dans le secteur privé :

-    21,65 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant qu'agent(e) des communications ou concepteur(trice)-rédacteur(trice) ou recherchiste ou rédacteur(trice) au sein télédiffuseurs privés régionaux ou communautaires

 

-    22,35 $/heure (35 hres/sem) en tant que conseiller(ère) pédagogique en enseignement de la langue première ou de la langue seconde dans les collèges préuniversitaires privés

-    23,49 $/heure (35 ou 37,5 hres/sem) en moyenne en tant que recherchiste, rédacteur(trice) ou documentaliste au sein des grands quotidiens

 

-         24,28 $/heure (40 hres/sem) en tant que linguiste ou rédacteur(trice) professionnel ou terminologue dans le secteur privé (avec une maîtrise)

 

-         24,31 $/heure (40 hres/sem) en tant que préposé(e) au sous-titrage à TVA (incluant ses canaux spécialisés : LCN, Moi & Cie, CASA, TVA sports, Yoopa !)

 

-         26,20 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que spécialiste en conformité ou  rédacteur(trice) professionnel ou terminologue au sein des grands cabinets d'avocats

 

-         26,76 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que concepteur(trice)-rédacteur(trice) ou  rédacteur(trice) professionnel ou terminologue au sein des grandes entreprises de télécommunications

 

-         27,81 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que concepteur(trice)-rédacteur(trice) ou  rédacteur(trice) professionnel ou terminologue au sein des grandes compagnies d'assurances

 

-         28,61 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que rédacteur(trice) technique au sein des entreprises de développement d'applications ou entreprises de jeu vidéo ou entreprises de multimédia

 

-    29,87 $/heure (40 hres/sem) en tant que recherchiste ou concepteur(trice)-rédacteur(trice) ou rédacteur(trice) ou rédacteur(trice) ticker ou rédacteur(trice) ticker web à TVA (incluant ses canaux spécialisés : LCN, Moi & Cie, CASA, TVA sports, Yoopa !)

Note 1 : légère baisse de la moyenne salariale dans le secteur privé en général par rapport aux années précédentes (était de 24,28 $ en 2015; 24,50 $ en 2013; 23,90 $ en 2011 et 24,70 $ en 2009).

Note 2 : au sein des grands employeurs privés, les augmentations sont établies par les conventions collectives.

Dans le secteur public et parapublic :  

-    22,38 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'agent(e) d'information (services linguistiques) dans le réseau de la santé et des services sociaux

 

-    22,45 $/heure (35 hres/sem) en tant que conseiller(ère) en communications (services linguistiques) dans les commissions scolaires et les cégeps

 

-    22,49 $/heure (38,75 hres/sem) en tant qu'adjoint(e) des communications ou recherchiste à CBC (réseau anglais)

 

-         22,68 $/heure (35 hres/sem) en tant qu’agent(e) d'information ou recherchiste à Télé-Québec

 

-         22,83 $/heure (35 hres/sem) en tant qu’agent(e) d'information (linguiste) à la Bibliothèque et archives nationales du Québec

 

-    22,84 $/heure (35 hres/sem) en tant que conseiller(ère) pédagogique en enseignement de la langue première ou de la langue seconde dans les cégeps

 

-         22,84 $/heure (35 hres/sem) en tant que spécialiste en sciences de l'éducation (élaboration des examens ministériels en langue maternelle ou langue seconde, élaboration de politiques linguistiques en milieu scolaire, etc.) dans la fonction publique québécoise

 

-         22,87 $/heure (35 hres/sem) en tant qu’agent(e) d'information (réviseur linguistique ou conseiller linguistique) dans la fonction publique québécoise 

 

-    22,49 $/heure (38,75 hres/sem) en tant qu'agent(e) des communications ou sous-titreur(trice) à CBC (réseau anglais)

 

-         23,85 $/heure (37,5 hres/sem) en tant que sous-titreur(trice) à la SRC

 

-         24,53 $/heure (37,5 hres/sem) en tant que linguiste dans la fonction publique fédérale

 

-         25,03 $/heure (37,5 hres/sem) en tant qu'agent(e) des communication ou recherchiste ou rédacteur(trice) aux archives numérisées ou réviseur(e) de contenu à la SRC

 

-    25,35 $/heure (37,5 hres/sem) en tant que recherchiste à CBC (réseau anglais)

 

-    25,73 $/heure (37,5 hres/sem) en tant que recherchiste ou rédacteur(trice) aux archives numérisées ou réviseur(e) aux archives numérisées à la SRC (réseau français)

 

-         27,07 $/heure (37,5 hres/sem) en tant que concepteur(trice)-rédacteur(trice) à la SRC

 

-         28,05 $/heure (35 hres/sem) en moyenne en tant que conseiller(ère) en gestion des études ou conseiller(ère) pédagogique (élaboration des tests langues, élaboration de politiques linguistiques, etc.) dans les universités

 

-         29,85 $/heure (35 hres/sem) en moyenne en tant que conseiller(ère) en communication (réviseur linguistique) dans les universités

 

-         1 045,00 $/semaine en tant qu'agent(e) - stagiaire en collecte de renseignements et augmente à 988,85 $/semaine (après le stage) au S.C.R.S.

 

-         4 488 $/mois (au grade de lieutenant/enseigne de vaisseau 1re classe) et augmente à 6 596 $/mois (au grade de capitaine/lieutienant de vaisseau) après 5 ans en tant qu'officier du renseignement (bénéficiaires du Programme d'enrôlement direct des officiers PEDO) au sein des Forces canadiennes (Force régulière)

 

-         5 202 $/mois (au grade de lieutenant/enseigne de vaisseau 1re classe) et augmente à 6 596 $/mois (au grade de capitaine/lieutienant de vaisseau) après 5 ans en tant qu'officier du renseignement (bénéficiaires du Programme d'études universitaires subventionnées PFOR) au sein des Forces canadiennes (Force régulière)

 

-         147,62 $/jour (au grade de lieutenant/enseigne de vaisseau 1re classe) et augmente à 184,38 $/jour (au grade de capitaine/lieutienant de vaisseau) en tant qu'officier du renseignement au sein des Forces canadiennes (Réserve)

 

Note : dans le secteur public et parapublic, les augmentations sont établies selon les conventions collectives.

 

En enseignement collégial et universitaire :

(32,5 heures/sem réparties sur 40 semaines pour le collégial, mais le salaire est calculé sur 52 semaines)

 

Pour les salaires comme enseignant(e) au secondaire, consulte la page suivante.

  • 797,88 $/semaine en moyenne en tant qu'enseignant(e) régulier dans une collège préuniversitaire privé (avec 17 ans de scolarité : titulaires d'une maîtrise)

  • 821,21 $/semaine en tant qu'enseignant(e) régulier dans un cégep (avec 17 ans de scolarité : titulaires d'une maîtrise)

  • 861,00 $/semaine en moyenne en tant qu'enseignant(e) régulier dans une collège préuniversitaire privé (avec 18 ans de scolarité : titulaires d'une maîtrise dans une discipline d'enseignement + une maîtrise ou un diplôme en pédagogie au collégial)

  • 887,63 $/semaine en moyenne en tant qu''enseignant(e) régulier dans une collège préuniversitaire privé (avec 19 ans de scolarité : titulaires d'une maîtrise + diplôme en pédagogie de l'enseignement collégial ou titulaires d'une maîtrise + scolarité de doctorat)

  • 892,52 $/semaine en tant qu'enseignant(e) régulier dans un cégep (avec 18 ans de scolarité : titulaires d'une maîtrise dans une discipline d'enseignement + une maîtrise ou un diplôme en pédagogie au collégial)

  • 969,98 $/semaine en tant qu'enseignant(e) régulier dans un cégep (avec 19 ans de scolarité : scolarité de doctorat)

  • 1 032,90 $/semaine en tant qu'enseignant(e) régulier dans une collège préuniversitaire privé (avec 19 ans ou plus de scolarité : titulaires d'un doctorat)

  • 1 054,23 $/semaine en tant qu'enseignant(e) régulier dans un cégep (avec 19 ans ou plus de scolarité : titulaires d'un doctorat)

  • 1 070,34 $/semaine en moyenne en tant que chargé(e) d'enseignement, professeur(e) assistant(e), professeur(e) suppléant(e) ou lecturer en langues et littératures dans une université

  • 1 146,48 $/semaine en moyenne en tant que chargé(e) d'enseignement, maître de langues en langue seconde dans une université

  • 1 336,25 $/semaine en moyenne en tant que professeur(e) adjoint(e), professeur(e) régulier ou assistant professor dans une université

Note : Dans le secteur public et parapublic et dans la plupart des collèges privés, les augmentations sont établies selon les conventions collectives.

