Retour à la page du secteur environnement et aménagement du territoire
Retour à la page d’accueil

 

 

 

SECTEUR : ENVIRONNEMENT ET AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE

NIVEAU D’ÉTUDES : ENSEIGNEMENT COLLÉGIAL

 

TECHNICIEN(NE) EN ENVIRONNEMENT

DIPLÔME D’ÉTUDES COLLÉGIALES D.E.C.

 

Consulte aussi la section "liens recommandés" à la fin de cette page

 

Voir également les professions suivantes :

 

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS :

Les carrières en environnement sont très variées, donc en voici que quelques-unes :

 

En tant que technicien ou de technicienne en environnement, tu auras pour tâches d'effectuer la caractérisation des sols ou des eaux provenant de terrains contaminés et en déterminer leur degré de contamination situés sur des chantiers de construction ou des sites industriels ou des sites agricoles par exemple. Tu auras à prélever des échantillons de sols, d'eaux souterraines ou d'eaux de surface en respectant des protocoles et des normes gouvernementales bien précises, en faire une description détaillée (types de polluants, leurs sources, la quantité recueillie, etc.) et les faire analyser dans un laboratoire pour déterminer la qualité de ceux-ci.

 

Par la suite, tu auras à rédiger des rapports techniques et communiquer avec les autres professionnels de l'équipe responsable du projet (des technologues en laboratoire, des chimistes, des microbiologistes,  des biologistes, des géologues, des ergonomes, des toxicologues, des ingénieurs, des gestionnaires de projets, etc.). Il existe de nombreux secteurs où une technicienne ou un technicien en environnement peut travailler, soit :

QUALITÉS ET APTITUDES  NÉCESSAIRES :

 

-     Aimer travailler à l'extérieur en toutes conditions

-     Bonne santé car tu seras en contact avec des contaminants ou des situations potentiellement dangereuses

-         Bonne condition physique car tu auras à travailler de longues heures debout ou à genoux ou autres positions inconfortables

-         Très bon sens de l’observation pour observer attentivement les différentes sources de pollution et leurs provenances

-         Capacité d’analyse et de synthèse et Curiosité scientifique car tu auras à analyser des problèmes de nature environnementale

-         Sens des responsabilités car tu auras la responsabilité de l’application et de l’élaboration des mesures préventives

-         Autonomie et débrouillardise car tu devras te débrouiller seul(e) pour résoudre les problèmes

-         Sens de l’initiative pour soumettre tes recommandations aux autorités de l’entreprise

-         Sens de l’observation pour observer et détecter sources de dangers à la santé ou la sécurité des travailleurs(euses)

-         bonne méthode de travail et gestion du temps car tu auras à planifier et élaborer des programmes de prévention et des rapports techniques

-         Facilité à travailler en équipe car tu auras à collaborer avec les cadres et l’ensemble des employés(es) concernés(es) par les programmes de prévention (surtout en usine et en laboratoire

-         Facilité à travailler en équipe car tu auras à collaborer avec d’autres technologues et techniciens, des chimistes, des microbiologistes, des ingénieurs, etc.

-      Bonne maîtrise de la langue française car tu auras à rédiger de nombreux rapports techniques qui devront être clairs et bien détaillés

-         Bonne connaissance de la langue anglaise car la plupart des manuels et publications spécialisés sont dans cette langue et parfois, tu auras à rédiger des rapports techniques dans cette langue

 

PROFESSIONS APPARENTÉES :

 

-    Coordonnateur(trice) de projets de développement durable

 

-    Éducateur(trice) en environnement

-        Inspecteur(trice) en environnement

 

-         Représentant(e) technique en équipements environnement (traitement des eaux, dépollution, etc.)

-         Technicien(ne) à l’analyse en laboratoire

-    Technicien(ne) en hygiène du travail

 

-    Technicien(ne) en météorologie (Forces canadiennes)

 

-    Technicien(ne) en eau, produits pétroliers et environnement (Forces canadiennes)

 

-    Vulgarisateur(trice) en sciences naturelles

 

EMPLOYEURS POTENTIELS :

-    Cabinets d'experts conseils en agroenvironnement

-    Clubs environnementaux

-        Firmes d’ingénieurs-conseils

-    Firmes de consultants en environnement

-        Entreprises privées d’animation en sc. naturelles

-    Entreprises spécialisées en services environnementaux

-    Fournisseurs d'équipements environnementaux

-        Laboratoires privés d’analyses et d’essais

 

-        Laboratoires et centres de recherches privés

-        Groupes et centres de recherches des universités

-       Gouvernement du Canada : Carrières en sciences et technologie, Institut Maurice-Lamontagne Environnement Canada, Agriculture et Agroalimentaire Canada, Conseil National de recherches Canada, Centre national canadien d’hygiène et sécurité au travail, Institut des technologies de procédés chimiques et de l'environnement du CNRC

-      Gouvernement du Québec : Centre d’expertises et d’analyses environnementales, Ministère du Développement durable, environnement et parcs, Ministère des Ressources naturelles et de la Faune

