Retour à la page du secteur sciences physiques et mathématiques

Retour à la page d’accueil

SECTEUR : SCIENCES PHYSIQUES ET MATHÉMATIQUES

NIVEAU D’ÉTUDES : ENSEIGNEMENT UNIVERSITAIRE

 

BIOPHYSICIEN(NE)

PHYSICIEN(NE) MÉDICAL

BACCALAURÉAT SPÉCIALISÉ B.Sc.

MAÎTRISE EN SCIENCES M.Sc.

DOCTORAT PH.D.

 

Consulte également la page d’informations sur les programmes pré-universitaires en sciences

 

Ainsi que la section "liens recommandés" (dont des vidéos d'étudiants aux études supérieures qui parlent de leur programme d'études et de chercheurs en biologie cellulaire et moléculaire qui parlent de leur travail).

 

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS :

 

En devenant une biophysicienne ou un biophysicien; tu auras pour responsabilités d’étudier et de mieux comprendre les phénomènes biologiques des cellules et molécules humaines et animales en combinant des outils de la biologie et de la physique afin de développer des produits utilisant des molécules biologiques ou des biomembranes artificielles (ex : des vaccins, des médicaments, des organes artificiels, des aliments de conservation, etc). Tu pourras travailler au sein d’équipes multidisciplinaires pour l’industrie biomédicale, pharmaceutique ou biotechnologique ou même au sein de centres de recherches en biophysique d’universités québécoises ou étrangères.

 

En tant que physicien(ne) médical; tu seras responsable de planifier des traitements par rayonnements des patients atteints du cancer avec la collaboration du médecin radio-oncologue.  Tu seras impliqué(e) dans le calcul précis des rayonnements produits par les sources de rayonnements utilisées en thérapie du cancer.  Tu seras également responsable de contrôler la qualité de l’équipement, la conception des installations de radiothérapie, l’utilisation sécuritaire des rayonnements et des matériels radioactifs ainsi que la conformité réglementaire telle qu’établie par les agences gouvernementales, participer à la formation continue du personnel technique , superviser et gérer un service de physique médicale et enfin, tu participeras à des activités de recherche et développement en physique médicale et en radiobiologie.

 

QUALITÉS ET APTITUDES  NÉCESSAIRES :

 

-         Intérêts pour les sciences et la recherche

-         Très bon sens de l’observation pour observer attentivement les différents phénomènes physiques

-         Capacité d’analyse et de synthèse car tu auras à analyser des phénomènes physiques de toutes sortes

-         Curiosité scientifique, sens logique et capacité de déduction pour être appelé à trouver des solutions à des problèmes  par l’application de la physique

-         Minutie, précision et bonne méthode de travail car tu auras à effectuer et réaliser des travaux de recherche de façon méthodique

-         Sens des responsabilités car tu auras la responsabilité d’un laboratoire de physique

-         Facilité à travailler en équipe car tu auras à collaborer avec d’autres physiciens, techniciens en physique, etc.

-         Facilité à communiquer afin de communiquer de facon claire et efficace tes idées, dans l'élaboration de théories et pour expliquer les résultats de tes recherche auprès d'autres physiciens, mais parfois être en mesure de vulgariser auprès de non-physiciens

-         Très bonne connaissance de la langue francaise écrite afin de rédiger des rapports de recherche ou d'expertise de qualité

-         Bonne connaissance de la langue anglaise car la plupart des manuels et publications spécialisés sont dans cette langue

 

PROFESSIONS APPARENTÉES :

 

-        Agent(e) d’évaluation scientifique (fonction publique fédérale)

-        Animateur(trice) en loisirs scientifiques

-        Assistant(e) de recherche en biophysique

-        Chercheur(e) en biophysique (avec un doctorat)

-        Chercheur(e) en biologie cellulaire (avec un doctorat)

-        Chercheur(e) en biologie moléculaire (avec un doctorat)

-        Journaliste scientifique

-        Officier des sciences biologiques (Forces armées)

-        Professeur(e) d’université en biophysique ou physique

-        Professeur(e) de physique au collégial

-        Professeur(e) en techniques de biotechnologies au collégial

-    Spécialiste clinique en biologie médicale (réseau de la santé, avec un postdoctorat)

-    Spécialiste en sciences biologiques et physiques sanitaires (directions de la santé publique)

-        Spécialiste en sciences physiques (fonction publique québécoise)

-        Technologue en biophysique

-        Vulgarisateur(trice) scientifique

 

EMPLOYEURS POTENTIELS :

 

-        Cégeps

 

-        Collèges privés

 

-        Compagnies biomédicales et de recherche médicale ou pharmaceutique

 

-    Forces armées canadiennes

 

