Retour à la page d’accueil
Retour à la page sur les études supérieures
Pour consulter la page de professeur d’université

Pour consulte la page de professeur au collégial

Pour consulter la page du secteur sciences humaines

 

RÉPERTOIRE DES MAÎTRISES ET DES DOCTORATS

OFFERTS AU QUÉBEC

 

SECTEUR DES SCIENCES HUMAINES :

 

Consulte également le répertoire des organismes de recherches en sciences humaines

 

Légende :

 

Profil recherche = prépare à entreprendre des études de doctorat ou se diriger vers le marché du travail

 

Profil professionnel ou axé sur les cours  permet de perfectionner ou acquérir des connaissances pour le marché du travail, ne permet pas d'accéder au doctorat


 

 

-         Anthropologie : Le principal objectif de ce programme est d’initier et de préparer à entreprendre des travaux de recherches en anthropologie et à poursuivre des études au niveau du doctorat.

Il prépare également à accéder à une carrière au sein de musées, de sites historiques, d’agences de coopération internationale, de centres culturels, de ministères ou à l’enseignement collégial ou universitaire. Pour plus de détails, consulte la profession d'anthropologue.

Il est destiné principalement aux titulaires d'un baccalauréat en anthropologie, archéologie, ethnologie et patrimoines ou bidisciplinaire en anthropologie.

Il est également destiné aux titulaires d'un baccalauréat dans une discipline connexe (histoire, études anciennes ou classiques, philosophie, psychosociologie, communication sociale, animation et recherche culturelles, sciences des religions, sciences historiques et études patrimoniales, sociologie, etc.). Par contre, une scolarité complémentaire d'un maximum de 15 crédits devra être suivie.

Il comporte des cours tels que : méthodologie de la recherche en anthropologie et/ou un séminaire de recherche en anthropologie, quelques cours optionnels parmi une liste proposée et selon les intérêts des étudiants, mais la plus grande partie est consacrée à la réalisation d’un projet de recherche appelé « mémoire » dans l’un des principaux champs de l’anthropologie.

Voici quelques exemples de domaines de recherche :

anthropologie sociale : anthropologie de l'éducation, anthropologie de la communication et des médias, anthropologie de l'environnement, anthropologie de la modernité, anthropologie des conflits, des violences et de la paix, anthropologie des droits humains, anthropologie des genres, anthropologie des religions, anthropologie du tourisme, anthropologie économique, anthropologie historique, anthropologie industrielle, anthropologie juridique, anthropologie philosophique, anthropologie politique,  classes sociales et mouvements sociaux, comportement social, écologie politique, études féministes, ethnohistoire, imaginaires sociaux, parenté et famille, politiques publiques et organismes communautaires, récits de la vie et patrimoine orale, socioalisme et postsocialisme, sociétés de la modernité, urbanisation dans le Tiers-Monde, etc.

anthropologie culturelle : anthropologie des pratiques artistiques, anthropologie des systèmes symboliques, anthropologie linguistique, cinéma ethnographique, ethnolinguistique, évolution de la culture, identités culturelles, muséologie, productions culturelles et politique, patrimonialisation de la culture, sémiotique de la culture, systèmes culturels du rêve, théâtre et rituel, théories de la culture, etc.

anthropologie biologique et de la santé : anthropologie biologique,  anthropologie du corps et des soins, anthropologie médicale, éthique et santé publique, ethnomédecine et ethnopsychiatrie, évolution biologique du comportement humain, ostéologie, santé communautaire et anthropologie, santé des enfants, santé mentale et anthropoloogie, santé sexuelle et anthropologie, etc.

ethnologie : anthropologie historique et politique du monde arabe, communautés circumpolaires, communautés Inuit, communication interculturelle, ethnodéveloppement, ethnographie de la communication, ethnohistoire, ethnolinguistique, ethnomédecine, immigration et émigration, minorités ethniques et mondialisation, mouvements autochtones des Amériques, multiculturalisme, l'Afrique de l'Ouest, l'Afrique de l'Est, l’Amérique du Sud, les Antilles, le Brésil, le Mexique, l'Europe de l'Est, l'Europe occidentale, le Canada nordique, le Québec et le Canada,  l’Asie du Sud Est, la Chine, le Japon, l'Inde et l'Asie du Sud, l'Asie Pacifique et l'Océanie, le Moyen-Orient, etc.

archéologie (ne s’appliquent pas à Laval car une maîtrise est offerte en archéologie) : archéologie préhistorique, archéologie environnementale, archéologie du paysage, archéozoologie, australopithèque, bioarchéologie humaine, paléoécologie, paléontologie, archéologie nord-américaine, primatologie, etc.

autres :  anthropologie critique, anthropologie du militaire,  anthropologie maritime, anthropologie visuelle, critique du développement, modélisation paléoclimatique, épistémologie et histoire de l'anthropologie, etc.

Endroits de formation :

Université Laval (sans concentration), site du département

Université de Montréal (sans concentration), site du département

Université Mcgill (sans concentration, voir aussi l'
option bioéthique, option en développement international, l'option en environnement et l'option études féministes et des genres)

Université Mcgill (anthropologie médicale sans concentration)

Université Concordia (anthropologie sociale et culturelle)

Université d'Ottawa (sans concentration), site du département

Études doctorales possibles à
 :

Laval

Montréal

Mcgill

Concordia (analyse sociale et culturelle)
 

 

-         Archéologie : Le principal objectif de ce programme est d’initier et de préparer à entreprendre des travaux de recherches en archéologie et à poursuivre au niveau du doctorat. Il prépare également à accéder à une carrière au sein de sites historiques, d’organisations internationales, de gouvernements ou vers l’enseignement collégial ou universitaire.

Il est destiné aux titulaires d'un baccalauréat en archéologie, ainsi qu'aux titulaires d'un baccalauréat en anthropologie ou en études anciennes ou classiques ayant complété au moins 30 crédits en archéologie dans leur programme ou dans le cadre d'un certificat en archéologie (tel que celui offert par l'UQAC).

Il comporte 2 cours optionnels parmi 5 cours proposés (méthodes de recherche en archéologie 1, méthodes de recherche en archéologie 2, travaux pratiques sur le terrain, travaux pratiques en laboratoire ou sujet spécial en archéologie).

Mais la grande partie du programme est consacrée à la réalisation d’un projet de recherche appelé « mémoire » dans l’un des principaux champs de l’archéologie. Voici quelques exemples :

archéoentomologie, archéologie de l'Arctique et de l'Atlantique Nord, archéologie des contacts, archéologie du paysage, archéologies grecque et romaine, archéologie du Proche-Orient (Mésopotamie et Levant), archéologie du Néolithique au début de l'âge de fer, archéologie historique nord-américaine, archéologie médiévale, archéologie préhistorique, archéologie préhistorique nord-américaine, archéologie urbaine et environnementale, écologie historique, histoire de l'archéologie, relations des civilisations historiques avec l'Orient, zooarchéologie, etc.

Endroit de formation : Université Laval, site du département d'histoire - section d'archéologie
seul programme d'archéologie en francais en Amérique du Nord

Voir aussi les programmes d'anthropologie et études anciennes ou classiques où des recherches peuvent aussi être effectuées en archéologie.

Études doctorales possibles en archéologie à Laval


mais également en anthropologie ou en études anciennes ou classiques.

 

-    Archéologie classique : voir Études anciennes ou classiques

 

-    Archivistique : voir Sciences de l'information - archivistique à la page suivante.

 

-    Bibliothéconomie : voir Sciences de l'information - bibliothéconomie à la page suivante.

 

-         Communication : Ce programme te permettra d’acquérir ou d’approfondir tes connaissances concernant les différents phénomènes de la communication, leurs enjeux publics et les problématiques de la communication au sein des médias, mais également au sein des institutions publiques, entreprises, mouvements ou groupes de toutes sortes.

Le cheminement « axé sur la pratique professionnelle » est destiné à ceux désirant travailler dans le milieu des communications (journalisme spécialisée, planification, réalisation et évaluation des interventions en communications, enseignement collégial en communications, fonction conseil en relations publiques au sein d'organisations publiques, parapubliques ou privées, etc.).

Il comporte des cours tels que : communication : problèmes et enjeux, théories de la communication, méthodologie de l'intervention en communication, ainsi que des cours optionnels parmi des listes proposées et en lien avec la concentration choisie s'il y a lieu, comme par exemple :

journalisme : problèmes contemporains en journalisme, actualité internationale, journalisme d'investigation et de données, communication et journalisme, journalisme et médias socionumériques, études de cas en journalisme, journalisme politique, construction de l'actualité, pratiques innovantes en journalisme, etc;

communication internationale et interculturelle : actualité internationale, approches anthropologiques en communication, approches psychosociologiques en communication approches sociopolitiques en communication, stratégies de recherche intervention, communication internationale : mondialement et développement, communication : diversité et intervention interculturelle, modèles et enjeux de la communication internationale, mondialisation et médias, etc.

communication politique : communication : pouvoirs et contre-pouvoirs, communication et espace public, approches en communication politique, économie politique de la communication, approches sociopolitiques en communication, etc.

Enfin, tu devras rédiger un essai ou un travail dirigé sur une problématique, un enjeu, un sujet d'actualité, un phénomène ou un autre sujet d'intérêt en communication OU effectuer un stage de pratique avancée en communication dans un milieu professionnel.

Le cheminement « axé sur la recherche » initie à la recherche et prépare à poursuivre des études au doctorat en vue d'une carrière en enseignement universitaire ou en fonction-conseil au sein d'une organisation publique, parapublique ou privée.

Il comporte des cours tels que : communication : problèmes et enjeux, théories de la communication, méthodologie de la recherche en communication, séminaire de recherche en communication, ainsi que quelques cours optionnels parmi des listes proposées (voir le cheminement axé sur la pratique).

Par contre, la plus grande partie du programme est consacrée à la réalisation d'un projet de recherche appelé "mémoire" dans l'un des principaux champs de recherche en sciences de la communication tels que :  

les pratiques professionnelles de la communication, communication et politique, communication et culture, communication et intervention sociale, les stratégies de communication, le pouvoir des médias, les médias et les relations interculturelles, journalisme et communication internationale, évolution des pratiques journalistiques, les incidences des nouvelles technologies sur la pratique du journalisme, communication et analyse des discours, communication et développement, communication et santé, communication interpersonnelle et organisationnelle, étude des réseaux sociaux, éducation aux médias, communication scientifique, sociologie des médias, etc.

Endroits de formation
 :

Université Laval (communication publique sans concentration avec mémoire, voir aussi la voie sans concentration avec essai ou stage, la concentration en communication internationale et culturelle avec essai ou stage, la concentration en relations publiques avec essai ou stage, la concentration en journalisme international avec essai ou stage et la concentration en journalisme scientifique avec essai ou stage)

Université Laval (maîtrise en affaires publiques avec mémoire)

UQAM (concentrations offertes : médias socionumériques, études médiatiques, communication internationale et interculturelle ou concentration en études féministes avec mémoire de recherche,  jeu vidéo et ludification ou sans concentration avec mémoire de recherche ou avec mémoire de recherche-action), voir aussi la page suivante


Université de Montréal (sciences de la communication, options offertes : communication organisationnelle, communication médiatique, communication politique ou cheminement libre avec mémoire ou avec travail dirigé ou option  communication politique - volet international  avec travail dirigé offert conjointement avec l'Université libre de Bruxelles en Belgique)
 
Université Concordia (étude des médias avec mémoire ou avec essai ou avec projet ou avec cours seulement)

Université Concordia (maîtrise en études journalistiques avec essai)

Université Mcgill (études des communications sans concentration avec avec option en études féministes et des genres avec mémoire seulement)

Université de Sherbrooke (maîtrise en communication avec mémoire) NOUVEAU !

U.Q.T.R. (maîtrise en lettres - communication sociale avec essai)

U.Q.T.R. (maîtrise en lettres - communication sociale avec mémoire)

Université d'Ottawa (concentration en communication médiatique ou concentration en communication organisationnelle avec mémoire ou avec cours seulement)
Université d'Ottawa (offert en régime régulier avec mémoire ou en régime coopératif avec 2 stages rémunérés en milieu de travail et mémoire).

Études doctorales possibles à
 :

programme interuniversitaire offert à :
Montréal, UQAM, Concordia,

ainsi que Laval (programme indépendant) et
Mcgill (programme indépendant).

 

-         Condition humaine : formation non offerte au Québec, voir la page des études supérieures ailleurs au Canada.

 

-         Culture ancienne, religion et ethnicité dans la Méditerranée et le Proche-Orient : formation non offerte au Québec, voir la page des études supérieures ailleurs au Canada.

 

-         Culture, tourisme et loisir: : Ce programme professionnel a comme objectif d'acquérir des connaissances sur la compréhension et à la planification de stratégies de développement dans le domaine du tourisme, ainsi qu'à l'analyse du phénomène touristique et de ses incidences men fonction de ses enjeux culturels, naturels, sociaux, technologiques et économiques.

Il est destiné aux titulaires d'un diplôme de 1er cycle universitaire dans une discipline en lien avec le secteur touristique (telle que : gestion du tourisme et de l'hôtellerie, loisir, culture et tourisme, intervention plein air, animation culturelle, communication, loisir thérapeutique, intervention sportive ou en activité physique, science du loisir, enseignement de l'éducation physique, communication-marketing, communication - publicité, géographie, histoire, anthropologie, psychosociologie, communication culturelle, communication sociale, sociologie, enseignement des arts, histoire de l'art, cinéma, théâtre, musique, danse, arts visuels, etc),

De plus, les candidats(es) devront répondre à un questionnaire écrit sur les motivations et intérêts à entreprendre des études dans ce programme et sur les expériences acquises dans le domaine du loisir, des activités culturelles ou du tourisme, ainsi que se présenter à une entrevue.

Le cheminement « axé sur la pratique professionnelle » permet de former ou de perfectionner des gestionnaires et des intervenants(es) pour le domaine des loisirs et du tourisme selon une perspective interdisciplinaire.

Il comporte les cours suivants : méthodes de recherche qualitative appliquée, méthodes de recherche quantitative appliquée, séminaire de lecture : fondements et enjeux interdisciplinaires en loisir, culture et tourisme, séminaire de recherche préparatoire à l'essai, ainsi que 5 à 7 cours optionnels parmi des listes proposées avec possibilité d'une concentration de spécialisation (processus d'évaluation et de gestion, dynamiques culturelles, tourisme et récréotourisme ou développement des communautés locales). Enfin, tu devras rédiger un essai sur une problématique, un sujet d'actualité, un enjeu ou un autre sujet d'intérêt en lien avec le programme.

Voici quelques exemples de cours optionnels proposés : gestion des arts et du patrimoine, planification touristique locale et régionale, marketing de projets dans l'entreprise récréative et touristique, développement local, participation publique et action citoyenne, projet d'intervention, stage et rapport de stage de recherche appliquée ou d'évaluation, etc.).


Le cheminement « axé sur la recherche » prépare et initie à la recherche notamment afin de poursuivre vers le études de doctorat.

Il comporte les cours suivants : méthodes de recherche qualitative appliquée, méthodes de recherche quantitative appliquée, séminaire de lecture : fondements et enjeux interdisciplinaires en loisir, culture et tourisme, séminaire de recherche préparatoire au mémoire, ainsi 1 ou 2 cours optionnels parmi des listes proposées (voir le cheminement axé sur la pratique).

Par contre, la plus grande partie du programme est consacrée à la réalisation d'un projet de recherche appelé "mémoire" dans l'un des principaux champs de recherche interdisciplinaires en loisir, culture et tourisme.


Voici quelques exemples de domaines de recherche :

santé et intégration sociale, éducation au loisir, développement durable et tourisme, développement touristique régional, gestion et organisation de festivals et événements spéciaux, les idéologies en tourisme et loisir, développement durable du tourisme, gestion des organisations culturelles, marketing et comportement du consommateur dans l'industrie touristique, les impacts économiques et sociaux de l'industrie des loisirs et du divertissement, les impacts économiques et sociaux du tourisme, le loisir et l'organisation communautaire, comportements culturels et de loisir, éducation au loisir, gouvernance du loisir public, gestion des organisations de loisir et de sport, gestion des organisations et entreprises touristiques, l'e-tourisme et nouvelle mode de distribution, l'éco-tourisme et tourisme de nature, l'innovation culturelle en tourisme, planification, mise en œuvre et évaluation des politiques et programmes culturels, etc. 

Endroits de formation
 :

UQTR (maîtrise en culture, tourisme et loisir avec concentrations processus d'évaluation et de gestion ou développement des communautés locales avec stage et projet d'intervention)

UQTR (maîtrise en culture, tourisme et loisir sans concentration avec mémoire)

Études doctorales possibles en développement régional, en études urbaines, en sociologie, etc.

 

-         Démographie : Ce programme te permettra d’acquérir une formation multidisciplinaire sur les différentes problématiques reliées aux populations telles que : fécondité, mortalité, migration, formation des couples, vieillissement, démographie historique, population et dévéloppement en Afrique, etc.

Il est destiné principalement aux titulaires d'un baccalauréat bidisciplinaire en démographie (démographie et anthropologie, démographie et géographie, démographie et statistique) ou d'un baccalauréat avec majeure incluant une mineure en démographie.

Il est aussi destiné aux titulaires de tout baccalauréat dans un domaine en lien avec la démographie (anthropologie, ethnologie et patrimoine, géographie, histoire, psychosociologie, sciences historiques et études patrimoniales, sciences de la consommation, sociologie, bidisciplinaire en communication et science politique, sociologie, statistique, etc.). Par contre, une scolarité complémentaire d'un maximum de 15 crédits devra être suivie.

Le cheminement « axé sur la pratique professionnelle » permet de former des démographes professionnels au sein des gouvernements, des organismes internationaux gouvernementaux (tels que l'ONU) ou non gouvernementaux (humanitaires), etc.