-         Industries chimiques, pétrochimiques, papetières pétrolières et de l'aluminium

-    Laboratoires privés d'analyses et essais

-    Organismes régionaux en agroenvironnement

-    Organismes en environnement

-    MRC

-        Municipalités

-    Forces canadiennes

EXIGENCES DES EMPLOYEURS :

 

-         Bonne connaissance de l’anglais

-         Polyvalence

-         Facilité d’adaptation aux nombreux changements technologiques

 

AFFILIATION À UNE ASSOCIATION PROFESSIONNELLE :

 

Il est possible de devenir membre de l’Ordre des technologues professionnels du Québec. L’obtention du titre professionnel T.P. te permettra d’accéder à certains postes-clés en entreprise et obtenir une reconnaissance dans la profession

 

Consulte également

 

PLACEMENT :

 

Consulte les programmes de formation reliés aux professions mentionnées en haut de page.

 

SALAIRE :

 

Selon les données de 2012 :

(données de 2013 dans le secteur public)

 

Le salaire moyen en début de carrière était de :

Dans le secteur privé :

-         16,98 $/heure (40 hres/sem.) en tant que technologue en biotechnologies ou technologue en biochimie au sein des PME

-         18,03 $/heure (40 hres/sem.) en tant que technologue en agroenvironnement  au sein des PME

-         19,53 $/heure (40 hres/sem) en tant que technicien(ne) en environnement au sein des PME

-         20,15 $/heure (40 hres/sem) en tant que technologue en chimie analytique au sein des PME

 

-         20,38 $/heure (40 hres/sem) en tant que technicien(ne) en hygiène du travail  au sein des PME

-         21,80 $/heure (40 hres/sem.) en tant que technicien en assainissement des eaux au sein des PME

-    22,68 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que technicien(ne) en hygiène et sécurité industrielles ou technicien(ne) en environnement au sein de grandes industries de la plasturgie, du caoutchouc et des composites

-    26,77 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que technicien(ne) de laboratoire au sein des grandes industries chimiques et pétrochimiques

 

-   26,97 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que technicien(ne) en hygiène au sein des grandes industries alimentaires

 

-   27,25 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que technicien(ne) en hygiène et environnement au sein des grandes industries papetières

-        27,71 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que technicien(ne) en environnement au sein des grands fabricants de produits en minéraux industriels (béton, asphalte, granite, marbre, etc.)

 

-    27,86 $/heure (35 hres/sem) en moyenne en tant que technicien(ne) en laboratoire ou technicien(ne) en environnement - niveau débutant au sein des grandes industries pétrolières

-    30,30 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que technicien(ne) en environnement au sein de grandes industries de transformation métallurgique (alumineries, aciéries, affineries, fonderies)

-    30,98 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que technicien(ne) en laboratoire au sein de grandes industries chimiques et pétrochimiques

-    32,10 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que technicien(ne) en hygiène et environnement au sein de grandes compagnies minières

-    32,36 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que technicien(ne) en hygiène ou technicien(ne) en environnement au sein de grandes industries chimiques et pétrochimiques

Dans le secteur public et parapublic :

-      17,72 $/heure (38,45 hres/sem) en tant que technicien(ne) en environnement à la SEPAQ (parcs et réserves)

 

-     18,41 $/heure (35 hres/sem) en moyenne en tant que technicien(ne) en prévention au sein des universités
 

-     18,82 $/heure (35 hres/sem) en tant que technicien(ne) en prévention dans le réseau de la santé (hôpitaux, CHSLD, etc)

 

-         18,89 $/heure (35 hres/sem) en tant qu’inspecteur(trice) en hygiène publique dans la fonction publique québécoise

 

-         18,89 $/heure (35 hres/sem) en tant que technicien(ne) de laboratoire dans la fonction publique québécoise

 

-    19,00 $/heure (37,5 hres/sem) en tant qu'animateur(trice)-guide en sciences naturelles à Parcs Canada

 

-    19,24 $/heure (35 hres/sem) en tant que technicien(ne) en hygiène du travail dans le réseau de la santé (hôpitaux, CHSLD, etc)

 

-         19,50 $/heure (35 hres/sem) en tant qu’inspecteur(trice) stagiaire en santé et sécurité au travail pour la C.S.S.T.

