Retour à la page du secteur environnement et aménagement du territoire

Retour à page du secteur bâtiment et construction

Retour à la page du secteur mines et travaux de génie

Retour à la page d’accueil

 

SECTEUR : ENVIRONNEMENT ET AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE

NIVEAU D’ÉTUDES : ENSEIGNEMENT COLLÉGIAL

 

TECHNOLGUE EN GÉNIE CIVIL

DIPLÔME D’ÉTUDES COLLÉGIALES D.E.C.

 

Consulte aussi la section "liens recommandés" à la fin de cette page

 

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS :

 

En tant que technologue en génie civil, tu auras la responsabilité de participer avec les ingénieurs et autres techniciens à élaboration et à la réalisation de projets de rénovation, d’aménagement ou de construction d’infrastructures publiques (routes, ponts, viaducs, installations routières, barrages, aqueducs et égouts, éoliennes, digues, lignes de communications, lignes de transport d’électricité, etc) en préparant et en dessinant les plans de construction, en effectuant les estimations des quantités et des coûts des matériaux et de la main-d’œuvre nécessaires aux travaux, à planifier les différentes étapes du projet et à superviser les travaux sur les chantiers. Tu pourras aussi effectuer les relevés d’arpentage en assistant l’arpenteur géomètre.

 

Dans les usines de fabrication de matériaux de construction, de structures d’acier, de béton ou d’éléments préfabriqués tu seras appelé(e) à superviser les activités de production et à contrôler la qualité des produits. Dans les laboratoires d’analyses, tu devras analyser les propriétés physiques des matériaux (béton, enrobés bitumineux, etc). Dans les entreprises de construction ou de travaux publics, tu superviseras les travaux sur les chantiers et assisteras l’entrepreneur à la gestion des opérations de l’entreprise. Pour les firmes d’inspection ou les services gouvernementaux, tu agiras en tant qu’inspecteur ou inspectrice en vérifiant les travaux en cours (bâtiments, travaux routiers ou autres infrastructures) en t’assurant qu’ils respectent les normes et la règlement en vigueur. Au sein des grandes firmes d'ingénieurs, tu débuteras ta carrière en tant que technologue junior en effectuant des relevés de terrains et en préparant des estimations, des plans et devis et assister les technologues senior dans les tâches reliés à la réalisation des travaux.

 

QUALITÉS ET APTITUDES  NÉCESSAIRES :

 

-         Intérêts et aptitudes pour les sciences, la recherche et le dessin technique

-         Bonnes habiletés et dextérité manuelles

-         Capacité d’analyse et de synthèse et sens logique pour résoudre différents problèmes de structures en conception

-         Bon jugement également nécessaire pour résoudre des problèmes reliés aux projets

-         Minutie, précision et souci du détail car tu auras à effectuer des calculs et réaliser des plans de façon précise

-         Très bonne méthode de travail car tu auras à préparer des projets

-         Sens des responsabilités car tu seras responsable des travaux sur le chantier

-         Sens de l’organisation car tu auras à planifier des travaux

-         Facilité de travailler en équipe car tu auras à collaborer avec des ingénieurs, d’autres techniciens et des ouvriers en travaux publics

-         Connaissances en informatique car tu auras à utiliser des logiciels spécialisés en D.A.O. et C.A.O.

-         Connaissance de l’anglais car la documentation spécialisé est généralement dans cette langue

 

PROFESSIONS APPARENTÉES :

-       Dessinateur(trice) en génie civil

-       Estimateur(trice) des coûts des travaux

-       Estimateur(trice) en travaux publics

-    Évaluateur(trice) en génie civil

-    Hydrographe polyvalent (Service hydrographique de Pêches et Océans Canada)

-       Inspecteur(trice) en bâtiment

-       Inspecteur(trice) en construction

-       Inspecteur(trice) en génie civil (travaux publics)