Le programme offert par l'Université de Montréal comporte les cours suivants : méthodes de recherche en démographie et enjeux sociaux, méthodes statistiques en démographie, analyse démographique avancée ou démographie appliquée et perspectives, 2 des 3 cours suivants (fécondité et famille, migration ou mortalité, santé et vieillissement), ainsi que quelques cours optionnels parmi des listes proposées (ex : démographie et santé, méthodes de sondage, doctrines et politiques de population, modèles de risque et de durée, fécondité et famille, migration, mortalité, santé et vieillissement, etc.).

Enfin, tu devras effectuer un stage professionnel d'environ 9 semaines au sein d'une organisation dont les activités sont en lien avec la démographie, ainsi que rédiger un travail dirigé d'analyse des travaux réalisés pendant le stage.

Le cheminement « axé sur la recherche » prépare et initie à la recherche notamment afin de poursuivre vers le études de doctorat en vue d'une carrière en recherche ou en enseignement universitaire.


Le programme à Montréal comporte les cours suivants : méthodes de recherche en démographie et enjeux sociaux, méthodes statistiques en démographie, analyse démographique avancée ou démographie appliquée et perspectives, 2 des 3 cours suivants (fécondité et famille, migration ou mortalité, santé et vieillissement), ainsi que quelques cours optionnels parmi des listes proposées.

La plus grande partie du programme est consacrée à la réalisation d’un projet de recherche appelé « mémoire » sur un domaine de recherche spécifique en démographie.

Le programme à l'INRS comporte les cours suivants : fondements de l'analyse démographique, méthodes statistiques en démographie, 2 des 3 cours suivants (fécondité et famille, migration ou mortalité, santé et vieillissement), ainsi que quelques cours optionnels parmi des listes proposées (ex : perspectives et micro-simulations, modèles de risque et de durée, séminaire de sociologie et population, dynamique des populations urbaines, fécondité et famille, migration, mortalité, santé et vieillissement, population et développement, doctrines et politiques de population, etc.).

La plus grande partie du programme est consacrée à la réalisation d’un projet de recherche appelé « mémoire » sur un domaine de recherche spécifique en démographie.

Voici quelques exemples de domaines de recherche :

biodémographie, conciliation travail-famille et prise en charge des enfants, démographie du Tiers-Monde, démographie et sociétés africaines, démographie et urbanisation, démographie historique, démographie sociale, démographie urbaine et régionale, démolinguistique, démographie du Québec et du Canada, division familiale du travail, doctrines de population, dynamique familiale et trajectoires parentales et conjugales,  éducation et démographie, enjeux en population et développement, épidémies et démographie, exclusion et vulnérabilités sociales, famille et fécondité, genres et démographie, histoire de la démographie, immigration et intégration, indicateurs démographiques de santé des populations, jeunes et démographie, migration internationale, mobilités migrations locales et nationales, mortalité et santé, pauvreté et démographie, personnes âgées et démographie, politique familiale, parcours de vie et dynamiques intergénérationnelles, politiques migratoires, populations immigrantes, prévisions démographiques, retraite et démographie,  relations pères-enfants dans un contexte d'instabilité familiale, réseaux personnels et solidarités sociales, santé de la reproduction. sociodémogrpahie de la famille, soutien social, statistiques sociales, vieillissement des populations, etc.


Endroits de formation :

Université de Montréal (avec stage + travail dirigé ou avec mémoire), site du département

I.N.R.S.-Urbanisation-Culture et société (avec mémoire)

Études doctorales possibles à : Montréal et I.N.R.S. (programme interuniversitaire conjoint).

 

-     Développement international et mondialisation : formation non offerte au Québec, voir la page des études supérieures ailleurs au Canada.

 

-         Développement régional ou territorial ou Études et interventions régionales : Ce programme multidisciplinaire permet d’acquérir des connaissances sur les dimensions culturelles, économiques, sociales, historiques et géographiques du développement régional.

Il est destiné aux titulaires de tout baccalauréat ayant un lien avec le développement régional ou territorial (en sciences humaines, cela comprend : anthropologie, géographie, économique, science politique, sociologie, etc.).

Le cheminement « axé sur la pratique professionnelle » a pour objectif de former des professionnels(les) capables d'intervenir de façon efficace en tenant compte des aspects et des impacts sociaux, culturels, politiques et économiques dans les organismes de développement déployant leurs activités, soit à l'échelle internationale, soit à l'échelle nationale ou bien à l'échelle régionale et locale.

Tu auras des cours tels que : problèmes actuels en développement régional ou territorial, théories du développement, dynamiques territoriales et développement, phénomène régional : concepts et méthodes d'analyse, méthodologie de l'intervention en développement régional ou territorial, séminaire d'intervention, ainsi que des cours optionnels parmi des listes proposées (ex : évaluation des impacts : outils de planification régionale, région et identité culturelle, espaces politiques régionaux et supra-étatiques, l'histoire et les régions du Québec au 19e et 20e siècles, rapports de genre et développement, pauvreté, santé et développement communautaire, questions fondamentales en éthique, géographie, urbanisation et développement, innovations en développement des communautés, politiques publiques et développement des territoires, aires géographiques comparées, etc.).

Enfin, selon le profil choisi et l'université choisie, tu devras soit réaliser un projet d'intervention dans un milieu au sein d'un organisme ou sous forme d'un mandat ou effectuer un stage professionnel en développement au sein d'organisme local, régional ou international public ou privé ou rédiger un essai sur un enjeu actuel, une problématique, un sujet d'actualité ou un autre sujet d'intérêt en développement régional ou territorial.


Le cheminement « axé sur la recherche » forme également des professionnels(les) en développement régional ou territorial, mais initie également à la recherche et prépare à poursuivre des études au niveau doctorat.

Il comporte des cours tels que : séminaire thématique en développement régional ou territorial, problèmes actuels en développement régional ou territorial, méthodes de recherche en développement régional ou territorial, ainsi que quelques cours optionnels parmi des listes proposées.

Mais la plus grande partie du programme est consacrée à la réaliser un projet de recherche appelé "mémoire" dans l’un des principaux axes de recherches du développement régional en lien avec les sciences humaines comme :

gestion locale, régions en difficultés, simulation d'impacts socioéconomiques régionaux et spatiaux, enjeux territoriaux des évolutions sociodémographiques, le rôle des entreprises coopératives, les impacts sociaux des problèmes environnementaux, les mutations culturelles, les identités régionales et développement, sociologie du développement régional, le développement régional et les communautés ethniques, développement régional et organisation communautaire, politiques publiques et gouvernance territoriale, etc.

Endroit de formation
:

UQO (sciences sociales du développement territorial - concentration général avec essai ou concentration en développement international avec essai),

UQO (sciences sociales du développement territorial concentration général avec mémoire ou concentration en développement international avec mémoire)

UQAC (études et interventions régionales sans concentration avec stage et rapport de stage),

UQAC (études et interventions régionales sans concentration avec mémoire),

UQAR (développement régional sans concentration avec mémoire), offert au campus de Rimouski

Laval (aménagement du territoire et développement régional avec essai-projet ou essai-laboratoire d'aménagement et développement et avec possibilité d'un stage crédité facultatif), voir aussi la page suivante

Laval (aménagement du territoire et développement régional avec mémoire)

Des études de doctorat sont possibles à :

UQAR (développement régional),

UQAC (développement régional),

UQO (sciences sociales appliquées),

 

-         Droit canonique : études non offertes au Québec, pour plus de détails consulte la page des études supérieures ailleurs au Canada.

 

-         Éducation (fondements sociaux et culturels) : Ce programme multidisciplinaire te permettra d’acquérir des connaissances approfondies sur les fondements sociaux et culturels de l'éducation tant au Québec, au Canada qu'à l'étranger et de développer des habiletés dans un champ de spécialisation du domaine de l’éducation.

Le cheminement « axé sur les cours » est davantage destiné à ceux et celles possédant de l’expérience en milieu éducatif, que ce soit en en enseignement ou dans une fonction de l’éducation (orthopédagogues, psychoéducateurs, conseillers pédagogiques ou autres) qui désirent se perfectionner et développer des compétences multidisiplinaires plus poussées dans le domaine de l'éducation en général.

Il est aussi destiné aux personnes détenant une formation en sciences humaines ou sociales (anthropologie, ethnologie, histoire, philosophie, sciences des religions, sociologie, etc.) ou en éducation (mais sans expérience dans le milieu) désirant acquérir ou parfaire leurs connaissances générales et multidisciplinaires dans le domaine de l'éducation.

Il comporte principalement des cours tels que (qui varient selon les universités) : méthodologie de la recherche en éducation, enjeux et problématiques contemporains en éducation, intégration des apprentissages, ainsi qu'un choix de plusieurs cours optionnels parmi des listes proposées dans les différentes disciplines de l'éducation selon tes besoins et des intérêts, ainsi que la rédaction d’un essai sur une problématique, un sujet d'actualité ou un autre sujet d'intérêt ayant dans le domaine de l’éducation et aspect un aspect multidisciplinaire ou la réalisation d'un projet éducatif multidisciplinaire appliquée dans un milieu éducatif.

Voici quelques exemples de cours optionnels : analyses quantitatives avancées, analyses qualitatives avancées, fondements en éducation, sociologie de l'éducation, philosophie de l'éducation, histoire de l'éducation, économie de l'éducation, organisation scolaire, psychologie de l'éducation

Le cheminement « axé sur la recherche » est destiné autant qu'aux titulaires d'un baccalauréat en enseignement ou dans un autre domaine relié à l'éducation qu'aux titulaires d'un baccalauréat dans un tout autre domaine comme les sciences sociales (psychologie, psychosociologie, orientation, sociologie, travail social, communication, etc.) ou des sciences humaines (anthropologie, histoire, science politique, etc.).

Il permet de t'initier à la recherche multidisciplinaire en éducation notamment sur un aspect relié aux fondements théoriques de l'éducation, fondements sociaux de l'éducation, l'éducation comparée ou tout aspect multidisciplinaire du monde de l'éducation. Il peut également préparer à poursuivre des études au doctorat en éducation.

Il comporte des cours tels que (qui varient selon les universités) : méthodologie de la recherche en éducation, enjeux et problématiques contemporains en éducation, séminaire de recherche en éducation, analyse quantitative en éducation, analyse qualitative en éducation, ainsi qu'un choix de plusieurs cours optionnels dans les différentes disciplines de l'éducation selon tes besoins et des intérêts.

Par contre, la plus grande partie du programme est consacrée à la réalisation d'un projet de recherche appelé "mémoire" dans l’un des nombreux axes et domaines de recherches multidisciplinaires en éducation tels que :

aspects et fondements sociaux de l'éducation
(sociologie de l'éducation, pluriethnicité et éducation, éducation interculturelle, économie de l'éducation, psychologie de l'éducation, éducation internationale, éducation et études féministes, l'éthique et la culture morale et religieuse à l'école,  identités culturelles en éducation, environnement psychosocial de travail dans le milieu de l'éducation, l'éducation dans les pays émergents, rôle social de l'éducation, etc.);

éducation comparée (comparaisons des systèmes éducatifs occidentaux avec les systèmes orientaux, comparaisons des systèmes éducatifs nord-américains avec les systèmes européens, aspects internationaux de l'éducation, compairaisons des systèmes d'enseignement supérieur, l'internationalisation de l'enseignement supérieur, etc.);

éducation communautaire
(éducation et 3e âge, éducation à l’intégration québécoise aux immigrants, éducation relative à l’environnement, intervention éducative en milieu familial, etc);

fondements de l'éducation
(fondements philosophiques de l'éducation, fondements sociopolitiques de l'éducation, histoire de l'éducation, analyse des politiques du système éducatif québécois, éducation et pluriethnicité, pouvoir et politiques en éducation, évolution de l’éducation contemporaine, réflexion critique sur l'éducation, politique québécoise et canadienne en éducation, pédagogie critique, insertion institutionnelle et sociale, instruments d'intervention et d'évaluation, éthique en éducation, développement de l'éducation local et régional, etc.).

Endroits de formation :

Université de Montréal (éducation comparée et fondements de l'éducation avec mémoire),

Université Laval (administration et évaluation en éducation - concentration en fondements sociaux de l'éducation avec essai),

Université Laval (administration et évaluation en éducation - concentration en fondements sociaux de l'éducation avec mémoire),

UQAM (en éducation - profil éducation et formation spécialisées - concentration en aspects socioculturels de l'éducation, voir aussi la page suivante),

Université Mcgill (éducation et société avec option en études féministes et des genres ou sans option avec essai ou avec mémoire),

U.Q.T.R. (éducation - concentration en fondements et environnements de l'éducation avec mémoire),

U.Q.T.R. (éducation sans concentration avec essai),

Université de Sherbrooke (sciences de l'éducation sans concentration avec mémoire, offerte à Sherbrooke et Longueuil),

Université de Sherbrooke (interdisciplinaire en médiation interculturelle avec essai, offerte à Sherbrooke et Longueuil),

Université Concordia (études de l'éducation sans concentration avec essai ou avec mémoire),

UQAC (éducation sans concentration avec essai),

UQAC (éducation sans concentration avec mémoire),

UQAR (éducation sans concentration avec essai, offerte à Rimouski et Lévis),

UQAR (éducation sans concentration avec mémoire, offerte à Rimouski et Lévis),

Université d'Ottawa (éducation - concentration en société, culture et littératies avec cours seulement ou avec essai ou avec mémoire ou concentration en études des femmes avec mémoire, voir aussi la page suivante, aussi offert à distance),

Des études de doctorat sont possibles à
 :

Montréal
(éducation comparée et fondements de l'éducation sans concentration),

Laval (administration et évaluation en éducation - concentration en fondements sociaux de l'éducation),

Sherbrooke
(éducation sans concentration, offert à Sherbrooke et Longueuil),

Mcgill
(études éducationnelles sans concentration),

Concordia
(éducation sans concentration),

Ottawa
(éducation sans concentration),

Voir aussi la page du Doctorat interuniversitaire en éducation offert par l'Université du Québec offert conjointement par :

l'
UQAM (voir aussi la page suivante), l'U.Q.T.R., l'UQAC, l'UQAR (campus de Rimouski seulement) et l'UQO (campus de Gatineau seulement).

 

-         Éthique : Ce programme pluridisciplinaire couvre de nombreuses disciplines des sciences humaines, sociales et de la santé comme la psychologie, la sociologie, la philosophie, les sciences religieuses, la science politique, le droit, l'économique, la santé communautaire, les sciences infirmières, les sciences médicales, etc. Il permet d’acquérir des connaissances afin d’effectuer une réflexion critique sur les différentes problématiques, préoccupations et enjeux éthiques d’aujourd’hui.

Il est destiné aux titulaires de tout baccalauréat spécialisé ou avec majeure peut importe la discipline.

Il comporte des cours d'introduction aux problématiques de l'éthique, approches modernes et anciennes de l'éthique, méthodologie de la recherche en éthique, approches en éthique appliquée, éthique, sociétés et cultures, théories éthiques contemporaines, bioéthique ou éthique, économique, sociale et politique, ainsi que la réalisation d'un projet de recherche appelé "mémoire" dans l'un des principaux intérêts de recherches interdisciplinaires en éthique.

Voici quelques exemples de domaines de recherche :

les questions d'immigration, de la citoyenneté et de la nationalité; l'éthique des relations internationales, de l'humanitaire et des droits de la personne; l'éthique de la gestion dans le réseau de la santé; l'éthique de la gestion en entreprise; l'éthique professionnelle et de l'intervention; l'éthique de la science et de la technologie; l'éthique philosophique; l'éthique biomédicale (incluant l'éthique clinique, l'éthique ds recherches biotechnologiques et génomiques, etc.

Endroits de formation :

UQAR (maîtrise en éthique avec mémoire, offert à Rimouski, à Lévis et à Baie-Comeau), programme unique au Québec

Université de Montréal (maîtrise en bioéthique avec mémoire ou avec travail dirigé), voir aussi la page suivante)

Université de Sherbrooke (maîtrise en philosophie - cheminement en éthique appliquée avec essai ou avec mémoire),

Université d'Ottawa (maîtrise en éthique publique avec mémoire ou avec essai).

Des études de doctorat sont possibles en :

philosophie pratique (axé sur l'éthique) à Sherbrooke,

sciences humaines appliquées à Montréal,

études individualisées - cheminement en bioéthique à Montréal,

ou en philosophie, en sociologie, en sciences des religions, doctorat individualisé ou sur mesure, etc.

 

-         Ethnologie et patrimoine : ce programme a pour objectif d'approfondir les connaissances dans les domaines de la culture matérielle, de la francophonie nord-américaine, de l’interculturalité et de la médiation culturelle, de l’oralité, des patrimoines, de la ritualité et des pratiques coutumières.

Il est destiné aux titulaires d'un baccalauréat en ethnologie ou en anthropologie comportant au moins 30 crédits en ethnologie.

Il est également accessible aux titulaires d'un baccalauréat dans une discipline connexe (histoire, études québécoises, études nord-américaines, études canadiennes, linguistique, histoire, sociologie, sciences historiques et études patrimoniales, culture, tourisme et loisir, etc.), mais une scolarité complémentaire d'au maximum de 15 crédits devra être suivie.

Il comporte quelques cours optionnels parmi une liste proposée et choisis selon tes intérêts de recherche (ex : coutumes et rituels, oralité et transmission, ethnologie de l'Amérique française, culture matérielle, patrimoines et patrimonisation, tourisme et patrimoine, etc.).

