Retour à la page du secteur protection publique

Retour à la page d’accueil

SECTEUR : PROTECTION PUBLIQUE

NIVEAU D’ÉTUDES : ENSEIGNEMENT COLLÉGIAL

 

POMPIER(ÈRE)

DIPLÔME D’ÉTUDES PROFESSIONNELLES D.E.P.

+

DIPLÔME D’ÉTUDES COLLÉGIALES D.E.C.

 

Voir aussi le métier d’agent de sécurité, celui de préventionniste en sécurité incendie, ainso que celui de répartiteur des urgences

 

Consulte également la section « liens recommandés » au bas de la page (dont des vidéos de pompiers qui parlent de leur travail).

 

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 

 

En tant que pompier(ère); tu auras pour tâches d’effectuer les manœuvres nécessaires à l’extinction des incendies de toutes sortes (bâtiments ordinaires, bâtiments en hauteur, véhicules, en présence de produits chimiques, dans un boisé ou un parc, en forêt, etc) en utilisant tout le matériel d’intervention nécessaire pour combattre efficacement les incendies. Tu utiliseras des extincteurs portatifs, du matériel de déblayage (hache, pic, couteau, etc), des boyaux d’arrosage, les échelles conventionnelles et les échelles pivotantes des véhicules et tout autre équipement appropriée. Tu devras appliquer le processus d’intervention appropriée selon la situation et le type d’incendie, donner les soins d’urgence nécessaires aux victimes, effectuer des sauvetages de personnes en danger, appliquer le plan d’évacuation des occupants(es) du bâtiment ou des véhicules concernés, etc.

 

Tu pourrais aussi être appelé(e) à intervenir dans des situations d’urgences autres que les incendies de bâtiments et accidents de véhicules : lors du déversement de produits chimiques ou pétroliers sur la voie publique ou dans une usine, lors de fuites de gaz, lors de noyades, lors d’accidents de travail où la victime est ensevelie (par exemple sur un chantier), lors d’accidents de précipices, lors d’avalanches, d’effondrement d’édifices ou toute autre situation nécessitant une intervention d’urgence.

 

De plus, tes tâches ne sont pas uniquement dans les situations d’urgences, mais tu auras aussi d’autres responsabilités. Tu auras à préparer et concevoir des plans d’évacuation, inspecter les bâtiments résidentiels et commerciaux afin de t’assurer qu’ils respectent les normes de sécurité en matière d’incendies. Tu auras informer, conseiller et éduquer le public sur les mesures de sécurité à prendre afin de prévenir les incendies et accidents en effectuant des campagnes de sensibilisation, des rencontres et animations dans les écoles, centres d’accueil pour personnes âgées, maisons de jeunes, garderies, centres de loisirs et lors d’activités sociales. Tu pourras aussi être chargé(e) de participer aux enquêtes sur les causes et circonstances des incendies et à rédiger des rapports d’enquêtes.

 

Après quelques années d’expérience, tu pourrais avoir la responsabilité de coordonner et gérer les activités et les opérations en prévention et protection-incendie et gérer un Service de sécurité incendie d’une municipalité, d’une industrie ou d’une autre organisation.

 

QUALITÉS ET APTITUDES NÉCESSAIRES :  

-        Excellente santé

-       Excellente condition physique car tu auras des efforts physiques considérables à réaliser (surtout en endurance)

-       Très bonne vision pour la conduite d’un véhicule d’urgence

-       Très bonnes habiletés manuelles afin d'utiliser et manipuler adéquatement et efficacement différents outils manuels ou hydrauliques (haches, outils de désincarcération, scies, etc.); des appareils (tels que les appareils de protection respiratoire, coussins de levage), instruments spécialisés (tels que les caméras thermiques, caméras portables pour casques, détecteurs de gaz, etc.) et autres équipements (boyaux, lances, embarcations pneumatiques,etc.)

-        Intérêts pour les problèmes sociaux car tu auras à intervenir dans toutes sortes de conflits et problèmes de la société

-       Sens développé de la coordination (yeux, mains, pieds) afin d'être capable d'exécuter efficacement et rapidement différentes manipulations

-       Capacité et facilité à travailler à l'intérieur de limites, de tolérance, de normes établies et selon des indications précises car les pompiers être capables d'avoir un jugement leur permettant d'assurer leur santé et sécurité, celles de ses collègues et celles des victimes qu'ils tentent de sauver

-       Équilibre émotif et empathie car tu seras souvent au cœur de situations difficiles (décès, blessés graves, sinistrés démunies, etc)

-       Bon contrôle et très bonne confiance en soi pour intervenir efficacement dans les situations d’urgences

-       Bonnes aptitudes et habiletés sensorielles (auditives, visuelles, olfactives et tactiles) afin d'être capable de détecter quelque chose qui serait anormale dans une situation donnée

-       Capacité d’analyse et de synthèse pour bien analyser efficacement une situation avant d’intervenir

-        Jugement sûr et rapide pour être capable d’intervenir avec discernement, efficacement et avec rapdité lors de situations de crise sans faire d’erreur

-       Très bon sens de l’observation pour réussir à déceler des situations potentiellement dangereuses, mais aussi pour réussir à reconstituer une scène d’incendie lors d’enquêtes

-       Autonomie, initiative et débrouillardise pour être en mesure d’intervenir seul(e) dans certaines situations

-        Sens des responsabilités car tu seras responsable de tes actes lors de tes interventions

-       Civisme, discipline, honnêteté et leadership pour agir avec professionnalisme

-       Grande facilité à travailler en équipe car tu auras à collaborer avec un grand nombre de personnes (autres pompiers, policiers patrouilleurs, ambulanciers, agents de sécurité, enquêteurs aux incendies, etc)

-       Capacité de travailler sous stress pour être capable d’agir professionnellement même dans les situations difficiles

-       Facilité d’adaptation à divers situations, à divers milieux et à divers problèmes

-       Aimer travailler avec le public car tu auras des contacts avec la communauté (en prévention)

-       Aimer s’impliquer dans la communauté pour participer à l’éducation et à la sensibilisation à la prévention des incendies

PROFESSIONS APPARENTÉES :

 

Avec une attestation de pompier :

-       Agent(e) de sécurité industrielle (l'obtention du permis d'agent de sécurité est nécessaire)

-       Pompier(ère) à temps partiel

-       Pompier(ère) d’aéroport

-       Pompier(ère) à temps plein (dans certaines municipalités de taille moyenne)

-       Pompier(ère) militaire (formation offerte par les Forces)

Pour plus de détails, consulte la section « autres formations »

