Retour à la page du secteur services sociaux

Retour à la page d'accueil

SECTEUR : SERVICES SOCIAUX ET JURIDIQUES

NIVEAU D’ÉTUDES : ENSEIGNEMENT UNIVERSITAIRE

 

PSYCHOTHÉRAPEUTE

ou PSYCHANALYSTE

BACCALAURÉAT SPÉCIALISÉ B.A. ou B.Sc.

 

Va voir également la section «  liens recommandés » à la fin de cette page.

  

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 

 

En tant que psychothérapeute; tu auras pour responsabilités d’aider des personnes que ce soit individuellement en groupe à résoudre des difficultés personnelles ou à traverser des épreuves en vue de favoriser leur développement et leur adaptation par une meilleure compréhension d'eux-mêmes et de leurs modes de fonctionnement.

 

Tu devras évaluer et diagnostiquer leur état psychologique ou psychosocial et planifier, élaborer et appliquer un traitement psychologique un soulager la souffrance ou la détresse associées entre autres à des difficultés ou à des troubles d’ordre psychologique. Ce traitement vise à modifier les pensées, les émotions, les comportements ou les habitudes de la personne qui sont problématiques.

 

Tu auras à planifier et à organiser des rencontres régulières avec la personne ou le groupe concerné où tu inviteras les gens à s’exprimer librement en utilisant une attitude d’ouverture. En utilisant une des approches spécifiques utilisées en psychothérapie (gestalt, psychologie corporelle intégrée, cognitive, etc), tu pourras intervenir auprès de clientèles diversifiées ou te spécialiser auprès d’une clientèle spécifique (personnes en deuil, toxicomanes, alcooliques, joueurs compulsiifs, anorexiques, délinquants en réadaptation, enfants ou adolescents en difficulté d’adaptation sociale, personnes âgées, etc).

 

En tant que psychanalyste; tu auras pour responsabilités d’analyser les processus psychiques profonds d'une personne en vue de l'amener à prendre conscience des expériences refoulées à l'origine de ses difficultés d'adaptation ou de comportement (angoisse, phobie, dépression, névrose), à comprendre l'origine et les causes de certains aspects inconscients de sa personnalité et de l'aider ainsi à surmonter ses difficultés.

 

Tu devras amener les personnes à s'exprimer au cours de rencontres individuelles, tu adopteras des attitudes (neutralité, bienveillance, écoute flottante) et instaureras des règles et des techniques (non-omission, libre association, interprétation des rêves) favorables à l'analyse psychique et elle intervient de manière à favoriser la compréhension des mécanismes de défense et des motivations inconscientes qui entravent l'équilibre psychique.

 

QUALITÉS ET APTITUDES NÉCESSAIRES :

-         Aimer travailler avec public et entregent

-         Grande facilité à communiquer et à écouter qui te permettra d’établir un lien de confiance avec la personne

-         Sens des responsabilités car tu seras responsable des approches d’intervention auprès de cette personne

-         Esprit d’initiative et autonomie pour réussir à emmener la personne à faire face à ses problèmes et d’en trouver une solution

-         Esprit d’analyse et bon jugement pour comprendre les problèmes rencontrés par cette personne

-         Sens de l’observation et vigilance car tu devras connaître non seulement les faiblesses mais aussi les forces de cette personne pour mieux l’aider à régler son ou ses problèmes

-         Grande capacité d’adaptation à tout type de milieux et à tous types de clientèles

-         Sens de l’organisation pour planifier, organiser et animer différentes rencontres individuelles ou en groupe

-    Excellente maîtrise de la langue francaise parlée et écrite afin de t'exprimer clairement et professionnelle avec les patients et pour rédiger des rapports d'expertise de qualité

PROFESSIONS APPARENTÉES :

-        Agent(e) d’immigration

-        Agent(e) de l’aide sociale

-        Agent(e) de recherche sociale

-        Agent(e) des relations humaines

-        Animateur(trice) communautaire

-        Animateur(trice) de groupes sociaux

-        Conseiller(ère) en assistance publique

-        Conseiller(ère) en comportement humain

-        Intervenant(e) à l’intégration à l’emploi

-        Intervenant(e) auprès de délinquants

-        Intervenant(e) auprès de jeunes

-        Intervenant(e) en gérontologie

-        Intervenant(e) en toxicomanies

-        Intervenant(e) psychosocial

-        Intervenant(e) social

-        Psychosociologue

-        Thérapeute en comportement humain

-        Thérapeute familial et conjugal

-        Thérapeute social(e)