 

Sources : Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur du Québec, Conseil du Trésor du Québec, Commission de la Fonction Publique du Canada, Forces canadiennes, Syndicat général des employés de Télé-Québec, Syndicat des professionnels du Gouvernement du Québec (section locale Bibliothèque et archives nationales du Québec), Syndicat des communications de Radio-Canada, Guilde canadienne des médias (section locale CBC), Syndicat des employés de TVA, conventions collectives des employés de rédaction de plusieurs grands quotidiens, conventions collectives des employés de plusieurs grands télédiffuseurs privés, conventions collectives des employés de plusieurs de plusieurs grandes entreprises de télécommunications, conventions collectives des employés de plusieurs grandes compagnies d'assurances, conventions collectives des professionnels de la plupart des grandes municipalités, conventions collectives des professionnels de la plupart des universités, conventions collectives des employés de plusieurs collèges privés, conventions collectives des professeurs de plusieurs collèges privés, conventions collectives des chargés de cours de la plupart des universités, conventions collectives des professeurs de la plupart des universités et Guide salariale Robert Half du domaine juridique.

 

PORTRAIT DE LA PROFESSION :

 

Selon Emploi-Québec; il y avait plus de 4 000 réviseurs(es), rédacteurs(trices)-réviseurs(es) et autres rédacteurs(trices) professionnels(les) dans l'ensemble du Québec en 2016.

Professions en majorité féminine, puisque plus de 68 % des étaient des femmes, alors que les hommes représentaient 32 %;

Plus de 79 % occupaient un poste à temps complet.

La répartition des membres de la profession selon l'age était :

La répartition de ses membres par domaine de pratique ou le type d'employeur était :

PERSPECTIVES D’AVENIR :

 

Selon le site du GuichetEmploi du Gouvernement du Canada, les perspectives d'emploi sont acceptables pour la profession de linguiste. Toutefois, cette profession fait partie de la catégorie « Autres professionnels des sciences sociales » regroupant les anthropologues, les archéologues, les géographes, les historiens, les politicologues et les sociologues. Il est donc impossible d'avoir des données précises sur les perspectives d'emploi exclusives à la profession de linguiste.

 

La formation en sciences du langage est une formation plutôt générale qui peut déboucher sur de nombreuses perspectives d'emploi dans différents domaines selon la concentration choisie comme l'enseignement des langues, la rédaction, la terminologie, la production de banques de données linguistiques, la conception de logiciels de correction ou de traduction, la recherche sur l'intelligence artificielle ou la reconnaissance vocale, la rééducation et les troubles du langage, etc. Notons que certains domaines requièrent une spécialisation de deuxième cycle, notamment en terminologie, en informatique, en orthophonie ou en linguistique.

 

Les possibilités de trouver un emploi augmentent en poursuivant vos études à la maîtrise ou en choisissant une formation complémentaire. En Voici quelques exemples :

 

Enseignement des langues secondes (sauf primaire et secondaire) : Discipline en pleine émergence, la didactique des langues a progressé de manière importante au cours des dix dernières années. L'enseignement des langues secondes (français langue seconde ou anglais langue seconde) est possible au sein d'un d'une école de langues, d'un organisme accueillant les immigrants, ainsi qu'à l'international. La demande est également forte dans les autres provinces canadiennes (notamment en BC et en Alberta) afin d'enseignement le français langue seconde auprès d'adultes (notamment des travailleurs de différentes entreprises de cette région), mais aussi pour enseigner auprès d'enseignants du primaire et du secondaire.

 

Il est recommandé de compléter ton baccalauréat par un certificat en enseignement des langues secondes (qui ne permet pas d'obtenir un permis d'enseigner au primaire et secondaire, mais fournit les outils pour enseigner auprès des adultes).

 

Les perspectives sont excellentes tant au Québec qu'ailleurs au pays compte tenu du nombre croissant d'immigrants et les besoins accrus de former des travailler dans la seconde langue officielle du pays dans les autres provinces canadiennes.

 

Pour l'enseignement au niveau collégial (francais langue première ou langue seconde); une maîtrise ou un doctorat en linguistique est exigé par les collèges. De plus, compléter ta formation par une maîtrise en didactique des langues ou une maîtrise en enseignement collégial ou en éducation - profil en enseignement supérieur ou un D.E.S.S. en pédagogie de l'enseignement supérieur est un atout.

C'est un débouché offrant de très bonnes perspectives (principalement en français langue seconde, mais aussi en anglais langue seconde), compte tenu des nombreux départs à la retraite dans le réseau collégial. Pour plus de détails, consulte la page d'enseignant au collégial.

 

L'enseignement d'une langue seconde (français ou anglais) ou de la langue première au secondaire; le baccalauréat en linguistique ne permet pas d'enseigner au primaire et/ou au secondaire (ni en éducation aux adultes dans les commissions scolaires). La maîtrise en didactique des langues offerte par certaines universités ne permett pas d'obtenir le permis d'enseignement qui est obligatoire.

 

Par contre, certaines universités offrent une maîtrise qualifiante en enseignement secondaire destinée aux titulaires d'un baccalauréat autre qu'enseignement, mais dans une spécialité en lien avec une discipline enseignée au secondaire, soit l'anglais langue seconde ou le français langue d'enseignement. L'Université Mcgill  offre également un cheminement pour l'enseignement du français langue seconde.

 

La réussite permettra d'obtenir le permis d'enseignement au secondaire exigé par le Ministère de l'Éducation du Québec.

 

Pour plus de détails, consulte les pages suivantes :

enseignant en français langue première, enseignant en anglais langue seconde, enseignant en français langue seconde et enseignant en anglais langue première.

 

En orthophonie; si tu envisages une carrière en tant qu'orthophoniste, tu devras compléter tes études en linguistique par une scolarité complémentaire comprend des cours de psychologie et/ou de sciences cognitives et des cours en statistique (par exemple, un certificat en psychologie) afin de répondres aux exigences d'admission de la maitrisai en orthophonie.

 

Il est important de choisir une autre option advenant le cas d'un refus (le programme est très populaire et contingenté). Malheureusement, plusieurs étudiants en sciences du langage choisissent cette avenue sans toutefois avoir de plan B. Pour plus de détails, consulte la page d'orthophoniste.

 

Sciences de l'information : si la conservation, l'organisation et le traitement de bases de données informatisées ou de ressources documentaires t'intéresse, une carrière en tant que bibliothécaire pourrait peut-être t'intéresser. Après avoir compléter ton baccalauréat en linguistique, tu devras poursuivre vers la maîtrise en sciences de l'information dont son taux de placement était de 83 % au printemps 2009 dont les perspectives sont surtout orientées vers le milieu municipal (principalement les municipalités de taille moyenne) et les gouvernements (principalement dans les centres de documentation regorgeant de documents techniques et spécialisés.

Pour plus de détails, consulte la page de bibliothécaire.

 

Le domaine de la rédaction, de la correction ou de la révision t'intéresse ? Il est alors important d'acquérir une expérience (rémunérée ou non) pendant tes études, car la concurrence est féroce dans ce secteur. En plus d'acquérir une expérience, ton implication dans les activités parascolaires, dans le milieu communautaire ou autres, te permettra également d'agrandir votre réseau et de réaliser un portfolio.

 

Le développement de nouveaux créneaux d'intervention a permis une augmentation notable de l'emploi dans cette profession. Par contre, étant donné que le mouvement de regroupements, de fusions et de convergence dans les médias devrait prendre plus d'ampleur à l'avenir, on prévoit que le nombre de réviseurs, rédacteurs-réviseurs n'augmentera que légèrement au cours des prochaines années.

 

Le site Emploi-Avenir Québec laisse entrevoir des débouchés pour les rédacteurs publicitaires. « Les agences de publicité recourent de plus en plus aux rédacteurs locaux. En effet, elles tiennent compte du fait que le taux de succès de la publicité conçue au Québec est beaucoup plus élevé que la simple adaptation de la publicité étrangère. » Par contre, la demande pour des services publicitaires dépend de la conjoncture économique. Les diplômés détenant des compétences en révision et en traduction possèdent une longueur d’avance

 

Les emplois seront davantage orientés vers les agences de publicité, les agences de marketing, les cabinets privés de traduction, les universités ou d'exercer comme travailleur(euse) autonome.