Mais, la grande partie du programme consacré à la réalisation et à la rédaction d'un projet de recherche appelé "mémoire" dans l'un des principaux champs de cette discipline, en voici quelques exemples :

muséologie : histoire des musées, politiques muséales, mise en valeur du patrimoine, etc); culture matérielle et champs costumiers (costume textile, intérieurs résidentiels, arts et technologie, etc.;

culture matérielle du patrimoine historique
: tourisme culturel et historique, patrimoine matériel de l'Amérique du Nord, patrimoine matériel de la Méditerranée, patrimoine matériel du Moyen-Orient, etc.;

patrimoine immatériel
: rites, rituels festifs, rituels de loisirs et divertissement, légendes urbaines, culture populaire, etc), relations interethniques et interculturelles (transformations culturelles et adaptation mutuelle des Québécois et des immigrants,
ethnologie de la parole et littérature orale des groupes culturels québécois; influence des discours et des récits traditionnels dans les interactions interpersonnelles, etc.);

transferts culturels et métissages
: alimentation et pratiques alimentaires, ethnologie maritime, patrimoine ethnologique, etc).

Endroit de formation :
Université Laval (sans concentration), site du département d'anthropologie
programme unique en français en Amérique du Nord


Études doctorales possibles à Laval
,
mais aussi en
anthropologie, en histoire, en études canadiennes, en études québécoises, en études féministes, en muséologie, en sociologie, etc.

 

-         Études africaines : Études non offertes au Canada, voir la page des études supérieures aux USA.

 

-         Études allemandes (cheminement en civilisation et histoire des pays germanophones) : Ce programme permet d’acquérir des connaissances plus approfondies sur les aspects culturels, sociaux, historiques, économiques, politiques et linguistiques des civilisations germanophones actuels et médievaux (Allemagne, Autriche et Suisse, mais aussi la Belgique, le Luxembourg, le Danemark, la Roumanie, la Russie, une partie de la France, une partie de l'Italie, le Liechtenste et la Namibie figurent également dans l'histoire germanique).

Il est destiné principalement aux titulaires d'un baccalauréat spécialisé ou avec majeure en études allemandes, mais également aux titulaires d'un baccalauréat incluant une mineue en études allemandes ou germaniques.

Les titulaires d'un baccalauréat dans une discipline connexe (ex : anthropologie, ethnologie, histoire, philosophie, géographie, économique, linguistique, sociologie, culture, tourisme et loisir, gestion du tourisme et de l'hôtellerie, etc.) peuvent également être admis, pourvu qu'une formation complémentaire d'au maximum de 21 crédits soit suivie.

Le cheminement « axé sur la pratique professionnelle » prépare à une carrière professionnelle dans le domaine des relations internationales (diplomatie, culture, développement, etc.), du journalisme, de la muséologie, du tourisme, de l'intervention auprès des communautés culturelles germanophones ou autres au sein d'organismes gouvernementaux, internationaux, communautaires, etc.

Tu auras les cours suivants : théorie et méthodologie en études allemandes 1, théorie et méthodologie en études allemandes 2, civilisation des pays germanophones 1, civilisation des pays germanophones 2, ainsi que des cours optionnels parmi les cours des disciplines des sciences humaines en lien avec les études allemandes ou européennes offertes par l'Université.

Enfin, tu devras rédiger un travail dirigé sur un enjeu actuel, une problématique, un sujet d'actualité ou tout autre sujet d'intérêt en lien avec la civilisation germanique.

Le cheminement « axé sur la recherche » initie à la recherche et prépare à poursuivre des études au niveau doctorat en vue d'une carrière en enseignement collégial ou universitaire.

Il comporte les cours suivants : Tu auras les cours suivants : théorie et méthodologie en études allemandes 1, théorie et méthodologie en études allemandes 2, ainsi que quelques cours optionnels parmi des listes proposées.

Mais, la grande partie du programme consacré à la réalisation et à la rédaction d'un projet de recherche appelé "mémoire" dans l'un des principaux champs de cette discipline, en voici quelques exemples :


histoire de la Germanie ancienne, histoire de l'Allemagne médiévale, histoire de l’Allemagne contemporaine, histoire de l’Autriche, histoire de la Suisse allemande, sociologie allemande, géographie de l’Allemagne, philosophie allemande, démocratie et diversité dans les pays germanophones, le féminisme dans les civilisations germaniques, histoire franco-allemande, identités culturelles allemandes et germaniques, etc.

Endroit de formation :

Université de Montréal (avec travail dirigé ou avec mémoire), site du département de littératures et langues modernes (section études allemandes)

Études doctorales possibles en anthropologie, ethnologie et patrimoine, histoire, géographie, linguistique, économique, science politique, muséologie, sociologie, etc.

 

-         Études américaines : Études non offertes au Canada, voir la page des études supérieures aux USA.
 

-         Études anciennes ou classiques : Ce programme a pour objectif d’acquérir une formation plus poussée sur les civilisations antiques grecque, romaine et orientale.

Il est principalement destiné aux titulaires d’un baccalauréat en études anciennes, en études classiques, anthropologie, archéologie, ethnologie, histoire, philosophie, sciences des religions ou théologie.

Il initie à la recherche et prépare principalement à entreprendre des études de doctorat en vue d'une carrière en enseignement universitaire, mais également à une carrière en enseignement collégial, en développement de programmes d'activités au sein de sites historiques ou en muséologie.

Il comporte des cours tels que : séminaire interdisciplinaire en études anciennes ou classiques, séminaire de recherche en études anciennes ou classiques, ainsi que quelques cours optionnels parmi des proposées dans diverses disciplines des études anciennes ou classiques et s'il y a lieu, en lien avec la concentration choisie (ex : histoire et mythologies gréco-romaines, histoire et épigraphies grecques, histoire et civilisation romaines, histoire de la philosophie, philosophie grecque classique, philosophie hellénistique et romaine, mythes, rites et systèmes symboliques, etc.).

Mais la plus grande partie est consacrée à la réalisation d’un projet de recherche appelé « mémoire » dans l’un des principaux champs de recherche de la discipline. Voici quelques exemples en lien avec les sciences humaines :

archéologie grecque, archéologie méditerranéenne, archéologie orientale (Asie du Sud et du Sud-est), archéologie proche-orientale (Moyen-Orient), archéologie romaine, colonisation grecque, histoire grecque, histoire de la défense des cités grecques à la période hellénistique, histoire de la philosophie, histoire des religions, histoire du christianisme, histoire des mentalités, histoire des représentations, historiographie romaine, histoire sociale et économique de l'Empire romain, épigraphie grecque, paléographie grecque, philologie latine, philosophie antique, philosophie médiévale, religion de l'Inde ancienne,  religion grecque, relations des civilisations classiques avec l'Orient, urbanisation antique, etc.

Endroits de formation :

Université de Montréal (études classiques avec options : archéologie classique ou histoire ancienne avec mémoire + un stage pratique en archéologie facultatif), site du Centre des études classiques

Université Laval (études anciennes avec concentrations : christianisme ancien, histoire et archéologie anciennes ou philosophie ancienne avec mémoire), site de l'Institut des études anciennes

Université Mcgill (études classiques sans concentration avec mémoire)

Université Mcgill (histoire ancienne sans concentration avec essai ou avec mémoire)

Université d'Ottawa (études anciennes sans concentration avec essai ou avec mémoire), site du département des études anciennes et sciences religion

Études doctorales possibles à :

Laval (études anciennes)

Mcgill (histoire ancienne),

mais également en anthropologie, archéologie, ethnologie et patrimoine, histoire, humanités, philosophie, muséologie ou sciences des religions.

 

-    Études autochtones : Études non offertes au Québec, voir les études supérieures ailleurs au Canada

 

-         Études bouddhistes : Études non offertes au Canada, voir la page des études supérieures aux USA.

 

-         Études canadiennes : études non offertes au Québec, pour plus de détails consulte la page des études supérieures ailleurs au Canada.
Voir aussi les programmes suivants offerts au Québec dont des recherches sont effectuées en études canadiennes : anthropologie, démographie, géographie, histoire, science politique, sciences des religions ou sociologie..

 

-         Études de l’Inde : Études non offertes au Canada, voir la page des études supérieures aux USA.

 

-         Études de l’Orient ancien et Égyptologie : Études non offertes au Canada, voir la page des études supérieures aux USA.

 

-         Études des conflits : études non offertes au Québec, pour plus de détails consulte la page des études supérieures ailleurs au Canada.

 

-    Études des femmes : études non offertes au Québec, pour plus de détails consulte la page des études supérieures ailleurs au Canada
Par contre, il existe une concentration en études des femmes offerte à l'UQAM et Mcgill pouvant être intégrée à une maîtrise (histoire, sciences des religions, philosophie, sociologie, etc.).

 

-         Études des génocides : Études non offertes au Canada, voir la page des études supérieures aux USA.

 

-         Études des politiques en Asie-Pacifique : études non offertes au Québec, pour plus de détails consulte la page des études supérieures ailleurs au Canada.

 

-         Études des Premières Nations : études non offertes au Québec, pour plus de détails consulte la page des études supérieures ailleurs au Canada.

 

-         Études du Moyen-Orient : voir études islamiques

 

-         Études en immigration : études non offertes au Québec, pour plus de détails consulte la page des études supérieures ailleurs au Canada.

 

-         Études est-asiatiques : Ce programme multidisciplinaire unique au Québec permet d’acquérir ou d'approfondir des connaissances sur les communautés est-asiatiques (Chine et Japon principalement, mais également Corée du Sud et du Nord, Vietnam, Philippines, Singapour, Thailande, Indonésie, Malaisie, Cambodge et une partie de Inde). Il couvre les différents aspects historiques, philosphiques, religieux, culturels, littéraires, démographiques, géographiques, politiques, juridiques, économiques et sociaux du monde asiatique.

Il permet d’accéder à une carrière en enseignement collégial, dans le domaine culturel, au sein de la fonction publique, en muséologie, en tourisme, etc. Il prépare également à entreprendre des études de doctorat en vue d'une carrière en enseignement universitaire ou collégial.

Il comporte des cours optionnels parmi une liste proposée (ex : séminaire : au-delà l'orientalisme, culture chinoise populaire, culture et société japonaise, séminaire en études taôistes, philosophie indienne, philosophie bouddhiste indienne, philosophie bouddhiste japonaise, études féministes en Chine, des cours avancées en langues chinois, japonaise ou coréenne, etc.).

Mais la plus grande partie du programme est consacrée à la réalisation d’un projet de recherche appelé « mémoire » dans l’un des principaux champs de recherches tels que :

histoire traditionnelle chinoise, histoire chinoise ancienne, histoire chinoise contemporaine, histoire chinoise moderne, histoire intellectuelle japonaise, histoire japonaise ancienne, histoire japonaise contemporaine, histoire japonaise moderne, histoire indienne ancienne, histoire indienne contemporaine et moderne, archéologie chinoise, archéologie japonaise, archéologie indienne, ethnologie chinoise, ethnologie japonaise, ethnologie indienne, les traditions et cultures chinois, les traditions et cultures japonaises, traditions et cultures hindous, histoire de la religion bouddhiste, philosophie bouddhiste chinoise et classique, philosophie bouddhiste japonaise, philosophie chinoise classique, philosophie chinoise contemporaine, philosophie japonaise, philosophie indienne, sociologie chinoise, sociologie japonaise, les systèmes éducatifs en Chine, le socialisme chinois, idéologies politiques chinoises, idéologies politiques japonaises, idéologies politiques indiennes, les relations internationales avec la Chine, les relations internationales avec le Japon, les relations internationales avec l'Inde, le développement politique en Chine, les modes de gestion en Chine, la démographie chinoise, la démographie indienne, la démographie japonaise, la géographie chinoise, la géographie du Japon, la géographie de l'Inde, la géographie est-asiatique moderne,  etc.

Endroit de formation : Université Mcgill.

Études doctorales également offertes à Mcgill

mais également en anthropologie, ethnologie et patrimoines, archéologie, géographie, histoire, philosophie, sciences des religions, linguistique, muséologie, etc.

 

-         Études européennes : études non offertes au Québec, pour plus de détails consulte la page des études supérieures ailleurs au Canada.

 

-         Études franciscaines : Études non offertes au Canada, voir la page des études supérieures aux USA.

 

-         Études hispaniques : les programmes de maîtrise et de doctorat sont principalement concentrés sur la langue et la littérature espagnoles et hispano-américaines. Les différents aspects historiques, culturels, politiques, géographiques, économiques et sociaux ne sont peu ou pas abordés. Consulte plutôt les disciplines telles que : anthropologie, histoire, géographie, sociologie, science politique, etc.

 

-    Études individualisées : ce programme vise à répondre à des besoins ou des objectifs de formation pluridisciplinaires. Il peut notamment répondre aux besoins de clientèles désirant acquérir une formation approfondie dans un domaine interdisciplinaire liée à un plan de carrière bien défini ou des objectifs d'enrichissement d'une culture personnelle, dont n'il n'existe pas de programme appproprié.

Il s'adresse aussi aux personnes désirant élaborer un cheminement académique menant à l’obtention d’une maîtrise dans plusieurs disciplines (principalement en sciences humaines, sociales, arts, langues, lettres et humanités).

Enfin, il peut répondre aux besoins communs de groupes de candidats (provenant, par exemple, d’entreprises, d’associations ou d’organismes) qui définissent un cheminement de formation correspondant au développement de qualifications précises.

En plus de comprendre des cours optionnels provenant des différentes disciplines selon le plan d'études défini, il peut aussi comprendre la recherche et rédaction d'un projet de recherche appelé "mémoire" ou la rédaction d'un court travail de recherche appelé "essai" ou "travail dirigé" sur une problématique, un enjeu actuelm un contexte, un sujet d'actualité ou autre d'intérêt ou la réalisation d'un projet d'intervention dans un milieu en lien avec la formation suivie ou la réalisation d'un stage pratique au sein d'une organisation en lien avec la formation suivie ou tout simplement ne comprendre que des cours.

Exigence d'admission : être titulaire d'un baccalauréat, ou d’un diplôme équivalent, dans un domaine pertinent au champ d’études considéré, ou d’une formation jugée équivalente ET soumettre, avec l’appui d’un professeur intéressé, un projet d’études qui sera évalué par le Comité de gestion académique du programme individualisé.

Endroits de formation :

Université de Montréal (M.A. individualisée),

Université de Montréal (M.Sc. individualisée),

Université Concordia (M.A. ou M.Sc. individualisée),

Université Laval (M.A. ou M.Sc. sur mesure),

Études doctorales possibles à :

Montréal (sciences humaines appliquées),

Montréal (doctorat individualisé),

Laval (doctorat sur mesure),

Concordia (doctorat individualisé),

UQO (sciences sociales appliquées)

UQAM (interdisciplinaire en santé et société sans concentration)

 

-        Études internationales : ce programme pluridisciplinaire permet d’acquérir des connaissances dans les différents domaines et divers aspects reliés aux études internationales et au développement international comme la politique, l’économie, la sociologie, le droit, l’anthropologie, les langues modernes, etc.

Il est destiné aux titulaires de tout baccalauréat spécialisé ou avec majeure ayant un lien avec les études internationales (en sciences humaines, il y a : anthropologie, ethnologie, géographie, histoire, économique, science politique, sociologie, études internationales, etc.).

La voie « axée sur les cours » est destinée à ceux désirant obtenir des postes de consultant(e) en relations internationales, conseiller(ère), délégué(e) ou représentant(e) ou autres postes connexes au sein d'un organisme intergouvernemental international (ex : ONU, OCDE, Union européenne, Organisation mondiale du commerce, etc.), d'un organisme international non gouvernemental à but non lucratif ONG (ex : CIO, Croix-Rouge  internationale, Amnesty International, Oxfam International, etc.) au Ministère des Affaires étrangères Canada (dans un bureau au Canada, dans un consulat ou dans ambassade du Canada à l'étranger) ou au Ministère des Relations internationales du Québec (notamment dans une délégation du Québec à l'étranger), etc.

Tu auras des cours tels que : théorie des relations internationales et un cours obligatoire en lien avec la concentration choisie (ex : économie politique internationale, droit international des droits de la personne ou séminaire pluridisciplinaire en développement international), ainsi qu'un choix de plusieurs cours optionnels dans la concentration et dans les autres concentrations (ex : pauvreté et développement économique, sociologie du développement, droit européen des droits de la personne, droit international du travail, droit international de la culture, diversité culturelle et développement durable en droit international, analyse de la politique étrangère, analyse du risque politique international, institutions internationales, écopolitique mondiale, problèmes de développement, relations humaines dans les affaires internationales, politiques du Canada et du Québec dans l'environnement international, actualité internationale, culture, diversité et mondialisation, culture et inégalités sociales, géographie comparée du développement, géopolitique des régions, globalisation, culture et identités, conflits et mémoire historique, la consolidation de la paix, etc.).

Enfin, tu devras réaliser un stage en relations internationales au sein d'un organisme public, parapublic ou privé ou un organisme international, ainsi que rédiger un essai (ou travail dirigé) sur une problématique, un enjeu, un sujet d'actualité ou un autre sujet d'intérêt en lien avec les études internationales.


La voie « axée sur la recherche » permet de t'initier à la recherche notamment en préparant à poursuivre des études au niveau du doctorat en vue d'une carrière en enseignement universitaire ou en recherche.

Elle comporte des cours tels que :  théorie des relations internationales et un cours obligatoire en lien avec la concentration choisie (ex : économie politique internationale, droit international des droits de la personne ou séminaire pluridisciplinaire en développement international), ainsi que quelques cours optionnels choisis parmi des listes proposées (voir la voie axée sur la pratique).

Mais la plus grande partie du programme est consacrée à la réalisation d'un projet de recherche appelé "mémoire" dans l’un des nombreux champs de recherches interdisciplinaires des études internationales tels que :
 

Anthropologie : la violence ethnique et religieuse, anthropologie urbaine, minorités ethniques, etc.

Droit
: les droits humains, droit constitutionnel international, droit public international, droit international de l'environnement, droit international du travail, droit international privé, droit pénal international, droit des relations économiques internationales, droit commercial international, l'aide légale en situation humanitaire, etc.

Études féministes : les mouvements féministes en Amérique centrale et Amérique du Sud, histoire des femmes en Asie, les femmes et la politique international, etc.