EMPLOYEURS POTENTIELS :

 

Pour les psychothérapeutes :

-         À ton propre compte (en créant ton propre cabinet)

-         Centre d’hébergement de soins de longue durée pour personnes âgées CHSLD

-         Centres d’accueil et d’hébergement pour personnes handicapées

-         Centres d’accueil et hébergement privés pour personnes âgées

-         Centres de réhabilitation

-         Centres de services sociaux

-         Centres locaux d’emploi CLE

-         Centres locaux de développement

-         Centres locaux de services communautaires CLSC

-         Centres-jeunesse (centres d’accueil)

-         Cliniques privés de psychothérapeutes (majoritairement)

-         Entreprises de soins à domicile

-         Gouvernements

-         Maisons de transition

-         Maisons des jeunes

-         Organismes communautaires

EXIGENCES DES EMPLOYEURS :

-         Excellente maîtrise du français parlé et écrit

-         Connaissance de l’anglais un atout (bilinguisme demandée dans certains milieux)

-         Disponibilité

-         Dynamisme

PERMIS DE PRATIQUE :

 

Pour les psychothérapeutes :

 

Depuis septembre 2012, la loi 21 du Code des professions adoptée en juin 2009 est maintenant en vigueur.

 

Elle confirme la réserve du titre et la pratique de la psychothérapie au Québec.

 

Les normes sont appliquées par l'Ordre des psychologues du Québec et c'est cet organisme qui émet les permis de pratique en psychothérapie.

 

Maintenant, seuls(es) les membres d'un ordre professionnel (psychologues, travailleurs sociaux, psychoéducateurs, conseillers en orientation, criminologues, sexologues, infirmiers, ergothérapeutes et médecins) peuvent être autorisés à exercer en tant que psychothérapeute.

 

Donc, le titre de psychothérapeute ne peut être porté seul. Il doit être précédé du titre professionnel de la personne (par exemple : infirmière psychothérapeute). Ceci permet aux personnes qui désirent recourir à leurs services de savoir exactement quel est le profil professionnel du psychothérapeute

 

Pour plus de détails, consulte la page suivante de l'Ordre des psychologues du Québec.

 

Consulte également la Société québécoise des psychothérapeutes professionnels, le principal regroupement de professionnels dans ce domaine au Québec.

 

SAUF DANS UN DOMAINE PRÉCIS :

 

En psychothérapie conjugale et familiale, la profession est régie par l’Ordre des travailleurs sociaux et thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec qui a établi un code d’éthique et de déontologie professionnelle pour ces professionnels.

 

Pour les psychanalystes :

 

Il n'y a actuellement aucune loi qui régie la profession de psychanalyste. Donc, en théorie n'importe qui pour s'annoncer comme psychanalyste.

 

La plupart des psychanalystes sont toutefois psychologues ou médecins psychiatres et sont donc soumis aux règles d'éthique et de déontologie d'un ordre professionnel.

Par contre, il existe des associations de psychanalystes de différentes approches qui établissent des balises et des règles d'éthique de leurs membres afin mieux faire reconnaître leur profession. De plus, plusieurs de ces spécialistes détiennent également une formation universitaire dans une discipline des sciences sociales.

La principale association québécoise de psychanalystes, la Société psychanalytique de Montréal est membre de l'Association psychanaytique internationale s'appuie sur les approches et les mouvements de Klein, Bion et Winnicott.

EXIGENCES DES EMPLOYEURS :

-    Détenir un permis d'exercice d'un ordre professionnel en sciences sociales ou en santé

-        Avoir complété la formation complémentaire dans une approche ou un secteur de la psychanalyse parfois exigée

-        Excellente maîtrise du français parlé (surtout) et écrit

-        Connaissance de l’anglais (bilinguisme demandée dans certains milieux)

-        Grande disponibilité

-        Plusieurs emplois sont à temps partiel de jour, de soir ou de fins de semaine ou temporaire

-       Avoir de l’expérience de travail bénévole ou rémunéré auprès de personnes en difficultés favorise le placement (maison des jeunes, association d’enfants handicapés, organismes communautaires d’intervention ou de loisirs, etc) 

PLACEMENT :

 

Aucune donnée disponible

 

SALAIRE :

 

Selon les données 2017 :

 

Le salaire moyen en début de carrière était de :

Dans le secteur privé :

-         20,85 $/heure (40 hres/sem) en tant que psychothérapeute certifié(e) non membre d'un ordre professionnel