-       Inspecteur(trice) en santé et sécurité sur les chantiers

-    Inspecteur(trice) municipal

-    Installateur(trice) d'éléments de béton préfabriqué

-       Spécialiste du Service des glaces (Service canadien des glaces d'Environnement Canada)

-    Surveillant(e) de chantier

-    Technicien(ne) en arpentage

-       Technicien(ne) de chantier

-    Technicien(ne) en circulation et transport

-       Technicien(ne) en environnement (municipal)

-    Technicien(ne) en essai du béton de chantier

-       Technicien(ne) en génie civil

-       Technicien(ne) en génie municipal

-    Technicien(ne) en génie routier

-       Technicien(ne) en hydrométrie (div serv hydrologiques chez Environnement Canada)

-       Technicien(ne) en laboratoire de sols et béton

-    Technicien(ne) en plans et devis

-       Technicien(ne) en production (manufacturiers de matériaux ou éléments pré-fabriqués)

-    Technicien(ne) en structure

-       Technicien(ne) en travaux publics

-       Technologue en hydrologie

EMPLOYEURS POTENTIELS : 

-       Firmes d’ingénieurs-conseils (Aecom, Bechtel, BPR Cima, Dessau-Soprin, Génivar, SNC-Lavallin, Teknika-HBA, etc)

-       Firmes d’architectes

-       Firmes d’urbanistes

-       Entreprises d’inspection en bâtiments

-       Entrepreneurs en construction

-       Entrepreneurs en travaux publics

-    Entreprises spécialisées en environnement

-       Firmes d’arpenteurs géomètres

-    Firmes d'évaluateurs agréés

-       Compagnies minières (Iam Gold, Agnico-Eagle, Ironore, Xstrata, etc)

-       Compagnies pétrolières (Pétro-Canada, Shell, Irving, etc)

-    Distributeurs et grossistes en matériaux de construction

-       Hydro-Québec

-       Gaz-Métropolitain

-       Laboratoires d’analyses en sols et béton

-       Manufacturiers de matériaux de construction et producteurs de béton (Ciment Québec, Meloche, Holcim, Lafarge, Permacon, Prelco, etc)

-       Manufacturiers de produits préfabriqués

-       Manufacturiers de structures d’acier, d'armature, de béton et de bois

-       Municipalités (dont : Ville de Montréal, Ville de Québec, Ville de Laval, Ville de Longueuil, Ville de Gatineau, Ville de Sherbrooke, Ville de Trois-Rivières, Ville de Terrebonne, Ville de St-Jean-sur-Richelieu, Ville de Repentigny, Ville de Saguenay, Ville de St-Jérôme, etc.)

-      Gouvernement du Canada : Défense Nationale (civils), Recherche et développement pour la Défense Canada, Services gouvernements Canada, Service Canadien des glaces, Service météorologique du Canada, Division des relevés hydrologiques du Canada, Institut Maurice-Lamontagne, Environnement Canada, Institut des technologies océaniques du Canada
 

-       Gouvernement du Québec : Ministère des Transports, Ministère des Affaires municipales, Ministère de l’Environnement, Régie du bâtiment

 

EXIGENCES DES EMPLOYEURS :

 

-     Détenir l'ASP construction (attestation de santé et sécurité sur les chantiers de construction)

-     Très bonne connaissance du logiciel de conception Autocad

-        Connaissance de l’anglais (certains exigent le bilinguisme)

-        Polyvalence

-        Connaissance de l’informatique

-        Plusieurs employeurs exigent maintenant d’être membre de l’Ordre des technologues professionnels

 

AFFILIATION À UNE ASSOCIATION PROFESSIONNELLE :

 

Aucun permis ou affiliation professionnelle n'est obligatoire pour occuper cette profession.

Tu seras admissible afin de devenir de la Corporation des officiers municipaux en bâtiment et en environnement du Québec COMBEQ. L'obtention du titre professionnel "officier municipal en bâtiment et environnement OMBE" est reconnu par la plupart des municipalités, M.R.C. et firmes d'urbanisme de la province.