Géographie et démographie : la géographie sociale et culturelle de l'espace urbain, le vieillissement de la population mondiale, etc.

Histoire
:  histoire africaine, histoire de l'Amérique latine, histoire de l'Europe de l'Est, histoire de l'Asie du Sud-Est, histoire militaire internationale, etc.

Sciences des religions : la religion et la globalisation, religions et immigration, les religions du monde, etc.

Science politique :  la politique en Europe centrale et orientale, les politiques internationales en matière de développement, les politiques de développement des Pays du Tiers-Monde, les femmes et la politique internationale, politique canadienne en développement international, les relations Nord-Sud, mondialisation et gouvernance mondiale, les politiques et stratégies pour le développement social et économique, les relations internationales avec l'Afrique, les relations internationales avec l'Asie du Sud-Est, es relations internationales en Europe moderne, les relations internationales avec les pays en voie de développement, les politiques internationales en matière de sécurité, analyse des politiques, politique étrangère comparée, analyse des conflits, politique comparée, études comparatives des politiques sociales au niveau international, etc.

Sociologie
: dynamiques sociales et systèmes sociosanitaires mondiaux, la gouvernance de l'environnement mondial, démocratie et démocratisation, la citoyenneté et le nationalisme, immigration et relations ethniques, la coopération internationale pour le développement, le développement régional en Asie, études comparatives des politiques sociales au niveau international, immigration et sociétés pluriculturelles, sociologie du développement, etc.

Autres : l'éthique internationale,  la théorie des relations internationales, etc.

Endroits de formation :

Université Laval (concentration en développement international avec stage et essai ou concentration en relations internationales avec stage et essai), voir aussi la page suivante

Université Laval (concentration développement international avec mémoire ou concentration en relations internationales avec mémoire)

Université de Montréal (concentrations offertes : cultures, conflits et paix ou coopération, développement et économie ou études régionales avec avec stage ou avec travail dirigé ou avec mémoire ou option Europe avec stages et voyage d'immersion dans les institutions européennes), voir aussi la page suivante

Université d'Ottawa (maîtrise en affaires publiques et internationales avec concentration en affaires internationales avec cheminement régulier avec mémoire ou cheminement coopératif avec 2 stages rémunérés et mémoire)

Université d'Ottawa (maîtrise en mondialisation et développement international cheminement régulier avec mémoire ou avec essai ou cheminement coopératif avec essai, offert en anglais et/ou en français).

Études doctorales possibles à :

Laval (études internationales), voir aussi la page suivante

Montréal (doctorat individualisé  - recherche dans le domaine des études internationales avec stage et thèse ou avec thèse seulement)

mais également en sciences de l'administration, en économique, science politique, etc.

 

-         Études italiennes : les programmes de maîtrise et de doctorat sont principalement concentrés sur la langue et la littérature italiennes. Les différents aspects historiques, culturels, politiques, géographiques, économiques et sociaux ne sont peu ou pas abordés. Consulte plutôt les disciplines telles que : anthropologie, histoire, géographie, sociologie, science politique, etc.

 

-        Études juives : Ce programme d’acquérir ou d’approfondir des connaissances sur les différents aspects du mon juif (social, culturel, religieux, politique, historique, etc).

Il prépare à une carrière dans domaine culturel, au sein d'organisme communautaire auprès de la communauté juive ou en enseignement ou à poursuivre vers des études de doctorat.

Le cheminement « axé sur les cours » comporte un séminaire obligatoire en études juives, plusieurs cours optionnels parmi des listes proposées, ainsi que la rédaction d’un essai sur une problématique ou un thème relié aux études juives. De plus, 2 options sont proposées : pensée juive ou histoire juive.

Le cheminement « recherche » comporte un séminaire obligatoire en études juives, des cours en interprétation de la bible juive, quelques cours optionnels, mais la plus grande partie est consacrée à la réalisation d’un projet de recherche appelé « mémoire » dans l’un des principaux champs de recherche de la discipline. 

Voici quelques de champs de recherches : histoire juive,études bibliques juives, histoire de l'Holocauste, réflexion et philosophie juive, études rabbiniques, iédologies juives modernes, les mouvements juifs en Europe, les mouvements juifs en Amérique, etc.

Endroits de formation :

Université Mcgill (études juives avec essai ou avec mémoire)

Université Concordia (études judaïques avec essai ou avec mémoire).

Études doctorales possibles à :

Mcgill (doctorat ad-hoc en études juives) cheminement et le contenu sont personnalisés selon les besoins et les intérêts des étudiants

Concordia (humanités avec concentration pluridisciplinaire en études juives et judaïques)

Des études sont également possibles en sciences des religions, théologie, sociologie, histoire, anthropologie ou philosophie.

 

-         Études latino-amércaines : études non offertes au Québec, pour plus de détails consulte la page des études supérieures ailleurs au Canada.

 

-         Études luso-brésiliennes : Études non offertes au Canada, voir la page des études supérieures aux USA.

 

-    Études pastorales : voir Théologie

 

-         Études portugaises : Études non offertes au Canada, voir la page des études supérieures aux USA.

 

-         Études québécoises : Ce programme multidisciplinaire unique au monde permet d’acquérir d’une meilleure connaissance du Québec sur divers plans (historique, culturel, social, politique, économique, etc).

Il est destiné autant aux titulaires d’un baccalauréat en sciences humaines (histoire, anthropologie, sociologie, politique, économique, philosophie, etc) qu’aux titulaires d’un baccalauréat en études québécoises, études canadiennes ou études françaises.

Le cheminement « axé sur les cours » prépare notamment à une carrière en enseignement, dans les domaines sociaux, culturels, communautaire ou autres.

Il comporte les cours suivants : séminaire interdisciplinaire en études québécoises 1 : problématique et méthodologie, séminaire interdisciplinaire en études québécoises 2 : problématique et méthodologie, lectures dirigées en études québécoises, 4 des 6 cours suivants (changement social et culturel, populations, économie et milieux de vie, pouvoirs et interactions sociales, identité et altérité, mémoire, savoir et représentations ou cours thématique 6), ainsi que quelques cours optionnels parmi de nombreux cours sur le Québec parmi les différentes maîtrises offertes par l'Université (ex : philosophie et société québécoise, système scolaire québécois et changement en éducation, culture et mode de vie, etc.) ou les programmes de 1er cycle.


De plus, tu devras rédiger un essai sur un thème, un enjeu, un contexte, une problématique particulière, un sujet d'actualité ou un autre sujet d'intérêt sur le plans historique, social, culturel, économique ou politique du Québec.

Le cheminement « axé sur la recherche » initie à la recherche et prépare principalement à entreprendre des études de doctorat en vue d'une carrière en enseignement collégial ou universitaire.

Il comporte les cours suivants : séminaire interdisciplinaire en études québécoises 1 : problématique et méthodologie, séminaire interdisciplinaire en études québécoises 2 : problématique et méthodologie, lectures dirigées en études québécoises, 4 des 6 cours suivants (changement social et culturel, populations, économie et milieux de vie, pouvoirs et interactions sociales, identité et altérité, mémoire, savoir et représentations ou cours thématique 6)

Mais la plus grande partie du programme est consacrée à la réalisation d’un projet de recherche appelé « mémoire » dans l’un des nombreux champs de recherche reliés aux études québécoises tels que :


histoire religieuse du Québec, le patrimoine culturel du Québec, le patrimoine social du Québec, histoire rurale du Québec, transitions démographiques du Québec, les autochtones et le Québec, les immigrants et le multiculturalisme au Québec, histoire économique du Québec, histoire sociale du Québec, la politique et l’État québécois, sociologie des québécois, le français québécois, traditions et coutumes québécois, les arts québécois, la géographie du Québec, ethnologie des québécois, la place des québécois en Amérique du Nord, les mouvements sociaux du Québec, etc.

Endroit de formation
 : U.Q.T.R. (avec mémoire), U.Q.T.R. (avec essai), site du département d'histoire et d'études québécoises.

Études doctorales possibles à l’U.Q.T.R.

mais également en anthropologie, démographie, ethnologie et patrimoines, géographie, histoire, science politique, sociologie, linguistique, etc.

 

-         Études russes et de l'Europe de l'Est : les programmes de maîtrise et de doctorat sont principalement concentrés sur la langue et la littérature russe et slaves. Les différents aspects historiques, culturels, politiques, géographiques, économiques et sociaux ne sont peu ou pas abordés. Consulte plutôt les disciplines telles que : anthropologie, histoire, géographie, sociologie, science politique, etc.

 

-         Études scandinaves : Études non offertes au Canada, voir la page des études supérieures aux USA.

 

-         Études stratégiques et militaires : études non offertes au Québec, pour plus de détails consulte la page des études supérieures ailleurs au Canada.

 

-         Études sur la conduite de la guerre : études non offertes au Québec, pour plus de détails consulte la page des études supérieures ailleurs au Canada.

 

-         Études urbaines : Ce programme s'intéresse principalement autour de l'étude des dynamiques économiques, sociales, culturelles et démographiques de la ville et de l'examen des politiques urbaines.

Il est autant destiné aux diplômés en sciences économiques et administratives (administration, gestion publique, gestion du tourisme et de l'hôtellerie, économique) qu’aux diplômés des sciences humaines comme anthropologie, géographie, sociologie ou science politique), qu’à ceux en sciences appliquées (architecture, urbanisme, géomatique appliquée à l'environnement, sciences géomatiques, géographie physique ou géophysique, économie et gestion agroenvironnementales, etc.).

Le cheminement « professionnel » permet d’accéder à des postes d’agents(es) de recherche et de planification, analystes, de consultants(es) ou de planificateurs(trices) en développement, aménagement, économie sociale ou localisation pour des organismes gouvernementaux (Ministère du Développement économique Canada, Ministère des Affaires autochtones et du développement Nord du Canada, Ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire du Québec, etc.), les municipalités, les MRC, les communautés métropolitaines, les centres locaux de développement CLD, les organismes internationaux, les organismes communautaires ou firmes de consultants privés.

Il comporte les cours obligatoires suivants : regards sur la ville, méthodes qualitatives appliquées aux études urbaines ou méthodes quantitatives appliquées aux études urbaines, projet de stage, ainsi que 8 cours optionnels selon tes intérêts et acquis antérieurs reliés aux études urbaines parmi 24 cours proposés (ex : développement local et communautaire en milieu urbain, gouvernance urbaine et développement de la ville, finances publiques locales, planification urbaine et dynamiques de la ville, mutations des économies urbaines, analyse microéconomique appliquée aux études urbaines, etc.).
Enfin, tu devras réaliser un stage de recherche correspondant à un mandat de recherche en milieu de travail et conduisant à un rapport de stage..

Le cheminement « recherche » prépare et initie à la recherche en vue d'une une carrière en tant chercheur(euse) ou en enseignement universitaire.

Il comporte les cours obligatoires suivants : regards sur la ville, méthodes qualitatives appliquées aux études urbaines ou méthodes quantitatives appliquées aux études urbaines,, ainsi que 4 cours optionnels selon tes intérêts et acquis antérieurs reliés aux études urbaines parmi 24 cours proposés. Par contre, la plus grande partie du programme est consacrée à la réalisation d’un projet de recherche appelé "mémoire" dans l’un des principaux axes de recherches en études urbaines tels que :

les transformations des environnements naturels et construits; la morphologie et le patrimoine urbains; l’habitat et la dynamique des milieux de vie; phénomènes urbains dans le développement international; exclusions et vulnérabilités sociales; famille, réseaux personnels et solidarités sociales; recompositions territoriales, décentralisation et démocratie; l’analyse comparée des villes; la ville et les enjeux politiques liés à l’insécurité; vieillissements, exclusions sociales et solidarité; mobilités et migrations régionales; immigration, diversité culturelle et modes de cohabitation; etc.

Endroits de formation :

UQAM (site du département)
offert conjointement avec l’I.N.R.S-Urbanisation, culture et société. (études urbaines avec mémoire ou avec stage de recherche)

Des études de doctorat sont possibles à
 
:

UQAM offert conjointement avec l'I.N.R.S

Mcgill (urban planning ad-hoc)

 

-         Géographie (spécialisation géographie humaine) : Ce programme permet d’approfondir les connaissances dans cette discipline et développer une compétence dans un domaine spécifique de la géographie humaine.

Le cheminement « axé sur la pratique » permet d’accéder à une carrière professionnelle en enseignement collégial ou universitaire, consultant(e) pour une firme spécialisée, une organisation de coopération internationale ou dans la fonction publique, etc.

Il comporte des cours tels que : méthodologie en géographie, séminaire en géographie appliquée, études de cas en géographie, épistémologie de la géographie, ainsi que des cours optionnels parmi des listes proposées et en lien avec la concentration choisie s'il y a lieu (ex : géographie et développement urbain, géographie culturelle, spatialité des phénomènes humains : histoire et épistémologie, concepts de base en géographie historique, géographie historique urbaine, géographique historique : homme, environnement et temps, espace urbain et faits sociaux, géographie critique, territoires et développement durable, territoires, genres et rapports de pouvoir, cultures, sociétés et biodiversité, morphologie urbaine, planification urbaine et dynamique de la ville, géographie citoyenne : action et réflexivité, socio-géographie du développement, dynamique des populations, etc.).

Enfin, tu devras effectuer un stage de formation pratique avancée en milieu professionnel au sein d'un organisme public, parapublic, privé ou international OU rédiger un essai sur un enjeu, un contexte, une problématique, un sujet d'actualité ou autre sujet d'intérêt en géographie.

Le cheminement « axé sur la recherche » initie à la recherche et prépare à poursuivre des études au niveau du doctorat en vue d'une carrière en enseignement collégial ou universitaire.

Il comporte un cours en méthodologie de la recherche, séminaire de recherche, méthodes de recherche qualitatives en géographie, méthodes de recherche quantitatives en géographie, ainsi que quelques cours optionnels parmi des listes proposées (voir le cheminement "axé sur la pratique").

Mais la plus grande partie est consacrée à la réalisation d’un projet de recherche appelé « mémoire » dans l’un des principaux champs de la géographie. Voici quelques exemples :

aménagement du territoire, analyse spatiale, aspects et impacts sociaux du développement durable, cartographie, développement local et communautaire, développement international, développement régional et territorial, dynamique territoriale, écologie humaine, évaluation de projets urbains, géographie culturelle, géographie du Canada et du Québec, géographie des Caraïbes et des Antilles, géographie de l'Amérique latine, géographie de l'Afrique, géographie de l'Asie du Sud-est, géographie de l'Asie Pacifique, géographie de la Chine, géographie des États-Unis, géographie du développement, géographie du Tiers-Monde, géographie économique, géographie et développement du Nord et de l'Arctique, géographie politique, géopolitique de l'eau, géographie rurale, géographie sociale et critique, géographie urbaine, gouvernance municipale, mobilités et migrations, peuples autochtones et géographie, propriété et territorialité, régions métropolitaines et périurbaines, science de l'information géographique, didactique de la géographie (UQAM seulement), etc.

Endroits de formation
 :

Université Laval (sans concentration avec mémoire avec possibilité d'un stage de recherche facultatif), site du département

Université Laval (géographie appliquée sans concentration avec essai avec possibilité d'un stage professionnel facultatif ou d'un stage de recherche facultatif)

Université de Montréal (sans concentration avec mémoire, avec stage ou avec travail dirigé), site du département

Université Mcgill (M.A. sans concentration, voir aussi les concentrations en
statistiques sociales, études du développement ou en études des femmes et des genres avec mémoire)

UQAM (profil professionnel en aménagement du territoire et systèmes d'information géographique avec stage et projet d'intervention ou profil recherche sans concentration avec mémoire), site du département

Université Concordia (géographie, études urbaines et environnementales sans concentration avec mémoire)

Université d'Ottawa (sans concentration avec mémoire, avec essai ou avec stage et essai)


Voir également les maîtrises en développement régional, études urbaines, démographie, études internationales et gouvernance démocratique du développement.

Des études de doctorat sont possibles en géographie à : Montréal, Laval, Mcgill et Ottawa.
Mais également en aménagement, développement régional, démographie, études urbaines, gestion de projets ou sociologie.

 

-    Gouvernance démocratique du développement : Ce programme interdisciplinaire vise à approfondir et à parfaire les enjeux actuels pressants en matière de démocratie, de gouvernance et de développement dans les contextes sociologiques, politiques, et institutionnels à toutes les échelles (du local au global).

Il est destiné aux titulaires d'un baccalauréat dans l'une ou l'autre des disciplines suivantes : administration, économique, anthropologie, histoire, géographie, sciences politiques, démographie, sociologie, etc.

Il comporte les cours suivants : démocratie, gouvernance et développement, méthodologie de la recherche, organisations : développement, gouvernance et démocratie, sociétés et dynamiques du changement, séminaire de recherche, ainsi que 3 des 5 cours suivants : l'État et le droit de l'environnement, enjeux du développement, nations, organisations et gestion de la diversité ethnoculturelle, gouvernance des Premiers Peuples : enjeux et défis, sujets spéciaux.

Par contre, la plus grande partie du programme est consacrée à la réalisation d’un projet de recherche appelé "mémoire" dans un domaine de recherche interdisciplinaire en lien avec la gouvernance démocratique du développement tel que :

économie sociale et gouvernance, gouvernance globale et institutions financieres, genres et gouvernance,  gouvernance et personnes handicapées, conflits générationnels en gouvernance, financiarisation et finances publiques, bien public et crise du financement des institutions publiques, etc.

Endroit de formation : Université du Québec à Chicoutimi UQAC programme unique au Québec

 

-         Histoire : Le principal objectif de ce programme est de te perfectionner sur la méthodologie de la recherche historique et de d'approfondir et d'élargir les connaissances en explorant des thématiques liées à l'histoire dans l'un des nombreux champs de recherche de cette discipline.

Il est destiné principalement aux titulaires d'un baccalauréat spécialisé ou avec majeure en histoire.