 

-       21,71 $/heure (35 hres/sem)  en moyenne en tant que technicien(ne) en travaux pratiques en laboratoire d’enseignement et de recherche en environnement au sein des universités

 

-       22,49 $/heure (33,75 hres/sem) en tant que technicien(ne) en environnement - grade 1 à la Ville de Laval

 

-      23,11 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'agent(e) de protection de l'environnement ou inspecteur(trice) en environnement ou technicien(ne) de projets - environnement et réglementation urbaine à la Ville de Montréal

 

-    23,26 $/heure (35 hres/sem) en moyenne en tant que technicien(ne) en environnement au sein des universités

 

-    23,96 $/heure (33,45 ou 33,75 ou 35 hres/sem selon les municipalités) en moyenne en tant qu'inspecteur(trice) en environnement ou inspecteur(trice) en hygiène publique au sein des grandes municipalités (100 000 habitants et plus)

 

-      24,68 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'inspecteur(trice) en santé publique ou technicien(ne) en santé au travail ou technicien(ne) en contrôle du bruit à la Ville de Montréal

 

-       24,71 $/heure (37,5 hres/sem) en tant qu'inspecteur en hygiène et environnement dans la fonction publique fédérale

-    25,27 $/heure (32,5 ou 33 ou 33,45 ou 33,75 ou 35 hres/sem selon les municipalités) en moyenne en tant que coordonnateur(trice) en environnement au sein de certaines petites municipalités (moins de 20 000 habitants), voir note 2

 

-    25,20 $/heure (32,5 ou 33 ou 33,45 ou 33,75 ou 35 hres/sem selon les municipalités) en moyenne en tant qu'inspecteur(trice) en environnement ou technicien(ne) en environnement ou coordonnateur(trice) en environnement au sein des municipalités de taille moyenne (20 000 habitants et plus), voir note 2

 

-    25,27 $/heure (32,5 ou 33 ou 33,45 ou 33,75 ou 35 hres/sem selon les municipalités) en moyenne en tant qu'inspecteur(trice) municipal au sein des petites municipalités (moins de 20 000 habitants), voir note 2

 

-    25,39 $/heure (33,45 ou 33,75 ou 35 hres/sem selon les municipalités) en moyenne en tant que technicien(ne) en environnement au sein des grandes municipalités (100 000 habitants et plus)

 

-       25,40 $/heure (35 hres/sem) en tant que technicien(ne) en environnement à  la Ville de Québec

 

-         25,45 $/heure (37,5 hres/sem) en tant que technicien(ne) en environnement à Aéroports de Québec

-       25,71 $/heure (37,5 hres/sem) en tant qu'assistant(e) de recherche dans la fonction publique fédérale

 

-      26,02 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'agent(e) technique en environnement à la Ville de Montréal

 

-    26,20 $/heure (32,5 ou 33 ou 33,45 ou 33,75 ou 35 hres/sem selon les municipalités) en moyenne en tant qu'inspecteur(trice) en environnement au sein des municipalités de taille moyenne (20 000 habitants et plus)

 

-    26,57 $/heure (35 hres/sem) en tant que technicien(ne) en environnement à la Société de transport de Montréal STM

-         28,71 $/heure (37,5 hres/sem) en tant que spécialiste en environnement à l'Aéroport de Québec

-    37,10 $/heure (37,5 hres/sem) en tant que technicien(ne) en environnement au Port de Montréal

Note : prendre en considération que bien que le salaire horaire est plus élevé dans les petites et moyennes municipalités que dans les grandes municipalités ou la fonction publique fédérale, mais les avantages sociaux (ex : assurance-santé, régime de retraite, etc) y sont moins nombreux, mais les responsabilités sont davantages importantes. Dans plusieurs moyennes municipalités, les techniciens(nes) en environnement agissement comme responsables du service de l'environnement.

Sources : Ministère de l’Enseignement supérieur du Québec, Conseil du Trésor du Québec, Commission de la Fonction Publique du Canada, Syndicat des fonctionnaires municipaux de Montréal, Syndicat des fonctionnaires municipaux de Québec, Syndicat des employés de bureau, techniques et professionnels de la Ville de Laval, Syndicat du personnel administratif, technique et professionnel de la Société de transport de Montréal STM, Syndicat de la fonction publique du Québec - division SEPAQ, Syndicat des employés des Aéropoorts de Montréal, Alliance de la fonction publique du Canada - section locale Aéroport de Québec, SCFP - section locale 4688 technologues et professionnels Port de Montréal, conventions collectives des employés de soutien de plusieurs universités, syndicats des fonctionnaires municipaux de plusieurs grandes municipalités, conventions collectives des employés municipaux de plusieurs moyennes municipalités, conventions collectives des employés de plusieurs grandes industries alimentaires, conventions collectives des employés de plusieurs grands fabricants de produits en minéraux industriels, conventions collectives des employés de plusieurs grandes industries chimiques et pétrochimiques, conventions collectives des employés de plusieurs grandes industries papetières, conventions collectives des employés de plusieurs grandes industries pétrolières et conventions collectives des employés de plusieurs grandes compagnies minières.

 

PERSPECTIVES D’AVENIR :

 

Il y a d’excellentes possibilités d’emplois dans ce domaine. On aura besoin de plus en plus de ces spécialistes dû aux nouveaux règlements en matière d'environnement dont les entreprises et les municipalités doivent respecter.

Selon le Conseil sectoriel canadien des carrières en environnement, plus de 14 % des 157 000 travailleuses et travailleuses du secteur de l'environnement devront prendre leur retraite d'ici 2020.

Les offres d'emploi proviennent notamment de moyennes municipalités, des firmes de génie conseil, des grandes industries métallurgiques et des compagnies minières.