-         21,35 $/hre (40 hres/sem) en qu'ar-thérapeute certifié(e) en psychothérapie au sein des PME ou OSBL ou pratique privée

-         21,58 $/heure (40 hres/sem) en tant que travailleur(euse) social(e) ou thérapeute conjugal et familial certifié(e) en psychothérapie

-         21,58 $/heure (40 hres/sem) en tant que conseiller(ère) en orientation certifié(e) en psychothérapie

-         21,58 $/heure (40 hres/sem) en tant que psychoéducateur(trice) certifié(e) en psychothérapie

-         35,93 $/heure (40 hres/sem) en tant que psychologue

Dans le secteur public et parapublic :

-    23,49 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'agent(e) de modification du comportement (sexologue) certifié(e) en psychothérapie dans le réseau de la santé et des services sociaux

-         22,38 $/heure (35 hres/sem) en tant que génagogue (animateur de groupes) certifié(e) en psychothérapie dans le réseau de la santé et des services sociaux

-    22,38 $/heure (35 hres/sem) en tant que criminologue certifié(e) en psychothérapie dans le réseau de la santé et des services sociaux

-    23,49 $/heure (35 hres/sem) en tant que conseiller(ère) en orientation certifié(e) en psychothérapie dans le réseau de la santé et des services sociaux

-    23,49 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'agent(e) des relations humaines ou agent(e) d'intervention en service social ou spécialiste en réadaptation psychosociale dans le réseau de la santé et des services sociaux (maîtrise généralement exigée)

-    23,49 $/heure (35 hres/sem) en tant que travailleur(euse) social(e) certifié(e) en psychothérapie dans le réseau de la santé et des services sociaux

-    23,49 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'art-thérapeute certifié(e) en psychothérapie dans le réseau de la santé et des services sociaux (maîtrise en art thérapie nécessaire)

-    23,49 $/heure (35 hres/sem) en tant que psychoéducateur(trice) certifié(e) en psychothérapie dans le réseau de la santé et des services sociaux

-    23,49 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'infirmier(ère) clinicien(ne) certifié(e) en psychothérapie en santé mentale dans le réseau de la santé et des services sociaux

-    24,71 $/heure (35 hres/sem) en tant que psychologue dans le réseau de la santé et des services sociaux

-    25,50 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'ergothérapeute certifié(e) en psychothérapie dans le réseau de la santé et des services sociaux

Sources : Ministère de l’Enseignement supérieur du Québec, Conseil du Trésor du Québec et Emploi-Québec

PORTRAIT DES PROFESSIONS :

Selon l'Ordre des psychologues du Québec; il y avait 1 610 professionnelles et professionnels (dont 48 nouveaux titulaires) détenant un permis de psychothérapie au Québec au 31 mars 2018 (soit 22 de plus qu'en 2016, 803 de plus qu'en 2014); dont :

Selon la Société psycanalytique de Montréal, le plus important regroupement de psychanalystes au Québec, il y avait plus d'une centaine de psychanalystes actifs (dont une douzaine en formation) membres de cette organisation en 2018.

Alors que la Société psychanalystes de Québec avaient 11 membres actifs au cours de la même année.

PERSPECTIVES D’AVENIR :

De plus en plus de personnes font appel aux psychothérapeutes d'autant plus qu'ils ont respectent des normes et un code d'éthique, puisque la plupart sont membres d'un ordre professionnel.

Le principal débouché reste la pratique privée, bien que davantage de professsionnels du réseau de la santé sont titulaires d'un permis en psychothérapie.

Les perspectives pour les prochaines années sont bonnes.

 

Pour plus de détails, consulte le Portrait du réseau québécois des services sociaux et communautaires

 

et le Portrait du réseau de la santé

 

LES PROGRAMMES D’ÉTUDES :

 

Pour devenir psychothérapeute :

 

Consulte les pages concernant l'une des professions suivantes reconnues permettant de porter le titre de psychothérapeute :

Pour devenir psychanalyste :

Pour être admissible au programme, les candidats(es) doivent détenir un grade universitaire de 1er cycle (psychologie, psychoéducation, psychosociologie, service social, criminologie, orientation, sexologie, etc).

FORMATIONS COMPLÉMENTAIRES :

 

Pour devenir psychothérapeute :

 

Si tu décides de te spécialiser dans une approche particulière ou un secteur spécifique de la psychothérapie, cette formation est nécessaire. Plusieurs psychothérapeutes pratiquent dans leur domaine tout en suivant une spécialisation en psychothérapie.