Les titulaires d'un baccalauréat avec majeure incluant une mineure en histoire ou d'un baccalauréat dans une discipline connexe (ex : anthropologie, archéologie, ethnologie et patrimoines, études anciennes ou classiques ou muséologie) sont également admissibles, mais devront compléter une formation complémentaire.


Le cheminement « axé sur les cours » ) a comme principal objectif de permettre aux historiens(nes) de se perfectionner en développant de nouveaux secteurs ou de nouveaux moyens d’intervention pour leur pratique professionnelle. Certaines universités proposent des profils spécifiques à leur programme :

À Laval, on offre une spécialisation en archivistique qui prépare à une carrière comme archiviste ou conservateur(trice) pour la conservation des témoignages historiques, la préservation des preuves légales et financières et la gestion des outils administratifs pour un centre d'archives publiques, un centre d'archives d'un organisme gouvernemental ou une grande entreprise, une bibliothèque collégiale ou universitaire, une bibliothèque d'une grande ville, un site historique, une société d'histoire, un musée ou plus rarement, un centre de conservation des preuves à conviction d'un corps policier.

Tu auras les cours suivants : comportement humain et l'organisation, système d'information, théorie de l'information et archivistique ou systèmes d'information et documents numériques, 1 des 3 cours suivants (gestion et archivistique, archives et histoire institutionnelle ou archives, culture et société), 2 des 4 cours suivants : création de l'information, traitement de l'information, conservation de l'information ou exploitation de l'information), ainsi que la réalisation d'un stage professionnel en archivistique OU la rédaction d'un essai d'analyse et d'évaluation des pratiques professionnelles en archivistique (pour ceux détenant une expérience minimale de 2 ans en archivistique).


À Sherbrooke, on y offre la concentration en informatique appliquée à l'histoire permettant d'acquérir des connaissances plus poussées en intégration des outils informatique à la recherche historique et d'intégrer des notions de gestion de projets.

Elle comporte les cours suivants : séminaire de méthodologie de la recherche historique, séminaire d'historiographie, gestion de projets en histoire, ateliers d'informatique appliquée à l'histoire, 4 cours optionnels parmi 12 cours proposés selon tes intérêts, 2 stages en informatique appliquée à l'histoire (implantation d'un système de documentation ou d'archivage ou développement d'outils ou développement d'une base de données historiques) au sein d'un organisme public ou privé, ainsi que la rédaction d'essai (rapport d'analyse des interventions effectuées dans le cadre des stages).

L’UQAM offre un profil unique en histoire appliquée prépare à une carrière comme responsable de la programmation des activités ou de la conservation des biens historiques dans un musée ou un site historique, comme agent(e) de développement de programmes conservation du patrimoine historique dans la fonction publique, de documentaliste ou de recherchiste pour divers milieux, de gestionnaire d'un site historique ou d'enseignant(e) en histoire au collégial.

Il comporte un cours de méthodologie parmi 5 offerts (éléments d'analyse économique et histoire, éléments d'analyse du discours et histoire, méthodologie de la recherche historique, initiation à l'informatique de recherche en histoire ou problèmes de la connaissance historique et de la pratique historienne), l'histoire appliquée, stratégies et outils de la recherche documentaire en histoire, production et diffusion de la recherche historique, ainsi que des cours optionnels parmi des listes proposées en lien avec tes intérêts.

Enfin, tu devras réaliser un stage NON rémunéré de 15 semaines à temps complet au sein d'un organisme public, parapublic ou privé, ainsi que la rédaction d'un rapport d'analyse du stage.


À Ottawa, le profil général couvre tous les domaines en histoire et comprend un séminaire de recherche, ainsi qu'un grand choix de cours optionnels en histoire selon tes intérêts,
ainsi que la rédaction d'un essai sur un enjeu, une problématique ou un sujet d'intérêt ou d'actualité en histoire.

Le cheminement « axé sur la recherche » initie à la recherche plus approfondie et prépare à poursuivre des études au niveau du doctorat en vue d'une carrière en enseignement collégial ou universitaire, de conservateur(trice) d'un musée, d'agent(e) de développement de programmes ou agent(e) de recherche en conservation du patrimoine historique dans la fonction publique ou une société d'histoire, de conseiller(ère) en histoire pour la fonction publique ou une société d'histoire, etc. La plupart des universités n'offrent pas de concentration à ce cheminement.

Il comporte généralement un cours de méthodologie de la recherche historique et/ou un séminaire de recherche en histoire, ainsi que quelques cours optionnels selon tes intérêts de recherches parmi des listes proposées, mais la plus grande partie est toutefois consacrée à la réalisation d’un projet de recherche appelé « mémoire » dans l’un des nombreux champs de l’histoire tels que : 

histoire ancienne : histoire de la guerre et des institutions militaires dans les cités grecques, comportements sociopolitiques des Grecs anciens, documents épigraphiques d'époque hellénistique et impériale, histoire sociale et économique de l'Empire romain, histoire des sociétés provinciales notamment celles de l'Égypte romaine, histoire de l'Antiquité tardive et de la christianisation de l'Empire, histoire byzantine, histoire comparée des Empires, histoire et mythologies gréco-romaines, etc.

histoire de l'Europe : histoire de l'Occident médiéval du 8e au 15e siècles, histoire sociale et histoire de l'Église au Moyen-âge, histoire des croisades du 11e au 20e siècle histoire de la France médiévale, histoire de l'Empire britannique médiéval, histoire de l'Europe moderne du 16e au 18e siècles, histoire politique et culturelle de l'Europe moderne, histoire de la France et des Pays-Bas espagnols dans l'Europe moderne, histoire de l'Europe contemporaine du 19e au 20e siècles, histoire de l'Europe contemporaine du 20e au 21e siècles, histoire écopolitique et militaire de l'Europe contemporaine, histoire des relations internationales de l'Europe, histoire sociale et culturelle de l'Europe contemporaine de 1750 à 1914, histoire de la guerre civile russe 1917-1921, histoire de la Révolution russe, histoire de l'intégration européenne, histoire franco-allemande, histoire de l'Allemagne contemporaine au  20e siècle, histoire de la France contemporaine au  20e siècle, histoire contemporaine de la Grande-Bretagne au  20e siècle, histoire de l'Italie contemporaine du 19e au 20e siècles, histoire de l'Espagne contemporaine au  20e siècle, etc.

histoire de l'Asie et de l'Océanie : histoire des relations entre la Chine et l'Occident  du 16e siècle à 1949, histoire des relations entre la Chine et l'Occident de 1949 à nos jours, histoire ottomane et coloniale du monde arabe, histoire traditionnelle chinoise, culture populaire et révolution chinoise, histoire sociale t intellectuelle de la Chine, histoire militaire chinoise, histoire de la Chine contemporaine, histoire sociale et intellectuelle du Japon, histoire du Japon contemporain, histoire de la Corée du Sud, histoire du Vietnam, histoire du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord modernes, histoire du monde dans l'Océan indien, etc.

histoire de l'Afrique : histoire politique et socioreligieuse de l'Afrique au sud du Sahara aux 19e et 20e siècles, histoire des constructions identitaires par l'islam, histoire des décolonisations et post-colonisations africaines, histoire de l'Afrique dans les 2 guerres mondiales, histoire et mémoire en Afrique, histoire du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord modernes, histoire de l'Afrique du Sud aux 19e et 20e siècles, histoire de l'Afrique moderne, histoire intellectuelle de l'Afrique, etc.

histoire des Amériques : histoire américaine de l'Age d'Or et de l'ère progressiste 1877-1914, histoire de la Révolution américaine, histoire des mouvements sociaux aux USA, histoire des noirs américains, immigration aux États-Unis, histoire des Premières Nations d'Amérique du Nord, histoire contemporaine des États-Unis au  20e siècle, histoire urbaine nord-américaine, histoire de la Louisiane, histoire des Caraïbes, histoire du Mexique, histoire de l'Amérique latine, histoire des relations canado-américaines, histoire des francophonies nord-américaines, etc.

histoire de la Nouvelle-France, du Québec et du Canada : du régime français à l'industrialisation, du régime français à nos jours, de la Conquête jusqu'au 20e siècle, histoire sociale de la Nouvelle-France, histoire sociale du Québec, histoire socioreligieuse du Canada français, histoire internationale canadienne, histoire internationale québécoise, histoire des relations franco-canadiennes-québécoises, histoire du syndicalisme québécois, histoire des Premières nations au Canada, histoire médicale canadienne, histoire de la Ville de Québec, histoire de Montréal, histoire des Cantons de l'Est, histoire du Bas-du-Fleuve et de l'Est-du-Québec, histoire culturelle du Québec, histoire sociale et économique du Canada et du Québec, histoire sociale et politique du Canada et du Québec, histoire sociale du Québec préindustriel, histoire des communautés hispaniques de Montréal, historiographie québécoise, immigration italienne au Canada, construction narrative de l'histoire du Québec, histoire du patrimoine québécois, histoire intellectuelle du Québec contemporain, histoire maritime du Québec, histoire des sociétés rurales québécoises, histoire de la santé au Canada et au Québec, histoire de l'éducation au Québec, histoire de la famille au Québec, histoire de la justice canadienne, histoire des professions au Canada aux 19e et 20e siècles, histoire militaire et diplomatique canadienne, histoire des relations canado-américaines, histoire de la Nouvelle-Écosse avant la Confédération, histoire du Nouveau-Brunswick, etc.


histoire internationale :  histoire des relations internationales, histoire de la Guerre froide 1947-1989, histoire des organisations internationales, intergouvernementales et non gouvernementales aux 19e et 20e siècles, Première guerre mondiale, Deuxième guerre mondiale, histoire économique internationale, interconnexions et interdépendances dans le monde de 1800 à 2000, histoire des relations internationales du monde pacifique, etc.

histoire sociale et culturelle : histoire et cinéma, histoire culturelle, histoire des sciences et technologies, histoire de l'esclavage, histoire des femmes, histoire des idées, histoire des mentalités, histoire des représentations, histoire des religions, histoire sociale, histoire de l'éducation, histoire de la médecine et de la santé, histoire du travail, histoire de la justice, histoire maritime, histoire environnementale, histoire de l'architecture, histoire de la pensée sociale et politique, etc.

autres : didactique de l'histoire, épistémologie de l'histoire, historiographie et philosophie de l'histoire, informatique appliquée à l'histoire, méthodologies de la recherche historique, etc.

Endroits de formation
 :

Université Laval (sans concentration avec mémoire), voir aussi le site du département

Université Laval (spécialisation en archivistique avec stage ou essai), voir aussi le site du département

UQAM (sans concentration avec mémoire ou concentration en études féministes avec mémoire ou profil en histoire appliquée avec stage et rapport de recherche), voir aussi le site du département

Université Mcgill (sans concentration avec mémoire, concentration en études des femmes et des genres avec mémoire ou concentration en études du développement avec mémoire)

Université Mcgill (histoire ancienne sans concentration avec essai ou avec mémoire)

Université Mcgill (maîtrise en histoire médicale avec mémoire)

Université de Montréal (sans concentration avec mémoire ou concentration histoire au collégial avec mémoire court), voir aussi le site du département

Université de Sherbrooke (sans cheminement avec mémoire, cheminement en informatique appliquée à l'histoire avec essai ou cheminement en informatique appliquée à l'histoire avec mémoire), voir aussi le site du département

Université Concordia (sans concentration avec mémoire)

UQAR (sans concentration avec mémoire)

Université d'Ottawa (sans cheminement avec mémoire ou avec essai ou cheminement étude des femmes avec mémoire), voir aussi le site du département

Université de Moncton (sans concentration avec mémoire), voir aussi le site du département

Voir aussi les programmes suivants : études anciennes ou classiques, études médiévales, études québécoises, muséologie et sciences de l'information - archivistique.

Études doctorales possibles
 :

en histoire à :

Laval

Montréal

Mcgill


Mcgill (histoire ancienne)

UQAM (voir aussi la concentration en études féministes)

Concordia

Ottawa

Également à :

Montréal (sciences de l'information - archivistique)

UQAM
(muséologie, médiation et patrimoine)

Laval (archéologie)

Laval (études anciennes)

Mcgill (sciences de l'information)

Concordia (humanités)

U.Q.T.R (études québécoises)

Ottawa (études canadiennes)

Ottawa (études des femmes).

Mais aussi en anthropologie, études juives, philosophie, sciences des religions, didactique, éducation, etc.

 

-         Humanités : voir sciences humaines et sociales appliquées

 

-    Journalisme : voir communication

 

-     Loisir, culture et tourisme : voir culture, tourisme et loisir

 

-    Mondialisation et développement international : voir développement international

 

-         Muséologie : est un programme multidisciplinaire à vocation professionnelle ayant comme principal objectif est d’initier aux différentes composantes du milieu muséal dans une perspective interdisciplinaire afin de former des intervenants (conservateurs, gestionnaires, consultants, spécialistes en programmation, etc) compétents au sein des institutions muséales. Pour plus de détails, consulte la description de la profession de muséologue.

Il est destiné à tous titulaires d’un baccalauréat désirant faire carrière en muséologie (arts visuels, art interdisciplinaire, histoire de l’art, design graphique, design d'intérieurs, design de l'environnement, architecture, histoire, anthropologie, archéologie, ethnologie et patrimoine, sociologie, communication, enseignement des arts, philosophie, sciences historiques et études patrimoniales, biologie, écologie, etc).

Le programme conjoint UQAM-UDM comporte les cours suivants : histoire et fonctions des musées, collections et conservation, organisation et gestion des musées, exposition, interprétation et diffusion, 3 cours optionnels parmi une liste proposée de 20 cours dont 2 doivent être suivis à l'UQAM et 1 doit être suivi à l'UDM (ex : techniques de conservation, interprétation et lieux historiques, interprétation des objets muséaux, ethnomuséologie, le musée et la pratique du discours historique, muséologie et archéologie, aménagement des espaces muséaux, les programmes scolaires et les musées, musées régionaux et tourisme culturel, etc.), ainsi qu'un 1 cours de 2e cycle au choix en lien avec la formation antérieure suivie au 1er cycle.

Tu devras également effectuer un stage professionnel de 3 mois continus à temps complet dans une institution muséale suivi de la présentation d'un rapport de stage dans le cadre d'un séminaire de synthèse. Enfin, tu devras réaliser des travaux dirigés (projet) dont le sujet peut être fourni par une institution universitaire, un musée ou un organisme para-muséal.

Le programme de l'UQO comporte les cours suivants : méthodologie de la recherche et de la recherche-création, séminaire en muséologie : l'exposition, séminaire thématique en muséologie 1, séminaire : approches pratiques, séminaire en muséologie : l'objet, séminaire thématique en muséologie 2 et forum de maîtrise.

Tu devras également effectuer 2 stages professionnels en milieu muséal, ainsi que réaliser un projet d'intervention dans un milieu muséal et/ou rédiger un essai sur un enjeu, une problématique, un sujet d'actualité ou un autre sujet d'intérêt en muséologie

Si tu choisis le profil axé sur la recherche, tu devras plutôt réaliser un projet de recherche appelé "mémoire" dans l'un des principaux champs de recherche en muséologie .


Endroits de formation :

programme interuniversitaire offert par :

l'UQAM (avec stages et travaux dirigés) conjointement avec et l'Université de Montréal (avec stages et travaux dirigés).

Voir aussi la maîtrise en études des arts offerte par l'
UQAM (avec mémoire, recherches en muséologie).

UQO (muséologie et pratique des arts - concentration en muséologie avec stages professionnels et essai)

UQO (muséologie et pratique des arts - concentration en muséologie avec projet d'intervention et essai)

UQO (muséologie et pratique des arts - concentration en muséologie avec mémoire)

Études de doctorat possibles :

à l'
UQAM (doctorat en muséologie, médiation et patrimoine, profil régulier)

et dans le cadre du doctorat international en muséologie par l’UQAM (doctorat en muséologie, médiation et patrimoine avec profil international Ph.D.) et ce, conjointement avec l’
Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse en France (doctorat de l'Université en sciences de l'information et de la communication - muséologie, médiation et patrimoine).

 

-         Philosophie : ce programme a pour objectif d’approfondir tes connaissances dans un domaine spécifique de la philosophie. Il prépare à l’enseignement collégial ou universitaire ou à entreprendre des études doctorat.

Le cheminement « axé sur les cours » est offert dans le cadre d’une concentration en éthique appliquée à Sherbrooke.
Il est accessible aux titulaires de tous baccalauréats peut importe la discipline.

Il comporte les cours suivants : introduction à l'éthique appliquée, analyse du contexte de l'agir moral, prise de décision, théories éthiques, l'argumentation, l'éthique et le dialogue, lectures dirigées, séminaire de recherche, 3 cours optionnels parmi une liste proposée (ex :  éthique de la santé publique, éthique des affaires, éthique de l'éducation, éthique et droit, éthique, spiritualités et religion, éthique et interculturalité, etc.), ainsi qu'un choix au choix dans n'importe quelle discipline de 2e cycle offerte par l'Université de Sherbrooke ayant un lien avec l'éthique.

Enfin, tu devras rédiger un essai sur un enjeu, une problématique, un phénomène particulier, un sujet d'actualité ou un autre sujet d'intérêt en lien avec l'éthique.


Le cheminement « axé sur la recherche » initie à la recherche et à une réflexion plus approfondie dans un domaine spécifique de la philosophie et prépare à poursuivre des études au niveau du doctorat en vue d'une carrière en enseignement collégial ou universitaire.

La concentration en éthique appliquée offerte à Sherbrooke est destinée principalement aux diplômés(es) en philosophie et comporte les cours suivants : lectures dirigées en éthique appliquée, ainsi que 4 cours optionnels parmi une liste proposée  (ex :  éthique de la santé publique, éthique des affaires, éthique de l'éducation, éthique et droit, éthique, spiritualités et religion, éthique et interculturalité, etc.).