 

Enfin, les grandes entreprises de plusieurs secteurs ont des besoins de rédacteurs(trices) professionnels afin de concevoir les textes de leurs documents (rapports annuels, brochures d'information, guides d'installation, contrats, etc.), mais font de plus en plus affaires avec des cabinets privés de traduction pour réaliser ces travaux.

 

Pour plus de détails, consulte la page de relationniste.

 

La traduction : peut-être envisages-tu une carrière comme traducteur(trice) ? elle offre de bonnes perspectives d'emploi puisque ta formation en linguistique te permettre également de réaliser des tâches de rédaction et de révision, en plus de celles de la traduction. Tu devras compléter ta formation par une maîtrise en traduction.

 

Un bon nombre de langagiers exercent au sein de nombreuses organisations publiques et privées : services de traduction ou de communication d'entreprises privées, cabinets de traduction, bureaux d'avocats ou d'experts-comptables, agences de publicité ou de marketing, maisons d'édition, administration publique, stations de radio et de télévision, organisations internationales. D'autres langagiers exercent leur profession comme travailleurs autonomes.

 

Les traducteurs(trices) en pratique privée sont de plus en plus nombreux (on estime que 41 % des traducteurs sont des travailleurs autonomes). Il faut donc être en mesure d’ajouter à ses fonctions celle de réviseur(e) et de développer vos propres ressources terminologiques. Il est également important d’être un bon vendeur et d'avoir des forces en administration afin de promouvoir et d'offrir un service de qualité.

 

Au sein d’une entreprise, la polyvalence est de mise, car il y a souvent plus à faire que des tâches de traduction (par exemple, de la rédaction ou de la révision). Pour ce qui est des entreprises à teneur internationale, elles exigent souvent la connaissance d’au moins trois langues.

 

Pour plus de détails, voir la page de traducteur(trice).

 

Le journalisme : plusieurs diplômés(es) en linguistique se dirigent vers une carrière en journalisme. Bien qu'il ne soit le secteur offrant les meilleurs perspectives d'emploi, plusieurs œuvrent pour des médias écrits (principalement, régionaux) ou exercent comme journaliste indépendant(e). Généralement, un certificat en journalisme ou une maîtrise en communication ou en journaliste est recommandé avant de se diriger dans ce domaine.

 

Les perspectives sont plutôt moyennes.

 

Pour plus de détails, consulte la page de journaliste.

 

Si tu souhaites travailler comme linguiste; tu devras poursuivre des études aux cycles supérieurs. En tant que linguiste, vous pourrez travailler à votre compte ou comme employé dans la fonction publique, les médias, les maisons d'édition, les centres de recherche, les entreprises de multimédias, les firmes de traduction, etc. Tu pourras être réviseur(e) linguistique, conseiller linguistique, agent(e) culturel-terminologue, analyste (de contenu, de textes ou de discours), lexicographe, sociolinguiste, adjoint(e)-terminologue ou linguiste informatique.

 

Les emplois sont surtout orientés vers les cabinets privés de traduction, la fonction publique et en tant que travailleur(euse) autonome.

 

Les perspectives sont plutôt limitées.

 

De plus, les entreprises de conception et développement de logiciels, les entreprises de conception et gestion de sites Web, les entreprises de développement de jeux vidéo et les entreprises de conception et production multimédia sont également de plus en plus à la recherche de rédacteurs(trice) et de réviseurs(es) ayant développé des compétences dans le domaine de l'informatique, bien que plusieurs petites entreprises font affaires avec des cabinets privés de traduction ou des consultants(es) indépendants(es).

 

Enfin, c'est une carrière universitaire t'intéresse; tu devras poursuivre tes études jusqu'au doctorat en linguistique ou dans une discipline connexe qui te permettra d'enseigner la linguistique ou la didactique des langues et réaliser des travaux de recherche poussés dans le domaine de la lingustique.dans des secteurs comme la traduction automatique, l'intelligence artificielle, l'évolution des langues, la recherche d'informations sur le Web, la programmation neurolinguistique ou la reconnaissance de la parole. Plusieurs champs de recherche combinent linguistique, informatique et psychologie.

 

Pour les années à venir, deux champs d'application de la linguistique laissent entrevoir des débouchés dans les secteurs de la langue, tels le traitement de l'information et le développement de logiciels. On parle entre autres de création d'outils d'aide à la traduction, de génération automatique de textes, de reconnaissance de la parole et de création de logiciels de soutien. Le domaine de la neurolinguistique devrait aussi créer des emplois associés aux troubles du langage chez l'adulte et à la rééducation des personnes victimes d'accident. Ces domaines requièrent une spécialisation de 2e cycle dans des domaines précis.

 

Par contre, les perspectives sont plutôt limitées.

 

Pour plus de détails, consulte la page de professeur d'université.

 

Consulte le site du Département de linguistique de l’Université de Montréal où sont décrits les différents débouchés pour un(e) linguiste.

 

Consulte également le Portrait de la région de l'Outaouais où un portrait de l'industrie de langue a été fait.

 

Sources : Guichet Emploi du Gouvernement du Canada, Service de placement de l'Université Laval et UQAM.

 

LES PROGRAMMES D’ÉTUDES :

 

Le Baccalauréat spécialisé en linguistique française ou en sciences du langage B.A. a une durée totale de 3 ans offert à temps complet, mais peut aussi être suivi à temps partiel. Il permet d'acquérir des connaissances scientifiques sur la langue française sur les différents aspects de son fonctionnement, son histoire, sa norme, sa grammaire, son orthographe, sa description linguistique, le français du Québec, et la collecte et l'analyse d'informations.

 

Il s'intéresse également sur l'apprentissage des langues, notamment sur les caractéristiques des langues et leur impact sur l'apprentissage, les théories de l'apprentissage des langues, les facteurs sociaux et psychologiques ayant un impact sur l'apprentissage des langues, l'apprentissage de la prononciation, de la grammaire, de l'orthographe, les processus mentaux impliqués dans le traitement des langues et la collecte et l'analyse d'informations sur l'apprentissage des langues.

 

Il touche également les liens entre le langage et la cognition humaine et les impacts du fonctionnement cognitif des êtres humains sur la structure des langues.

 

Enfin, il prépare à poursuivre des études supérieures, soit en linguistique, en traduction, en orthophonie, en didactique des langues ou en sciences de l'éducation.

 

Il comporte des cours tels que : analyse grammaticale du français écrit, introduction à l'analyse linguistique, langage, individu et société, la linguistique et ses applications, notions de phonétique et phonologie (prononciation), les parlers français d'Amérique du Nord, notions de morphologie et de syntaxe (structure des mots), lexicologie (étude des mots), notions de sémantique (sens des mots), découverte du langage, sociolinguistique et analyse du discours, histoire de la langue française, révision linguistique, ainsi qu'un stage en linguistique (obligatoire à l'UQAC et facultatif à Laval et UQAM).

 

Tu auras également à choisir plusieurs cours optionnels en linguistique parmi des listes qui te seront proposées en histoire de la langue, rédaction professionnelle, sociolinguistique,  linguistique québécoise, traduction et dans des langues modernes (anglais, espagnol, allemand, italien, portugais, arabe, russe, japonais, chinois, grec, etc) et parfois même, en littérature française.

 

La plupart des universités proposent un choix de concentrations, soit :

À Laval

 

Tu devras choisir l'une des 5 concentrations suivantes :

Linguistique et psychologie : s'intéresse aux mécanismes physiologiques du langage, aux processus et au développement cognitif, ainsi qu'aux différents aspects de la neuropsychologie touchant la parole.

 

Tu auras les cours suivants : morphologie et syntaxe, psychomécanique du langage, traitement des données orales, processus cognitifs, phonologie 2, neuroscience du langage, développement cognitif de l'enfant, psycholinguistique développementale, ainsi que 2 cours optionnels parmi les suivants (anatomophysiologie du système nerveux, psychologie de la perception, psychologie gérontologie, neuropsychologie et neurosciences 1, neuropsychologie et neurosciences 2).

 

Il prépare notamment à poursuivre des études supérieures en orthophonie, en neurosciences, en orthopédagogie, en communication ou en linguistique (neurolinguistique).

 

Linguistique informatique : s'intéresse aux concepts et aux techniques de résolution de problèmes au traitement et l'analyse de données linguistiques par le développement de technologies langagières (reconnaissance automatique de la parole, outils de correction et révision linguistique, outils d'analyse de textes, outils de cryptage, etc.).

