Retour à page du secteur chimie et biologie

Retour à la page d'accueil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SECTEUR : CHIMIE ET BIOLOGIE

NIVEAU D’ÉTUDES : ENSEIGNEMENT COLLÉGIAL

 

TECHNOLOGUE EN GÉNIE CHIMIQUE

DIPLÔME D’ÉTUDES COLLÉGIALES D.E.C. 

 

Consulte aussi la section "liens recommandés" (dont des vidéos de technologues en génie chimique qui parlent de leur travail).

 

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS :

 

En tant que technologue en génie chimique; tu auras responsable dee superviser, coordonner, contrôler et assurer le bon déroulement des procédés de traitement, de transformation et de fabrication des produits chimiques en industrie tels que : peinture, plastiques, colles, polymères, détergents, composantes d’ordinateur, papier, carton, pâte craft, produits provenant des alumineries et de la métallurgie, acides, bases et tous les produits chimiques de laboratoire, produits alimentaires, ainsi que les vaccins et tous les produits reliés aux biotechnologies.

 

En production; tu devras vérifier le bon fonctionnement des instruments et des équipements du procédé; prendre des mesures de pression, de température et de débit et rédiger les rapports nécessaires sur le déroulement de la production. Tu travailleras en collaboration avec les opérateurs, les mécaniciens d'entretien et les machinistes afin de t'assurer du bon déroulement de l'ensemble des opérations de procédés de transformation ou de fabrication des produits.

 

En contrôle de la qualité; tu auras à prélever des échantillons dans le processus de production et effectuer des analyses et des tests en laboratoires pour vérifier et contrôler la qualité des produits transformés ou fabriqués.

 

Également, tu participeras avec d’autres techniciens et des ingénieurs la mise au point, des essais pilotes en usine et au développement de nouveaux procédés de transformation ou de fabrication de produits chimiques.

 

QUALITÉS ET APTITUDES  NÉCESSAIRES :

-         Capacité d’analyse et de synthèse et sens logique pour analyser les différents problèmes en production

-         Sens des responsabilités car tu seras responsable des opérations

-         bonne méthode de travail et gestion du temps car tu auras à planifier les activités de production

-         Sens de l’observation pour observer et détecter des anomalies dans le processus de production

-         Sens de l’initiative car tu devras prendre des décisions seul(e) lorsqu’il y a des problèmes

-         Polyvalence car tu seras appelé(e) à effectuer différentes tâches en usine (notamment dans les PME)

-         Facilité à travailler en équipe car tu auras à collaborer avec d’autres techniciens et des ingénieurs chimistes (et parfois des chimistes dans les laboratoires)

-         Connaissance de l’anglais car la plupart des publications spécialisées sont dans cette langue

PROFESSIONS APPARENTÉES :

-         Conducteur(trice) d’installation de traitement chimique

-         Technicien(ne) en génie pétrochimique

-         Technicien(ne) en plastiques

-         Technicien(ne) en caoutchouc

-         Technologiste en procédés de fabrication alimentaire

-         Représentant(e) technique en produits chimiques

-         Technicien(ne) en contrôle du bruit

-     Technicien(ne) en laboratoire

EMPLOYEURS POTENTIELS : 

-         Industries agroalimentaires

-         Industries chimiques

-         Industries du plastique

-         Industries de la fibre de verre

-         Industries du caoutchouc

-         Industries du cosmétiques

-         Industries biomédicales et pharmaceutiques

-         Fonderies

-         Industries pétrolière

-         Industries agrochimiques (transformation ou fabrication de produits pour l’agriculture tels que les fertilisants)

-         Autres industries utilisant des produits chimiques

-         Laboratoires privés d’analyses et d’essais

-         Laboratoires et centres de recherches privés (Institut recherche en agroenvironnement, etc)

-         Laboratoires et centres de recherches publics (INRS, CRIQ, Centre recherche sur les sols, centre de recherche en foresterie, etc)

-         Grossistes en produits chimiques

-         Entreprises de récupération

-         Gouvernement du Canada : Carrières en sciences et technologie,
Agence canadienne d'inspection des aliments, Conseil National de recherches Canada,Recherche et Développement pour la Défense Canada (RDCC Valcartier),
Environnement Canada, Ressources naturelles Canada, Agriculture et Agroalimentaire Canada
 

-         Gouvernement du Québec : Centre de recherches industrielles du Québec
Centre d’expertises et d’analyses environnementales
Laboratoire des chaussées du Ministère des transports
Laboratoire des sciences judiciaires et de médecine légale