 

Les titulaires d'un baccalauréat dans une discipline des sciences sociales (psychologie, psychoéducation, service social, sexologie, orientation, psychosociologie, communication sociale, animation spirituelle et engagement communautaire) ou des sciences de la santé (sciences infirmières, ergothérapie) et qui ne sont pas membres d'un ordre professionnel peuvent suivre une formation dans approche psychothérapeute, mais ne pourront pas pratiquer en tant que psychothérapeute.

 

Après avoir complété tes études universitaires, tu pourras suivre une formation complémentaire (internat) dans une approche particulière ou un secteur spécifique de la pratique de la psychothérapie.

 

Voici quelques exemples de formations :

 

Note : ces informations sont à titre informatives seulement car il existe d’autres types d’approches et peut-être d’autres écoles offrant les approches présentées ci-dessous.

 

-         En psychothérapie conjugale et familiale : il faut compléter la nouvelle maîtrise en thérapie conjugale et familiale offerte par l'Université Mcgill ou une maitrisei en service sociale incluant un internat clinique OBLIGATOIRE de 2 ans pouvant s’effectuer au Montreal Jewish General Hospital (certificat post-gradué en thérapie congule et familiale) ou à la Clinique Mcgill sur la violence domestique. Il y a également la maîtrise en counseling et spiritualité offerte à l’Université St-Paul à Ottawa.
Il faut détenir un permis de thérapeute conjugal et familial émis par
l’Ordre des travailleurs sociaux et thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec.

 

-    En psychothérapie des troubles de la personnalité : formation à temps partiel échelonnée sur 3 ans (dont un internat de 20 mois) offerte par l'Institut Victoria à Montréal. Destiné uniquement aux titulaires d'un permis de pratique d'un ordre professionnel (psychologues, travailleurs sociaux, psychoéducateurs).
Pour plus de détails, consulte l’Association des psychothérapeutes psychanalytiques du Québec.

 

-    En psychothérapie des troubles graves en santé mentale formation à temps partiel échelonnée sur 7 mois offerte au Montreal Jewish General Hospital
Destinée aux titulaires d'un permis d'exercice d'un ordre professionnel (psychologues, psychoéducateurs, travailleurs sociaux, conseillers en orientation, ergothérapeutes ou infirmiers).

 

-         En psychothérapie pastorale (aussi appelé "counseling pastoral") : consulte les programmes suivants : la maîtrise en théologie pastorale offerte par l'Institut de formation théologique de Montréal, maîtrise en théologie pastorale de l'Institut de pastorale des Dominicains, la maîtrise en études du religieux contemporain (cheminement en développement psychoreligieux et intervention) de l'Université de Sherbrooke, la maîtrise en théologie - études pastorales offerte par l'Université Laval, la maîtrise en théologie pratique de l'Université de Montréal et la maîtrise en counseling et spiritualité offerte par l'Université St-Paul à Ottawa.

 

-         En psychothérapie psychanalytique : formation offert par l'Institut de psychothérapie du Québec situé à Québec. La formation est d'une durée de 270 heures à temps partiel réparties sur 3 ans plus 120 heures de supervision individuelle bimensuelle.
Il faut détenir un permis de pratique d’un ordre professionnel (psychologues, travailleurs sociaux, psychoéducateurs, conseillers en orientation, ergothérapeutes ou infirmiers).
Pour plus de détails, consulte l’Association des psychothérapeutes psychanalytiques du Québec.

 

-         En approche Gestaltiste : formation clinique de 110 heures à temps partiel réparties sur 1 an correspondant au 1er cyle du programme (il faut ajouter 229 de formation clinique  à temps partiel réparties sur 2 ans si le 2e cycle du programme est complété). Ellle est offerte par le Centre d’Intervention Gestaltiste située à Montréal.

-      En approche psychanalytique jungienne : formation de 600 heures réparties sur 18 mois offerte par le Centre de psychologie transpersonnelle du Québec situé à Québec. Voir aussi le site de l'Association des psychanalystes jungiens du Québec.

-      En approche psychothérapeute corporelle : formation offerte par l'Institut de psychothérapie corporelle intégrée à Montréal.

 

-         En approche neurolinguistique : formation de 23 jours (dont 4 jours pour la formation de base) échelonnés sur 6 mois pour la formation de praticien en programmation neurolinguistique (il faut ajouter 19 jours échelonnés sur 6 mois pour la formation de maître praticien) offerte par le Centre québécois de programmation neurolinguistique du Québec. Voir aussi le site de l'Association canadienne de programmation neurolinguistique.