-         Gouvernement du Canada : Carrières en sciences et technologie,
Office de la Propriété intellectuelle du Canada, Agence canadienne d'inspection des aliments,
Recherche et Développement pour la Défense (dont le RDDC Valcartier), Défense nationale (civils),
Environnement Canada
, Ressources naturelles Canada, Agriculture et Agroalimentaire Canada, Pêches et Océans Canada, Santé Canada
Centre national canadien d’hygiène et sécurité au travail à Ottawa
Centre St-Laurent d'Environnement Canada à Montréal

Services des laboratoires judiciaires de la G.R.C. à Ottawa
Institut Maurice-Lamontagne à Mont-Joli dans le Bas-St-Laurent
Institut océanographique de Bedford (le plus grand centre de recherches océaniques au Canada) à Darmouth en Nouvelle-Écosse

Conseil national de recherches du Canada CNRC (dont : le Centre canadien de technologies résiduelles, le laboratoire CARSLab en imagerie multimode, le laboratoire d'essai sur l'environnement intérieur, le laboratoire des émissions émanant des matériaux, le laboratoire de nanomatériaux pour dispositfs médicaux situé à Boucherville, l'établissement d'isolement des anticorps à domaine unique, l'installation de biotraitabilité des matières résiduelles, ainsi que l'usine-pilote de biotransformation anaérobie.

 

-         Gouvernement du Québec : Laboratoire des sciences judiciaires et de médecine légaleCentre d’expertises et d’analyses environnementales,,
Institut national de la santé publique, Centre de recherches industrielles du Québec

 

-        Laboratoires privés de recherche

 

-        Magazines scientifiques (ex : Québec Sciences)

 

-        Organismes de loisirs scientifiques (voir la section "liens recommandés")

 

-        Universités (consulte la page sur les organismes de recherche en sciences et la page « organismes de recherches en santé) dont :

le Groupe sur les affections neuro-musculo-squelettiques,
le Groupe de recherche en oncologie et endocrinologie moléculaires,
le Groupe de recherche en neurosciences de l'UQTR,
le Centre d'imagerie moléculaire de l'Université de Sherbrooke,
le Groupe de physique en biophysique moléculaire de Concordia,
le Centre d'optique, photonique et laser de l'Université Laval COPL (biophotonique),
le
Groupe de recherche en physique médicale de l'Université Laval,
le Groupe de recherche en physique médicale de l'Université de Montréal
le Groupe d'études sur les protéines membranaires de l'Université de Montréal,
l'Institut canadien des innovations en photonique (Université Laval et Gouvernement du Canada),
le Centre de recherche Étienne-Lebel du CHUS,
l'Institut de recherche en immunologie et cancérologie de l'Université de Montréal,
le Centre de recherche de l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont,
l'Institut de recherches cliniques de Montréal,
l'Institut de recherche en santé de Mcgill,
le Centre de recherche du CHUM,
le Centre de recherche du CHA de Québec (neurosciences),
le Centre de recherche en endocrinologie moléculaire et oncologique et génomique humaine (rattaché au Centre de recherche du CHU de Québec),
le Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation de Montréal,
le Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociale de Québec,
le Centre de recherche de l'Institut de cardiologie de Montréal,
le Centre de recherche en neurosciences de Mcgill,
le Centre de recherche en biologie de la reproduction de l'Université Laval,
le Mcgill Medical Research Unit,
le Mcgill University Phytotron,
l'Institut de recherche en biologie végétale de l'Université de Montréal,
le Centre interinstitutionnel de recherche en écotoxicologie,
ainsi que l'Institut des sciences de la mer de Rimouski (UQAR).

 

EXIGENCES DES EMPLOYEURS :

 

-         Le Doctorat est souvent exigé (parfois des études post-doctorales)

-         Bonne connaissance de l’anglais (certains exigent le bilinguisme)

-         Bonne maîtrise de l’informatique

-         Polyvalence

 

PLACEMENT :

 

Selon les données disponibles au 31 janvier 2014 :

 

Baccalauréat :

 

La presque totalité des répondants(es), soit 83 % ont poursuivi leurs études à la maîtrise (physique médicale, sciences des radiations et imagerie médicale, etc.)

 

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI À TEMPS COMPLET

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

6 1 1 5

 

Maîtrise :

 

Plus de 64 % des répondants(es) ont poursuivi leurs études au doctorat en biophysique, en physique médicale ou en sciences des radiations et imagerie biomédicale.

 

La moitié des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail ont obtenu un emploi relié à leurs études dont 50 % à temps complet.