 

Tu auras les cours suivants : traitement de données orales, linguistique informatique 2, traitement automatique du langage, sémantique formelle, grammaires d'unification, ainsi que projet en linguistique informatique.

 

Il prépare notamment à poursuivre des études supérieures en linguistique ou en sciences de l'information.

 

Langues et linguistique : s'intéresse aux liens et aux différences de la langue française avec d'autres langues (notamment l'anglais et l'espagnol) et les particularités des différents dialectes francophones. Il s'intéresse également aux différents aspects de l'apprentissage et de l'enseignement des langues secondes ou étrangères.

 

Tu devras 6 cours optionnels en linguistique française et didactique des langues (ex : analyse linguistique de textes, normes et usages du français, langue et sociétés francophones, diversité et variation linguistique, anthropologie du langage, phonologie 2, initiation à la didactique des langues, théories de l'apprentissage des langues, etc.); ainsi que 8 cours optionnels en linguistique anglaise et/ou espagnole (ex : grammaire anglaise : formes des verbes, grammaire anglaise : formes nominales, phonétique générale et contrastive anglaise, acquisition des langues, phonologie anglaise, structure de l'espagnol 1, structure de l'espagnol 2, morphologie et syntaxe espagnoles, l'espagnol dans le temps et les sociétés, rédaction espagnole, etc.).

 

Il prépare notamment à poursuivre des études supérieures en linguistique, en didactique des langues, en études langagières, en études du bilinguisme, en communication ou en langues étrangères, etc.

 

Linguistique française et littérature : s'intéresse aux liens et aux particularités de la langue française dans les littératures francophones anciennes, modernes et contemporaines.

 

Tu auras les cours suivants : histoire de la langue française, langue et sociétés francophones, littérature française moderne, histoire de la littérature québécoise, diversité et variations linguistiques, lexicographie et dictionnaires et méthodologie de la recherche en études littéraires.

 

Enfin, tu devras choisir 2 cours en littérature française parmi (littérature française du Moyen-âge et de l'Ancien régime, présentation de méthodes critiques, genres littéraires 1 (roman et théâtre) ou genres littéraires 2 (essai et poésie); ainsi que 5 cours optionnels en linguistique parmi des listes proposées.

 

Il prépare notamment à poursuivre des études supérieures en linguistique ou en littérature.

 

Rédaction : s'intéresse à la conception, la structure, la rédaction et la révision de travaux d'écriture de nature professionnelle de documents légaux, administratifs, d'affaires ou techniques de toutes sortes.

 

Tu auras les cours suivants : démarche de rédaction, révision linguistique, textes et technologies, expression écrite, analyse linguistique de textes, normes et usages du français, synthèse de documents, ainsi que 7 cours optionnels parmi des listes proposées (ex : morphologie et syntaxe, linguistique informatique 2, lexicographie et dictionnaires, projet de rédaction, etc.).

 

Il prépare notamment à poursuivre des études supérieures en linguistique, en études langagières, en études du bilinguisme, en journalisme ou en traduction.

À l'UQAM

 

Linguistique générale : s'intéresse aux différents aspects généraux de linguistique dont notamment la grammaire, psycholinguistique, la sociolinguistique, la psychologie, la lexicologie, etc.

 

Il comprend un projet de recherche de fin d'études en linguistique et peut aussi comprendre un stage en milieu professionnel ou en milieu de recherche.

 

Tu auras un choix de 7 cours optionnels parmi des listes proposées en langue française, apprentissage des langues, psycholinguistique, en littérature, etc.

 

Il prépare notamment à poursuivre des études supérieures en linguistique, en didactique des langues, en études langagières, en études du bilinguisme, en communication, en littérature ou en langues étrangères, etc.

 

Linguistique générale - concentration préparation en orthophonie : elle prépare à entreprendre des études au niveau de la maîtrise en orthophonie et obtenir le permis de pratique de l'Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec afin de carrière en tant qu'orthophoniste

 

Tu devras suivre les cours suivants : psychologie du développement de l'enfant de zéro à douze ans, psychologie du vieillissement, bases psychobiologiques du comportement ou neuropsychologie, psychologie de la perception, processus cognitifs, éléments de statistiques pour les sciences humaines, ainsi que la possibilité d'effectuer un stage facultatif d'observation en orthophonie.

 

Linguistique appliquée à l'acquisition du français langue seconde : s'intéresse aux différents aspects de l'acquisition et de didactique des langues, principalement pour l'enseignement du français auprès de non-francophones en dehors du réseau scolaire (institutions linguistiques, écoles de langues, centres culturels, en entreprise, etc.), ainsi que dans les collèges et universités, tant au Québec qu'ailleurs dans le monde.

 

Par contre, il ne permet pas d'obtenir un permis d'enseigner au primaire et/ou au secondaire.

 

Il prépare notamment à poursuivre des études supérieures en linguistique, en didactique des langues, en orthopédagogie ou en sciences de l'éducation.

 

Tu auras les cours suivants : didactique du français langue seconde: compréhension et production orales, grandes tendances en didactique des langues, didactique de la lecture en français langue seconde, didactique de l'écriture en français langue seconde, didactique du français langue seconde: grammaire, didactique du français langue seconde aux adultes, didactique du français langue seconde et technologies de la communication, évaluation des compétences en français langue seconde, stage en enseignement du français langue seconde, ainsi que 4 cours optionnels parmi les suivants (psycholinguistique, sociolinguistique, analyse de corpus linguistiques, phonétique appliquée à l'apprentissage des langues, acquisition du langage, pragmatique du langage ou linguistique et littératie).

 

Rédaction et révision de textes : s'intéresse à la conception, la structure, la rédaction et la révision de travaux d'écriture de nature professionnelle de documents légaux, administratifs, d'affaires ou techniques de toutes sortes.

 

Tu auras les cours suivants : grammaire et réécriture, révision linguistique et écriture typographique, révision et édition de textes, pensée critique et argumentation, écriture de communication, les industries de la langue, documentation et rédaction en sciences sociales,  révision structurale et préparation de copie, traduction vers le français : introduction, 2 cours en anglais écrit ou dans une autre langue vivante, ainsi que les cours de l'une des 2 options suivantes :

 

option rédaction administrative : le cours rédaction administrative, ainsi que 3 cours optionnels en gestion parmi des listes proposées (ex : communication efficace : un outil de gestion, communication dans les organisations, éléments de gestion des entreprises, comportement organisationnel, etc.);

 

option rédaction scientifique et technique : le cours rédaction scientifique et technique, ainsi que 3 cours optionnels en sciences parmi des listes proposées (ex : science et société, environnement et santé, introduction à l'étude du comportement animal, l'être humain et son environnement, système climatique global, écologie et environnement, origines de l'espèce humaine ou autre cours de base en sciences, etc.). Tu auras également la possibilité d'effectuer un stage facultatif en rédaction professionnelle.

 

Il prépare notamment à poursuivre des études supérieures en linguistique, en études langagières, en études du bilinguisme, en journalisme ou en traduction.

 

À l'UQTR

 

Le programme est davantage axés sur la communication sociale, les aspects socioculturels de la linguistique et la rédaction professionnelle.

 

En plus de comporter des cours obligatoires tels que mentionnés ci-haut, tu devras choisir 6 à 13 cours optionnels dans l'une des 3 concentrations suivantes :

 

Profil français professionnel (ex  : écriture journalistique, recherche et enquête journalistique, ressources multimédiatiques et langue française, communication et vulgarisation, texte publicitaire, etc.);

 

Profil analyse de la langue (ex : introduction à la didactique des langues secondes ou étrangères, la grammaire en question, discours et interaction, problèmes de vocabulaire, etc.);

 

Profil communication sociale (ex : introduction à la communication sociale, planification des activités de communication, médias et société : valeurs, enjeux et perspectives, communication et sociologie politique, etc.);

 

Enfin, tu devras choisir 4 à 11 cours complémentaires en dehors du champ de spécialisation parmi l'ensemble de l'UQTR accessibles comme cours complémentaires (ex : allemand écrit et parlé 1, espagnol écrit et parlé 1, troubles de la parole et du langage, langue des signes québécoise, principes et processus de l'interaction sociale, philosophie du langage, psychologie cognitive, psychologie de la motivation et de l'apprentissage, etc.).

 

À l'UQAC

 

Le programme ne comporte pas de concentration, mais tu auras le choix parmi de nombreux cours optionnels parmi des listes proposées en rédaction-communication, enseignement du français langue seconde ou étrangère, informatique, littérature, pédagogie, psychologie, etc.