Il est possible également de devenir membre de l’Ordre des technologues professionnels du Québec. L’obtention du titre professionnel T.P. te permettra d’accéder à certains postes-clés en entreprise et obtenir une reconnaissance dans la profession

 

PLACEMENT :

 

Selon les données disponibles au 31 mars 2012 :

 

Le placement est EXCELLENT, 90 % se sont dirigés vers le marché du travail ont obtenu un emploi relié à leurs études dont la presque totalité, soit 98 % sont à temps complet.

 

Par contre, 50 % des répondants(es) ont choisi de poursuivre des études universitaires en génie civil ou en génie de la construction afin de devenir ingénieur(e).

 

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI A temps complet

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

302 136 135 151

 

Note : la situation du marché du travail est comparable aux années précédentes, mais avec un nombre croissant de diplomés(es) poursuivant des études universitaires.
Pourtant, plusieurs emplois forts intéressants sont offerts à ces technologues à la fin du DEC....

 

Source :  Ministère de l’Enseignement supérieur du Québec

 

SALAIRE :

 

Selon les données de 2012 :

(données de 2013 dans le secteur public)

 

Le salaire moyen en début de carrière était de :

 

-      17,72 $/heure (38,45 hres/sem) en tant que technicien(ne) en travaux publics à la SEPAQ (parcs et réserves)

 

-         18,89 $/heure (35 hres/sem) en tant que technicien(ne) en travaux publics ou inspecteur(trice) en environnement dans la fonction publique québécoise

 

-         19,50 $/heure (35 hres/sem) en tant qu’inspecteur(trice) stagiaire en santé et sécurité sur les chantiers pour la CSST

 

-         22,68 $/heure (40 hres/sem) dans le secteur privé

 

-       21,67 $/heure (33,75 hres/sem) en tant que surveillant(e) des travaux de génie civil à la Ville de Laval

 

-         22,05 $/heure (37,5 hres/sem) en tant qu'inspecteur(trice) - stagiaire en travaux de génie civil dans la fonction publique fédérale

 

-         22,31 $/heure (35 hres/sem) en tant que technicien(ne) en circulation et transport ou technicien(ne) de laboratoire de génie civil ou technicien(ne) surveillant(e) en génie civil ou technicien(ne) inspecteur(trice) aux infrastructures ou technicien(ne) inspecteur(trice aux travaux d'utilité publique à  la Ville de Québec

 

-         22,65 $/heure (35 hres/sem) en tant que technicien(ne)-surveillant de travaux en génie civil ou technicien(ne) à la circulation et au transport ou technicien(ne) au contrôle des matériaux à la Ville de Québec

 

-         22,65 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'inspecteur(trice) en travaux publics ou inspecteur(trice) en excavations ou inspecteur(trice) en environnement à la Ville de Montréal

 

-    22,71 $/heure (33,5 ou 35 ou 37,5 hres/sem) en moyenne en tant que technicien(ne) en travaux publics ou technicien(ne) en travaux routiers ou technicien(ne) en circulation et transport ou surveillant(e) de travaux de génie civil au sein des grandes municipalités (100 000 habitants et plus)

 

-    23,62 $/heure (33,5 ou 35 ou 37,5 hres/sem) en moyenne en tant qu'inspecteur(trice) en circulation et transport ou inspecteur(trice) en travaux publics au sein des grandes municipalités (100 000 habitants et plus)

 

-         23,67 $/heure (35 hres/sem) en moyenne en tant que technologue en génie civil au sein des universités

 

-         24,67 $/heure (35 hres/sem) en tant que surveillant(e) de travaux de génie civil ou estimateur(trice) de travaux à la Ville de Montréal

 

-         24,71 $/heure (37,5 hres/sem) en tant que technologue en génie civil dans la fonction publique fédérale