 

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI À TEMPS COMPLET

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

11 2 1 7

 

Source : UQTR

 

SALAIRE :

 

Selon les données de 2014 :

(données de 2015 dans le secteur public)

 

Le salaire moyen en début de carrière était de :

 

Avec une maîtrise ou un doctorat

 

En enseignement collégial et universitaire :

(32,5 heures/sem réparties sur 40 semaines pour le collégial, mais le salaire est calculé sur 52 semaines)

  • 75,17 $/heure en moyenne en tant que chargé(e) de cours dans un collège préuniversitaire privé (avec une maîtrise)

  • 75,17 $/heure en tant que chargé(e) de cours dans un cégep (avec une maîtrise)

  • 90,01 $/heure en moyenne en tant que chargé(e) de cours dans une collège préuniversitaire privé (avec un doctorat)

  • 90,61 $/heure en tant que chargé(e) de cours dans un cégep (avec un doctorat)

  • 741,87 $/semaine en moyenne en tant qu'enseignant(e) régulier dans une collège préuniversitaire privé (avec 16 ans de scolarité : titulaires d'un baccalauréat)

  • 748,12 $/semaine en tant qu'enseignant(e) régulier dans un cégep (avec 16 ans de scolarité : titulaires d'un baccalauréat)

  • 797,08 $/semaine en moyenne en tant qu'enseignant(e) régulier dans une collège préuniversitaire privé (avec 17 ans de scolarité : titulaires d'un baccalauréat + diplôme en pédagogie au collégial)

  • 813,08 $/semaine en tant qu'enseignant(e) régulier dans un cégep (avec 17 ans de scolarité : titulaires d'un baccalauréat + diplôme en pédagogie au collégial)

  • 861,00 $/semaine en moyenne en tant qu'enseignant(e) régulier dans une collège préuniversitaire privé (avec 18 ans de scolarité : titulaires d'une maîtrise)

  • 883,67 $/semaine en tant qu'enseignant(e) régulier dans un cégep (avec 18 ans de scolarité : titulaires d'une maîtrise)

  • 887,63 $/semaine en moyenne en tant qu''enseignant(e) régulier dans une collège préuniversitaire privé (avec 19 ans de scolarité : titulaires d'une maîtrise + diplôme en pédagogie de l'enseignement collégial ou titulaires d'une maîtrise + scolarité de doctorat)

  • 960,38 $/semaine en tant qu'enseignant(e) régulier dans un cégep (avec 19 ans de scolarité : titulaires d'une maîtrise + diplôme en pédagogie de l'enseignement collégial ou titulaires d'une maîtrise + scolarité de doctorat)

  • 1 032,90 $/semaine en tant qu'enseignant(e) régulier dans une collège préuniversitaire privé (avec 19 ans ou plus de scolarité : titulaires d'un doctorat)

  • 1 043,79 $/semaine en tant qu'enseignant(e) régulier dans un cégep (avec 19 ans ou plus de scolarité : titulaires d'un doctorat)

  • 8 119,90 $/trimestre et par cours de 45 heures en moyenne pour un(e) chargé(e) de cours ou part-time faculty dans une université (avec un baccalauréat)

  • 8 225,85 $/trimestre et par cours de 45 heures en moyenne pour un(e) chargé(e) de cours ou part-time faculty dans une université (avec une maîtrise)

  • 8 632,10 $/trimestre et par cours de 45 heures en moyenne pour un(e) chargé(e) de cours ou part-time faculty dans une université (avec un doctorat)

  • 1 078,90 $/semaine en moyenne en tant que chargé(e) d'enseignement, professeur(e) assistant(e), professeur(e) suppléant(e) ou lecturer dans une université

  • 1 352,74 $/semaine en moyenne en tant que professeur(e) adjoint(e), professeur(e) régulier ou adjunct professor dans une université

 

Sources : Ministère de l’Enseignement supérieur du Québec, Conseil du Trésor du Québec, Commission de la Fonction publique du Canada, Syndicat des fonctionnaires municipaux de Montréal, Syndicat des professsionnels municipaux de Montréal, conventions collectives des employés de soutien de la plupart des universités, conventions collectives des professionnels de recherche de plusieurs universités, conventions collectives des professionnels de la plupart des universités conventions collectives des chargés de cours de la plupart des universités et conventions collectives des professeurs de la plupart des universités.

 

CERTIFICATION PROFESSIONNELLE :

 

Aucun titre professionnel n’est nécessaire pour occuper un poste de biophysicien.

 

Par contre, afin de rehausser la réputation et le niveau de professionnalisme de ces professionnels, l’Association canadienne des physiciens offre une certification professionnelle avec comme désignation « physicien(ne) professionnel(le) » dû à l’accroissement du niveau de complexité de la profession.

 

Tu pourras aussi devenir de l'Association des physiciens et ingénieurs biomédicaux du Québec.

 

PERSPECTIVES D’AVENIR :

 

Avec la venue des biotechnologies avec leurs applications dans de nombreux domaines notamment dans les secteurs pharmaceutiques et biomédicales, les compétences multidisciplinaires des biophysiciens(nes) et des physiciens(nes) médicaux sont recherchées.

 

Pour plus de détails, consulte le Portrait de l'industrie des sciences physiques et le Portrait de l'industrie pharmaceutique et biotechnologique.

 

LES PROGRAMMES D’ÉTUDES (1er cycle) :

 

Les études en biophysique ne se terminent généralement pas au niveau du baccalauréat. La majorité des cas, tu devras entreprendre des études de maîtrise voir même de doctorat. Ce qui signifie qu’il faut t’attendre à entreprendre 5 à 8 années d’études universitaires avant de te diriger vers le marché du travail et travailler dans le domaine de la biophysique.