Par contre, la plus grande partie du programme est consacrée à la réalisation d'un projet de recherche appelé "mémoire" dans l'un des principaux champs de recherche de la philosophie ayant un lien avec l'éthique appliquée.

La maîtrise en éthique offerte à l'UQAR et Ottawa s’adresse à une clientèle assez large et est destinée aux titulaires de tout baccalauréat peut importe la discipline.

Elle comporte les cours suivants : introduction aux problématiques de l'éthique, approches anciennes et modernes de l'éthique, éthique, sociétés et cultures, théories éthiques contemporaines, approches en éthique appliquée, déontologie, éthique professionnelle et de l'intervention, séminaire de recherche 1, séminaire de recherche 2, séminaire de recherche 3, ainsi que bioéthique ou éthique économique, sociale et politique.

Par contre, la plus grande partie du programme est consacrée à la réalisation d'un projet de recherche appelé "mémoire" dans l'un des principaux champs de recherche interdisciplinaire ayant un lien avec l'éthique appliquée.

Le cheminement en philosophie au collégial offerte à Montréal prépare à une carrière en enseignement collégial de la philosophie et est destiné aux titulaires d'un baccalauréat spécialisé ou avec majeure en philosophie.

Il comporte les cours suivants : la philosophie au collège 1, la philosophie au collège 2, la pratique de l'enseignement supérieur, ainsi que 4 cours ou séminaires optionnels parmi des listes proposées.

Enfin, tu devras également réaliser un court projet de recherche appelé "mémoire" dans l'un des principaux champs de recherche de la philosophie et ayant un lien dans le contexte de l'enseignement au collégial.

La concentration en études féministes offerte à l'UQAM, McGill et Ottawa offre une formation multidisciplinaire en études féministes et est intégrée à l'intérieur d'un programme spécifique de maîtrise dont la maîtrise en philosophie.

Tu auras les cours suivants : séminaire multidisciplinaire en études féministes : approches, théories et méthodes de recherche en études féministes, quelques cours optionnels en études féministes parmi une liste proposée (ex : théories contemporaines sur le genre, théories et débats féministes, analyse des discours et des représentations de la sexualité, etc.), ainsi que quelques cours optionnels en philosophie parmi une liste proposée.

Par contre, la plus grande partie du programme est consacrée à la réalisation d'un projet de recherche appelé "mémoire" dans l'un des principaux champs de recherche de la philosophie ayant un lien avec les études féministes.


Les programmes sans concentration comportent quelques cours optionnels en philosophie parmi des listes proposées (ex : philosophie grecque, philosophie médiévale, anthropologie philosophique, intelligence moderne et contemporaine, esthétiques modernes, figures de la subjectivité, philosophie de l'esprit et des sciences cognitives, philosophie de l'action, philosophie de l'art, philosophie de l'histoire, philosophie de la religion, philosophie politique, philosophie du droit et de la justice, philosophie du langage, morale et politique, épistémologie des sciences, épistémologie des sciences humaines, éthique appliquée, éthique et rationalité, éthique de l'environnement, éthique, spiritualités et religions, éthique et interculturalité, questions de métaéthique, questions de métaphysique, logique philosophique, théorie de la connaissance, séminaire d'histoire de la philosophie ancienne et médiévale, séminaire d'histoire de la philosophie moderne, séminaire d'histoire de la philosophie analytique, Kant et l'idéalisme allemand, philosophie d'Heidegger, philosophie française, philosophie anglo-américaine, etc.).

Mais la plus grande partie est consacrée à la réalisation d’un projet de recherche appelé « mémoire » dans l’un des principaux champs de la philosophie tels que :

philosophie analytique, philosophie de l’esprit et des sciences cognitives, philosophie de l’action, philosophie du langage, philosophie des philosophies et histoire de la philosophie, éthique traditionnelle, logique aristotélicienne, philosophie antique, philosophie grecque, philosophie médiévale, philosophie moderne, philosophie française, philosophie allemande, philosophie chinoise, philosophie de la nature, philosophie de la culture et des arts, philosophie des sciences et techniques, philosophie de l’éducation, philosophie de la santé, philosophie et psychanalyse, philosophie du droit, philosophie de l’éducation morale, philosophie sociale et politique, philosophie du féminisme, philosophie de la condition masculine, épistémologie, philosophie pour enfants, etc. 

Endroits de formation
 :

Université Laval (sans concentration avec mémoire avec possibilité d'un stage facultatif de 45 heures en enseignement collégial et/ou d'un séjour d'études de 8 semaines à l'étranger), site de la Faculté de philosophie

Université Mcgill (options bioéthique, études des femmes et des genres ou sans option avec mémoire)

Université de Montréal (option générale avec mémoire long ou option générale avec mémoire court ou option en philosophie au collégial avec mémoire court), site du département

UQAM (concentration en enseignement collégial de la philosophie avec mémoire + un stage obligatoire de 45 heures en milieu collégial, concentration en études féministes avec mémoire ou concentration en sciences cognitives avec mémoire ou sans concentration avec mémoire avec possibilité d'un stage crédité à l'étranger), site du département

Université de Sherbrooke (cheminement en éthique appliquée avec essai offert à Longueuil, cheminement en éthique appliquée avec mémoire offert à Sherbrooke), site du département

U.Q.T.R (sans concentration avec mémoire avec possibilité d'un stage de recherche facultatif ou d'un stage en enseignement collégial facultatif), site du département

Université Concordia (sans  concentration avec mémoire)

UQAR (maîtrise en éthique, offert à Rimouski, avec mémoire), aussi offerte à Lévis et à Baie-Comeau, mais par visioconférence seulement, site de la section d'éthique

Université d'Ottawa (sans concentration ou avec concentration en études sur les femmes ou concentration en études médiévales et de la Renaissance avec mémoire), site du département

Université d'Ottawa (maîtrise en éthique publique avec mémoire ou avec essai)

Études doctorales possibles à :

Laval
(philosophie)

Mcgill (philosophie)

Montréal
(philosophie)

Sherbrooke
(philosophie), offert à Sherbrooke et Longueuil offert par extension par l'Université Laval

Concordia (humanities)

UQAM (offert conjointement avec l’UQTR et avec l'Université de Provence-Aix-Marseille 1 en France, voir aussi la
concentration en études féministes)

U.Q.T.R (offert conjointement avec l’UQAM)

Ottawa (philosophie)

Voir aussi les programmes suivants :
Université de Montréal (sciences humaines appliquées - option bioéthique).

 

-    Pratiques de recherche et action publique : Cette maîtrise professionnelle vise à former des spécialistes de l’interface entre la recherche sociale et l’action publique dans le champ des sciences sociales.

Exigences d'admission
: détenir un baccalauréat dans une discipline des sciences humaines ou sociales, posséder de l'expérience pertinente dans sa discipline et présenter lettre de motivation.

Elle comporte les cours obligatoires suivants : savoirs en action, politiques et pratiques de recherche, méthodes de recherche, action publique, nouvelles régulations économiques et juridiques, mobilisation des connaissances, lien social ou champs culturels, quelques cours optionnels parmi une liste proposée, stage au sein d'une équipe de recherche de l'INRS et la réalisation d'un essai sur une problématique spécifique reliée aux pratiques de recherche et action publique.

Endroit de formation : I.N.R.S.-Urbanisation, culture et société
 

-    Religieux contemporain : voir Sciences des religions
 

-         Science politique : L’objectif de ce programme est de fournir une formation plus poussée et plus approfondie en science politique principalement dans une spécialisation, tout en permettant de rester polyvalent.

Le cheminement « axé sur la pratique professionnelle » vise principalement à former ou perfectionner des analystes, des conseillers(ères), des agents(es) de recherche en politique, mais également des diplomates, des lobbyistes, des enseignants(es) en science politique au collégial et des gestionnaires de l'administration publique.

Il comporte généralement des cours tels que : méthodologie en science politique, séminaire de synthèse en science politique, théories politiques, des cours obligatoires de la concentration choisie (s’il y a lieu), des cours optionnels parmi des listes proposées selon la concentration choisie s'il y a lieu et selon les intérêts, comme par exemple :

idées politiques contemporaines, politique comparée et sociologie politique, communication politique, comportements politiques, évaluation politique, féminisme et politique, parlementarisme, mouvements sociaux et idéologies politiques, religions et politique comparée, fondements de l'action politique, journalisme et communication politique, psychologie et politique, politiques multiculturelles comparées, politique et science, fondements du droit international, sécurité internationale contemporaine, 

management public, enjeux contemporains de l'administration publique, politiques publiques, contrôle politique de l'administration, villes et politiques publiques, politiques et finances publiques, l'État et la régulation sociale, la haute fonction publique et le processus gouvernemental, administration des politiques urbaines, problèmes actuels en administration publique, réflexions sur le leadership public, finances publiques comparées, gouvernance environnementale contemporaine, administration publique canadienne et québécoise, administration publique comparée, culture et politique, etc.

théorie des relations internationales, analyse de la politique étrangère, analyse du risque politique international, problèmes de défense et politique étrangère, théories de l'économie politique internationale, diplomatie et affaires internationales, organisations internationales, institutions économiques internationales, politique de sécurité globale, institutions mondiales de coopération et de développement, gestion de crise internationale, police transnationale, etc.

idées politiques au Canada et au Québec, enjeux politiques actuels au Canada et au Québec, institutions parlementaires canadiennes, pensée politique au Québec, questions autochtones au Canada, politique extérieure du Canada et du Québec, etc.

système politique américain, politique intérieure des USA, la politique étrangère des USA, mouvements sociaux, forces et systèmes politiques en Amérique latine, etc.

institutions européennes, État et société en Europe, états postsoviétiques, politique intérieure en CEI, politique intérieure des états d'Europe centrale et orientale, politique extérieure de l'Europe occidentale, politique de l'Union européenne, etc.

géopolitique de l'Asie-Pacifique, politique et conflits au Moyen-Orient, politique intérieure du Maghreb et Machrek, enjeux politiques de l'Asie du Sud-est, politique intérieure de la Chine et de Taiwan, relations sino-indiennes, systèmes politiques africains, politique et société en Afrique, etc.

De plus, tu devras rédiger un essai ou d’un travail dirigé sur une problématique, un enjeu, un sujet d’actualité ou un autre sujet d’intérêt en science politique.

Certains cheminements comportent également la réalisation d’un stage en milieu de travail au sein d’une organisation publique ou privée et s’il y a lieu, reliée à la concentration choisie.

Le cheminement « axé sur la recherche » initie à la recherche et prépare à une carrière en enseignement collégial ou universitaire de la science politique ou un poste en analyse et recherche en politiques publiques au sein d'une organisation gouvernementale.

Il comporte des cours tels que : méthodologie en science politique, méthodologie et techniques de la recherche en science politique, théories politiques, ainsi que quelques cours optionnels parmi des listes proposées (voir le cheminement "professionnel").

Mais la plus grande partie du programme est consacrée à la réalisation d’un projet de recherche appelé "mémoire "dans l’un des principaux champs de recherche de la science politique tel que :

idées politiques, politique et management publics, relations internationales, mouvements sociaux, pensée et théories politiques, économie politique, sociologie politique, communication politique, politique et éthique, philosophie politique, politiques et Premières nations, partis politiques, genres et politique, études électorales et comportements électoraux, politique locale et municipale, doctrine constitutionnelle, politique étrangère et de défense, évaluation des politiques, fédéralisme, la représentation politique en démocratie, régimes de citoyenneté, réformes médiatiques et construction de la paix, immigration et multiculturalisme, politique et l'éducation, politique et la santé, politique urbaine, politiques sociales, pouvoir judiciaire, politique américaine, politique de l'Union européenne, dynamiques politiques et mouvements sociaux en Asie du Sud-est, politique en Chine, politique au Japon, politique au Moyen-Orient, politique en Afrique, politique canadienne et québécoise, politique étrangère et sécurité internationale, relations internationales, etc.

Endroits de formation
 :

Université Laval (sans concentration avec stage ET essai), voir aussi la page suivante, possibilité d'un séjour d'études à l'étranger

Université Laval (sans concentration avec mémoire), voir aussi la page suivante

UQAM (concentration politique internationale/droit international avec essai et avec possibilité d'un stage facultatif de 140 heures rémunéré ou non rémunéré au Canada ou à l'étranger, concentration analyse et théorie politiques avec mémoire ou concentration en relations internationales/politique étrangère/coopération et développement avec mémoire ou concentration en administration et politiques publiques avec mémoire ou concentration en études féministes avec mémoire), voir aussi la page suivante, possibilité d'un séjour d'études à l'étranger

Université Mcgill (sans concentration avec essai ou avec mémoire, options statistiques sociales, développement international, études féministes ou études européennes avec mémoire ou avec essai), possibilité d'un séjour d'études à l'étranger

Université de Montréal (concentrations en affaires publiques et internationales avec stage et rapport analytique de stage ou option Europe avec stages et voyage d'immersion dans les institutions européennes ou sans concentration avec mémoire ou sans concentration avec travail dirigé ou sans concentration avec stage et rapport analytique de stage), voir aussi la page suivante, possibilité d'un séjour d'études à l'étranger

Université Concordia (maîtrise en administration et politiques publiques avec concentrations administration publique et prise de décision, politiques publiques et sociales et théorie politique, politique publique internationale et administration, économie politique et politiques publiques ou politique publique comparée avec stage, avec essai ou avec mémoire)

Université de Sherbrooke (maîtrise en études politiques appliquées avec cheminement en politiques publiques et internationales avec essai, cheminement politiques publiques et internationales avec stage ou cheminement en droit international et politique internationale appliquées  avec essai ou cheminement recherche appliquée avec mémoire
), voir aussi la page suivante, offert à Sherbrooke et Longueuil

Université d'Ottawa (sans concentration avec mémoire ou avec essai ou cheminement études sur les femmes avec mémoire ou avec essai)

Voir aussi la maîtrise en administration publique, la maîtrise en affaires publiques, la maîtrise en études internationales, la maîtrise en études urbaines et la maîtrise en gouvernance démocratique du développement.

Études doctorales possibles à :

Laval

Montréal

Mcgill

UQAM (voir aussi la concentration en études féministes)

Concordia

Ottawa.

Voir aussi les doctorats en administration publique, en affaires publiques, en études internationales, en études urbaines et en sciences de l'administration.

 

-    Science, technologie et société : Ce programme permet d'entreprendre des recherches originales et autonomes dans le domaine interdisciplinaire de l'analyse de l'activité scientifique et technologique et de son incidence sur les sociétés contemporaines. Il couvre de nombreuses disciplines, soit : le management et technologie, la science politique, la sociologie, l'histoire, la philosophie, les sciences économiques et les médias.

Il est destiné aux titulaires d'un baccalauréat spécialisé ou avec majeure en science, technologie et société ou d'un baccalauréat dans l'un des domaines suivants : sciences de la nature, mathématiques, ingénierie, sciences médicales, sciences humaines (anthropologie, histoire, philosophie, sociologie, etc.).

Le cheminement « axé sur la pratique professionnelle » prépare à une carrière reliée à l'évaluation des impacts technologiques et à la gestion des politiques scientifiques dans le secteur public (ministères, universités, agences et conseils) et privé (entreprises, instituts) en tant qu'agent(e) d'évaluation, d'agent(e) de développement, de conseiller(ère) ou de consultant(e).

Il comporte les cours suivants : méthodologie de la recherche, séminaire de maîtrise, ainsi qu'un choix de plusieurs cours optionnels parmi des listes proposées (ex : dynamiques sociohistoriques des sciences et technologies, pratique du transfert technologique, la gestion environnementale dans les organisations, stratégie industrielle et politique de l'innovation dans les entreprises technologiques, etc).

Enfin, la plus grande partie de ce cheminement est consacré à la réalisation d'un stage d'une durée d'1 trimestre à temps complet au sein d'une entreprise technologique ou d'une organisation publique, parapublique ou privée de développement scientifique ou technologique, ainsi que la rédaction d'un rapport de stage.

Le cheminement « axé sur la recherche » initie à la recherche et prépare à poursuivre des études au doctorat en vue d'une carrière en enseignement universitaire ou comme consultant(e) dans la fonction publique.

Il comporte les cours suivants : méthodologie de la recherche, séminaire de maîtrise et quelques cours optionnels parmi des listes proposées.

Par contre, la plus grande partie est consacrée à la rédaction et à la réalisation d'un projet de recherche appelé "mémoire" dans l'un des principaux champs de recherche de cette discipline tels que :

les cadres institutionnels de la recherche, production et diffusion des savoirs et des technologies, innovation, technologie et entreprise, sciences, technologies, éducation et formation.

Endroit de formation  :

Université du Québec à Montréal UQAM programme unique au Canada et unique en français en Amérique du Nord.

Études doctorales possibles en science, technologie et société à l'UQAM,

mais également en anthropologie, en histoire, en sociologie, en muséologie, en sciences humaines ou sociales appliquées, etc.

 

-         Sciences de l’information : ce programme a pour objectif de former des professionnels(les) en sciences de l’information pouvant faire carrières dans les bibliothèques (scolaires, municipales, collégiales, universitaires, gouvernementales, scientifiques, de grandes entreprises, nationales, etc), au sein des centres d’archives publiques ou privées, des hôpitaux (archives médicales), des médias, des centres d’expositions, des musées, des sociétés d'histoire, d'organismes publics ou parapublics, de sociétés d'État, de la fonction publique, de grandes entreprises ou au sein d'une entreprise comme les compagnies de télécommunications,  les institutions financières et les compagnies d'assurances, etc.
Pour plus de détails, consulte la page de description de bibliothécaire ou archiviste.


Il est destiné aux titulaires de tout baccalauréat dans n'importe quelle discipline qui souhaite le compléter par une compétence forte en gestion de l'information.

Dans le domaine de l'archivistique, ce sont principalement les titulaires d'un baccalauréat dans un domaine tel que : anthropologie, ethnologie et patrimoine, histoire, études anciennes ou classiques, majeure en muséologie, histoire de l'art, etc.