 

-    24,72 $/heure (37,5 hres/sem) en tant qu'inspecteur en santé et sécurité au travail - stagiaire dans la fonction publique fédérale

 

-        24,92 $/heure (33,5 hres/sem) en tant que technicien(ne) en circulation et transport ou technicien(ne) en génie routier ou technicien(ne) en travaux publics à la Ville de Laval

 

-    25,09 $/heure (33,5 ou 33,75 ou 35 ou 37,5 hres/sem selon les municipalités) en moyenne en tant qu'inspecteur(trice) municipal au sein des petites municipalités (5 000 à 19 999 habitants, voir note 2)

-    25,27 $/heure (32,5 ou 33,5 ou 33,75 ou 35 ou 37,5 hres/sem selon les municipalités) en moyenne en tant qu'inspecteur(trice) municipal au sein des petites municipalités (moins de 5 000 habitants, voir note 2)

 

-     25,40 $/heure (35 hres/sem) en tant que technicien(ne) en génie civil ou technicien(ne) en environnement ou technicien(ne)-inspecteur(trice) aux infrastructures à  la Ville de Québec

 

-         25,45 $/heure (37,5 hres/sem) en tant que technicien(ne) en services auxiliaires et signalisation à Aéroports de Montréal

 

-    25,91 $/heure (32,5 ou 33 ou 33,5 ou 33,75 ou 35 hres/sem selon les municipalités) en moyenne en tant qu'inspecteur(trice) municipal au sein des municipalités de taille moyenne (20 000 habitants et plus, voir note 2)

 

-     26,18 $/heure (32 ou 33 ou 35 hres/sem) en moyenne en tant que technicien(ne) en génie civil ou technicien(ne) en génie municipal ou technicien(ne) en génie civil au sein des municipalités de taille moyenne (20 000 habitants et plus, voir note 2)

 

-         26,54 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'agent(e) technique en génie civil, agent(e) technique en aqueduc et drainage, agent(e) technique en environnement, agent(e) technique en charpente et structure ou agent(e) technique en ingénierie municipale à la Ville de Montréal

 

-    26,53 $/heure (32 ou 33,5 ou 35 ou 36 hres/sem) en tant qu'inspecteur(trice) de barrages ou surveillant(e) de travaux de génie civil à Hydro-Québec

 

-    26,57 $/heure (32 ou 32,5 ou 33 ou 33,5 ou 33,75 ou 35 hres/sem selon les municipalités) en moyenne en tant que technicien(ne) en génie civil au sein des municipalités de taille moyenne (20 000 à 99 999 habitants et plus, voir note 2)

 

-    26,82 $/heure (32,5 ou 33 ou 33,45 ou 33,75 ou 35 hres/sem selon les municipalités) en moyenne en tant que technicien(ne) en génie civil au sein des petites municipalités (moins de 20 000 habitants), voir note 2

 

-         28,05 $/heure (37,5 ou 40 hres/sem) en tant que superviseur(e) en structure ou superviseur(e) en support technique à Aéroports de Montréal

 

-         28,70 $/heure (37,5 ou 40 hres/sem) en tant qu'agent(e) technique en génie civil et environnement à Aéroports de Montréal

 

-         28,71 $/heure (37,5 hres/sem) en tant que spécialiste en environnement à l'Aéroport de Québec

 

-       28,72 $/heure (33,75 hres/sem) en tant que technicien(ne) génie municipal (génie civil) à la Ville de Laval

 

-         29,35 $/heure (35 hres/sem) en moyenne en tant en que techicien(ne) en génie civil ou technicien(ne) en exploitation et gestion du réseau au sein des grandes entreprises publiques de transport urbain

 

-         29,67 $/heure (35 hres/sem) en moyenne en tant en que technicien(ne) en soutien technique à la Société de transport de Montréal STM

 