 

Le Baccalauréat spécialisé en biophysique B.Sc. offert à l'UQTR a une durée totale de 3 ans offert à temps complet, mais il est également offert à temps partiel. Le programme permet d’obtenir une formation interdisciplinaire couvrant la biologie, la chimie, la biochimie et la physique. Il permet d’obtenir des emplois polyvalents dans les domaines biomédicaux, des biotechnologies industrielles et de l’environnement.

 

Parmi les programmes (encore rares) de baccalauréat en biophysique existant de par le monde, celui de Trois-Rivières (unique au Québec et unique en français en Amérique du Nord) se distingue par la possibilité donnée à l'étudiant d'intégrer très rapidement les différentes connaissances et d'adopter un point de vue « biophysique ». Tout comme ses collègues chimistes ou physiciens, l'étudiant se trouve ainsi confronté plus rapidement aux beautés et aux défis de sa discipline;

 

Il comporte de nombreux travaux pratiques en laboratoire et la possibilité d'effectuer un stage optionnel (rémunéré ou non rémunéré) en milieu industriel ou dans un milieu de recherche (universitaire, gouvernemental ou privé) au Québec mais aussi dans le reste du Canada, aux États-Unis et en Europe.

 

Tu devras suivre les cours suivants : mathématiques appliquées, optique, biochimie 1, introduction à la chimie analytique, introduction à la biophysique, mathématiques appliquées 2, introduction à la physique moderne, biochimie 2, biochimie expérimentale 1 (théorie + labo), chimie analytique instrumentale (théorie + labo), biologie cellulaire, biologie moléculaire, analyse instrumentale quantitative, électricité et magnétisme, méthodes d'études des macromolécules biologiques, enzymologie, bioingénierie cellulaire (théorie + labo), physiologie moléculaire ou physiologie animale comparée, mécanique quantique 1, laboratoire en études des macromolécules biologiques, thermodynamique physique ou thermodynamique chimique, physique statistique, physique expérimentale 1 ou physique expérimentale 2, interactions biomoléculaires, ainsi que la réalisation d'un projet de recherche en biophysique de niveau baccalauréat OU un stage en biophysique d'une durée de 3 à 4 mois à temps complet (rémunéré ou non rémunéré) en milieu industriel ou en milieu de recherche.

 

Enfin, tu devras choisir 5 cours complémentaires choisir 3 à 5 cours complémentaires en dehors du champs de spécialisation parmi l'ensemble des cours de 1er de l'UQTR accessibles comme cours complémentaires (ex : chimie de l'environnement, éléments d'écologie, instrumentation et mesure, communication et vulgarisation, introduction à la médecine humaine, neurophysiologie, bioéthique et éthique de l'environnement, programmation Web, histoire des sciences, etc.).

  

Le Baccalauréat spécialisé en physique avec concentration en biophysique ou en physique médicale B.Sc. offert à Mcgill, Montréal, Sherbrooke, Concordia et Laval a une durée totale de 3 ans offert à temps complet, mais peut aussi être suivi à temps dans la plupart des universités. Le programme a comme objectif de te fournir une formation spécialisée en physique, mais de façon globale en couvrant les différents domaines et secteurs d’activités de la physique et par la suite, couvre le domaine de la biophysique ou de la physique médicale dans le cadre de cette concentration.

 

Tu auras des cours tels que : calcul différentiel et intégral 1, introduction à la physique, électromagnétisme, calcul différentiel et intégral 2, ondes et vibrations, mécanique classique, algèbre linéaire, introduction à l'astrophysique, relativité, introduction à la programmation scientifique, introduction à la physique numérique, introduction à la physique expérimentale, physique mathématique 1, physique de la chaleur, optique et ondes électromagnétiques, mécanique quantique, physique mathématique 2, physique expérimentale, physique atomique et nucléaire, etc.

 

Ensuite, tu auras des cours de la concentration choisie telle que :

 

Concentration en biophysique ou physique du vivant ou physique médicale : tu auras des cours tels que : physique médicale, biophysique, biologie cellulaire et structurale, biologie moléculaire, physiologie générale, introduction à la biochimie, physique des particules, imagerie médicale, instrumentation en bio-ingénierie, introduction à la biophotonique, introduction à la radiophysique, etc.

 

Ensuite, tu auras à choisir quelques cours optionnels parmi des listes qui te seront proposées couvrant tous les autres domaines de la physique, ainsi que des projets de recherches de baccalauréat, des stages en milieu industriel ou de recherche et des cours provenant de disciplines connexes (ex : mathématiques, chimie, biologie, biochimie, microbiologie, géologie, géographie, etc). Enfin, tu devras également 1 ou 2 cours complémentaires en dehors de ton champs de spécialisation parmi l'ensemble des cours de 1er cycle offerts par l'université accessibles comme cours au choix.