Pour plus de détails, consulte le Portrait de l'industrie de l'environnement

 

LES PROGRAMMES D’ÉTUDES :

 

Le Diplôme d’études collégiales D.E.C. en techniques du milieu naturel avec spécialisation en protection de l'environnement a une durée totale de 3 ans offert à temps complet. Il comporte des cours sur les composantes abiotiques, les écosystèmes, végétal dans son milieu, faune terrestre 1, cartographie générale, séjour en milieu naturel (dès la 1ère session), environnement abiotique, photographie aérienne, profession et législation, plan d'échantillonnage, flore du Québec, faune terrestre2, sécurité en milieu naturel, inventaire abiotique, inventaire de la végétation, inventaire de la faune aquatique, anglais pour sciences et techniques de la nature, développement durable 1, micro-organismes, mesures d'intervention environnementale, développement durable 2, pollution du sol, pollution de l'eau, pollution de l'air, essais biologiques, développement durable 3, soutien technique, gestion et valorisation de la matière résiduelle et décontamination d'un milieu.

 

Par la suite, tu auras des cours propres à la spécialisation choisie. Dans le cas de l'option protection de l’environnement; tu auras des cours en prévention des atteintes à la santé et la sécurité liées aux interventions environnementales, lois et règlements en environnement, relations entre les interventions sur l’environnement et la réglementation, identification et inventaire des spécimens de la faune terrestre et avienne (oiseaux), identification et inventaire de la faune aquatique, identification et inventaire des végétaux, caractéristiques des micro-organismes et des cellules vivantes, analyse des cartes et photographies aériennes, analyse des échantillons d’eau, d’air et de sols, application d’un programme de suivi aux interventions environnementales, planification et élaboration de plans d’intervention en protection de l’environnement, soutien technique en situation d’urgence environnementale, gestion de projets d’intervention environnementale, ainsi qu'un stage non rémunéré en protection de l'environnement.

Le Diplôme d’études collégiales en techniques de l’environnement, hygiène et sécurité au travail D.E.C. a une durée totale de 3 ans offert à temps complet. Il comporte des cours en mathématiques appliquées à l'environnement 1, chimie de l'environnement 1, anatomie et physiologie humaines, physique appliquée à l'environnement 1, introduction à la profession, mathématiques appliquées à l'environnement, 2, physique appliquée à l'environnement 2, applications informatiques appliquées à la santé et sécurité au travail, aménagements et procédés industriels 1, techniques d'analyses environnementales 1, communication et rédaction technique, chimie de l'environnement 2, contaminants chimiques 1, contaminants physiques 1, aménagements et procédés industriels 2, anglais appliqué aux techniques de l'environnement, le corps humain et les risques au travail, traitement et analyse des eaux, gestion et législation en santé et sécurité au travail, contaminants chimiques 2, contaminants physiques 2, matières résiduelles et dangereuses, contaminants biologiques, introduction à l'ergonomie, eau et environnement 1, air et environnement 1, analyse des postes de travail, décontamination des sites, gestion de la conformité environnementale, techniques d'analyses environnementales 2, gestion de la santé et de la sécurité au travail, contrôle des contaminants, eau et environnement 2, air et environnement 2, mesures et plans d'urgence, prévention, formation et information en santé et sécurité au travail, entreprise et environnement, intégration technique, ainsi que 2 stages rémunérés en milieu de travail d'une durée de 2 à 4 mois chacun (alternance travail-études). Note : le nom et le contenu des cours peuvent différer selon les cégeps, mais les objectifs de formation restent les mêmes.

Le Diplôme d’études collégiales D.E.C. en techniques d’assainissement des eaux a une durée totale de 3 ans offert à temps complet. Il comporte des cours en mathématiques appliquées à l'environnement, chimie de l'environnement 1, introduction à la profession, échantillonnage, hydrologie et environnement, mathématiques appliquées à l'environnement 2, physique appliquée à l'environnement 1, communication et rédaction technique, techniques d'analyses environnementales, physique appliquée à l'environnement 2, chimie de l'environnement 2, caractérisation des eaux, microbiologie de l'environnement, entretien des équipements, hydraulique appliquée, caractérisation des eaux 2, production de l'eau potable, plans et croquis d'assainissement, anglais appliqué aux techniques de l'environnement, instrumentation et contrôle 1, équipements hydrauliques, ventilation et sécurité, épuration des eaux usées, fonctionnement des réseaux de distribution de l'eau potable, aménagement des stations, instrumentation et contrôle 2, traitement des eaux industrielles, optimisation des procédés, gestion et législation, valorisation des boues, étude de projets d'assainissement, intégration technique, ainsi que 2 stages rémunérés en milieu de travail d'une durée de 2 à 4 mois chacun (alternance travail-études).