-    30,55 $/heure (32 ou 33,5 ou 35 ou 36 hres/sem) en tant que technologue en génie civil à Hydro-Québec

 

-    34,14 $/heure (36,25 hres/sem) en tant que technicien(ne) de projets ou technicien(ne) en planification du réseau technicien(ne) en gestion et design du réseau à Gaz métro

 

-    34,56 $/heure (36,25 hres/sem) en tant que stagiaire en multimécanique du réseau - raccordement construction ou raccordement tuyauterie et augmente à 35,18 $ en tant que technicien(ne) en multimécanique du réseau - raccordement construction 1 ou raccordement tuyauterie 1 à Gaz métro

 

Note 1 : hausse de la moyenne salariale dans le secteur privé par rapport à 2011 (était de 21,78 $), mais hausse importante par rapport à 2009 et 2010 (était de (était de 19,58 $).
              Dans le secteur public, les augmentations sont établies par les conventions collectives.

 

Note 2 : prendre en considération que bien que le salaire horaire est élevé dans les petites et moyennes municipalités, les avantages sociaux (ex : assurance-santé, régime de retraite, etc) y sont moins nombreux que dans les grandes municipalités ou dans la fonction publique fédérale, mais les responsabilités sont davantages importantes et variées. Dans plusieurs petites municipalités, les technologues en génie civil agissement comme coordonnateurs des services techniques et travaux publics.

 

Sources : Ministère de l’Enseignement supérieur du Québec, Conseil du trésor du Québec, Commission de la Fonction Publique du Canada, Syndicat des fonctionnaires municipaux de Montréal, Syndicat des fonctionnaires municipaux de Québec, Syndicat des employés de bureau, technique et professionnels de la Ville de Laval, Syndicat des employés de techniques professionnelles et de bureau d'Hydro-Québec, Syndicat des technologues d'Hydro-Québec, Syndicat de la fonction publique du Québec - div SEPAQ, Syndicat des employés des Aéroports de Montréal, Alliance de la fonction publique du Canada - section locale Aéroports de Montréal, Alliance de la fonction publique du Canada - section locale gestionnaires de premier niveau des Aéroports de Montréal, Alliance de la fonction publique du Canada - division Aéroport de Québec, Syndicat du personnel administratif, technique et professionnel de la Société de transport de Montréal STM, syndicats des fonctionnaires municipaux de plusieurs grandes municipalités, syndicats des employés municipaux de plusieurs moyennes municipalités, syndicats des employés de plusieurs petites municipalités, syndicats des employés de soutien de la plupart des universités, syndicats des employés de plusieurs grandes entreprises publiques de transport urbain, Institut de la statistique du Québec (guide sur la rémunération moyenne dans les municipalités 2011) et Québec municipal.

 

PERSPECTIVES D’AVENIR :

 

Avec l’annonce de plusieurs projets tant publics que privés, ainsi que les programmes de réhabilitation des infrastructures urbaines et autres projet de génie civil  comme :  de nouveaux projets de construction ou d'agrandissement d'autoroutes, la réfection ou le remplacement de nombreux viaducs et autres infrastructures connexes, de grands projets de construction de réseaux d'éoliennes, de projets de construction ou d'aménagement de réseaux électriques souterrains et de possibles nouveaux projets de barrages hydroélectriques,

 

On prévoit d'excellentes perspectives pour les prochaines années. Bien que plusieurs diplômés(es) choisissent de poursuivre leurs études à l’université, on prévoit plusieurs possibilités d’emploi forts intéressantes pour les technologues.

 

Pour des informations concernant le profil de l'industrie de la construction, consulte le site de la Commission de la construction du Québec et le Portrait de l'industrie de la construction de génie civil.