 

-         En approche non-directive créatrice : formation de base de 1 250 heures réparties sur 36 semaines pour l'obtention des certificats 1, 2 et 3 (peut aussi s'ajouter des formations spécialisées variant entre 125 et 260 heures chacunes) offerte par le Centre de relation d’aide de Montréal.

 

-         En approche hypnothérapeutique : formation de praticien en hypnose (niveau 2) de 645 heures (incluant 45 heures de formation de technicien en hypnose - niveau 1) offerte par l’École de formation professionnelle en hypnose du Québec.

 

-    En approche Véniez :  formation offerte de 1 500 heures à temps partiel échelonnées sur 3 ans par le Collège de psychothérapie du Québec à Montréal.
Destinée aux titulaires d'un permis d'exercice d'un ordre professionnel (psychologues, psychoéducateurs, travailleurs sociaux, conseillers en orientation, ergothérapeutes ou infirmiers).

 

Pour devenir psychanalyste :

Le programme de formation des psychanalystes s'échelonne sur quelques années à temps partiel et offerte par l'Institut psychanalytique de Montréal.

Le processus de formation est réparti en 3 volets :

  1.  Analyse personnelle : une démarche de psychanalyse personnelle sera nécessaire comme préparation à la formation et à pratique de la psychanalyse

  2. Analyses supervisées : comprend un minimum de 3 cures de psychanalyse avec assistance et supervision d'un(e) psychanalyste d'expérience (incluant des supervisions individuelles, des supervisions collectives);

  3. Activités de la Société psychanalytique de Montréal : la participation à des séminaires dispensés par les membres de la Société portant sur l'approfondissement d'un thème ou d'une théorie ou sur l'élaboration d'une technique psychanalytique, la participation à des réunions d'études de textes de Sigmund Freud et autres auteurs psychanalytiques, la participation aux réunions scientifiques de la Société et la rédaction de différents rapports périodiques sur différents aspects de la formation.

 

EXIGENCES D'ADMISSION :

 

Pour les baccalauréats :

 

Note :  les exigences peuvent varier d’un programme à l’autre et d’une université à l’autre, pour plus de détails consulte les pages concernant la liste des professions identifiées en haut de page.

 

-    Soit détenir un D.E.C. en sciences humaines (toutes les universités)

 

-    Soit détenir un D.E.C. intégré en sciences-arts-lettres ou en sciences de la nature (toutes les universités)

 

-    Soit détenir un D.E.C. dans l’une des spécialités suivantes :
techniques de travail, techniques d’éducation spécialisée, techniques d’intervention en délinquance (UQÀM, Sherbrooke, UQAC, UQO, UQAT)

 

-    Soit détenir un D.E.C. dans une autre discipline et avoir réussi les cours suivants ou son équivalents :

maths 337 ou (103 et 307) OU maths 103, 105 et 203 (Montréal)

            méthodes quantitatives 300 OU maths 337 ou (103 et 307)
            ET psychologie 101 ou 102  (Laval)

 

-    Soit détenir un diplôme de 1er cycle universitaire (toutes les universités)

 

-    Soit être âgé d’au moins 21 ans, posséder une formation appropriée et avoir acquis quelques années d’expérience pertinente reliée au programme (toutes les universités)

 

AUTRE EXIGENCES PARTICULIÈRES À L’ADMISSION :

 

-         Possibilités d’entrevue(s) et/ou questionnaire (dans certaines universités)

 

STATISTIQUES D’ADMISSION :

 

Consulte les pages concernant la liste des professions identifiées en haut de page

 

ENDROITS DE FORMATION :

 

Consulte les pages concernant la liste des professions identifiées en haut de page

 

LIENS RECOMMANDÉS :

 

Pour une liste d'établissements d'enseignement, consulte le Portrait du réseau de l'éducation

 

Pour une liste des établissements de détention, voir la page d'agent des services correctionnels

 

Pour une liste d'établissements hospitaliers psychiatriques, voir le Portrait du réseau de la santé

 

Pour une liste de centres de réadaptation en dépendances, voir le Portrait du réseau québécois des services sociaux et communautaires

 

Pour une liste d'organismes communautaires d'aide aux délinquants, voir le Portrait du réseau québécois des services sociaux et communautaires

 

Retour à la page du secteur services sociaux

Retour à la page d'accueil