 

Avec le D.E.P. seul :

-       Agent(e) de prévention des incendies

-    Agent(e) de protection contre le feu

-       Agent(e) de sécurité industrielle (l'obtention du permis d'agent de sécurité est nécessaire)

-       Chef-pompier(ère) (après quelques années d’expérience)

-       Conseiller(ère) en prévention des incendies

-       Enquêteur(trice) aux incendies (après quelques années d’expérience)

-       Inspecteur(trice) en prévention des incendies

-       Inspecteur(trice) en prévention des sinistres

-       Inspecteur(trice) en sécurité incendie (après quelques années d’expérience)

-    Officier d'un service de sécurité incendie d'une petite municipalité (après quelques années d’expérience)

-       Pompier(ère) (sauf dans certaines villes comme Montréal et Québec)

-       Pompier(ère) d’aéroport

-       Pompier(ère) d’industrie

-       Pompier(ère) préventionniste

-       Pompier(ère) militaire (formation offerte par les Forces)

Avec le D.E.C. :

-       Agent(e) de prévention des incendies

-       Conseiller(ère) en prévention des incendies

-       Enquêteur(trice) aux incendies (après quelques années d’expérience)

-       Gestionnaire en sécurité incendie

-       Inspecteur(trice) en prévention des incendies

-       Inspecteur(trice) en prévention des sinistres

-       Instructeur(trice) en sécurité incendie (après quelques années d’expérience)

-    Officier d'un service de sécurité incendie d'une petite municipalité (après quelques années d’expérience)

-       Pompier(ère)

-       Pompier(ère) préventionniste

-       Représentant(e) en sécurité incendie

-       Technicien(ne) en sécurité incendie

EMPLOYEURS POTENTIELS :

-      Municipalités (majoritairement)

-      Agences de sécurité

-      Compagnies d’assurance

-      Compagnies forestières

-      Compagnies maritimes

-      Compagnies minières

-      Entreprises en systèmes d’alarme

-      Firmes de consultants en prévention des incendies

-      Forces armées canadiennes (voir section professions apparentées)

-      Gouvernements

-      Grandes industries (chimiques, pétrochimiques, pétrolières, papetières, métallurgiques, etc)

-      Sociétés de gestion des aéroports

LES SERVICES D'INCENDIE  :

 

Selon la loi sur les services d'incendies, il existe 3 niveaux, soit :

 

niveau 1 : municipalités de 25 000 habitants : l'attestation de formation de Pompier 1 est un minimum obligatoire

niveau 2 : municipalités de 25 000 à 200 000 habitants : l'attestation de formation de Pompier 2 est un minimum obligatoire

niveau 3 : les municipalités de 200 000 habitants et plus : le D.E.P. en intervention en sécurité-incendie est un minimum obligatoire

 

Dans la réalité du milieu professionnel, les exigences des municipalités est un peu différente :

EXIGENCES DES EMPLOYEURS (pour les pompiers) :

-       Détenir le permis de conduire classe 4A (véhicule de promenade) est exigé et la possession du permis classe 3 (camion porteur) est recommandé

-       Subir un test écrit de connaissances générales (à Montréal, Québec, Laval et Longueuil principalement) Note : tu auras peut-être des questions sur la géographie de la ville, sur les équipements d’incendie utilisés, etc

-       Subir différents tests pratiques (épreuve sur échelle aérienne) et physiques (dans la plupart des moyennes et grandes villes notamment)

-       Subir un examen médical d’embauche (exigence de plusieurs municipalités, notamment Montréal, Québec et Laval)

-       Travail sur quarts (jour/soir/nuit/fins de semaine)

-       Parfois longues heures de travail très exigeantes

-       Travail majoritairement sur appel ou à temps partiel en début de carrière

EXIGENCES DES EMPLOYEURS (autres métiers connexes) :

-       Détenir un permis de conduire classe 4A (véhicule de promenade) est un atout (surtout pour les agents de prévention)

-       Polyvalence

-       Très connaissance du français parlé et écrit

-       Connaissance de l’anglais un atout

-       Avoir acquis de l’expérience dans des emplois connexes sont des atouts importants (voir section perspectives d’avenir)

-        Avoir son permis de conduite et une automobile (pour certains emplois)

PLACEMENT :

 

Pour le D.E.P.

 

Selon les données disponibles au 1er juin 2013 :

 

La majorité des répondants(es) soit 69 71 % ont poursuivi leurs études dans le cadre du D.E.C. en sécurité incendie afin de répondre aux exigences de plusieurs municipalités ou ont choisi de combiner leur formation de pompier avec une discipline connexe (ex : AEC en prévention des incendies ou DEC en soins préhospitaliers d'urgence ou DEC en techniques policières).

 

De plus, seulement 38 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail ont obtenu un emploi relié (ou en partie reliée) à leurs études (agent de prévention des incendies, agent de sécurité industrielle, pompier volontaire) dont 94 78 % sont à temps complet.

 

Quelques-uns(es) ont obtenu un emploi au sein d'une petite ou moyenne municipalité en tant que pompier(ère) volontaire en combinaison avec un emploi dans un domaine connexe, mais la plupart occupent qu'un emploi dans un domaine connexe (notamment comme agent de sécurité).

 

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI A TEMPS COMPLET

NOMBRE
 AUX
 ÉTUDES

310

36

34

214

 

Note 1 : taux de placement en emploi relié est faible depuis quelques années (était de 26 % en 2012, 21 % en 2011; 21 % en 2010 et 34 % en 2009).
              taux de répondants(es) poursuivant leurs études au collégial est comparable aux années précédentes (était de 71 % en 2012; 69 % en 2011; 65 % en 2010 et 62 % en 2009).

 

Note 2 : la situation est devenue difficile pour cette carrière à cause des compressions budgétaires et des gels d'embauche de la plupart des grandes municipalités et plusieurs municipalités de taille moyenne.

 

Pour le D.E.C. :

 

Selon les données disponibles au 1er juin 2014 :

 

Seulement 30 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail ont obtenu un emploi relié à leurs études dont 71 % sont à temps complet (mais en tant que pompier temporaire).

 

Quelques autres répondants(es), soit 13 % ont choisi de poursuivre leurs études dans une discipline connexe (ex : soins préhospitaliers d'urgence ou technologie de la mécanique du bâtiment).