 

Note : le nom et le contenu des cours peut varier selon les universités, mais les objectifs de formation sont semblables.

 

Le Baccalauréat spécialisé en linguistique anglaise B.A. offert à McGill, Concordia, Bishop, Ottawa, Sherbrooke, Laval et UQAC a une durée totale de 3 ans offert  temps complet, mais peut aussi être suivi à temps partiel. Il permet d'acquérir des connaissances scientifiques sur la langue anglaise sur les différents aspects de son fonctionnement, son histoire, sa norme, sa grammaire, son orthographe, sa description linguistique, ses différentes variations dans le monde et la collecte et l'analyse d'informations.

 

Il s'intéresse également sur l'apprentissage des langues, notamment sur les caractéristiques des langues et leur impact sur l'apprentissage, les théories de l'apprentissage des langues, les facteurs sociaux et psychologiques ayant un impact sur l'apprentissage des langues, l'apprentissage de la prononciation, de la grammaire, de l'orthographe, les processus mentaux impliqués dans le traitement des langues et la collecte et l'analyse d'informations sur l'apprentissage des langues.

 

Il touche également les liens entre le langage et la cognition humaine et les impacts du fonctionnement cognitif des êtres humains sur la structure des langues.

 

Enfin, il prépare à poursuivre des études supérieures, soit en linguistique, en traduction, en didactique des langues ou en sciences de l'éducation.

 

Il comporte des cours tels que : introduction à la linguistique, phonétique anglaise, grammaire anglaise appliquée, phonologie, introduction à la sémantique, théorie de la syntaxe anglaise, psycholinguistique, sociolinguistique, acquisition des langues, stylistique comparée : français-anglais, rédaction anglaise, histoire de la langue anglaise, etc.

 

Dans certaines universités, il comporte également certains cours en littérature anglaise tels que : introduction à la littérature anglaise, courants de littérature britannique, courants de la littérature américaine, courants de la littérature canadienne anglaise, etc.

 

Voici les particularités de chacune des universités :

À

 

L'un des 2 seuls programmes entièrement consacrés à la linguistique anglaise au Québec. En plus de cours tels que ceux mentionnés ci-haut, il comprend également la réalisation d'un projet de recherche de niveau baccalauréat dans l'un des principaux domaines de recherche de la linguistique.

 

Tu devras également choisir 9 cours optionnels parmi des listes proposées en linguistique (ex : morphologie avancée, syntaxe en langue seconde, interfaces linguistiques, sémantique 2, linguistique historique, laboratoire de linguistique, acquisition de la phonologie, linguistique théorique, projet de recherche 2, stage en milieu professionnel, stage de recherche, etc.

 

Enfin, tu devras choisir 4 cours complémentaires dans l'une ou l'autre des disciplines suivantes des sciences sociales et humanités : psychologie, philosophie, anthropologie, sociologie; ainsi que dans les différentes langues vivantes étrangères (allemand, espagnol, français langue seconde, italien, portugais, arabe, chinois, japonais, russe, etc.).

 

Enfin, il te sera possible d'effectuer une ou deux session(s) d'études dans une université étrangère aux USA, en UK, en Australie ou en Inde.

 

Pour plus de détails, consulte le Bureau d'éducation internationale.

 

À Concordia

 

L'un des 2 seuls programmes entièrement consacrés à la linguistique anglaise au Québec. En plus de cours tels que ceux mentionnés ci-haut, il comprend également un séminaire de recherche en linguistique.

 

Tu devras également choisir 4 cours optionnels parmi des listes proposées en linguistique (ex : syntaxe avancée, phonologie avancée, grammaire anglaise comparée, structure de l'anglais dans les régions non-indo-européennes, grammaire anglaise avancée dans les régions indo-européennes, interfaces en théorie linguistique, acquisition des langues et grammaire universelle, projet de recherche en linguistique, stage en milieu professionnel, stage de recherche, etc.).

 

Tu devras également choisir 4 cours optionnels dans l'une ou l'autre des disciplines suivantes des sciences sociales et humanités : psychologie, philosophie, anthropologie, sociologie); dans les disciplines suivantes (écriture professionnelle, éducation, éducation aux adultes, littérature anglaise, didactique des langues, traduction, etc.); ainsi que dans les différentes langues vivantes étrangères (allemand, espagnol, français langue seconde, arabe ou chinois).

 

Enfin, il te sera possible d'effectuer une ou deux session(s) d'études dans une université étrangère aux USA, en UK, en Australie, en Inde ou en Jamaïque.

 

Pour plus de détails, consulte le Bureau international.

 

À Sherbrooke

Son programme appelé "baccalauréat en études anglaises et interculturelles : rédaction, littérature et traduction" aborde la langue anglaise (traduction, communication, didactique et rédaction), linguistique anglaise, les études littéraires et les aspects culturels selon une approche interdisciplinaire dans une région bilingue.

 

Le programme ne comporte pas de concentration, mais offre la possibilité de le suivre sous la formule régime coopératif (comprenant 3 stages rémunérés en entreprise d'une durée de 3 mois chacun, une exclusivité au Québec) ou en formule régulière.

 

Tu auras des cours obligatoires en grammaire anglaise appliquée, introduction à la linguistique, stylistique comparée : français-anglais, introduction à la littérature anglaise, études interculturelles, rédaction anglaise, ainsi que technologies numériques pour les sciences sociales.

 

Tu devras choisir au moins 2 cours optionnels en rédaction professionnelle et communications multimédias (ex : rédaction technique, communication d'affaires, écriture créative, animation numérique, Internet et multimédia, etc.);

 

Tu devras choisir au moins 1 cours optionnel en traduction (ex : introduction à la traduction : français à l'anglais, documentation et traduction, informatique fonctionnelle et traduction, traduction générale, terminologie et traduction spécialisée, traduction administrative, traduction publicitaire, traduction et révision, etc.);

 

Tu devras choisir au moins 1 cours optionnel en connaissances culturelles et apprentissage des langues (ex : acquisition d'une langue seconde, phonétique et phonologie en apprentissage des langues, sociolinguistique et variation linguistique, etc.);

 

Tu devras choisir au moins 5 cours optionnels en littérature anglaise (ex : littérature américaine 1, littérature canadienne-anglaise 1, littérature britannique 1, littérature anglo-québécoise, écritures féministes, nouvelle littérature du 20e siècle, théâtre moderne, poésie canadienne-anglaise, prose canadienne-anglaise, etc.);

 

Tu devras choisir au moins 1 cours optionnel en langues modernes (allemand, arabe, espagnol, italien ou portugais);

 

Enfin, tu devras choisir au moins 2 cours optionnels en connaissances culturelles interdisciplinaires provenant de disciplines connexes (histoire de l'art, études françaises, histoire, science politique, sciences des religions ou économique).

 

À Laval

 

Son programme appelé "baccalauréat en littérature et linguistique anglaises - concentration en linguistique" permet d'acquérir des connaissances sur l'étude scientifique de la langue anglaise, tout acquérant des connaissances sur les principales œuvres littéraires anglaises et la théorie littéraire.

 

Donc, environ 25 % du programme est consacrée à la littérature anglaise, 60 % en langue et linguistique anglaises, alors 15 % est consacrée à une formation complémentaire dans les disciplines connexes.

 

À l'UQAC

 

Son programme appelé "baccalauréat en langues - profil langue et linguistique anglaises et traduction" permettant d'acquérir une connaissance approfondie de deux langues étrangères, soit l'anglais, première langue internationale, et l'espagnol, qui est la langue la plus parlée sur le continent américain.

 

Le tronc commun comporte des cours en langue anglaise, en linguistique et en langue espagnol (des connaissances élémentaires en espagnol sont nécessaires), soit : rédaction française, maîtrise du français, écriture en anglais, grammaire pratique avancée, espagnol intermédiaire 1, intégration à la formation en langues secondes et projet de développement professionnel, acquisition des langues, espagnol intermédiaire 2, courants de la littérature anglaise, espagnol avancé, activité de synthèse en langues.

 

Dans le profil en langue et linguistique anglaises et traduction; tu devras choisir 3 cours optionnels parmi une liste de 15 cours proposés (ex : anglais des affaires, histoire de la langue anglaise, linguistique différentielle du français et de l'anglais, phonétique contrastive et corrective anglaise, rédaction anglaise avancée, traduction : théorie et pratique, traduction 2, etc.).