 

Le Diplôme d’études collégiales D.E.C. en techniques de bioécologie a une durée totale de 3 ans offert à temps complet. Il comporte des cours d'initiation à la profession, écologie générale, identification des végétaux, initiation aux applications informatiques, survie en milieu naturel, cartographie et géomatique, biologie cellulaire et microbiologie, techniques d'analyse en laboratoire, identification des vertébrés, chimie générale et des solutions, caractérisation des milieux terrestres, biologie animale, caractérisation des sols, identification des invertébrés terrestres, anglais pour les sciences et techniques de la nature, microbiologie en milieu naturel, élevage et culture d'organismes, analyse écosystémique, analyse quantitative du milieu naturel, identification d'invertébrés aquatiques et marins, caractérisation des milieux aquatiques notions d'océanographie, expérimentation et aménagement en milieu naturel, mycologie appliquée (études des champignons), biologie des végétaux, analyse écosystémique 2, initiation à la recherche en laboratoire, biotechnologie appliquée au milieu naturel, ainsi qu'un stage non rémunéré en milieu de travail d'une durée de 5 semaines. Note : le nom et le contenu des cours peuvent différer selon les cégeps, mais les objectifs de formation restent les mêmes.

 

Le Diplôme d’études collégiales en techniques de l’environnement, hygiène et sécurité au travail D.E.C. a une durée totale de 3 ans offert à temps complet. Il comporte des cours en mathématiques appliquées à l'environnement 1, chimie de l'environnement 1, anatomie et physiologie humaines, physique appliquée à l'environnement 1, introduction à la profession, mathématiques appliquées à l'environnement, 2, physique appliquée à l'environnement 2, applications informatiques appliquées à la santé et sécurité au travail, aménagements et procédés industriels 1, techniques d'analyses environnementales 1, communication et rédaction technique, chimie de l'environnement 2, contaminants chimiques 1, contaminants physiques 1, aménagements et procédés industriels 2, anglais appliqué aux techniques de l'environnement, le corps humain et les risques au travail, traitement et analyse des eaux, gestion et législation en santé et sécurité au travail, contaminants chimiques 2, contaminants physiques 2, matières résiduelles et dangereuses, contaminants biologiques, introduction à l'ergonomie, eau et environnement 1, air et environnement 1, analyse des postes de travail, décontamination des sites, gestion de la conformité environnementale, techniques d'analyses environnementales 2, gestion de la santé et de la sécurité au travail, contrôle des contaminants, eau et environnement 2, air et environnement 2, mesures et plans d'urgence, prévention, formation et information en santé et sécurité au travail, entreprise et environnement, intégration technique, ainsi que 2 stages rémunérés en milieu de travail d'une durée de 2 à 4 mois chacun (alternance travail-études). Note : le nom et le contenu des cours peuvent différer selon les cégeps, mais les objectifs de formation restent les mêmes.

 

Le Diplôme d’études collégiales D.E.C. en techniques de laboratoire ayant une durée totale de 3 ans offert à temps complet. Tu auras les cours suivants : mathématiques pour la chimie et biologie, initiation à la profession, chimie organique, biologie animale, statistique pour la chimie et biologie, optique et électricité de base, introduction à la biochimie, techniques de culture cellulaire 1, optique physique et électronique, physicochimie, biochimie appliquée, techniques de culture cellulaire 2, anglais à usage technique analyse instrumentale 1, biologie moléculaire et génie génétique, microbiologie appliquée, santé, hygiène et sécurité, analyse instrumentale 2, biotechnologies environnementales et écotoxicologue, immunotechniques, biofermentation,  ainsi qu'un stage non rémunéré en laboratoire d'analyse et essais en biochimie ou microbiologie ou en industrie biochimique (cheminement régulier). Plusieurs cégeps offrent ce programme selon la formule alternance travail-études qui permet de réaliser 2 stages rémunérés en entreprise d'une durée de 3 à 4 mois chacun.

 

Le Diplôme d’études collégiales D.E.C. en technologie de laboratoire - chimie analytique ayant une durée totale de 3 ans offert à temps complet. Il comporte les cours suivants : mathématiques pour la chimie et biologie, initiation à la profession, chimie organique, introduction à l'analyse industrielle, équilibres en solution, préparation et analyse organiques, analyse chimique environnementale, statistiques pour la chimie et biologie, optique et électricité de base, introduction à la biochimie, analyse des sols et produits miniers, optique physique et électronique, analyse instrumentale 1, physicochimie, introduction à la microbiologie, santé, hygiène et sécurité, analyse instrumentale 2, anglais à usage technique, gestion en laboratoire, introduction aux procédés chimiques, analyse instrumentale 3, chimie alimentaire, chimie organique industrielle, ainsi qu'un stage non rémunéré en laboratoire d'analyse et essais en chimie ou en industrie chimique (cheminement régulier). Plusieurs cégeps offrent ce programme selon la formule alternance travail-études qui permet de réaliser 2 stages rémunérés en entreprise d'une durée de 3 à 4 mois chacun. Note : le nom et le contenu des cours peuvent différer selon les cégeps, mais les objectifs de formation restent les mêmes.