 

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI A TEMPS COMPLET

NOMBRE
 AUX
 ÉTUDES

199

50

35

34

 

Note 1 : taux de placement en emploi relié est faible et comparable aux années précédentes (était de 27 % en 2013; 30 % en 2012, 52 % en 2011 et 53 % en 2010).
              taux de répondants(es) poursuivant leurs études au collégial est comparable aux années précédentes (était de 12 % en 2013; 13 % en 2012; 9 % en 2011 et 8 % en 2010).

 

Note 2 : la situation est devenue difficile pour cette carrière à cause des compressions budgétaires et des gels d'embauche de la plupart des grandes municipalités et plusieurs municipalités de taille moyenne.

 

Sources : Ministère de l’Éducation du Québec, Ministère de l’Enseignement supérieur du Québec et Cégep Montmorency.

 

SALAIRE :

 

Selon les données 2013 :

(données de 2015 dans le secteur public et parapublic)

 

Le salaire moyen en début de carrière était de :

 

en tant que pompier(ère) :

Note : en plus du salaire, il faut tenir compte également des avantages sociaux offerts (qui sont plus nombreux et avantageux dans les plus grandes villes que dans les plus petites).

 

autres métiers :

 

Dans le secteur privé :

Dans le secteur public et parapublic :

Sources : Ministère de l’Éducation, Ministère de l’Enseignement supérieur du Québec, Conseil du Trésor du Québec, Commission de la fonction publique du Canada, Forces canadiennes, Association des pompiers de Montréal, Association des pompiers professionnels de Québec, Association des pompiers de Laval, Alliance de la fonction publique du Canada (section locale Aéroport de Québec, section locale unité pompiers Aéroports de Montréal), Fraternité des constables spéciaux et agents de la paix de la Société de transport de Montréal, Syndicat des employés professionnels et de bureau d'Hydro-Québec, Syndicat des agents de sécurité du Québec, Syndicat des fonctionnaires municipaux de Québec, Syndicat des fonctionnaires municipaux de Montréal, conventions collectives des employés de plusieurs grandes agences privées de sécurité), conventions collectives des pompiers de plusieurs grandes municipalités, conventions collectives des pompiers de plusieurs municipalités de taille moyenne, conventions collectives des employés de plusieurs grandes agences privées de sécurité, conventions collectives des employés de la sûreté de plusieurs grandes industries.

 

PERSPECTIVES D’AVENIR :

 

Près de 80 % des pompiers du Québec, surtout dans les petites et les moyennes municipalités, n’exercent pas ce métier à temps complet. Ce métier constitue pour eux, malgré la passion qui les anime, un travail d’appoint en complément à leur emploi principal.

 

Consulte la page d'informations du Ministère de la Sécurité publique sur la relève et la rétention des pompiers volontaires dans les municipalités du Québec.

 

Les grandes municipalités recrutent à chaque année du nouveau personnel afin de combler leur banque de candidats(es) pour les postes sur appel ou à temps partiel. Actuellement, peu de postes permanents sont disponibles.

 

De plus, la plupart de ces municipalités ne recrutent que le personnel nécessaire afin de combler les absences temporaires et les départs à la retraite (plus rares que d'autres milieux), mais n'embauchent pas davantage de pompiers que leurs effectifs actuels notamment pour des raisons budgétaires.

Malgré une hausse dans leurs effectifs des pompier (8 à 10 % en moyenne), les perspectives pour les nouveaux diplômés sont très faibles, puisque les banques de candidats sont longues et ceux figurant en haut de la liste ont déjà de l'expérience comme pompier dans de plus petites municipalités ou occupent des emplois connexes en lien avec le métier de pompier (agent de sécurité industrielle, premier répondant, agent de prévention des incendies, pompier réserviste dans les Forces canadiennes, etc.).

Les municipalités de taille moyenne sont parmi les plus importants employeurs de pompiers au Québec, principalement les municipalités en expansion de leur population notamment en Montérégie, dans les Laurentides, dans Lanaudière et dans Chaudière-Appalaches. Par contre, elles doivent elles aussi restreindre leur nombre d'embauches pour des raisons budgétaires.

 

Pour ce qui des municipalités de taille moyenne dans les autres régions, les restrictions budgétaires font en sorte qu'elles embauchent peu.

 

Les plus petites municipalités ne recrutent pas souvent de nouveaux pompiers et de nouvelles pompières et la plupart des postes à combler sont à temps partiel ou ce sont des pompiers volontaires qui occupent également un autre emploi.

 

De plus, avoir acquis de l’expérience dans un emploi connexe pourra t’aider à obtenir un emploi comme pompier (ex : agent de sécurité, pompier volontaire, premier répondant, secouriste pour événements spéciaux, surveillant-sauveteur, etc).

 

Les aéroports internationaux de Québec et Montréal emploient rarement des pompiers.

 

Quelques diplômés(es) obtiennent des emplois pour les compagnies d’assurances (ce sont surtout les titulaires du DEC qui sont recherchés), des experts en sinistres indépendants et d'entreprises de sécurité (notamment en sécurité industrielle).

Enfin, plusieurs agences privées de sécurité et quelques grandes industries (compagnies minières, alumineries, industries pétrochimiques, etc.) embauchent des diplômés(es) en intervention en sécurité-incendie afin d'occuper un poste d'agent(e) de sécurité industrielle.

 

En 2014, on dénombrait approximativement plus de 21 100 pompières et pompiers dans l'ensemble des municipalités du Québec (excluant les officiers) dont seulement 5 000 sont à temps complet, alors que tous les autres sont à temps partiel (anciennement appelés "volontaires"), soit :

Consulte également le site du Ministère de la Sécurité publique qui a fait un portrait des services de protection contre les incendies du Québec.

 

FORMATION NÉCESSAIRE :

 

MUNICIPALITÉS :

 

Selon le niveau de la population, les exigences de formation nécessaires pour devenir pompier au sein d'une municipalité au Québec sont différentes :

AUTRES MILIEUX :

 

Certains autres milieux ou certains emplois connexes exigent également une formation en particulier :

LE PROGRAMME D’ÉTUDES :

 

Pour le D.E.C. en sécurité incendie, voir la section "perfectionnement".

Voir aussi la section "autres formations". (notamment pour les programmes de formation Pompier 1 et Pompier 2).

  

Le Diplôme d’études professionnelles en intervention en sécurité incendie D.E.P. a une durée totale de 1 185 heures, c’est-à-dire de 12 mois offert à temps complet seulement (mais aussi offert à temps partiel pour ceux qui sont actifs comme pompier depuis au moins 2 ans et ayant complété le programme Pompier 1 ou une formation équivalente).