 

PASSERELLES :

 

Un programme passerelle permet aux titulaires d'un D.E.C. dans une discipline en particulier de se faire reconnaître un certain nombre de crédits par une université dans le cadre de son baccalauréat. Par contre, aucune garantie d'admission n'est offerte lors de la demande.

 

Pour le Baccalauréat en biophysique de l'UQTR :

 

L'UQTR pourra reconnaître quelques crédits (après étude du dossier scolaire de l'étudiant) aux titulaires d'un DEC technique (tels que : technologie physique, technologie des analyses biomédicales, technologie de la médecine nucléaire, technologie de la radio-oncologie, technologie de la radiologie diagnostique, technologie de laboratoire - chimie analytique, technologie de laboratoire - biotechnologie, techniques de santé animale).

 

Pour le Baccalauréat en biologie moléculaire et cellulaire de l'Université de Sherbrooke, voici les reconnaissances d'acquis

 

Pour le Baccalauréat en physique de l'Université Laval :

 

 

ÉTUDES SUPÉRIEURES (2e et 3e cycles) :

 

Les études de maîtrise et de doctorat sont principalement axés sur la recherche. En effet, tu devras réaliser de longs travaux de recherche dans un domaine spécifique de la physique ou de la spécialité choisie. Cette formation poussée te permettra de développer une expertise dans le champs de spécialisation choisie. Ce sont des études fort exigeantes car elles demandent beaucoup de travail personnel en plus des heures de cours et de laboratoire.

 

Note : Pour plus de détails, consulte la page suivante où les programmes en sciences sont décrits et la page suivante où les programmes en santé sont décrits.

 

Si tu désires enseigner la physique au collégial, il est possible d'entreprendre des études au niveau du 2e cycle dans l'un des programmes suivants :

 

maîtrise enseignement collégial offerte à Sherbrooke (aussi offert en ligne),

maîtrise en éducation - concentration en didactique offerte à l'UQAM,

maîtrise en didactique offerte à Montréal,

maîtrise en didactique (concentration en didactique de l'enseignement professionnel et technique) offerte à Laval,

maîtrise en éducation-didactique offerte à U.Q.T.R.,

Diplôme en enseignement collégial offert à Sherbrooke,
D.E.S.S. en enseigement collégial offert à Laval,
D.E.S.S. en enseignement collégial offert à l'UQAC,

D.E.S.S. en éducation et formation des adultes offert à l'UQAM,
Certificat d'études supérieures en enseignement post-secondaire offert à Ottawa,
Microprogramme en formation à l'enseignement post-secondaire à Montréal (voir aussi la page suivante),
Microprogramme en formation initiale en enseignement collégial offert à Sherbrooke,
Microprogramme en insertion professionnelle en enseignement collégial offert à Sherbrooke,
Graduate Certificate in College Teaching offert à Sherbrooke,

Programme court en pédagogie de l'enseignement supérieur offert à l’UQAM,
Programme en court en intervention éducative - concentration au collégial offert à l'UQAC,

Diplôme de 3e cycle en pédagogie de l'enseignement supérieur à Sherbrooke (pour titulaires du doctorat),

Microprogramme de 3e cycle en pédagogie de l'enseignement supérieur à Sherbrooke (pour titulaires du doctorat)

 

Pour plus de détails, consulte la page de professeur au collégial

 

Si tu désires enseigner la biologie cellulaire et moléculaire ou la biophysique ou la physique médicale à l'université, tu devras compléter un doctorat + une formation post-doctorale au sein d'un centre de recherche en lien avec le champ d'expertise de ton choix. Pour plus de détails, consulte la page de professeur d'université

 

Consulte également la page sur les organismes de recherche en sciences et la page « organismes de recherches en santé)

 

La Maîtrise en physique médicale avec mémoire M.Sc. offerte à Montréal, Mcgill et Laval a une durée totale d’1 an offerte à temps complet, mais peut également être suivie à temps partiel. Elle vise à former des spécialistes de la radioprotection et en technologies pour la radiothérapie et pour l'imagerie médicale en médecine nucléaire.

 

Elle comporte des cours en physique des radiations en radiothérapie et radiologie, laboratoire en physique médicale, radioprotection et curiethérapie, planification de traitement en radiothérapie externe, imagerie médicale, Ce projet appelé « mémoire de maîtrise » a pour but d’approfondir tes connaissances en physique et tout particulièrement dans le champ de spécialisation choisie.