 

Pour obtenir davantage d’informations sur le profil de l’industrie minière canadienne, consulte le site du Conseil canadien d’adaptation et de fomration de l’industrie minière et le Portrait de l'industrie minière et pétrolière

 

Consulte aussi le site du Conseil canadien des ressources humaines de l’industrie du pétrole  où tu auras des infos sur les carrières au sein de l’industrie pétrolière et profil de ce secteur économique

 

Le portrait des secteurs suivants :

 

Ainsi que le site de promotion des carrières du Ministère des Transports du Québec

 

LE PROGRAMME D’ÉTUDES :

 

Le Diplôme d’études collégiales en technologie du génie civil D.E.C.  a une durée totale de 3 ans offert à temps complet. Il comporte des cours en mathématiques appliquées au génie civil, statistiques appliquées au génie civil, mécanique appliquée, algèbre linéaire et vectorielle (volets DEC-BAC), introduction à la profession, introduction au bâtiment, utilisation de l'informatique appliqué au génie civil, santé et sécurité sur les chantiers, dessin assisté par ordinateur DAO, introduction à l'arpentage, analyse des matériaux granulaires, lecture et interprétation de plans et devis, technologie des bétons, résistance des matériaux appliquée au génie civil, comportement des structures, technologie des bétons bitumineux, dessin assisté par ordinateur DAO appliqué au génie civil, arpentage de construction, infrastructures de génie civil, conception technique d'éléments structures de bois, implantation de travaux de construction, génie municipal, mécanique des sols et géotechnique, conception technique de structures de béton, tracés des routes, équipements et méthodes de construction, conception technique de structures d'acier 1, entretien des infrastructures routières, organisation des travaux, inspection des structures et infrastructures, techniques de réhabilitation, estimation et soumission, conception technique de structures d'acier 2, conception technique de structures en béton armé, génie civil et environnement, gestion de chantiers de construction, projet de fin d’études en génie civil, ainsi qu'un stage non rémunéré en milieu de travail d'une durée de 3 semaines (cheminement régulier) ou 2 stages rémunérés en milieu de travail d'une durée 2 à 4 mois chacun (cheminement alternance travail-études). Note : le nom et le contenu peuvent différer selon les cégeps, mais les objectifs de formation restent les mêmes.

 

ENTENTES DEC-BAC :

 

Qu'est-ce qu'un programme DEC-BAC ?

 

Consulte la page suivante

 

Il permet de terminer la formation technique et ton baccalauréat dans un temps plus court et obtenir les 2 diplômes.

 

Voici les ententes actuellement offertes :

ÉTUDES SUPÉRIEURES :

 

Il te sera possible de poursuivre tes études à l'université. Voici quelques exemples de programmes :

 

PASSERELLES :

 

Un programme passerelle permet aux titulaires d'un D.E.C. dans une discipline en particulier de se faire reconnaître un certain nombre de crédits par une université dans le cadre de son baccalauréat. Par contre, aucune garantie d'admission n'est offerte lors de la demande.

 

EXIGENCES D’ADMISSION :

 

-         Détenir un D.E.S. et avoir réussi les cours suivants du secondaire ou leurs équivalents :                                         

TS ou SN 5e (anciennement mathématiques 526)

STE ou SE 4e (anciennement sciences physiques 436) 

 

Note 1 : si tu envisages de poursuivre tes études à l’université en génie, il est recommandé d’avoir réussi le cours de physique 586 ou son équivalent

 

Note 2 : pour connaître les équivalences des préalables à l’éducation aux adultes, consulte la page suivante

 

STATISTIQUES D’ADMISSION :

 

Aucun contingentement à ce programme

 

Les candidats(es) admissibles (c'est-à-dire détenant les préalables requis) sont généralement admis.