 

Cette formation est obligatoire afin de faire carrière au sein des municipalités de plus de 200 000 habitants (Montréal, Québec, Laval, agglomération de Longueuil et Gatineau), mais fortement recommandé au sein des autres municipalités de plus de 100 000 habitants (Sherbrooke, Lévis, Trois-Rivières et Terrebonne).

 

Il comporte des cours d'introduction au métier, tuyaux, lances et accessoires, recherche de victimes, structure de bâtiments, accès à un bâtiment, conduite d'un véhicule incendie, utilisation et alimentation d'une autopompe, comportement du feu, techniques d'intervention dans un bâtiment à risques faibles et intervention lors d'un incendie extérieur, protection et déblai, formation de premier répondant, utilisation de l'équipement à haut débit, techniques d'intervention dans un bâtiment à faible hauteur ou un bâtiment de grande superficie, utilisation d'un véhicule d'élévation, vie en caserne, santé physique, méthodes d'alimentation avancées, techniques d'intervention dans un bâtiment à haute densité de population (immeuble à revenus, immeuble à condominiums, centre commercial, école, etc.), activités de prévention des incendies, santé psychologique, techniques de sauvetage vertical, techniques de sauvetage sur un plan d'eau, techniques de sauvetage lors d'accidents de véhicules, techniques de sauvetage dans les espaces clos, ainsi qu'un stage non rémunéré en milieu de travail d'une durée de semaines.

 

Par la suite, tu pourras te diriger vers le marché du travail ou poursuivre tes études au niveau du D.E.C. en sécurité incendie.

 

EXIGENCES D’ADMISSION :

 

-        Soit détenir le D.E.S ou l'équivalent sans cours préalable spécifique OU

 

-    Soit avoir 16 ans et obtenu les unités de 4e secondaire en langue d’enseignement, en langue seconde et en mathématiques OU

 

-    Soit être âgé de 18 ans ou plus et avoir réussi le test de développement général (TDG), ainsi que répondre à certains préalables spécifiques

 

Note 1 : si tu envisages de poursuivre tes études au niveau du D.E.C., tu devras détenir le D.E.S.

 

Note 2 : le cours Mathématiques TS 4e ou SN 4e n'est plus exigé comme préalable.

Cette modification est effective pour l’admission de l’automne 2016 et s’applique autant aux candidats et aux candidates de l’IPIQ que ceux et celles du CFP de Neufchâtel.

 

Note 3 : Ne tarde pas pour faire une demande d’admission car le processus de sélection est long (env 2 mois à l’IPIQ).

 

Note 4 : il faudra prévoir des frais de plusieurs centaines de dollars (accessible aux prêts et bourses).

 

AUTRES EXIGENCES PARTICULIÈRES À L’ADMISSION :

-         Subir des examens de connaissances générales, d’habiletés scolaires et de personnalité

-         Subir un test d’aptitudes physiques

-         Subir un examen médical complet (vue, ouïe, système musculo-squelettique, etc.)

-         Subir une entrevue obligatoire (seuls les candidats ayant réussi tous les tests précédents seront invités en entrevue)

-         Détenir un permis de conduire classe 5 (véhicule de promenade) valide de la SAAQ

Note 1 : être invité(e) à subir les tests, ne signifie pas que tu es admis. L’établissement choisira les meilleurs(es) candidats(es) parmi ceux et celles qui subiront les tests selon le nombre maximal de places disponibles.

 

Note 2 : Tu dois faire ta demande le plus possible afin d’obtenir une chance d’être invité(e) aux tests.

 

CRITERES DE SÉLECTION :

 

Première étape :

 

Parmi l'ensemble des demandes d'admission reçues, un certain nombre de candidats(es) sont sélectionnés(es) pour convocation aux tests d'aptitudes physiques et autres tests au prorata du nombre demandes (élèves du secondaire, étudiants du postsecondaire et adultes).

 

Seul la qualité du dossier scolaire est considérée (principalement dans les cours de mathématiques, de sciences, de français et de langue seconde de 4e et de 5e secondaire) lors de cette étape.

 

Note : être invité(e) à subir les tests, ne signifie pas que tu es admis, mais seulement que tu réponds aux exigences de la première étape de sélection.

 

Deuxième étape :

 

Tu devras subir un test d'aptitudes physiques appelé "Test d'aptitudes physiques en intervention en sécurité-incendie" permettant d'évaluer ta condition physique tant aux niveaux de l'endurance que de la force physique nécessaire pour un(e) pompier(ère) puisse exécuter ses tâches régulièrement.

 

L'échec à ce test signifie le refus de l'admission.

 

Troisième étape :

 

Une liste d'excellence est élaborée en tenant compte du dossier scolaire et du test d'aptitudes physiques jusqu'à l'atteinte du nombre de places disponibles.

 

La pondération est la suivante :

  1. qualité du dossier scolaire : 50 %

  2. pointage au test d'aptitudes physiques : 50 %

 

STATISTIQUES D’ADMISSION 

 

Il y avait un nombre  de places limitées dans les tous les centres :

 

Note : je te recommande de t’inscrire tôt si tu veux être convoqué(e) aux tests d'aptitudes physiques

 

Note : De façon générale, un établissement invite aux tests d'amission, de 2 à 3 fois plus de candidats(es) que le nombre de places disponibles.

 

ENDROITS DE FORMATION :

 

Demande d’admission via Internet, consulte le SRAFP

-    Académie québécoise des pompiers, Mirabel (école privée de la région des Laurentides)

-     Centre de formation professionnelle de Neufchâtel, Québec (C.S. de la Capitale) offert conjointement avec l’IPIQ

-    Campus Notre-Dame-de-Foy C.N.D.F., St-Augustin-de-Desmaures (collège privé de la région de Québec)

-     Institut de protection contre les incendies du Québec I.P.I.Q., Laval (C.S. de Laval) 

PERFECTIONNEMENT :

 

Il existe également des cours de perfectionnement offert par l'École nationale des pompiers du Québec avec la collaboration de centres de formation accrédités (notamment l'IPIQ, l'Académie des pompiers, le Cégep Montmorency, le Campus Notre-Dame-de-Foy et d'autres centres de formation un partout au Québec).

 

Des cours sont offerts en décarcération automobile, en opération d'une autopompe, en opération d'un véhicule d'élévation, en intervention en espaces clos, en interventions en matières dangereuses, en sauvetages sur des plans d'eau, en intervention lors d'alertes à la bombe, en bioprotection et incendies chimiques, en sauvetage en mer, en interventions en hauteur, interventions en lutte contre les incendies de forêt, en interventions en lutte contre les incendies et accidents d'aéronefs, en interventions psychosociales, en interventions en situations de crise, en inspection avancée en sécurité incendie, en enquêtes sur les circonstances d'un incendie, en premiers soins avancés, en gestion d'une unité de lutte les incendies, formation d'instructeur en sécurité incendie, etc.