  

EXIGENCES DES EMPLOYEURS :

 

-         Connaissance de l’anglais (certains exigent le bilinguisme)

-         Polyvalence

-         Facilité d’adaptation aux nombreux changements technologiques

-         Certains employeurs exigent d’être membre de l’Ordre des technologues professionnels

 

AFFILIATION À UNE ASSOCIATION PROFESSIONNELLE :

 

Il est possible de devenir membre de l’Ordre des technologues professionnels du Québec. L’obtention du titre professionnel T.P. te permettra d’accéder à certains postes-clés en entreprise et obtenir une reconnaissance dans la profession

 

PLACEMENT :

 

Selon les données disponibles au 1er juin 2014 :

Le placement est bon, 67 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail, ont obtenu un emploi relié dont la totalité sont à temps complet. 

Par contre, plusieurs répondants(es), soit 45 % ont poursuivi leurs études à l'université en chimie ou en génie chimique (notamment en bénéficiant d'un DEC-BAC).

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI A TEMPS PLEIN

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

11 4 4 5

 

Note 1 : légère hausse du taux de placement par rapport à 2012 (qui était de 60 %), mais légère baisse en comparaison avec 2010 (qui était de 70 %).

 

Source : Ministère de l’Enseignement supérieur du Québec

 

SALAIRE :

 

Selon les données de 2014 :

Le salaire moyen en début de carrière était de :

 

-        19,53 $/heure (40 hres/sem) au sein des PME

 

-         22,04 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que technicien(ne) en procédés de production au sein grandes industries pharmaceutiques et cosméceutiques

 

-    22,90 $/heure (40 hres/sem) en tant que technicien(ne) procédés de transformation en au sein des grandes industries de tranformation alimentaire

 

-    23,58 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que technicien(ne) en production au sein des grandes industries de fabrication d'aliments ou boissons

 

-    24,70 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant qu'opérateur(trice) de machines de fabrication ou de traitement chimique au sein des grandes industries chimiques et pétrochimiques

 

-    27,50 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que technicien(ne) en production au sein des grandes industries papetières

 

-    27,57 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que technicien(ne) en contrôle de la qualité au sein des grandes industries papetières

-    28,31 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que technicien(ne) aux opérations - niveau apprenti(e) et augmente à 30,18 $/heure en tant que technicien(ne) aux opérations - niveau débutant sein des grandes industries pétrolières

-    32,76 $/heure (40 hres/sem) en moyenne au sein des grandes compagnies minières (usines de traitement des minerais)

-    32,94 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que technicien(ne) aux opérations de production ou de transformation au sein des grandes industries chimiques et pétrochimiques

-    32,94 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que technicien(ne) au contrôle de la qualité au sein des grandes industries chimiques et pétrochimiques

  

Note 1 : baisse assez importante de la moyenne salariale par rapport à 2012 (qui était de 23,00 $) mais légère baisse en comparaison avec les années précédentes (était de 21,88 $ en 2010 et 21,40 $ en 2009).

 

Note 2 : dans certaines grandes industries, il faut ajouter au taux horaire, une prime pour le travail de soir ou une prime pour le travail de nuit

Sources : Ministère de l’Enseigenment supérieur, conventions collectives des employés de plusieurs grandes industries alimentaires, conventions collectives des employés de plusieurs grandes industries pharmaceutiques et cosméceutiques, conventions collectives des employés de plusieurs grandes industries chimiques et pétrochimiques,  conventions collectives des employés de plusieurs grandes industries papetières, conventions collectives des employés des grandes entreprises pétrolières et conventions collectives des employés de plusieurs grandes compagnies minières.

PERSPECTIVES D’AVENIR :

 

Il y a de très bonnes possibilités d’emplois pour les prochaines années dans ce domaine.

Selon les données du Ministère de l’Enseignement supérieur, le métier de technologue en génie chimique est l’un des 30 métiers de la formation technique présentant les meilleures perspectives d’avenir.

C'est également l'un des métiers de la formation technique dont la moyenne salariale en début de carrière est la plus élevée.

Les industries pétrochimiques, papetières, pétrolières et pharmaceutiques ont effectuées plusieurs mises à pied, ce qui a fait diminuer la demande de façon relativement importante.

Par contre, ces techniciens(nes) sont notamment très recherchés par les industries métallurgiques (alumineries, aciéries) et par les industries alimentaires (faute du pénurie de technologues en transformation des aliments).