Le cheminement « axé sur la recherche » initie à la recherche théorique ou appliquée dans le domaine des sciences de l'information et prépare à entreprendre des études de doctorat en sciences de l’information.

Au cours de la 1re année, il y a un tronc commun pour les 2 cheminements, ce qui permet de transférer d'un programme d'études à l'autre après cette année.

Il comporte les cours suivants : introduction aux sciences de l'information, informatique documentaire numérique, traitement et analyse documentaires, sources et recherche d'information, introduction à la gestion des services d'information, méthodes de recherche en sciences de l'information, ainsi que quelques cours optionnels parmi des listes proposées (voir le cheminement "axé sur la pratique professionnelle").

Une partie importante du programme est toutefois consacrée à la réalisation d'un projet de recherche appelé "mémoire" dans l'un des principaux champs de recherche des sciences de l'information tels que :

archivistique : archivage conventionnel, archivage numérique, diffusion des archives, développement des collections d'archives, droit des documents et des archives, épistémologie de l'archivistique, évaluation de la recherche documentaire, extraction automatique d'informations, fondements et fonctions archivistiques, gestion des archives, gestion stratégique de l'information, organisation intellectuelle des archives, typologie des archives contemporaines, etc.

bibliothéconomie :  aide aux lecteurs, bibliothèque virtuelle, catalogage et classification, développement de langues documentaires, francophonie et bibliothèques, histoire du livre, indexation, management et marketing des bibliothèques, mondialisation et bibliothèques, virtualisation des services en bibliothèque, etc.

information numérique : analyse de textes électronique, analyse de textes assistée par ordinateur, systèmes d'encodage électronique, systèmes d'information multilingues et multiscript, systèmes d'information Web, etc.

autres domaines en gestion de l'information : bases de données bibliographiques, comportements informationnels, classification et catégorisation automatiques de documents textuels, développement des collections, droit des documents et des archives, droit des technologies de l'information, organisation automatique d'informations, organisation intellectuelle des documents, organisation des connaissances, outils ou instruments de gestion de la recherche documentaire, politiques d'information, recherche d'information, stratégie informationnelle dans les organisations, veille stratégique,  etc.


Le cheminement « axé sur la pratique professionnelle » offert à Montréal est destinée à ceux et celles qui envisagent une carrière professionnelle dans le domaine des sciences de l’information que ce soit en archivistique, en bibliothèque, en centre d'information, en gestion de bases données en ligne, etc.
Aucune concentration de spécialisation n'est maintenant offerte.


Il comporte les cours suivants : introduction aux sciences de l'information, informatique documentaire numérique, traitement et analyse documentaires, sources et recherche d'information, introduction à la gestion des services d'information, méthodes de recherche en sciences de l'information, ainsi qu'un choix de plusieurs cours optionnels parmi une liste proposée selon tes intérêts et ton domaine de pratique envisagé. Voici quelques exemples :

archivistique : fondements de l'archivistique, préservation des archives, préservation audiovisuelle et numérique, gestion des archives numériques, évaluation des archives, description et diffusion des archives, classification archivistique, archivistique audiovisuelle et numérique, politiques de gestion des archives, aspects juridiques des archives et de l'information, etc;

bibliothèques : indexation et condensation, histoire du livre et des bibliothèques, outils linguistiques et gestion documentaires, gestion des services en bibliothèque, gestion des systèmes d'information en réseau, gestion des technologies en bibliothèque, bibliothèques publiques, bibliothèques scolaires et apprentissage, services d'information pour les jeunes, la lecture, le livre et l'édition, sources d'information dans le domaine des affaires, sources d'information en sciences humaines et sociales, sources d'information en sciences pures et appliquées, sources d'information juridique, sources d'information en sciences médicales et de la santé, sources d'information en arts, langues et littératures, séminaire : bibliothèques de recherche, etc;

information numérique et technologies de l'information : bases de données documentaires, gestion des archives numériques, indexation de collections numériques, architecture d'information/expérience utilisateur, systèmes d'information organisationnels,  préservation audiovisuelle et numérique, programmation documentaire, gestion des technologies en bibliothèque, recherche d'information en ligne, information et sites Web, gestion des systèmes d'information en réseau, etc.

autres : aspects juridiques en gestion de l'information, documents visuels et sonores, gestion et développement des collections, systèmes de documents structurés, outils linguistiques et gestion documentaire, marketing des services d'information, aspects internationaux et comparés des services d'information, politiques d'information, veille stratégique, etc.

Enfin, tu devras effectuer un stage obligatoire de 36 jours dans une entreprise ou organisation reliée aux sciences de l'information dans le domaine de pratique de ton choix, ainsi que la possibilité de réaliser un projet d'intervention en milieu professionnel ou la rédaction d'un essai sur un sujet en lien avec les sciences de l'information.


À Laval, une spécialisation en archivistique est offerte dans le cadre de la maîtrise en histoire qui prépare à une carrière comme archiviste ou conservateur(trice) pour la conservation des témoignages historiques, la préservation des preuves légales et financières et la gestion des outils administratifs pour un centre d'archives publiques, un centre d'archives d'un organisme gouvernemental ou une grande entreprise, une bibliothèque collégiale ou universitaire, une bibliothèque d'une grande ville, un site historique, une société d'histoire, un musée ou plus rarement, un centre de conservation des preuves à conviction d'un corps policier.

Tu auras les cours suivants : comportement humain et l'organisation, système d'information, théorie de l'information et archivistique ou systèmes d'information et documents numériques, 1 des 3 cours suivants (gestion et archivistique, archives et histoire institutionnelle ou archives, culture et société), 2 des 4 cours suivants : création de l'information, traitement de l'information, conservation de l'information ou exploitation de l'information), ainsi que la réalisation d'un stage professionnel en archivistique OU la rédaction d'un essai d'analyse et d'évaluation des pratiques professionnelles en archivistique (pour ceux détenant une expérience minimale de 2 ans en archivistique).


Endroits de formation
 :

Université de Montréal (sans concentration avec stage obligatoire de 36 jours et avec possibilité d'un projet d'intervention en milieu professionnel), voir aussi le site de l'École de bibliothéconomie et des sciences de l'information

Université de Montréal (sans concentration avec mémoire et avec possibilité d'un projet dirigé facultatif)

Université Mcgill (sans concentratiion avec cours seulement, avec possibilité d'un stage facultatif)

Université d'Ottawa (cheminement régulier sans concentration avec stage obligatoire ou cheminement régulier sans concentration avec mémoire ou cheminement coopératif avec 2 stages rémunérés totalisant 8 mois) formation en partie en français et une partie en anglais

Université Laval (maîtrise en histoire - spécialisation en archivistique en archivistique avec stage ou essai), voir aussi le site du département

Études doctorales possibles à : Montréal et Mcgill.

 

-         Sciences de la mission et dialogue interreligieux : études non offertes au Québec, pour plus de détails consulte la page des études supérieures ailleurs au Canada.

 

-         Sciences des religions : ce programme multidisciplinaire permet d’acquérir et d'approfondir des connaissances sur les différents aspects historiques, anthropologiques, sociaux, culturels, psychologiques, philosophiques et phénoménologiques des religions du monde (christianisme catholique, christianisme protestante, christianisme orthodoxe, bouddhisme, hindouisme, islamisme chiite, islamisme sunnite,  judaïsme, taoïsme, confucianisme et autres religions chinoises, religions traditionnelles africaines, nouvelles religions, etc.).

Il est destiné aux titulaires d'un baccalauréat spécialisé ou avec majeure en lien avec les sciences des religions tels que : animation spirituelle et engagement communautaire, enseignement de l'éthique et de la culture religieuse, études juives, études pastorales, études religieuses ou en théologie.

Il est également accessible aux titulaires d'un baccalauréat spécialisé ou avec majeure dans une discipline connexe telle que : anthropologie, ethnologie et patrimoine, histoire, philosophie, psychosociologie, sociologie, enseignement de l'univers social au secondaire, etc.

Le cheminement « axé sur la pratique professionnelle » permet d’accéder à une carrière en enseignement collégial, dans le domaine culturel ou religieux, en coopération internationale, en animation spirituelle en milieu scolaire ou en milieu de santé ou en milieu paroissial, etc.

Il
comporte des cours tels que : grandes traditions spirituelles de l'humanité, religion, culture et société, épistémologie des sciences des religions, théories de la religion, ainsi que plusieurs cours optionnels à choisir parmi des listes proposées et s'il y a lieu, en lien avec la concentration choisie (ex : textes gnostiques ou manichéens, histoire du christianisme ancien, le christianisme et les autres religions, société pluralisme et identité chrétienne, méthodes d'interprétation en études bibliques, textes du bouddhisme, l'Inde : religion, culture et société, textes religieux de l'Inde, pluralité du divin dans les religions de l'Inde, l'islam : tradition et modernité, culture et expérience juives au Québec, le religieux contemporain au Canada, religions chez les autochtones du Canada, les nouveaux mouvements religieux, la liturgie face au pluralisme culturel, anthropologies religieuses contemporaines, histoire des religions, philosophie des religions, religion et économie, religion, droit et justice, femmes et religions, éducation et religion, spiritualité et santé, enseignement religieux et moral au Québec, religion, politique et droit, traumatismes, spiritualités et croyances, les religions et l'environnement, coutumes et rituels, éthiques religieuses et débats sociaux, patrimoine religieux, pèlerinages et lieux de mémoire religieux, histoire socioreligieuse du Québec, etc.

Enfin, tu devras rédiger un essai (ou travail dirigé) une problématique, un phénomène, un enjeu, un sujet d'actualité, un thème spécifique ou un autre sujet d'intérêt ayant lien avec des sciences des religions.

Dans le certaines universités, tu devras également effectuer un stage professionnel obligatoire en sciences des religions dans le milieu de ton choix et rédiger un rapport de stage. D'autres universités, offre la possibilité d'effectuer un stage de façon facultative.

De plus, certaines universités proposent un choix de concentrations :

À Sherbrooke, un choix parmi 2 concentrations est proposé, soit : pluralisme religieux contemporain ou développement psychoreligieux et intervention (avec un choix parmi 2 campus : Sherbrooke ou Longueuil);

À McGill, un choix parmi 3 options sont proposées, soit : bioéthique, études sur les femmes et les genres ou sans option;

À Ottawa, un choix parmi 3 concentrations sont proposées, soit : études sur les femmes, études médiévales et de la Renaissance ou sans concentration;

À Laval, Montréal et Concordia, aucune concentration n'est offerte dans le cheminement axé sur la pratique professionnelle.


Le cheminement en « axé sur la recherche » initie à la recherche et prépare à poursuivre des études au doctorat en vue d'une carrière en enseignement collégial ou universitaire.

Il
comporte des cours tels que : méthodologie de la recherche en sciences des religions, théories de la religion, séminaire de recherche en sciences des religions, ainsi que quelques cours optionnels parmi des listes proposées (voir le cheminement axé sur la pratique professionnelle).

De plus, certaines universités proposent des concentrations :

À l’UQAM, tu auras le choix entre parmi 3 concentrations, soit :  études sur la mort, études féministes ou sans concentration;

À Sherbrooke, un choix parmi 2 concentrations est proposé, soit : développement psychoreligieux et intervention ou pluralisme religieux contemporain (avec un choix parmi 2 campus : Sherbrooke ou Longueuil);

À Montréal, tu auras le choix entre les options suivantes : anthropologie, histoire, philosophie, sociologie ou sans option.


À Ottawa, un choix parmi 3 concentrations sont proposées, soit : études sur les femmes, études médiévales et de la Renaissance ou sans concentration;

À Laval, aucune concentration n’est offerte, mais un grand nombre de cours provenant de plusieurs disciplines te sont proposés.


Par contre, la plus grande partie est consacrée à la réalisation d’un projet de recherche appelé « mémoire » dans l’un des principaux champs de recherche interdisciplinaires en sciences des religions tels que : 

religions du monde : origines du christianisme, christianisme au Québec, pratiques sociales en christianisme, cultures, mentalités et idées religieuses orthodoxes hétérodoxes, islam contemporain, religions de l'Inde, bouddhisme et autres religions chinoises, religions orientales, nouveaux mouvements religieux, spiritualités émergentes, etc.

sciences humaines des religions : bioéthique, histoire des religions, histoire religieuse du Québec, anthropologie des religions, phénomènes religieux contemporains, philosophie des religions, l’éducation interculturelle, éthique morale et spirituelle, éthique sociale et religieuse, religion et société, études féministes et religion, genres et religion, jeunes et les pratiques religieuses, phénomènes moraux et religieux de la mort,  santé et spiritualité, religions, violences et paix, éthique et société, faits religieux et médias, etc.

enseignement religieux : analyse des pratiques en enseignement moral et religieux, impacts du programme en éthique et culture religieuse sur la société québécoise, processus de formation morale et religieuse, etc.

autres : épistémologie et concepts fondamentaux des religions, religions dans l'espace public, dialogue intervisionnel et interreligieux, expérience et recomposition du croire, globalisation religieux, innovation religieuse et institution, patrimoine religieux, mythes, pratiques et rites, sciences des religions appliquées, systèmes symboliques, tourisme religieux, etc.

Endroits de formation :

Université Laval (sans concentration avec essai), possibilité d'effectuer un séjour d'études à l'étranger, site de la Faculté de théologie des sciences religieuses

Université Laval (sans concentration avec mémoire), site de la Faculté de théologie des sciences religieuses

UQAM (sans concentration avec mémoire ou avec concentration en études sur la mort avec mémoire ou concentration en études féministes avec mémoire), site du département

Université Mcgill (études religieuses avec option bioéthique ou option en études des femmes et des genres ou sans option avec essai ou avec mémoire)

Université de Montréal (options offertes : générale, anthropologie, histoire, philosophie ou sociologie avec mémoire ou sans concentration avec stages et essai), site de la Faculté de théologie et des sciences des religions

Université de Sherbrooke (études du religieux contemporain avec concentration en développement psychoreligieux et intervention avec essai ou avec stage ou avec mémoire ou concentration en pluralisme religieux contemporain avec essai ou avec stage ou avec mémoire) offert aux campus de Longueuil et de Sherbrooke, site de la Faculté de théologie et d'études religieuses

Université Concordia (sans concentration avec mémoire)

Université d'Ottawa (concentration en études sur les femmes ou concentration en études médiévales et de la Renaissance ou sans concentration avec essai ou avec mémoire), site du département

Voir aussi les programmes suivants :


Concordia (maîtrise en études judaïques avec mémoire)

Mcgill (maîtrise en études juives avec mémoire)

Mcgill (maîtrise en études islamiques avec mémoire)

UQAR (maîtrise en éthique offerte à Rimouski et à Lévis avec mémoire

Ottawa (maîtrise en éducation religieuse avec stage)

Ottawa (maîtrise en études des conflits
avec mémoire ou avec essai) offert conjointement avec l'Université St-Paul à Ottawa

Ottawa (maîtrise en science de la mission et dialogue interreligieux avec essai ou avec mémoire) offert conjointement avec l'Université St-Paul à Ottawa

Études doctorales possibles :

En sciences des religions à :

Laval

Montréal

UQAM (voir aussi la concentration en études féministes)

Mcgill (voir aussi l'option études des femmes et des genres)

Sherbrooke (études du religieux contemporain)

Concordia

Ottawa (voir aussi la concentration en études des femmes).

Voir aussi les programmes suivants :


Mcgill
(études islamiques)

Montréal (sciences humaines appliquées avec option bioéthique ou option générale)

mais également en anthropologie, didactique, éducation, ethnologie et patrimoine, études anciennes ou classiques, sociologie et théologie.

 

-         Sciences humaines ou sociales appliquées : ce programme de doctorat multidisciplinaire permet d’approfondir tes connaissances épistémologiques, théoriques et pratiques sur les phénomènes humains et sociaux dans une perspective pluridisciplinaire.

Il destiné aux titulaires d’une maîtrise dans une discipline des sciences humaines (géographie, développement régional, science politique, éthique, etc), des sciences sociales (sociologie, relations industrielles, service social, droit, etc), ou des sciences de la gestion (économique, administration, etc) ou d'une maitrise en études individualisées ou multidisciplinaires.

À l’UQO, le programme comporte quelques cours obligatoires : fondements de l’approche interdisciplinaire, séminaire de tranformations sociales et réponses nouvelles, méthodologies de la recherche avancée en sciences sociales appliquées, laboratoire de recherche et séminaire de thèse. La plus grande partie du programme est consacrée à la réalisation d’un projet de thèse dans un champ de recherche des sciences sociales dans un contexte et une perspective interdisciplinaire.

À Concordia, il comporte quelques cours obligatoires : séminaire en études interdisciplinaires I, séminaire en études interdisciplinaires II, ainsi qu’un séminaire optionnel. La plus grande partie du programme est consacrée à la réalisation d’un projet de thèse dans un champ de recherche des sciences sociales dans un contexte et une perspective interdisciplinaire.

À Montréal, il comporte quelques cours obligatoires : épistémologie : sciences humaines appliquées, méthodologie de la recherche appliquée, séminaire sur l’interdisciplinarité, séminaire de thèse, ainsi qu’un séminaire optionnel dans une disciplines des sciences humaines ou sociales. La plus grande partie du programme est consacrée à la réalisation d’un projet de thèse dans un champ de recherche des sciences sociales dans un contexte et une perspective interdisciplinaire.

Endroits de formation :

Université du Québec en Outaouais UQO (sciences sociales appliquées sans concentration)

Université de Montréal (sciences humaines appliquées avec options générale ou bioéthique)

Université Concordia (humanities sans concentration)

UQAM (interdisciplinaire en santé et société sans concentration)

Université Laval (doctorat sur mesure).

 

-    Sémiologie : Ce de doctorat unique dans la francophonie et exclusif en Amérique du Nord est interdisciplinaire et interculturel, puisqu'il accueille des étudiants(es) provenant d'un grand nombre de pays.