 

Voici quelques exemples de projets de recherches : développement de nouvelles techniques de détection de la radiation, développement de nouveaux algorithmes d'optimisation de la dose, concevoir de nouveaux outils de détection de la radiation basée sur la scintillation de matériaux organiques, développement d'outils 4D et méthodes pour prévenir la détérioration d'un plan de traitement de radiothérapie par des mouvements internes, développement d'algorithmes complexes permettant le calcul à haute performance (CHP) sur plateforme graphique, simulations numériques de type Monte Carlo du passage de la radiation dans la matière permettant de calculer des distributions de dose avec une précision qui est bien au-delà des outils disponibles commercialement, développement de nouveaux outils et de techniques novatrices d'analyses morphométriques automatisées d'images médicales pour l'aide au diagnostic et la prédiction de l'état clinique futur dans les maladies neuropsychiatriques, développement de nouvelles techniques d'imagerie optiques en biologie, etc.

 

La Maîtrise en sciences des radiations et imagerie médicale M.Sc. offerte à Sherbrooke a une durée totale d' 1 an offerte à temps complet, mais peut également être suivie à temps partiel. Tu acquerras des connaissances poussées sur les radiations utilisées en médecine nucléaire et en radio-oncologie et des autres utilisations médicales des radiations, mais la plus grande partie du programme est consacrée à la réalisation d'un projet de recherche appelé "mémoire" dans un domaine spécifique de la radiobiologie comme : instrumentation en imagerie médicale, chimie des radiations, photobiochimie, génétique moléculaire en radiobiologie, etc.

 

Voici quelques exemples de projets réalisés ou en cours :

 

La Maîtrise en biophotonique M.Sc. offerte à Laval (voir aussi la page suivante) a une durée totale d’1 an offerte à temps complet, mais peut également être suivie à temps partiel. Tu acquerras des connaissances approfondies dans l'application de l’optique et la photonique à la biologie, et ce, en recherche fondamentale, en diagnostic et en intervention biomédicale.

 

Unique au Canada, ce programme comporte les cours obligatoires suivants : introduction à la biophotonique, séminaire en biophotonique, cadres normatifs en conduite responsable de la recherche et école d'été en biophotonique (séance intensive de recherche et travaux pratiques au Centre de neurophotonique du Centre de recherche Université Laval-Robert-Giffard), ainsi que quelques cours optionnels parmi une liste proposée.

 

Ce projet appelé « mémoire de maîtrise » a pour but d’approfondir tes connaissances interdisciplinaires en biophotonique et tout particulièrement dans le champ de spécialisation choisi (ex : optimisation de nanocritaux pour leur utilisation en tant que sondes fluorescentes pour l'imagerie et la spectroscopie en milieu biologique, développement et utilisation des techniques de microscopie et de spectroscopie pour l'imagerie et l'étude des neurones, microscopie par force atomique pour applications biomédicales, développement de nouveaux spectromètres plus performants, etc.

 

La Maîtrise en biotechnologie (appliquée) M.Sc. offerte à Mcgill a une durée de 16 mois consécutifs offert à temps complet seulement. Elle est un programme professionnel qui ne vise pas la préparation à la recherche, mais plutôt vers l'intégration au sein de l'industrie de la biotechnologie.

 

Elle est destinée autant aux titulaires du Baccalauréat en biotechnologie ou génie biotechnologique, qu'aux titulaires d'un baccalauréat dans une discipline connexe (biochimie, biologie, bioinformatique, biophysique, microbiologie, pharmacologie, sciences des aliments, génie alimentaire, génie chimique, génie biomédical, etc).

 

Elle comporte les cours obligatoires suivants : bioinformatique, laboratoire de biotechnologie 1, sujets choisis en biotechnologie, gestion de la biotechnologie, éthique de la biotechnologie, laboratoire de biotechnologie 2, projet de recherche en biotechnologie 1, projet de recherche en biotechnologie 2, projet en biotechnologie 3, projet en biotechnologie 4, ainsi que 3 cours complémentaires choisis par les cours de niveau des études supérieures en biochimie, biologie, microbiologie, génétique, bioinformatique ou autres disciplines connexes.

  

La Maîtrise en bio-informatique M.Sc. offerte à Montréal, Mcgill et Ottawa a une durée totale d'1 an offert à temps complet, mais peut aussi être suivi à temps partiel. Cette discipline intègre la biochimie, la biologie moléculaire, la génomique, la protéomique et la biologie computationnelle et vise à former des spécialistes hautement qualifiés sur les interactions des sciences biologiques et de la santé avec les sciences informatiques.

 

Tu pourras réaliser des travaux de recherches tels que : simulation et analyse 3D des biomolécules, élaboration de bases de données biologiques (ex : banque d’organes, banque d’ADN), développement de logiciels pour les biosciences, apprentissage par la machine et réseaux de neurones, application de méthodes informatiques dans le but de prédire et de comprendre les mécanismes biologiques de reconnaissance moléculaire, etc.

 

La Maîtrise en biologie moléculaire M.Sc. offerte à Montréal a une durée totale d’1 an offert à temps complet, mais peut aussi être suivi à temps partiel. Elle vise à fournir des connaissances approfondies sur le fonctionnement et la structure des molécules humaines ou animales afin de réaliser des recherches dans l’un des domaines de recherche de la biologie moléculaire.