 

Il y a également les programmes de formation des officiers en sécurité incendie dans la section suivante.

 

ÉTUDES SUPÉRIEURES :

Cette formation est obligatoire pour devenir pompier au sein de la Ville de Montréal, mais également recommandée pour devenir pompier au sein de tous autres municipalités (principalement ceux de plus de 50 000 habitants), ce qui te permettra d'augmenter tes chances d'embauche.

Le Diplôme d’études collégiales en techniques de sécurité incendie D.E.C. a une durée totale de 2 ans offert à temps complet seulement (cheminement régulier) ou d'1 an à temps complet seulement (cheminement intensif ou accéléré).

Il constitue une formation intégrée avec le D.E.P. en intervention en sécurité-incendie s'échelonnant sur 3 ans dont ce dernier correspond à la première année du D.E.C.

 

La formation est exigeante puisse que tu devras consacrer une cinquantaine d'heures par semaine aux cours, aux laboratoires, aux travaux pratiques, aux travaux personnels et à l'étude.

 

Il comporte des cours d'introduction au métier de pompier en sécurité incendie, principes chimiques appliquées aux interventions d'urgences, opérations de tactiques à l'aide d'équipements spécialisés, prévention des dangers associés à la structure des bâtiments lors d'incendies, techniques de recherche et sauvetage de victimes en milieu urbain, mise à jour de formation de premier répondant 1, interprétation de plans de bâtiments, de sites et d'infrastructures, systèmes de détection et d'autoprotection, techniques d'intervention psychosociale, interprétation de plans de sécurité incendie et production de plans, analyse des tactiques de lutte contre l'incendie en vue, traitement de données de sécurité incendie sur supports informatiques, Code du bâtiment en matière de sécurité incendie, prévention des incendies avancée, recherche de causes et de circonstances d'un incendie, techniques d'interventions dans les installations souterraines, techniques d'intervention avec les systèmes d'autoprotection, techniques d'intervention en présence matières dangereuses (niveau opérations spécifiques et techniques), maintient de la conditionnement physique en milieu professionnel, éducation communautaire en prévention des incendies, mise à jour de la formation de premier répondant 2, techniques d'interventions d'urgence dans un contexte d'interventions diverses, techniques d'intervention dans les bâtiments comprenant des systèmes mécaniques complexes (gratte-ciel, usines, hôpitaux, etc.).

 

PASSERELLES :

 

Un programme passerelle permet aux titulaires d'un D.E.C. dans une discipline en particulier de se faire reconnaître un certain nombre de crédits par une université dans le cadre de son baccalauréat. Par contre, aucune garantie d'admission n'est offerte lors de la demande.

 

Voici quelques exemples de ces ententes :

EXIGENCES D’ADMISSION :

-       Détenir le D.E.S. et le D.E.P. en intervention en sécurité incendie ou l’équivalent ou être en voie de l’obtenir (cheminemen régulier)

-    Détenir un D.E.C. dans une autre discipline ou avoir complété tous les cours de la formation générale du D.E.C. sans avoir obtenu le diplôme (cheminement accéléré ou intensif)

AUTRES EXIGENCES D’ADMISSION :

-    Détenir un permis de conduire 4A (véhicule d'urgence) valide émis par la SAAQ

-    Remettre une copie de ton dossier de conduite émis par la SAAQ

-    Subir des tests de psychométrie (personnalité)

-    Subir des tests d'aptitudes physiques (comprend le Test de course Léger-Lambert et le parcours pompier de 10 épreuves)

CRITERES DE SÉLECTION :

 

Première étape :

 

Parmi l'ensemble des demandes d'admission reçues, un certain nombre de candidats(es) sont sélectionnés(es) pour convocation aux tests d'aptitudes physiques et autres tests au prorata du nombre demandes (élèves du secondaire et étudiants du postsecondaire).

 

Seul la qualité du dossier scolaire est considérée (principalement dans les cours de mathématiques, de sciences, de français et de langue seconde de 4e et de 5e secondaire) lors de cette étape.

Selon le collège, une moyenne d'environ 70 à 75 % des candidats(es) ayant fait une demande admissible dans les délais requis sont convoqués au test.

 

Note : être invité(e) à subir les tests, ne signifie pas que tu es admis, mais seulement que tu réponds aux exigences de la première étape de sélection.

 

Deuxième étape :

 

Tu devras subir un test d'aptitudes physiques appelé "Test d'aptitudes physiques en sécurité-incendie" constitué de 10 stations d'épreuves physique et permettant d'évaluer ta condition physique tant aux niveaux de l'endurance que de la force physique nécessaire pour un(e) pompier(ère) puisse exécuter ses tâches régulièrement.

 

L'échec à ce test signifie le refus de l'admission.

 

Troisième étape :

 

Une liste d'excellence est élaborée en tenant compte du dossier scolaire et du test d'aptitudes physiques jusqu'à l'atteinte du nombre de places disponibles.

 

La pondération est la suivante :

  1. qualité du dossier scolaire : 50 %

  2. pointage au test d'aptitudes physiques : 50 %

 

STATISTIQUES D’ADMISSION :

 

Le programme est très contingenté

 

À l’automne 2015 (1er tour) :

 

Les admissions au Cégep Montmorency se font via le SRAM

(ouvert au 1er tour seulement)

Nombre total de demandes 

CAPACITÉ D’ACCUEIL TOTALE

TAUX D’ADMISSION

En %

TAUX D’ADMISSION

en 2014

TAUX D’ADMISSION

en 2013

TAUX D’ADMISSION

en 2012

391

184

47

41

n-d

26

Les admissions au CNDF se font directement au Collège

 

Aucune donnée d'admission pour ce collège, mais voici le nombre de places disponibles :

 

ENDROITS DE FORMATION :

 

  Campus Notre-Dame-de-Foy C.N.D.F., St-Augustin-de-Desmaures (collège privé de la région de Québec)

 

-       Cégep de Montmorency, Laval

 

AUTRES FORMATIONS :

 

Pour la formation au sein des Forces canadiennes, consulte la section suivante.

Suite à l’adoption de la Loi sur la sécurité incendie, les MRC ont reçu le mandat d’établir un processus de planification intégrant l’ensemble des fonctions associées à la sécurité incendie (prévention, intervention, formation et gestion). Donc, ce sont elles qui sont responsables de la formation des pompiers volontaires au sein des municipalités de leur territoire. Plusieurs d'entre-elles ont créé une régie intermunicipale de sécurité-incendie.