 

Le Diplôme d’études collégiales D.E.C. en technologie des productions horticoles et de l’environnement a une durée totale de 3 ans offert à temps complet. Le programme comporte des profils de spécialisation à partir de la 2e année, mais tu dois d’abord suivre un tronc commun lors de la 1ère année. Tu auras des cours d'introduction à la profession et au domaine agricole, identification et structure des végétaux, caractérisation des substrats, caractérisation des sols, caractérisation des ennemis des cultures, machines de préparation et de conservation des sols, notions d'informatique appliqué au domaine agricole, physiologie végétale, caractérisation des végétaux en production, élaboration d'un programme de fertilisation et d'amendement, utilisation rationnelle des pesticides.

 

Par la suite (à partir de la 3e session), tu devras choisir parmi les profils de spécialisation qui te sont proposés :

 

-      Profil agroenvironnement (à l’ITA La Pocatière) : axé sur la production agroforestière notamment en production de bois et de produits forestiers non ligneux destinés aux domaines de l'aménagement paysager et forestier, à la production d'énergie (bois de chauffage) et biocarburants, la production d'arbres de Noël, de bioproduits forestiers pour usages industriels ou de protection environnementale, etc. La particularité de ce programme est qu'il est le seul entièrement consacré à l'agroenvironnement et à l'agroforesterie. Tu auras des cours d'utilisation des énergies renouvelables en milieu rural, approche-client 1, régie des grandes cultures, évaluation de la qualité de l'eau de surface, éléments de biodiversité, réalisation de relevés topographiques, réalisation de plans assistés par ordinateur, géomatique appliquée, assainissement du sol, de l'eau et de l'air, élaboration d'un plan agroenvironnemental de fertilisation 1, implantation et entretien de systèmes agroforestiers, introduction aux productions animales, aménagements et installations agricoles, conservation des sols et de l'eau, approche-client 2, analyse des états financiers, anglais appliqué au domaine agroalimentaire, élaboration d'un plan agroenvironnemental de fertilisation 2, impact économique d'un conseil en agriculture, conseil en conservation des ressources, ainsi qu'un stage rémunéré ou non rémunéré d'une durée de 10 semaines dans une entreprise ou un organisme en agroenvironnement (au Québec ou à l'étranger) offert au trimestre d'été de la 2e année.

 

-    Profil horticulture et environnement (à Lionel-Groulx) : couvrela production de plantes et cultures ornementales herbacées ou ligneuses en serres, en pépinière et en champs (annuelles, vivaces, arbres, arbustes, plantes médicinales, fougères, champignons, tourbe) en plein champ, en serres ou en pépinière, la production légumière et fruitière en plein champ ou en serres, ainsi que le domaine de l'agroenvironnement (conservation et protection des ressources agricoles). Il comporte 2 options : cultures horticoles légumières, fruitières et ornementales OU agroenvironnement. La particularité de la formation offert par ce cégep est que seul le profil DEP-DEC est offert, la première année correspondant au DEP en production horticole, du DEP en production de grandes cultures, du DEP en production acéricole ou du DEP en horticulture et jardinerie, alors que le DEC ne débute qu'à partir de la 2e année. De plus, la formation est entièrement offerte au Centre de formation agricole de Mirabel (sauf les cours communs obligatoires du DEC comme français, anglais, philosophie, éducation physique et cours complémentaires qui sont offert au campus du cégep à Ste-Thérèse). Au niveau du DEC, tu auras des cours d'introduction aux professions en agriculture, outils informatiques appliquées à l'agriculture, comptabilité agricole, controlei de l'environnement en serre, machinerie et équipements en préparation et conservation des sols, potentiel horticulture ornemental, planification du développement et de l'expansion de l'entreprise agricole, entreprise agricole et environnement économique, planification et suivi d'une régie de cultures légumières et fruitières, planification et suivi d'une régie de productions de cultures ornementales, installations et équipements associés à une culture en champ, anglais appliqué au domaine agroalimentaire, organisation du travail, représentation commerciale, plan agroenvironnemental de fertilisation, élaboration d'un programme de culture en serre, produits et services agroalimentaires, programme de cultures en champ, application et suivi d'un programme de culture en serre, planification et suivi d'une régie de production de grandes cultures, activité d'intégration en production horticole, ainsi que 2 stages rémunérés en entreprise de 8 à 12 semaines chacun (le premier offert au trimestre d'été de la 2e année et le second offert au trimestre d'hiver de la 3e année).