 

Elle comporte des cours sur les sujets d’actualité en biologie moléculaire, mécanismes moléculaires de base et structures cellulaires, régulation de l’expression génétique, séminaire de recherche en biologie moléculaire, ainsi que quelques cours optionnels parmi une liste proposée. . La plus grande partie du programme est consacrée à la réalisation d’un projet de recherche d’importance en biologie moléculaire appelé « mémoire de maîtrise » dans un champ spécifique de recherche de la biologie moléculaire comme : la génétique humaine, génétique animale, virologie, cancérologie, chimie macromoléculaire, etc.

 

La Maîtrise en biologie cellulaire et moléculaire M.Sc. offerte à Laval et U.Q.T.R. a une durée totale d’1 an offert à temps complet, mais peut aussi être suivi à temps partiel dans certaines universités. Elle vise à fournir des connaissances approfondies sur le fonctionnement et la structure des cellules humaines et les mécanismes de fonctionnement du corps humain du point des moléculaires.

 

Elle comporte un séminaire obligatoire en biologie cellulaire et moléculaire, structure et expression du génome, régulation moléculaire et dynamique structurale, la conduite responsable de la recherche et éthique, ainsi que quelques cours optionnels parmi une liste proposées. La plus grande partie du programme est consacrée à la réalisation d’un projet de recherche d’importance en biologie cellulaire et moléculaire appelée « mémoire de maîtrise » dans un champ spécifique de recherche de la biologie cellulaire et moléculaire tel que :

 

mécanismes cellulaires et moléculaires de l’action de l’insuline, développement des techniques en immunothérapie, culture cellulaire et tissulaire humaine, reconstruction d’organes humains, études des cellules cancéreuses, génétique moléculaire des maladies neurologiques, génétique moléculaire des maladies mentales, biologie moléculaire des maladies neurodégénératives, génétique moléculaire de la maladie infantile, génétique cellulaire de l’embryon humain, etc.

 

La Maîtrise en génie biomédical M.Sc.A. offerte à Polytechnique (avec projet ou avec stage et projet ou avec mémoire), Mcgill (avec stage et projet ou avec mémoire), ÉTS (maîtrise en génie - concentration en technologies de la santé avec mémoire), ÉTS (maîtrise en génie - concentration en technologies de la santé avec mémoire) et Ottawa (avec mémoire)  a une durée totale d' 1 an offerte à temps complet, mais peut également être suivie à temps partiel.

 

Tu acquerras des connaissances poussées le fonctionnement biomécanique et bioélectrique du corps humain afin d’y effectuer des recherches visant à mieux comprendre les effets et les réactions du corps lors des anomalies du mouvement des activités électriques du cerveau, des articulations, du travail musculaire, etc.

 

Tu pourras réaliser des recherches telles que : étudier les mouvements de l’articulation du genou par la modélisation 3D pour mieux traiter les blessures à cette articulation, étudier les mouvements de la colonne vertébrale par la modélisation 3D pour mieux comprendre les blessures et déformations au dos, études des mouvements du tronc humain par la modélisation 3D pour mieux comprendre et traiter les déformations musculaires ou squelettiques, la simulation par électrocardiogramme sur l’étude des réactions cœur-thorax pour mieux comprendre et traiter les arythmies et les maladies du système nerveux autonome, études  et modélisation 3D de l’écoulement sanguin dans les artères coronaires pour mieux traiter les maladies coronariennes, analyse la dynamique de la transition assis-debout chez personnes âgées afin de développer de nouvelles méthodes de réadaptation, études de la rétrodiffusion du signal sonore du sang qui aidera à développer de nouveaux traitements pour les thromboses, développement d’un pied orthopédique afin de répondre à des besoins spécifiques des personnes amputées, modélisation de la position assise en fauteuil roulant afin de prévenir les blessures musculaires chez les personnes handicapées, de développement de différents types d’orthèses et de prothèses orthopédiques afin d’améliorer l’autonomie des personnes handicapées, amélioration de la précision de l’angiographie par Doppler 3D pour mieux comprendre les chutes de pression artérielle, modélisation biomédicale des blessures des pilotes d’avions en conditions de vol, etc.

 

Pour plus de détails, voir la profession d’Ingénieur(e) biomédical(e).

 

EXIGENCES D’ADMISSION :

 

Pour les exigences du baccalauréat en physique, voir la profession de physicien

 

STATISTIQUES D’ADMISSION :

 

Aucun contingentement à ces programmes,

 

sauf biotechnologies où le programme est contingenté, voir la profession de Biotechnologiste

 

Les candidats(es) admissibles (c'est-à-dire détenant les préalables requis) sont généralement admis.

 

Les admissions sont ouvertes aux trimestres d’automne et d’hiver dans la plupart des universités et des programmes, sauf biotechnologies dont les admissions sont ouvertes à l’automne seulement.