 

Programme de formation de Pompier I a une durée totale de 275 heures offert à temps partiel. Il est destiné à ceux désirant devenir pompier au sein d'une municipalité du Québec de moins de 25 000 habitants, mais aussi la 1ere étape de formation pour devenir pompier au sein d'une municipalité de plus de 25 000 habitants, mais moins de 200 000 habitants. Généralement, il est offert par l'employeur avec la collaboration d'un centre de formation reconnu.

 

Il comporte les cours suivants : initiation au métier de pompier, équipements relatifs à l'eau, alimentation d'une autopompe, comportement du feu, utilisation d'appareil de protection respiratoire isolant autonome (APRIA), utilisation de l'équipement et de l'outillage, connaissance du territoire, activités de prévention des incendies, processus d'intervention et processus d'intervention spécifique.

 

Programme de formation de Pompier II a une durée totale de 120 heures offert à temps partiel. Il est la 2e étape de formation pour devenir pompier au sein d'une municipalité de plus de 25 000 habitants, mais moins de 200 000 habitants, mais peut aussi être considéré comme une formation complémentaire et de perfectionnement pour un pompier au sein d'une municipalité de moins de 25 000 habitants. Généralement, il est offert par l'employeur avec la collaboration d'un centre de formation reconnu.

 

Il comporte les cours suivants : prise en charge des opérations de la force de frappe initiale, techniques d'intervention dans les bâtiments de grande dimension, coordination d'une équipe d'attaque à l'intérieur d'un bâtiment, assistance à une équipe de sauvetage technique, techniques d'intervention en présence de gaz ou de liquides inflammables et techniques de désincarcération automobile. Exigence d'admission : avoir réussi le Programme Pompier I.

 

Voici les établissements offrant cette formation en collaboration avec l’École nationale des pompiers du Québec :

 

Note 1 : Les commissions scolaires n’offrent pas tous la formation à chaque année, informe-toi auprès de celles-ci

 

Note 2 : Aucune information n’est généralement disponible sur les sites web des établissements concernant cette formation, sauf ceux avec hyperlien.

 

Note 3 : les services aux entreprises des commissions scolaires offrent des formations aux nouveaux pompiers embauchés par une municipalité ou par une entreprise de leur région, c'est pourquoi que c'est ce service qui en a la responsabilité.

 

Pour plus de détails, consulte les municipalités de ta région (Service des ressources humaines), ainsi que les établissements suivants ayant la responsabilité régionale de la formation des pompiers volontaires :

-       Académie québécoise des pompiers, Mirabel (école privée de la région des Laurentides)

-       Institut de protection contre les incendies du Québec I.P.I.Q., Laval (C.S. de Laval)

-    Centre de formation professionnelle de Neufchâtel, Québec (C.S. de la Capitale), région de Québec

-    Centre de formation incendie de Blainville, région des Laurentides

-    Centre de formation incendie de la MRC de Rivière-du-Loup, région du Bas-St-Laurent

-    Centre de formation incendie de Portneuf (relevant de la municipalité de Portneuf, dans la MRC de Portneuf, région de Québec)

-    Centre de formation de la municipalité de Sainte-Julienne, région Lanaudière

-    Centre de formation et d'entraînement en sécurité-incendie de la MRC de la Mitis, région du Bas-St-Laurent

-    Centre de formation et d'entraînement de St-Charles-Borromée, St-Charles-Borromée, région de Lanaudière

-    Centre de qualifications professionnelles Beloeil, région de la Montérégie

-    Centre régional de formation incendie de Victoriaville (relevant de la Ville de Victoraville, région Centre-du-Québec)

-    Municipalité de Cookshire-Eaton, région de l'Estrie

FORMATIONS D'OFFICIERS EN SÉCURITÉ INCENDIE :

 

Programme de formation d'officier non urbain a une durée de 90 heures à temps partiel. Il est destiné aux personnes désirant exercer des fonctions d'officier d'intervention ou d'officier supérieur en sécurité incendie au sein d'une municipalité de moins de 5 000 habitants. Il comporte les séminaires suivants : gestion de l'intervention 1, organisation du travail administratif, prévention des incendies et matières dangereuses, recherche de causes et circonstances d'un incendie et gestion de l'intervention 2.

 

Exigence d'admission : Avoir réussi le programme de formation Pompier I.

 

Programme de formation d'officier 1 a une durée de 150 heures à temps partiel. Il est destiné aux personnes désirant exercer des fonctions d'officier d'intervention ou d'officier supérieur en sécurité incendie au sein d'une municipalité de moins de 25 000 habitants. Il comporte les séminaires suivants : organisation des opérations d'urgence, organisation des activités en caserne et techniques d'instruction 1.

 

Exigence d'admission : Avoir réussi le programme de formation Pompier II.

 

Programme de formation d'officier 2 a une durée de 150 heures à temps partiel. Il est destiné aux personnes désirant exercer des fonctions d'officier d'intervention ou d'officier supérieur en sécurité incendie au sein d'une municipalité de plus de 25 000 habitants. Il comporte les séminaires suivants : gestion des opérations d'urgence, gestion administrative, gestion de la prévention et communication écrite.

 

Exigence d'admission : avoir complété le programme de formation d'Officier 1 OU détenir le D.E.P. en intervention en sécurité incendie ou son équivalent.

 

FORCES CANADIENNES :

 

Pour devenir pompier au sein des Forces canadiennes, tu devras tout d'abord répondre à toutes les exigences d'enrôlement comme militaire du rang (tests, entrevue, etc). Pour plus de détails, consulte la page suivante.

 

Ensuite, tu devras compléter la Qualification militaire de base (QMB) d'une durée de 13 semaines offerte à l'École de leadership et des recrues des Forces canadiennes à St-Jean-sur-Richelieu.

 

Par la suite, tu devras suivre le Programme de formation élémentaire des pompiers militaires des Forces canadiennes d'une durée de 14 semaines offert par l'École des pompiers des Forces canadiennes située à la base militaire de Borden en Ontario. Tu auras des cours sur l’utilisation des appareils servant à combattre les incendies, les opérations lors d’un incendie de bâtiment, les pratiques pour assurer la sécurité des personnes en cas d’incendie, les opérations de sauvetage et de lutte contre les incendies d’aéronefs, les sauvetages dans des situations présentant des problèmes particuliers, l’utilisation des extincteurs portatifs, l’utilisation de l’équipement auxiliaire des engins d’incendie, les opérations lors d’un incendie de végétation, la lecture de plans, l’atteinte et le maintien des normes de conditionnement physique et la sensibilisation aux matières dangereuses.