 

-    Profil horticulture et environnement (à Joliette) : couvre principalement la production de plantes et cultures ornementales herbacées ou ligneuses en serres, en pépinière et en champs (annuelles, vivaces, arbres, arbustes, fines herbes, plantes médicinales, fougères, champignons, tourbe) en plein champ, en serres ou en pépinière destinées notamment au domaine de l'aménagement paysager, mais également la production fruitière en plein champ ou en serres, ainsi que le domaine de l'agroenvironnement (conservation et protection des ressources agricoles). La particularité de la formation offerte par ce cégep est l'accent accordé à l'horticulture urbaine (aménagement paysager, gestion d'espaces verts) et à revégétalisation des milieux naturels. Tu auras des cours en lutte biologique intégrée, fertilisation, aménagement paysager, taxonomie, production et transformation de plantes médicinales, amendements, production en serre 1, production en pépinière 1, controlei biologique, production en serre 2, cultures marginales, conditions ambiantes en serre, protection et amélioration de l'environnement, gestion d'une équipe de travail horticole, régie de production fruitière, gestion économique en agroalimentaire, conservation du sol et de l'eau, horticulture urbaine, production en pépinière 2, révégétalisation des berges et des milieux naturels, régie de la production en serre, commercialisation et représentation en horticulture, communication en horticulture, gestion des espaces verts, résolution de problèmes horticoles, projets en milieu naturel, ainsi que 2 stages rémunérés en entreprise de 8 à 12 semaines chacun (le premier offert au trimestre d'été de la 1ere année et le second offert au trimestre d'été de la 2e année).

 

ENTENTES DEC-BAC :

 

Qu'est-ce qu'un programme DEC-BAC ?

 

Consulte la page suivante

 

Il permet de terminer la formation technique et ton baccalauréat dans un temps plus court, soit en 5 ans (au lieu de 6 ans) et obtenir les 2 diplômes.

 

Voici les ententes actuellement offertes :

 

DEC-BAC en chimie :

(DEC en technologie de laboratoire - biotechnologie 210.AA + Baccalauréat en chimie)

 

DEC-BAC en chimie :

(DEC en technologie de laboratoire - chimie analytique + Baccalauréat en chimie)

 

DEC-BAC en biochimie :

(DEC en technologie de laboratoire - biotechnologies 210.AA + Bacc en biochimie)

 

DEC-BAC en biologie :

(DEC en techniques de bioécologie + Baccalauréat en chimie)

 

DEC-BAC en biologie moléculaire et cellulaire :

(D.EC en technologie de laboratoire - biotechnologies 210.AA + Bacc en biologie moléculaire et cellulaire)

 

DEC-BAC en microbiologie :

(DEC en technologie de laboratoire - biotechnologie 210.AA + Baccalauréat en microbiologie)

 

DEC-BAC en microbiologie :

(DEC en technologie de laboratoire - chimie analytique + Baccalauréat en microbiologie) :

 

 

DEC-BAC en agronomie

(DEC en technologie des productions horticoles et de l'environnement + Baccalauréat en agronomie) :

 

 

DEC-BAC en agronomie :

(DEC en technologie de laboratoire - biotechnologie 210.AA + Baccalauréat en agronomie)

 

DEC-BAC en agroéconomie

(DEC en technologie des productions horticoles et de l'environnement + Baccalauréat en agroéconomie) :

 

DEC-BAC en écologie

(DEC en techniques de bioécologie 145.C0 + Bacc en écologie) :

 

DEC-BAC en aménagement et environnement forestiers : 6 ans (au lieu de 7 ans)

(DEC en technologie forestière + Baccalauréat en aménagement des ressources forestières et environnement forestiers)

 

DEC-BAC en sciences forestières : 6 ans (au lieu de 7 ans)

(DEC en technologie forestière + Baccalauréat en sciences forestières)

 

DEC-BAC en sciences forestières : 6 ans (au lieu de 7 ans)

(DEC en techniques du milieu naturel - spécialisation aménagement de la ressource forestière + Baccalauréat en sciences forestières) :

 

DDEC-BAC en sciences forestières  : 6 ans (au lieu de 7 ans)

(DEC en technologie des productions horticoles et de l'environnement + Baccalauréat en sciences forestières) :

 

PASSERELLES :

 

Un programme passerelle permet aux titulaires d'un D.E.C. dans une discipline en particulier de se faire reconnaître un certain nombre de crédits par une université dans le cadre de son baccalauréat. Par contre, aucune garantie d'admission n'est offerte lors de la demande.

 

DEC en techniques de l'environnement, hygiène et sécurité au travail :

  • l'Université de Sherbrooke pourra reconnaître jusqu'à 19 crédits aux titulaires de ce DEC dans le cadre de son Baccalauréat en chimie

 

DEC en techniques du milieu naturel (spécialisation protection de l'environnement) :

 

DEC en techniques de bioécologie 145.C0 :

 

DEC en techniques d'assainissement de l'eau :

 

 

DEC en technologie de laboratoire - biotechnologies :

 

DEC en technologie de laboratoire - chimie analytique :

 

DEC en technologie de l'horticulture et de l'environnement :

 

 

PERFECTIONNEMENT :

 

Il te sera également possible de poursuivre tes études à l’université au Baccalauréat en chimie, au Baccalauréat en biochimie, ou au Bacc avec majeure en environnement. La plupart des cours préalables exigés dans ces programmes figurent dans la grille des cours du DEC en techniques de laboratoire.