 

Le Baccalauréat spécialisé intégré en langue française et rédaction professionnelle B.A. offert à Laval a une durée totale de 3 ans offert à temps complet, mais peut aussi être suivi à temps partiel.

 

Seul baccalauréat spécialisé en français au Québec qui est consacré entièrement à la rédaction et à la révision professionnelles pour différents domaines et comprenant de nombreuses activités de pratiques d'écriture simulant une situation réelle, en plus de réaliser un projet réel de rédaction pour un client réel et une expérience en milieu professionnel.

 

Tu auras les cours obligatoires suivants : démarche de rédaction, grammaire du français écrit, expression écrite, révision linguistique, synthèse de documents, réécriture et révision 1, textes de magazines, textes de promotion, rédaction administrative, rédaction en milieu culturel, adaptation de textes spécialisés, réécriture et révision 2, rédaction et genres numériques, stratégie informationnelle en environnement numérique, projet de rédaction ou de révision professionnelles, ainsi qu'un stage en rédaction ou révision professionnelle.

 

Tu devras choisir 5 cours optionnels en linguistique parmi une liste proposée (ex : normes et usages du français, lexique et dictionnaires, lexicographie et dictionnaires, sémantique, parlers français d'Amérique du Nord, linguistique française : grammaire, linguistique française : phonétique, linguistique française : lexicologie, psycho et neurolinguistique, sociolinguistique et variation linguistique, etc.).

 

Enfin, tu devras choisir l'une des concentrations suivantes :

 

communication publique; tu devras choisir 5 cours optionnels en communication publique (ex : communication publique et ses pratiques, journalisme et société, psychosociologie de la communication, initiation au journalisme écrit, communication dans les organisations, démarches et moyens de relations publiques, introduction à la publicité sociale, plan tactique de communication, etc.).

 

traduction; tu devras suivre les cours suivants : introduction à la traduction, traduction générale 1, terminologie et recherche documentaire, grammaire et stylistique différentielles, traduction générale 2.

 

création littéraire; tu devras choisir 5 cours optionnels en littérature française (ex : lecture et écriture 1 : roman et théâtre, écriture dramatique, écriture de la poésie, écriture de la chanson, écriture de scénarios pour films, écriture pour la télévision, écriture pour enfants et adolescents, écriture de formes brèves, etc.).

 

sur mesure; puisque le domaine de la rédaction professionnelle peut être lié à plusieurs autres domaines (technique, scientifique, administratif, commercial, culturel, multilinguistique, etc.); il te sera possible de concevoir un cheminement cohérent répondant à tes besoins en collaboration avec la direction du programme.

 

Par exemple, si tu es intéressé(e) à la rédaction technique et scientifique, tu pourrais suivre des cours de base en sciences (ex : écologie générale, principes de biologie évolutive, éléments de nutrition, écologie et pollution, environnements naturels, communication pour chimistes, fondements du développement durable, changements climatiques, dynamique de la surface terrestre, initiation aux sciences géographiques, Planète Terre, fondements de la foresterie, écologie forestière, principes fondamentaux en sciences animales, etc.).

 

Si tu es intéressé(e) par la rédaction administrative et commerciale, tu pourras suivre des cours de base en gestion (ex : l'entreprise et sa gestion, comptabilité générale, économie de l'entreprise, introduction au marketing, introduction générale au droit, rapports collectifs de travail, convention collective, etc.).

 

Si tu es davantage intéressé(e) par la rédaction pour les sciences sociales, tu pourras suivre des cours tels que : introduction à la sociologie, méthodes de travail intellectuel en sciences sociales, fondements de la psychologie, psychologie sociale, psycholinguistique, société et justice pénale, géographie humaine : populations, environnement et développement, principes économiques, introduction au droit, etc.).

 

Le Baccalauréat spécialisé en communication appliquée - cheminement en rédaction B.A. offert à Sherbrooke a une durée totale de 3 ans offert en régime coopératif à temps complet seulement (comprenant 3 stages rémunérés de 3 à 4 mois chacun).

 

Il couvre une formation générale en communication et une solide formation sur les compétences rédactionnelles en milieu professionnel. Donc, si tu es intéressé(e) par la rédaction professionnelle, mais ne désires pas suivre une formation poussée en linguistique, mais plutôt dans les différents domaines de la communication, tout en développement de bonnes connaissances en rédaction, c'est le programme pour toi !

 

Tu auras les cours obligatoires suivants : stratégies de recherche documentaire, institutions de la communication, normes et analyse, rédaction : style et clarté, outils informatiques, médias numériques, planification de la communication, rédaction technique et promotionnelle, révision de textes, théorie de la communication, enjeux sociaux du numérique, grammaire avancée, stratégies de rédaction, rédaction créative, discours et société, Internet et multimédia, rhétorique et argumentation, ainsi que langue, culture et société.

 

Dans le cheminement en rédaction; tu devras suivre les cours obligatoires suivants : grammaire avancée, stratégie de rédaction, rédaction créative, discours et société, Internet et multimédia, rhétorique et argumentation et langue, culture et société.

 

Tu devras également choisir 9 à 12 cours optionnels parmi une trentaine de cours proposés répartis en 4 blocs :

 

enjeux et méthodes (ex : communication orale, discours de presse, enquêtes et sondages, analyse du discours, langages de communication, etc.);

 

 rédaction spécialisée (ex : rédaction de scénarios, pratiques journalistiques, création et rédaction publicitaires, révision et réécriture, critique culturelle, vulgarisation scientifique, etc.);

 

communication appliquée aux organisations (ex : gestion de contenu Web, communication interne, communication organisationnelle, communication et gestion événementielle, microstage, etc.);

 

et langue anglaise et traduction (ex : initiation à la traduction, stylistique comparée : français-anglais, composition anglaise, etc.).

 

Le Baccalauréat spécialisé en traduction et rédaction B.A. offert à l'UQO a une durée totale de 3 ans offert à temps complet, mais peut aussi être suivi à temps partiel.

 

Ce programme permet de fournir une double formation en traduction et en rédaction professionnelles, assortie d'une connaissance supérieure de la langue française et des technologies langagières. Il comporte plusieurs activités pratiques de rédaction, de traduction et de révision simulant des situations réelles dans le cadre des différents ateliers.

 

Il permet d'accéder à l'Ordre des traducteurs, interprètes et terminologues agréés du Québec, notamment afin d'y faire carrière en tant que terminologue, mais aussi comme traducteur(trice). Il prépare également à une carrière en tant que rédacteur(trice) professionnel.

 

Tu auras les cours obligatoires suivants : communication écrite 1, lexique du français moderne, outils informatiques pour langagiers, communication écrite 2, outils informatiques avancées pour langagiers, documentation et terminologie, méthodologie de la traduction 1, rédaction professionnelle, terminologie et terminotique, initiation à la recherche en études langagières, méthodologie de la traduction 2, rédaction Web, histoire de la langue française, révision de textes, atelier de traduction, rédaction technique et scientifique, traduction administrative et commerciale, traduction technique et scientifique, atelier de révision, adaptation de textes, atelier de création, traduction automatique et postédition, ainsi que l'atelier de synthèse.

 

Tu devras également choisir 2 cours optionnels parmi les listes proposées en langue anglaise, langue espagnole, communication et littérature française (ex : écriture journalistique, grammaire descriptive du français, français québécois, francophonie plurielle, initiation à la traduction littéraire, initiation à la traduction multimédia, rédaction anglaise - intermédiaire, rédaction anglaise avancée, traduction anglaise 1, espagnol élémentaire, espagnol intermédiaire, portugais élémentaire, communication et société, projets langagiers en milieu professionnel, etc.).

 

Enfin, tu devras choisir 4 cours complémentaires (dont un maximum d'un cours de langue) en dehors du champs de spécialisation parmi la banque de cours offerte par l'Université (ex : psychologie sociale, communication dans les organisations, sociologie de la culture, communication et opinion publique, culture et communication, géographie humaine et territoires, initiation au marketing, communication en marketing, fondements et méthodologie du droit, économie contemporaine, création Web et propriété intellectuelle, métiers du journalisme, communication et rapports de genre, relations publiques, etc.).

 

Le Baccalauréat spécialisé bidisciplinaire en littérature de langue française et linguistique ou études françaises (langue et études littéraires) ou langue et littérature françaises et linguistique B.A. offert à Montréal, McGill et à l’UQTR a une durée totale de 3 ans offert à temps complet, mais peut aussi être suivi à temps partiel.