Consulte également les sites suivants où sont donnés des informations concernant les perspectives d’emploi pour les technologues en chimistes :

-         Comité sectoriel de la main-d’œuvre de l’industrie de la chimie, de la pétrochimie et du raffinage : profil de l’industrie, les différents métier, les perspectives d’emploi

-         Comité sectoriel de la main-d’œuvre de l’industrie du caoutchouc : profil de l’industrie, les différents métier, les perspectives d’emploi

-         Comité sectoriel de la main-d’œuvre de l’industrie de la plasturgie : profil de l’industrie, les différents métier, les perspectives d’emploi

-         Comité sectoriel de la main-d’œuvre de l’industrie pharmaceutique et biotechnologique  : profil de l’industrie, les différents métier, les perspectives d’emploi

-         Comité sectoriel de la main-d’œuvre de l’industrie alimentaire : profil de l’industrie, les différents métier, les perspectives d’emploi 

Ainsi que les portraits des secteurs industriels suivants :

LE PROGRAMME D’ÉTUDES :

 

Le Diplôme d’études collégiales  en technologie du génie chimique D.E.C. a une durée totale de 3 ans offert à temps complet. Il comporte des cours de mathématiques, physique, chimie analytique, chimie des solutions, chimie physique, chimie organique, essais physico-chimiques, analyses organiques, procédés de transformation, contrôle des procédés, traitement des déchets industriels, biotechnologies, un stage en industrie d’une durée de 3 semaines, etc.

 

Le Cégep de Jonquière offre également un programme de DEC-BAC en génie chimique dont combine les études collégiales en technologies du génie chimique avec le Baccalauréat en génie chimique conjointement avec l’Université du Québec à Chicoutimi UQAC. Ce programme permet de se faire reconnaître un certain nombre de cours universitaires au niveau du baccalauréat.

 

ENTENTES DEC-BAC :

 

Qu'est-ce qu'un programme DEC-BAC ?

 

Consulte la page suivante

 

Il permet de terminer la formation technique et ton baccalauréat dans un temps plus court, soit 5 ans (au lieu de 6 ans) et obtenir les 2 diplômes.

 

Voici l' entente actuellement offerte :

 

PASSERELLES :

 

Un programme passerelle permet aux titulaires d'un D.E.C. dans une discipline en particulier de se faire reconnaître un certain nombre de crédits par une université dans le cadre de son baccalauréat. Par contre, aucune garantie d'admission n'est offerte lors de la demande.

ÉTUDES SUPÉRIEURES :

 

Le programme a pour but de t’intégrer au marché du travail, mais il te sera également possible de poursuivre tes études à l’université l’un des programmes suivants :

 

-         Bacc en génie chimique

-         Bacc en génie biotechnologique

-         Bacc en génie alimentaire

-         Bacc en génie du bois

-         Bacc en sciences et technologies des aliments

-         Bacc en ingénierie de l’aluminium (orientation génie chimique)

-         Bacc en chimie

 

EXIGENCES D’ADMISSION :

 

-         Détenir le D.E.S. et avoir réussi les cours suivants ou leurs équivalents :
 

TS ou SN 5e (anciennement Mathématiques 536)

Physique 5e (anciennement Physique 534)

Chimie 5e (anciennement Chimie 534)

 

Note : pour connaître les équivalences des préalables à l’éducation aux adultes, consulte la page suivante

 

STATISTIQUES D’ADMISSION :

 

Aucun contingentement à ce programme

 

Les candidats(es) admissibles (c'est-à-dire détenant les préalables requis) sont généralement admis

 

ENDROITS DE FORMATION 

 

-         Cégep de Jonquière aussi offert en alternance travail-études, site du département, voir aussi un article sur la modernisation des installations

 

-         Cégep de Lévis-Lauzon (voir aussi le DEC-BAC en génie chimique offert conjointement avec l’Université Laval), site du département

 

LIENS RECOMMANDÉS :

Tu veux un avis de professionnels(les) du métier, alors va regarder les vidéos suivants :

Pour une liste d'industries chimiques et pétrochimiques, consulte le portrait de l'industrie chimique et pétrochimique

 

Pour une liste d'industries pharmaceutiques et biotechnologiques, consulte le portrait de l'industrie pharmaceutique et biotechnologique

 

Pour une liste d'industries des plastiques et des composites, consulte le portrait de l'industrie des plastiques et composites

 

Pour une liste d'industries agroalimentaires, consulte le portrait de l'industrie agroalimentaire

 

autres liens :

 

Retour à page du secteur chimie et biologie

Retour à la page d'accueil