 

Il existe aussi des programmes de perfectionnement au niveau collégial (A.E.C.) et au niveau universitaire (certificats) tels que :

 

-         A.E.C. en gestion environnementale offert par le Cégep de Rosemont (formation continue)

-         A.E.C. en techniques de procédés reliés à l’environnement offert au Cégep de Maisonneuve (formation continue)

-         A.E.C. en technologies de l’environnement industriel offert au Cégep de Jonquière (formation continue)

-         A.E.C. en technologies des procédés bio-industriels offert au Cégep John-Abbott (formation continue)

-         Certificat en analyse chimique offert à l’UQÀM

-         Certificat en sciences de l’environnement offert à l’UQÀM, à l’U.Q.T.R., à l’UQAC

-         Certificat en santé et sécurité au travail offert à l’Université de Montréal et l’UQÀM

 

ÉTUDES SUPÉRIEURES :

 

Ces programmes ont pour objectif de t’intégrer au marché du travail, mais il te sera également possible de poursuivre tes études à l’université l’un des programmes suivants :

 

-    Baccalauréat en agronomie

-    Baccalauréat en biochimie

-    Baccalauréat en biologie (ou sciences biologiques)

-    Baccalauréat en biologie moléculaire et cellulaire

-      Baccalauréat en chimie de l'environnement et des bioressources

-    Baccalauréat en enseignement des sciences et technologies au secondaire

-    Baccalauréat en environnements naturels et aménagés

-    Baccalauréat en études de l'environnement

-    Baccalauréat en génie agroenvironnemental

-    Baccalauréat en génie de la construction

-      Baccalauréat en génie biotechnologique

-    Baccalauréat en génie de l'environnement

-    Baccalauréat en génie des eaux

-    Baccalauréat en génie civil

-      Baccalauréat en génie chimique

-    Baccalauréat en génie industriel (spécialisation en santé, hygiène et sécurité industrielles)

-    Baccalauréat en géographie environnementale

-    Baccalauréat en géographie et aménagement

-    Baccalauréat en géomatique appliquée

-    Baccalauréat en microbiologie à l'environnement

-    Baccalauréat en sciences environnementales

 

EXIGENCES D’ADMISSION :

 

Tech du milieu naturel :

 

-         Détenir le D.E.S. et avoir réussi les cours suivants ou leurs équivalents :
 

CST 4e (anciennement Mathématiques 426)

STE ou SE 4e (anciennement Sciences physiques 436)

 

Tech de l'environnement, hygiène et sécurité au travail :

 

-         Détenir un D.E.S. et avoir réussi les cours suivants du secondaire ou leurs équivalents :                                         

TS ou SN 4e (anciennement mathématiques 436)

STE ou SE 4e (anciennement sciences physiques 436) 

 

Tech de bioécologie et DEC-BAC en biologie :

 

-         Détenir le D.E.S. et avoir réussi les cours suivants ou leurs équivalents :
 

TS ou SN 4e (anciennement Mathématiques 436)
Chimie 5e (anciennement Chimie 534)

 

Techno de laboratoire - chimie analytique :

Techno de laboratoire - biotechnologies :

 

-         Détenir le D.E.S. et avoir réussi les cours suivants ou leurs équivalents :
 

TS ou SN 5e (anciennement Mathématiques 536)

Chimie 5e (anciennement Chimie 534)

 

Techno de l'horticulture et environnement :

 

-         Détenir le D.E.S. et avoir réussi les cours suivants ou leurs équivalents :
 

CST 4e (anciennement Mathématiques 426)

STE ou SE 4e (anciennement Sciences physiques 436)

 

Note : pour connaître les équivalences des préalables à l’éducation aux adultes, consulte la page suivante

 

STATISTIQUES D’ADMISSION :

 

Aucun contingentement à ces programmes

 

Les candidats(es) admissibles (c'est-à-dire détenant les préalables requis) sont généralement admis.

 

ENDROIT DE FORMATION 

DEC en techniques du milieu naturel - spécialisation en protection de l'environnement :

 

DEC en techniques de l'environnement, hygiène et sécurité au travail :

 

DEC en techniques d'assainissement de l'eau :

 

DEC en techniques de bioécologie :

 

DEC en technologie de laboratoire - biotechnologies :

 

DEC en technologie de laboratoire - chimie analytique :

 

DEC en technologie de l'horticulture et de l'environnement :

 

AUTRES FORMATIONS :

 

Il existe également des programmes d'AEC destinés aux titulaires d'un DES, ayant quitté les études depuis au moins 1 année scolaire à temps complet (ou 2 sessions consécutives) et ayant complété au moins 1 année d'études postsecondaires échelonnée sur un période d'1 an ou +.

 

Voici les programmes offerts (consulte la section « formation continue ») :

 

Note : ces programmes exigent d’avoir réussi les maths 434 ou 436 ou TS 4e ou SN 4e (vérifie auprès du cégep, les préalables peuvent être différents)

 

LIENS RECOMMANDÉS : 

 

Pour une liste d'entreprises spécialisées en environnement, de consultants en environnement, de municipalités et autres liens connexes, consulte le

 Portrait du secteur de l'environnement

 


 

Retour à la page du secteur environnement et aménagement du territoire
Retour à la page d’accueil