 

Admissions également ouvertes à l’hiver à Baie-Comeau

 

ENDROITS DE FORMATION 

 

Infos concernant l’alternance travail-études

 

-         Cégep André-Laurendeau, offert en alternance travail-études
 

-         Cégep d’Ahuntsic, offert en alternance travail-études, site du département
 

-         Cégep de Baie-Comeau offert en alternance travail-études, site du département
 

-         Cégep de Beauce-Appalaches, voir aussi le DEC-BAC en génie civil offert conjointement avec l'Université Laval, programme offert sous la formule de DEC portable
 

-         Cégep de Chicoutimi
 

-         Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue, offert en alternance travail-études
 

-         Cégep de l’Outaouais, possibilité d'effectuer un stage en travaux publics au Nicaragua, pour plus de détails consulte le Bureau international, site du département
 

-         Cégep de Limoilou (campus de Charlesbourg) offert en alternance travail-études, voir aussi le DEC-BAC en génie civil offert conjointement avec l'Université Laval, site du département
 

-         Cégep de Montmorency offert en alternance travail-études
 

-         Cégep de Rimouski
 

-         Cégep de Sherbrooke
 

-         Cégep de Trois-Rivières, possibilité d'effectuer un stage de coopération au Chili
 

-         Cégep régional de Lanaudière à Joliette, offert en alternance travail-études
 

-         Dawson College, site du département

 

AUTRES FORMATIONS :

 

Il existe également des programmes d'AEC destinés aux adultes.

 

Exigences : détenir un D.E.S. ou D.E.P. ou l'équivalent ET, soit avoir quitté les études pendant moins 1 année scolaire à temps complet (ou 2 sessions consécutives) OU ayant complété au moins 1 année d'études post-secondaires échelonnée sur un période d'1 an ou +.

 

Voici les programmes offerts (consulte la section « formation continue » :

 

Note : ces programmes exigent d’avoir réussi les maths 434 ou 436 ou TS 4e ou SN 4e et les sciences physiques 436 ou CST 4e ou ST 4e

 

LIENS RECOMMANDÉS : 

 

Pour une liste de sociétés et de frimes d'ingénieurs, d'entreprises spécialisées en génie civil et de municipalités, consulte le Portrait de l'industrie de la construction de génie civil

 

Pour une liste de compagnies de production et de transport d'électricité au Canada, consulte le Portrait de l'industrie de l'électricité

 

Pour une liste de compagnies minières et pétrolières, consulte le Portrait de l'industrie minière et pétrolière

 

Pour une liste d'entreprises et de firmes de consultants en environnement, consulte le Portrait du secteur de l'environnement

 

Pour une liste de manufacturiers de matériaux de construction, consulte le Portrait de l'industrie des produits de la construction

Autres liens :

-      Carrières scientifiques maritimes : site d’infos sur les différentes possibilités de carrière dans ce secteur

-      Commission de construction du Québec : portrait de l'industrie, perspectives de carrières, etc.

-    Conseil sectoriel canadien de la construction : portrait de l'industrie canadienne de la construction

-      Division des services hydrologiques d’Environnement Canada

-    Régie du bâtiment du Québec : infos générales sur le domaine de la construction et répertoire complet des entrepreneurs en construction au Québec

-    Association Béton Québec : regroupement des producteurs de béton prêt à l'emploi au Québec

-    Association de la construction du Québec : regroupement d'entreprises spécialisées en construction et fournisseurs

-    Association des ingénieurs conseils du Québec : regroupement des firmes et sociétés d'ingénierie au Québec

-    Association des urbanistes et aménagistes régionaux du Québec : regroupement des firmes d'urbanistes

-    Association québécoise des fabricants de structures de bois : regroupement des fabricants dans ce domaine

-    Association québécoise des fabricants de tuyon de béton Tubécon : regroupement de fabricants dans ce domaine

-    Institut canadien de la construction en acier : regroupement de fabricants et distributeurs de structures d'acier

-    Construction 411 : important répertoire de plusieurs miliers d'entreprises du secteur de la construction au Québec

 


 

Retour à la page du secteur environnement et aménagement du territoire

Retour à page du secteur bâtiment et construction

Retour à la page du secteur mines et travaux de génie

Retour à la page d’accueil1