 

Le programme combine la formation provenant de 2 disciplines, soit la littérature française et québécoise avec la linguistique. Il permet de former des littéraires qui connaissent à fond les différents niveaux de structuration du langage et des linguistes en mesure de nuancer et d'enrichir leurs connaissances fondamentales par une réflexion sur les dimensions de l'expressivité et de la créativité artistique que recèle le corpus littéraire.

 

Tu auras des cours littérature française tels que : introduction aux études littéraires, analyse de textes, histoire de la littérature, littérature et histoire de la langue, questions d'histoire de littérature, théories et méthodes critiques, littérature et linguistique, ainsi que des cours optionnels parmi des listes proposées (ex :  littérature française du Moyen-âge, littérature française de la Renaissance, littérature française du 17e siècle, littérature française du 18e siècle, littérature française du 20e et  21e siècles, littérature de la Nouvelle-France, introduction à littérature québécoise, littérature francophone africaine, littérature maghrébine, littérature francophone des Caraïbes, poésie moderne et contemporaine, roman moderne et contemporain, dramaturgie moderne, dramaturgie québécoise, identités culturelles et littérature, mythes et littérature, littérature et société, imaginaire social et littérature, etc.).

 

Tu auras également des cours en linguistique tels que : sémantique, lexicologie et lexicographie, notions de phonétique et de phonologie, notions de syntaxe, syntaxe du français, sémantique du français, morphologie du français, phonologie du français, histoire de la langue française, ainsi que des cours optionnels parmi des listes proposées (ex : histoire du français en Amérique, grammaire du français et linguistique, français québécois, introduction à la psycholinguistique, sociolinguistique, analyse du discours en linguistique, traduction et cultures, traduction littéraire, etc.).

 

Le Baccalauréat spécialisé bidisciplinaire en linguistique et anthropologie B.A. offert à McGill a une durée totale de 3 ans offert à temps complet, mais peut aussi être suivi à temps partiel.

 

Ce programme te permettra d'acquérir une solide formation de base en anthropologie tout explorant les divers aspects de la linguistique française et anglaise, notamment en culture linguistique et ethnolinguistique.

 

Tu auras des cours en anthropologie : histoire de la théorie anthropologique, théories de la culture et société, méthodes archéologiques, histoire de la théorie archéologique, méthodes de recherche en anthropologie, ainsi que le choix de cours optionnels parmi des listes proposées en archéologie, ethnologie, anthropologie sociale et culturelle.

 

Pour ce qui est des cours en linguistique, ils comprennent : introduction à la linguistique, phonétique, phonologie 1, introduction à la sémantique, syntaxe, introduction à la logique déductive, 5 cours optionnels en linguistique, ainsi que la rédaction d'un travail de recherche appelé "mémoire de baccalauréat" dans un domaine de la linguistique (qui peut avoir un lien également avec la sociologie comme la sociolinguistique).

 

Le Baccalauréat spécialisé bidisciplinaire en linguistique et sociologie B.A. offert à McGill a une durée totale de 4 ans offert à temps complet, mais peut également être suivi à temps partiel. Ce programme permet d’acquérir une solide formation de base en sociologie combinée avec une solide formation de base en linguistique permettant d'acquérir des connaissances sur les liens entre les langues avec les comportements et mouvements sociaux.

 

Tu auras des cours de sociologie tels que : émergence de la sociologie, analyse de la connaissance scientifique, méthodologie qualitative de la recherche, Marx et l’analyse marxiste, Durkheim et l’analyse fonctionnaliste, Weber et l’analyse wébérienne, courants théoriques en sociologie contemporaine, ainsi qu’un choix de cours optionnels parmi une liste proposée.

 

Pour ce qui est des cours en linguistique, ils comprennent : introduction à la linguistique, phonétique, phonologie 1, introduction à la sémantique, syntaxe, introduction à la logique déductive, 5 cours optionnels en linguistique, ainsi que la rédaction d'un travail de recherche appelé "mémoire de baccalauréat" dans un domaine de la linguistique (qui peut avoir un lien également avec la sociologie comme la sociolinguistique).

 

Le Baccalauréat bidisciplinaire en psychologie et linguistique B.Sc. offert à Montréal et Ottawa a une durée totale de 4 ans offert à temps complet. Il comporte des cours couvrant ces 2 disciplines.

 

Ce programme est destiné notamment à ceux et celles qui désirent entreprendre des études supérieures en orthophonie ou qui désirent se spécialiser en psycholinguistique au niveau de la maîtrise en linguistique ou du Doctorat en psychologie.

 

En psychologie, tu auras des cours en méthode quantitatives, la mesure en psychologie, histoire de la psychologie, les techniques de communication, techniques d’analyse et d’évaluation en psychologie, les processus cognitifs, les théories de la personnalité, psychologie du développement, psychologie sociale, etc.

 

En linguistique, tu auras des cours d’introduction à la linguistique, phonologie, syntaxe du français, phonétique, morphologie du français, phonologie française, sémantique, psycholinguistique, etc. Tu auras également à choisir quelques cours optionnels en psychologie et en linguistique parmi les listes qui te seront proposées.

 

Le Baccalauréat avec majeure en linguistique B.A. offert à l'UQAM, Montréal, McGill, Concordia et Ottawa a une durée totale de 3 ans (2 ans pour la majeure + 1 an pour la mineure) offert à temps complet, mais peut aussi être suivi à temps partiel.

Il permet d'acquérir une solide formation de base en linguistique, tout acquérant des connaissances dans une discipline complémentaire à la discipline principale, notamment en langues étrangères, mais également dans toute autre discipline.

 

Il comporte des cours en notions de sémantique (sens des mots), notions de phonétique et phonologie (prononciation), notions de morphologie et de syntaxe (structure des mots), syntaxe française, phonétique française, morphologie française, méthodes de recherche en linguistique, ainsi que quelques cours optionnels en linguistique, langue anglaise, langue française, ainsi qu'en langues étrangères.

 

Enfin, tu devras compléter cette majeure avec un programme de mineure tel que :

allemand, animation de groupes, anthropologie, cinéma, communication, cultures et sociétés occidentales (Concordia), démographie (Montréal), diversité et monde contemporain (Concordia), économique, écriture créative (Concordia), espagnol, éthique appliquée (Ottawa), éthique et droit (Montréal), études autochtones (Montréal), études canadiennes (Ottawa), études catalanes (Montréal), études de la musique populaire (Bishop), études du Moyen-Orient (McGill), études en mondialisation (Ottawa), études états-uniennes (Ottawa), études féministes, études françaises, études latino-américaines, études néo-helléniques (Montréal), études québécoises (Montréal), études urbaines, géographie, gestion (Ottawa), histoire, italien, japonais (Bishop), langue et culture arabes, langue et culture chinoises (Concordia), langues et cultures d'Asie, littérature anglaise, littérature comparée (Montréal), littérature française, philosophie, psychologie, rédaction professionnelle, relations humaines (Concordia), religion, russe (McGill et Ottawa), théâtre, etc.

 

Le Baccalauréat avec majeure en rédaction professionnelle B.A. offert à l'UQO a une durée totale de 3 ans (2 ans pour la majeure + 1 an pour la mineure) offert à temps complet, mais peut aussi être suivi à temps partiel.

 

Elle permet de fournir une solide formation en rédaction professionnelle, assortie d'une connaissance supérieure de la langue française et des technologies langagières, tout en acquérir des connaissances dans une discipline connexe et complémentaire en lien avec le domaine de la rédaction.

 

Il comporte les cours suivants : communication écrite 1, lexique du français moderne, grammaire normative pour langagiers, outils informatiques pour langagiers, communication écrite 2, documentation et terminologie, grammaire descriptive du français, français québécois, rédaction professionnelle, histoire de la langue française, écriture journalistique, rédaction et outils en communication, rédaction Web, rédaction technique et scientifique,  atelier de création, ainsi que 5 cours optionnels en langue anglaise, langue espagnole, communication et littérature française (ex : écriture journalistique, grammaire descriptive du français, français québécois, francophonie plurielle, initiation à la traduction littéraire, initiation à la traduction multimédia, rédaction anglaise - intermédiaire, rédaction anglaise avancée, traduction anglaise 1, espagnol élémentaire, espagnol intermédiaire, portugais élémentaire, communication et société, projets langagiers en milieu professionnel, etc.).

 

Enfin, tu devras compléter cette majeure avec un programme de mineure tel que :

 

animation de groupes, approches éducatives, communication publique, géographie, médias de l'information et de la communication, pratiques administratives, psychologie, science politique, histoire, sociologie, technologies de l'information et des communications, etc.