 

Après avoir terminé ces formations, tu pourras être affecté au sein de l'une des bases des Forces aérienne (Bagotville au Québec, Trenton en Ontario, Kingston en Ontario, Greewood en Nouvelle-Écosse, Sherwater en Nouvelle-Écosse, Winnipeg au Manitoba, Cold Lake en Alberta, Moose Jaw en Saskatchewan ou Comox en Colombie-Britannique).

 

LIENS RECOMMANDÉS :

 

Tu veux avoir l’avis de professionnels(les) du métier ?, alors consulte les vidéos suivants :

Pour une liste d'agences privées de sécurité, consulte la page d'agent de sécurité

 

Pour une liste de compagnies d'assurances, consulte le Portrait de l'industrie des services financiers et des assurances

 

Pour une liste d'industries chimiques et pétrochimiques, consulte le Portrait de l'industrie chimique et pétrochimiqu

 

Pour une liste d'industries métallurgiques consulte le Portrait de l'industrie métallurgique

 

Pour une liste d'industries pétrolières consulte le Portrait de l'industrie pétrolière

 

Autres sites :

-      Association internationale des enquêteurs en incendies-section du Québec : site d’infos sur la profession de pompier-enquêteur

-      Association des pompiers auxiliaires de la Montérégie (bénévoles qui fournissent de l’assistance directe aux sinistrés)

-      Association des pompiers instructeurs du Québec : site d’informations sur  la profession de pompier

-      Canal Urgence 911 : site de discussion (forum) destinés à ceux qui sont intéressés au domaine des urgences

-      Carrefour incendie : portail d’informations dans le domaine de la protection-incendie

-    Code rouge : site d'informations sur les urgences à Montréal

-    Sécurité Incendie : portail d'informations et de ressources en sécurité incendie au Québec

-    Répartition-Urgence : site officiel d’informations sur les services 911 au Québec

-    Trois-Rivières 911 : site d'infos sur les services d'urgence et actualités dans la région

-    Urgence07 : site d'infos sur les faits divers sur les urgences en Outaouais

-    Code rouge : site NON officiel d'infos sur les pompiers de Montréal

-    Département de sécurité incendie de Laval : site NON officiel sur ce service

-      Incendie Longueuil : site NON officiel des pompiers de Longueuil

-    Pompiers de Lévis : site NON officiel sur les pompiers de Lévis

-      Pompiers de Québec : autre site NON officiel d’infos sur les pompiers de cette ville, en plus de nombreuses infos dans le domaine de l’incendie

-    Pompiers de Sainte-Marie : site NON officiel d'infos sur le service des incendies de cette ville en Beauce

-    Service des incendies de Sherbrooke : site NON officiel d'infos sur le service des incendies de cette ville

-      Service de sécurité incendie d’Amos (Abitibi-Témiscamingue) : site NON officiel de ce servic

-    Urgences Portneuf : site NON officiel d'infos sur les services des incendies des municipalités de la MRC de Portneuf dans la région de Québec

-    Zone 911 : site d’infos sur les interventions 911 au Québec

-   Fondation des pompiers du Québec pour les Grands Brûlés : organisme de charité dont participent bénévolement de nombreux pompiers partout au Québec

-    Magazine Sécurité Québec : magazine d'informations sur le monde de la sécurité publique

-      Ministère de la Sécurité publique : choisis l’onglet « incendie » et tu obtiendras une foule d’infos sur monde de la sécurité incendie au Québec (liste des services d’incendie, prévention, bureau du commissaire aux incendies, etc)

-    Musée des pompiers de Montréal : site officiel

-      Musée des pompiers de New-York : site officiel

-    Musée des pompiers de Los Angeles : site officiel

-      Musée des pompiers de San Francisco : site officiel

-    The County of Los Angeles Museums : site officiel

-    Musée des pompiers du Grand Chicago : site officiel

-    Musée des pompiers de Boston : site officiel

-    Washington D.C. Fire Museum : site officiel

-    Fireman's Hall Museum of Philadelphia : site officiel

-      Musées des pompiers : répertoire de musées de pompiers de partout dans le monde

Sur les services des incendies :

 

Au Québec :

-    Service de sécurité incendie d'Alma (Saguenay-Lac-St-Jean) : site officiel de ce service

-      Service de sécurité incendie d’Amos (Abitibi-Témiscamingue) : site officiel de ce service

-    Service de sécurité incendie de Beauharnois (Montérégie) : site officiel de ce service

-    Service de sécurité incendie de Beloeil (Montérégie) : site officiel de ce service

-    Service de sécurité incendie de Blainville (Laurentides) : site officiel de ce service

-    Service de sécurité incendie de Boisbriand (Laurentides) : site officiel de ce service

-    Service de sécurité incendie de Bromont (Montérégie) : site officiel de ce service

-    Service de sécurité incendie de Châteauguay (Montérégie) : site officiel de ce service

-    Service de sécurité incendie de Chelsea (Outaouais) : site officiel de ce service

-    Service de sécurité incendies de Deux-Montagnes : site officiel de ce service

-    Service de sécurité incendie de Drummondville (Centre-du-Québec) : site officiel de ce service

-    Service de sécurité incendie de Gaspé (Gaspésie) : site officiel de ce service

-    Service de sécurité incendie de Gatineau (Outaouais) : site officiel de ce service

-    Service de sécurité incendie de Joliette  (Lanaudière) : site officiel de ce service

-    Service de sécurité incendie de L'Assomption (Lanaudière) : site officiel de ce service

-    Service de sécurité incendie de L'Île-Perrot (Montérégie) : site officiel de ce service

-    Service de sécurité incendie de La Prairie (Montérégie) : site officiel de ce service

-    Service de sécurité incendie de Laval : site officiel de ce service

-      Service de sécurité incendie de Longueuil : site officiel de ce service

-    Service de sécurité incendie de Louiseville (Centre-du-Québec) : site officiel de ce service

-    Service de sécurité incendie de Magog (Estrie) : site officiel de ce service

-    Service de sécurité incendie de Matane (Bast-St-Laurent) : site officiel de ce service

-    Service de sécurité incendie de Mascouche  (Lanaudière) : site officiel de ce service

-    Service de sécurité incendie de Mirabel (Laurentides) : site officiel de ce service