Ce programme s'intéresse sur la nature, le fonctionnement, les règles d'usage et l'évolution des systèmes de signes considérés globalement et qui servent à cerner une pratique sémiotique spécifique ou un objet sémiotique particulier.

Il est destiné aux titulaires de toute maîtrise de type nord-américain ou d'un grade équivalent peut importe la discipline (dont notamment : études littéraires françaises, linguistique, communication, histoire de l'art, muséologie, études cinématographiques, arts visuels, théâtre, philosophie, anthropologie, ethnologie, sociologie, etc.).

Son principal débouché s'oriente principalement vers la carrière en enseignement universitaire dans la discipline première au Canada ou ailleurs dans le monde, principalement dans les pays francophones.

Il comporte les cours suivants : méthodologie de la recherche en sémiologie, concepts fondamentaux en sémiologie; histoire de la sémiologie théories sémiotiques; examen de synthèse, stage de recherche en sémiologie; au moins 1 des 4 cours suivants (pratiques sémiotiques 1, signes, imaginaire et culture 1, pratiques sémiotiques 2, signes, imaginaire et culture 2); lectures dirigées en sémiologie ou séminaire de recherche en sémiologie); 0 à 2 cours choisis dans un programme de maîtrise participant (études littéraires, linguistique, histoire de l'art, communication, philosophie, théâtre, etc.) et enfin, l'examen doctorat.

Par contre, la plus grande partie du programme est consacrée à la réalisation d'un projet de recherche approfondie appelé "thèse doctorale" dans l'un des principaux champs de recherche interdisciplinaires en sémiologie tels que :

sémiotique générale, esthétique et poétique, pragmatique, philosophie du langage, pragmatique, représentation théâtrale, rhétorique, sémiotique littéraire, sémiotique des arts visuels, sémiotique de l'espace, sémiotique de la culture, sémiotique des communications, sémiotique et sciences cognitives, sémiotique du cinéma, théories de l'écriture, théories de la lecture, théories de l'énonciation, théories féministes, théories psychanalytiques, sciences et discours, etc.

Enfin, autre particularité de ce programme est son ouverture internationale puisqu'il est en lien avec le Dottorato di Ricerca in Semiotica de l'Università di Bologna en Italie, de même qu'avec l'Universidade Federal da Bahia au Brésil.

Il est également lié au Peirce Edition Project d'Indiana University-Purdue University, Indianapolis aux USA.

Endroit de formation : Université du Québec à Montréal UQAM

 

-         Sociologie : Dans le cadre de ce programme, tu pourras acquérir des connaissances plus approfondies en sociologie dans un domaine spécifique en lien avec la concentration choisie ou avec ton projet de recherche. Tu auras à suivre un cours en méthodologie avancée de la recherche en sociologie, des séminaires obligatoires de recherche (présentation de tes recherches aux autres étudiants et professeurs), tu auras à choisir quelques cours optionnels en sociologie ayant un lien avec tes recherches; mais la plus grande partie de ton programme sera consacrée à la réalisation, rédaction et présentation d’un projet de recherche d’importance en sociologie appelé « mémoire de maîtrise » dans l’un des nombreux domaines de la sociologie. En voici quelques exemples :

Psychologie sociale, sociologie de la jeunesse, sociologie de la famille, sociologie des personnes âgées, sociologie et relations ethnioques, sociologie des amérindiens, sociologie de la culture, sociologie québécoise et canadienne, sociologie américaine, sociologie allemande, sociologie de la communication, sociologie des organisations, sociologie du travail, sociologie économique, sociologie politique, sociologie de la santé, analyse démographique, sociologie du droit, sociologie de la coopération, sociologie du développement, théorie sociologique, épistémologie et sociologie des sciences, etc.

Endroits de formation
 :

Université Mcgill (avec concentrations en statistiques sociales, études du développement, études sur les femmes et des genres, environnement, sociologie médicale avec essai ou avec mémoire, concentration en environnement avec mémoire seulement ou sans concentration avec essai ou avec mémoire),

Université Laval (sans concentration avec stage de recherche),

Université Laval (sans concentration avec mémoire),

Université de Montréal (sans concentration avec stage et mémoire ou avec mémoire),

UQAM (concentration en études féministes, concentration en sciences cognitives ou sans concentration avec  avec stage de recherche ou avec mémoire),

Université Concordia (avec ou sans mémoire),

U.Q.T.R. (maîtrise en lettres - concentration en communication sociale avec essai),

U.Q.T.R. (maîtrise en lettres - concentration en communication sociale avec mémoire),

UQAR (maîtrise en étude des pratiques psychosociales sans concentration avec mémoire)

UQO (maîtrise en sciences sociales du développement territorial - concentration général ou concentration en développement territorial avec essai),

UQO (maîtrise en sciences sociales du développement territorial - concentration général ou concentration en développement territorial avec mémoire),

Université d'Ottawa (concentration en études sur les femmes ou sans concentration avec essai ou sans mémoire),

Université d'Ottawa (maîtrise en études sur les femmes avec mémoire),

Université d'Ottawa (maîtrise en mondialisation et développement international avec mémoire, aussi offert en alternance travail-études et offert en anglais et/ou français).

Des études de doctorat sont possibles à :

Laval (sans concentration),

Montréal (sans concentration),

UQAM (sans concentration, voir aussi la concentration en études féministes),

Mcgill (voir aussi le doctorat en sociologie médicale),

Concordia (doctorat en analyse sociale et culturelle),

Ottawa (voir aussi le doctorat en études sur les femmes).

 

-         Théologie : Le principal objectif de ce programme NON canonique * est l’acquisition et le développement d’habiletés et compétences approfondies dans un domaine spécifique des études théologicales chrétiennes.

Il est principalement destiné aux titulaires d'un baccalauréat spécialisé ou avec majeure en théologie, études pastorales, études bibliques, études religieuses ou sciences des religions.

Il prépare également à entreprendre des études de doctorat.

Le cheminement « axé sur la pratique professionnelle » permet d’accéder à une carrière en enseignement collégial, dans le domaine culturel ou religieux, en coopération internationale, en animation pastorale ou liturgique, en intervention en soins spirituels en milieu de santé ou autres.

* Pour ceux qui se destinent vers une carrière ecclésiastique, consulte plutôt le programme de théologie canonique plus bas dans cette page.

Différentes concentrations sont proposées selon les universités :

À Laval; la spécialisation en études pastorales propose un choix parmi 3 concentrations : accompagnement spirituel en milieu de santé, accompagnement spirituel autres milieux ou intervention pastorale;

À Laval; la spécialisation en éudes théologicales n'offre aucune concentration n'est proposée pour le cheminement axé sur la recherche.

À Montréal; la spécialisation en études théologicales n'offre qu'une seule la concentration en traduction de la bible est offerte dans le cheminement axé sur la pratique professionnelle;

À Montréal; la spécialisation en théologie pratique offre un choix parmi 2 concentrations : santé, spiritualité et bioéthique ou sans concentration;

À Ottawa; il y a 2 concentrations proposées : études du christianisme oriental ou sans concentration;

À Concordia; aucune concentration n'est proposée pour le cheminement axé sur la recherche.


Tu auras des cours tels que : interprétation théologicale et biblique, théologie au 20e siècle : histoire et méthode, théologie et société contemporaine, ainsi qu' un choix de plusieurs cours optionnels parmi des listes proposés, dont certains dans la concentration choisie s’il y a lieu (ex : catéchèse des adultes, la réforme et ses théologies, anthropologie biblique et spiritualité en catéchèse, anthropologie et singularité chrétienne, histoire et théologie de la spiritualité, le christianisme et les autres religions, méthodes d'interprétation en études bibliques, discours contemporains sur le Christ, figures de Jésus et messianismes, analyse rhétorique des textes chrétiens, bible et éducation de la foi, littérature juive en marge de la bible, la liturgie face au pluralisme culturel, mondialisation, Église et théologie, séminaire en écriture sainte, séminaire en histoire du christianisme, questions d'éthique théologique, la théologie de Jean, théologie et dialogue interreligieux, théologie et éthiques contextuelles, théologies bibliques, voies spirituelles : psaumes et sagesse, etc.

Enfin, tu devras rédiger un essai ou d’un travail dirigé sur une problématique, un thème en théologie et ayant un lien avec la concentration choisie.

La spécialisation en études pastorales ou théologie pratique comporte des cours tels que : observation et analyse en praxéologie, théologie et société contemporaine, séminaire d'orientation et d'exploration, ainsi que des cours optionnels parmi une liste proposée : catéchèse des adultes, catéchèse des adultes, communication en pastorale, famille et pastorale, la liturgie face au pluralisme culturel, pastorale dans les communautés culturelles, pratiques catéchiques, bible et éducation de la foi, agir pastorale et culture contemporaine, jeunes, générations et spiritualités, accompagnement spirituel, maladie, mort et figures de l'espérance, bioéthique et approche de la mort, enjeux éthiques et souffrance, éthique clinique, service de soins spirituels dans le réseau de la santé, modèles d'interventions en milieu de santé, relation d'aide et accompagnement spirituel, séminaire d'anthropologie spirituelle, séminaire en pastorale, séminaire en pédagogie spirituelle, etc.

Enfin, tu devras effectuer des stages d'observation et des stages d'intervention en intervention pastorale ou en accompagnement spirituel ou en soins spirituels en milieu de santé.

Le cheminement « span style='text-decoration:underline'>axé sur la recherche
» initie à la recherche et prépare à poursuivre des études au niveau du doctorat en vue d'une carrière en enseignement collégial ou universitaire.

Différentes concentrations sont proposées selon les universités :

À Montréal; on y propose un choix parmi 2 concentrations, soit : études théologicales ou études bibliques pour la spécialisation en études théologicales;

À Montréal; aucune concentration n'est proposée pour le cheminement axé sur la recherche pour la spécialisation en théologie pratique;

À Ottawa; il y a 2 concentrations proposées : études du christianisme oriental ou sans concentration;

À Laval et Concordia; aucune concentration n'est proposée pour le cheminement axé sur la recherche.


Il comporte des cours tels que : interprétation théologicale et biblique, théologie au 20e siècle : histoire et méthode, théologie et société contemporaine séminaire de recherche en théologie, ainsi que quelques cours optionnels parmi des listes proposées, dont certains dans la concentration choisie s’il y a lieu (voir le cheminement axé sur la pratique professionnelle).

Mais la plus grande partie est consacrée à la réalisation d’un projet de recherche appelé « mémoire » dans l’un des principaux champs de la théologie tels que : 

analyse des pratiques ecclésiales et des interventions pastorales, analyse du discours chrétien, anthropologie spirituelle, bioéthique et christianisme,  catéchèse des enfants, concepts d’expérience en théologie, counseling pastoral, ecclésiologie générale, éducation de la foi, études bibliques et patristiques, épistémologie du discours religieux et théologique, éthique de la parole épiscopale, éthique théologique et fondamentale, évangélisation, missions et inculturation, exégèses référentielles, histoire du christianisme ancien, histoire du christianisme médiéval, histoire religieuse contemporaine, histoire religieuse québécoise, intelligence de la foi dans la modernité, pastorale biblique, questions ecclésiologiques contemporaines, spiritualité contemporaine, spiritualité et mystique des fondateurs, spiritualités et soins en milieux de santé, statuts et fonctions de la théologie dans la société contemporaine, théologie discursive et psychanalyse, théologie féministe, théologie juive, théologie orthodoxe, théologies contextuelles de la libération, théologies de l'action, transformations du système paroissial au Québec, etc.

Endroits de formation :

Institut de pastorale des Dominicains, Montréal (maîtrise en théologie pastorale M.Th.P. avec stages)

Université Laval (M.A. théologie - études pastorales avec concentration accompagnement spirituel avec essai et stages d'accompagnement individuel et/ou de groupes, concentration en intervention pastorale avec essai et stages d'intervention ou pastorale catéchique ou concentration pastorale de la santé avec essai et stages cliniques), site de la Faculté de théologie des sciences religieuses

Université Laval (M.A. sans concentration avec essai obligatoire et avec stages facultatifs d'observation en milieu pastoral), site de la Faculté de théologie des sciences religieuses

Université Laval (M.A. sans concentration avec mémoire), site de la Faculté de théologie des sciences religieuses

Université de Montréal (M.A. concentrations études bibliques avec mémoire, études théologicales avec mémoire ou traduction de la bible avec essai en traduction biblique), site de la Faculté de théologie et des sciences des religions

Université de Montréal (théologie pratique - pastorale M.A. avec concentrations santé, spiritualité et bioéthique avec stages cliniques en milieu de santé et essai, sans concentration avec stages ou sans concentration avec mémoire)
 
Université Concordia (M.A. sans concentration avec essai ou avec mémoire)

Université d'Ottawa (M.A. ou M.Th. concentration en études du christianisme oriental ou sans concentration avec mémoire) offert conjointement avec l'
Université St-Paul à Ottawa

Université St-Paul, Ottawa (maîtrise en théologie pastorale M.Th.P. avec stages)

Voir également les programmes en sciences des religions, en études du religieux contemporain, en études juives, en études judaïques et en études islamiques.

Voir aussi les programmes la maîtrise en théologie pastorale, la maîtrise en droit canonique, la maîtrise en sciences pastorales, la maîtrise en counseling et spiritualité, la maîtrise en sciences de la mission et dialogue religieux offerts par l'Université St-Paul à Ottawa


Études doctorales possibles à (réguliers) :

Laval (théologie Ph.D)

Mcgill (théologie Ph.D.)

Montréal (théologie Ph.D.)

Montréal (études bibliques Ph.D.)

Ottawa (Ph.D.)


Études doctorales offertes en théologie pratique à :

Il s'agit de programmes de doctorats de type professionnel NON canoniques dont l'objectif est de former un expert de l'intervention sur un terrain dans les pratiques dans une perspective praxéologique, socioculturelle et théologique situées dans le champ ecclésial ou dans toute autre sphère d'activité où le religieux est concerné.

Laval (D.Th.P.)

Montréal (Ph.D.)

Ottawa (D.Th.P..). offert en français et en anglais

Voir aussi le Doctorat en théologie pratique, le Doctorat en théologie ecclésiastique, le Doctorat en droit canonique et le Doctorat ecclésiastique en philosophie offerts
l'Université St-Paul à Ottawa

 

-         Théologie canonique : Le principal objectif de ce programme est l’acquisition et le développement d’habiletés et compétences approfondies dans un domaine spécifique des études théologicales. Il s'adresse principalement à une clientèle spécifique, en particulier aux personnes désirant poursuivre des études supérieures dans une institution canonique et qui exige un tel grade, mais également destiné à ceux qui se dirigent vers une carrière en enseignement.

À Montréal, la Licence est destinée  à ceux qui se destinent vers l'ordination dans l'église chrétienne vers une vocation comme prêtre, mais également pour se diriger vers une vocation civile comme diacre ou animateur(trice) paroissial. La structure est organisée comme suit :

Si tu complètes à la fois au grade civil M.A. et au grade canonique L.Th., tu devras suivre les cours obligatoires et optionnels de la structure du programme civil incluant la réalisation d'un projet de recherche appelé "mémoire" dans l'un des principaux de recherche en théologie et ensuite, compléter que les cours et séminaires exigés du programme canonique, soit la Licence.

Si tu t'inscris que dans le programme canonique, la Licence en théologie L.Th., tu devras suivre 21 cours optionnels du programme de maîtrise en théologie M.A. dont 1 cours en études bibliques ou études pastorales ou sciences des religions et enfin, 'un projet de recherche appelé "mémoire" dans l'un des principaux de recherche en théologie.

Par la suite, tu devras suivre les activités suivantes : séminaire de recherche en théologie canonique 1, séminaire de recherche en théologie canonique 2 projet synthèse de recherche-intervention en théologie canonique, ainsi qu'un cours optionnel parmi les cours de la maîtrise en théologie complémentaire à la formation canonique.

Enfin, la réussite te permettra d'obtenir la Licence de théologie canonique L.Th. et être admis dans un collège théological.

À Mcgill, le programme en théologie sacrée est destiné à ceux qui se destinent vers l'ordination dans l'église chrétienne (catholique ou protestante).

Il comporte les cours obligatoires suivants : théologie biblique, histoire de l'Église, théologie chrétienne, philosophie de la religion, éthique théologicale et religion comparée, des cours optionnels parmi des listes proposées, ainsi que la réalisation d'un projet de synthèse théologicale de recherche préparant à entreprendre les études dans un collège théological.

À Mcgill, la maîtrise en divinité est offerte conjointement par l'École théologique de Montréal.

La première année, correspond à l'année d'intégration au ministère et comprend des cours optionnels parmi des listes proposées et est offerte à Mcgill, des séminaires et des ateliers offerts par l'École théologique, ainsi qu'un stage dans un ministère.

Au cours de la deuxième année, d'autres séminaires et ateliers sont offerts par l'École théologiqe, davantage de temps accordé au stage dans un ministère, la réalisation d'un voyages d'études à l'étranger, ainsi que la rédaction d'un travail de synthèse et d'intégration des apprentissages.

Endroits de formation :

Université Mcgill (maîtrise en théologie sacrée STM offerte conjointement ave le Séminaire Diocésain Anglican de Montréal)

Université Mcgill (maîtrise en divinité M.Div offerte conjointement ave le Séminaire Diocésain Anglican de Montréal, le Séminaire Uni de Montréal et le Collège Presbytérien de Montréal)

Université de Montréal (Licence en théologie L.Th.)

Université d'Ottawa (maîtrise en théologie pastorale avec stages M.Th.P.) offert conjointement avec l'
Université St-Paul à Ottawa

Études doctorales offertes en théologie (grade canonique) à :

Montréal (D.Th. canonique)

 

 

Retour à la page d’accueil
Retour à la page sur les études supérieures
Pour consulter la page de professeur d’université

Pour consulte la page de professeur au collégial
Pour consulter la page du secteur sciences humaines