 

ENDROITS DE FORMATION 

 

Pour le Bacc en biophysique :

 

-    Université du Québec à Trois-Rivières U.Q.T.R., offert en régime régulier à temps complet, possibiité de réaliser un stage facultatif en milieu de travail ou en recherche de 3 mois rémunéré ou non rémunéré, possibilité de réaliser un projet de recherche en biophysique, possibilité d'effectuer une session d'études à l'éstranger,

Consulte également la maîtrise en biologie cellulaire et moléculaire (avec mémoire) la maîtrise en sciences de l'environnement (avec mémoire), la maîtrise en sciences de l'énergie et des matériaux (avec mémoire), site du département de chimie, biochimie et physique,
programme unique au Québec, unique en français en Amérique du Nord et l’un des rares de ce genre au monde.

  

Pour le Bacc en physique :

 

(avec concentration en biophysique, physique du vivant ou en physique médicale)

 

-    Université de Montréal (orientation en physique du vivant), offert en régime régulier à temps complet ou en régime régulier à temps partiel, possibilité d'effectuer une session d'études à l'étranger (France, Royaume-Uni, Allemagne, Belgique, Suède, Autriche, Suisse, Italie ou Espagne), pour plus de détails voir le Bureau des relations internationales,

Consulte également la maîtrise en physique (options biophysique et physiologie moléculaires avec mémoire ou option physique médicale avec mémoire), la maîtrise en biologie moléculaire (option maladies complexes chez l'humain avec mémoire, générale avec mémoire, médecine cellulaire et moléculaire avec stages ou biologie des systèmes avec stages), la maîtrise en bio-informatique (sans concentration avec stage ou avec mémoire) et la maîtrise en génie biomédical (concentrations : biomécanique, biophotonique et nanotechnologie médicale, électrophysiologie, instrumentation et imagerie médicale, génie tissulaire et biomatériaux ou musculosquelettique avec mémoire ou avec travail dirigé obligatoire et stage facultatif); site du département de physique, site du département de physiologie moléculaire et intégrative.

 

   -     Université Laval (concentration physique médicale), voir aussi la formule de stages rémunérés en entreprise de longue durée SIGMA + (comprend un stage obligatoire de 12 à 16 semaines au trimestre d'été de la 2e année  + possibilité de 3 stages optionnels rémunérés), possibilité d'effectuer une session d'études à l'étranger ou un stage de recherche à l'étranger, pour plus de détails voir le Bureau international,

Consulte également
la maîtrise en physique - spécialisation en physique médicale (avec mémoire), la maîtrise en biophotonique (avec mémoire, voir aussi la page suivante) et la maîtrise en biologie cellulaire et moléculaire (avec mémoire), site du département de physique, génie physique et d’optique.

 

   -     Université Mcgill (concentration physique biologique), offert en régime régulier à temps complet seulement, possibilité de réaliser une session d'études à l'étranger, pour plus de détails consulte le Bureau des échanges étudiants, possibilité de réaliser une session d'études à l'étranger, pour plus de détails consulte le Bureau des échanges étudiants, voir aussi le Bacc avec double majeure en physiologie et physique,

Consulte également les infos sur la maîtrise en physique (avec mémoire), maîtrise en génie biomédical (sans concentration avec mémoire ou avec projet), la maîtrise en biologie cellulaire (avec mémoire) et la maîtrise en biotechnologie (avec essai), site du département de physique.

 

   -    Université de Sherbrooke (module en physique médicale), offert en régime régulier à temps complet, en régime régulier à temps partiel et en régime coopératif à temps complet (comprenant 3 stages rémunérés en entreprise de 3 à 4 mois chacun), voir aussi les reconnaissance d'acquis pour titulaires d'un DEC en technologie physique (seule université à reconnaître ce DEC), possibilité d'effectuer 1 ou sessions d'études à l'étranger, pour plus de détails consulte le Bureau des programmes d'échanges,

Consulte également la maîtrise en sciences des radiations et imagerie biomédicale, ainsi que la maîtrise en biologie cellulaire, site du département de physique.

 

-    Université Concordia (concentration en biophysique), offert en régime régulier à temps complet, en régime régulier à temps partiel ou en régime coopératif à temps complet (comprenant 2 stages rémunérés en entreprise de 3 ou 4 mois chacun), possibilité d'effectuer une session d'études à l'étranger ou un stage de recherche à l'étranger, pour plus de détails voir le Bureau international, voir aussi les infos sur la maîtrise en physique, site du département de physique

    

LIENS RECOMMANDÉS :

 

Tu désires avoir l’avis d'étudiants(es) et diplômés(es) en biophysique ou en physique médicale ?, alors va regarder les vidéos suivants :

 

Pour une liste d'entreprises et d'autres liens, consulte le Portrait de l'industrie des sciences physiques

 

et le Portrait de l'industrie pharmaceutique et biotechnologique.

 

 

 

 

Retour à la page du secteur sciences physiques et mathématiques

Retour à la page d’accueil