 

PASSERELLES :

 

Un programme passerelle permet aux titulaires d'un D.E.C. dans une discipline en particulier de se faire reconnaître un certain nombre de crédits par une université dans le cadre de son baccalauréat.

 

Voici les ententes actuellement offertes :

 

ÉTUDES SUPÉRIEURES :

 

Si tu le désires, tu pourras entreprendre des études de maîtrise dans l’un des programmes suivants :

Pour plus de détails, consulte la page sur les études supérieures en lettres et langues

et la page sur les études supérieures en sciences de l'éducation

 

Si tu désires enseigner le francais langue première au secondaire, il est possible d'entreprendre des études au niveau de la maîtrise en enseignement secondaire avec concentration en francais langue première offerte dans les universités suivantes :

 

UQAM, Université de Montréal, Université de Sherbrooke, Université Mcgill et U.Q.T.R.


Ces programmes permettent d'obtenir le permis d'enseignement délivré par le Ministère de l'Éducation du Québec.

Pour plus de détails, consulte la page de professeur de français au secondaire

Si tu désires enseigner l'anglais langue première au secondaire, il est possible d'entreprendre des études au niveau de la maîtrise en enseignement secondaire avec concentration en english language arts de la maîtrise en enseignement des langues secondes offerte à Mcgill

 

Ce programme permet d'obtenir le permis d'enseignement délivré par le Ministère de l'Éducation du Québec.

Pour plus de détails, consulte la page de professeur d'anglais au secondaire

Si tu désires enseigner l'anglais langue seconde ou le français langue seconde au secondaire, il est possible d'entreprendre des études au niveau du 2e cycle dans l'un des programmes suivants :

 

maîtrise en didactique des langues offerte à UQAM,

maîtrise en enseignement et apprentissages - concentration langues secondes offerte à Mcgill,

maîtrise en linguistique - didactique des langues offerte à Laval et l'UQAC,

maîtrise en enseignement secondaire - concentration en anglais langue seconde à l'U.Q.T.R,

D.E.S.S. en didactique des langues à l'UQAM.


Ces programmes permettent d'obtenir le permis d'enseignement délivré par le Ministère de l'Éducation du Québec.

Pour plus de détails, consulte la page de professeur d'anglais langue seconde ou de professeur de français langue seconde

Si tu désires enseigner l'anglais langue seconde ou le français langue seconde ou l'anglais langue et littérature ou le francais langue et littérature au collégial, il est possible d'entreprendre des études au niveau du 2e cycle dans l'un des programmes suivants :

 

maîtrise en didactique des langues (profil langue première ou profil langue seconde ou étrangère) offerte à l'UQAM

maîtrise en linguistique - didactique des langues offerte à Laval et l'UQAC,

maîtrise en linguistique appliquée (didactique des langues) offerte à Concordia,

maîtrise en enseignement et apprentissages - concentration langues secondes  offerte à Mcgill,

maîtrise en enseignement et apprentissages - concentration langue et littérature anglaises offerte à Mcgill,

maîtrise en enseignement collégial offerte à Sherbrooke (aussi offert en ligne),

maîtrise en éducation - concentration en didactique offerte à l'UQAM,

maîtrise en didactique (concentration en français, langue et littérature) offerte à Laval,

maîtrise en didactique offerte à Montréal,

Maîtrise en andragogie offerte à Montréal

maîtrise en didactique (concentration en didactique de l'enseignement professionnel et technique) offerte à Laval,

maîtrise en éducation-didactique offerte à U.Q.T.R.,

Maîtrise en formation à distance à Téluq (avec stage et essai) et Téluq (avec mémoire)

D.E.S.S. en didactique des langues à l'UQAM,

Diplôme en enseignement collégial offert à Sherbrooke,

Graduate Diploma in College Teaching offert à Sherbrooke,

Graduate Diploma in adult education à Concordia,
D.E.S.S. en enseigement collégial offert à Laval,
D.E.S.S. en enseignement collégial offert à l'UQAC,
D.E.S.S. en éducation et formation des adultes offert à l'UQAM,
Certificat d'études supérieures en enseignement post-secondaire offert à Ottawa,
Microprogramme en formation à l'enseignement post-secondaire à Montréal (voir aussi la page suivante),
Microprogramme en formation initiale en enseignement collégial offert à Sherbrooke,
Microprogramme en insertion professionnelle en enseignement collégial offert à Sherbrooke,
Graduate Certificate in College Teaching offert à Sherbrooke,

Programme court en éducation et formation des adultes à l'UQAM,
Programme court en pédagogie de l'enseignement supérieur offert à l’UQAM,
Programme en court en intervention éducative - concentration au collégial offert à l'UQAC,

Diplôme de 3e cycle en pédagogie de l'enseignement supérieur à Sherbrooke (pour titulaires du doctorat),

Microprogramme de 3e cycle en pédagogie de l'enseignement supérieur à Sherbrooke (pour titulaires du doctorat)

 

Pour plus de détails, consulte la page de professeur au collégial

 

Si tu désires enseigner la linguistique à l'université, tu devras compléter un doctorat + une formation post-doctorale au sein d'un centre de recherche en lien avec le champ d'expertise de ton choix. Pour plus de détails, consulte la page de professeur d'université

 

EXIGENCES D’ADMISSION :

 

-         Soit détenir un D.E.C. ou d’un diplôme jugé équivalent

     

-         Soit avoir complété un minimum de 45 crédits universitaires (toutes les universités)

 

-         Soit être âgé d’au moins 21 ans, avoir quitté les études depuis au moins 2 ans, posséder les connaissances appropriées et une expérience jugé pertinente (toutes les universités)

 

STATISTIQUES D’ADMISSION :

 

Aucun contingentement à ces programmes

 

Les candidats(es) répondant aux conditions d'admission sont généralement admis

 

L’admission est ouverte aux trimestres d’automne et d’hiver dans toutes les universités et à l’été dans certaines d’entre elles.

 

Aucune donnée disponible dans les autres universités

 

ENDROITS DE FORMATION : 

 

Pour les baccalauréats en langues modernes, consulte la page suivante

LIENS RECOMMANDÉS :

 

Tu veux l'avis de professionnels(les) en linguistique sur leur profession ?, alors regarde les vidéos suivants :

autres liens

-    Association canadienne de l'industrie de la langue : portrait de l'industrie, ainsi que des infos et ressources pratiques

-         ARTF : site de l’Institut National de la langue français de l’University of Chicago, accès une banque de données de mots traduits à partir du français ou de l’anglais

-    Centre national de ressources textuelles et lexicales : dictionnaire lexicographique très complet en ligne

-         Grand Dictionnaire terminologique de la langue française : site de référence par excellence en langue française sur le web réalisé par l’Office de la langue française du Québec

-    Dictionnaire en ligne Larousse : site de référence par excellence en langue française sur le web

-         Dictionnaires bilingues Larousse en ligne : la meilleure ressource en ligne...

-         Dictionnaire des synonymes : site très complet comprenant une base de données de 55 000 entrées et de 410 000 synonymes

-    Le Dictionnaire.com : dictionnaire complet de la langue française en ligne

-    Du français au français : site très bien fait et sans prétention ou jugement de la traduction du français québécois au français de France

-    Le Point du FLE : site d'apprentissage du français (grammaire, conjugaison des verbes, etc.)

-         Orthonet : le site par excellence du net pour l’apprentissage du français (grammaire, orthographe, conjugaisons, etc)

-         Dictionnaire franco-québécois

-         Dictionnaire des rimes

-         Lexique d’ancien français : site réalisé par l’University of Calgary

-         Du Net….et des mots : site avec une quantité de jeux pour amateurs de français

-    Nouvelle orthographe.info : site d'infos sur les rectifications de la nouvelle orthographe du français

-    Reverso : grammaire française interactive

-    Trésor de la langue française informatisée : dictionnaire et site de référence sur le français réalisé par l'Université de Lorraine en France

-    Bescherelle :  site de référence sur la conjugaison de verbes de la langue française (quiz, jeux, dictées, etc.)

-    Les Verbes.com : site de conjugaison de verbes de la langue française

-    Le Conjugueur : site de conjugaison de verbes de la langue française réalisé par le quotidien Le Figaro

-    Conjugaison.com : site de conjugaison de verbes de la langue française

 

Retour à la page du secteur lettres/a>

Retour à la page d’accueil