 -      Service de sécurité incendie de Montréal : site officiel de ce service

-    Service de sécurité incendie de Mont-Joli (Bas-St-Laurent) : site officiel de ce service

-    Service de sécurité incendie de Mont-Tremblant (Laurentides) : site officiel de ce service

-    Service de sécurité incendie de Plessisville (Centre-du-Québec) : site officiel de ce service

-    Service de sécurité incendie de Québec : site officiel de ce service

-    Service de sécurité incendie de Repentigny (Lanaudière) : site officiel de ce servic

-    Service de sécurité incendie de Rimouski (Bas-St-Laurent) : site officiel de ce service

-    Service de sécurité incendie de Rivière-du-Loup (Bas-St-Laurent) : site officiel de ce service

-    Service de sécurité incendie de Rouyn-Noranda (Abitibi-Témiscamingue) : site officiel de ce service

-    Service de sécurité incendie de Saguenay (Saguenay-Lac-St-Jean) : site officiel de ce service

-    Service de sécurité incendie de Saint-Eustache (Laurentides) : site officiel de ce service

-    Service de sécurité incendie de Saint-Georges-de-Beauce (Chaudière-Appalaches) : site officiel de ce service

-    Service de sécurité incendie de St-Joseph-de-Beauce (Chaudière-Appalaches) : site officiel de ce service

-    Service de sécurité incendie de Salaberry-de-Valleyfield (Montérégie) : site officiel de ce service

-    Service de sécurité incendie de Sept-Îles (Côte-Nord) : site officiel de ce service

-    Service de sécurité incendie de Shawinigan (Mauricie) : site officiel de ce service

-      Service de sécurité incendie de Sherbrooke (Estrie) : site officiel de ce service

-    Service de sécurité incendie de Sorel-Tracy (Montérégie) : site officiel de ce service

-    Service de sécurité incendie de St-Constant : site officiel de ce service

-    Service de sécurité incendie de St-Georges-de-Beauce (Chaudière-Appalaches) : site officiel de ce service

-    Service de sécurité incendie de St-Hyacinthe (Montérégie) : site officiel de ce service

-    Service de sécurité incendie de St-Jean-sur-Richelieu (Montérégie) : site officiel de ce service

-    Service de sécurité incendie de St-Jérôme (Laurentides) : site officiel de ce service

-      Service de sécurité incendie de St-Joseph de Beauce (Chaudière-Appalaches) : site NON officiel de ce service

-    Service de sécurité incendie de Sate-Julie (Montérégie) : site officiel de ce service

-    Service de sécurité incendie de Ste-Thérèse (Laurentides) : site officiel de ce service

-    Service de sécurité incendie de Terrebonne (Lanaudière) : site officiel de ce service

-    Service de sécurité incendie de Thetford Mines (Chaudière-Appalaches)  : site officiel de ce service

-    Service de sécurité incendie de Trois-Rivières (Mauricie) : site officiel de ce service

-    Service de sécurité incendie de Val-d'Or (Abitibi-Témiscamingue) : site officiel de ce service

-    Service de sécurité incendie de Vaudreuil-Dorion (Montérégie) : site officiel de ce service

-    Service de sécurité incendie de Varennes (Montérégie) : site officiel de ce service

-    Service de sécurité incendie de Victoriaville (Centre-du-Québec) : site officiel de ce service

-    Service des incendies d'Aéroports de Montréal : site officiel de ce service

-    Service des incendies de l'Aérport international Jean-Lesage de Québec : site officiel de ce service

-    Service de sûreté du Port de Montréal : site officiel de ce service

-    Société de protection contre les incendies de forêts SOPFEU : site officiel (infos sur les pompiers forestiers)

Ailleurs au Canada :

-    City of Calgary Fire Department : site officiel de ce service

-    City of Charlottetown Fire Department : site officiel de ce service

-    City of Edmonton Fire Department : site officiel de ce service

-    City of Hamilton Emergency Services : site officiel de ce service

-    City of Halifax Fire Department : site officiel de ce service

-    City of Mississauga Fire Department : site officiel de ce service

-    City of Ottawa Fire Department : site officiel de ce service

-      City of Toronto Fire Department : site officiel de ce service

-    City of Vancouver Fire Department : site officiel de ce  service

-    City of Victoria Fire Department : site officiel de ce service

-    City of Winnipeg Fire & Paramedic Department : site officiel de ce service

-    Service d'intervention d'urgence de l'Aéroport d'Ottawa : site officiel de ce service

-    Service de prévention des incendies de Toronto-Pearson Airport (en français...) : site officiel de ce service

Aux USA :

-      Fire Department of New-York FDNY : site officiel de ce  service

-    Baltimore Fire Department : site officiel de ce service

-    Boston Fire Department : site officiel de ce  service

-    Chicago Fire Department : site officiel de ce service

-    Dallas Fire Department : site officiel de ce service

-    Detroit Fire Department : site officiel de ce service

-    Houston Fire Department : site officiel de ce service

-    Jacksonville Fire & Rescue Department : site officiel de ce service

-      Los-Angeles Fire Department : site officiel de ce  service

-    Miami Fire Department : site officiel de ce  service

-    Philadelphia Fire Department : site officiel de ce  service

-    San Diego Fire Department : site officiel de ce service

-      San Francisco Fire Department : site officiel de ce  service

-    Seattle Fire Department : site officiel de ce service

-    Tampa Fire Department : site officiel de ce service

-    Washington D.C. Fire Deparment : site officiel de ce  service

 

Ailleurs dans le monde :

-      Sapeurs-pompiers de Paris : site officiel de ce  service

-    London Fire Brigade : site officiel du service des incendies de Londres UK

-    Great Manchester Fire & Rescue Service : site officiel de ce service

-    Lothian & Borders Fire Brigade : site officiel du service des incendies d'Edinburgh UK

-    New South Wales Fire Brigades : site des services des incendies de l'État des Nouvelles Galles du Sud en Australie (incluant Sydney)

-    Sapeurs pompiers du département du Bouche du Rhône : site officiel de ce service desservant notamment Marseille

-    Sapeurs pompiers du département du Rhône : site officiel de ce service desservant notamment Lyon

-    Sapeurs pompiers du département du Bas-Rhin : site officiel de ce service desservant notamment Strasbourg

-    Service d'incendie de secours de Genève : site officiel de ce ce service en Suisse

-    Service d'incendie et d'aide médicale urgente de la région de la région de Bruxelles-Capitale : site officiel de ce service

-    Service de Sauvetage et de Lutte contre les Incendies d'Aéronefs SSLIA : site officiel de ce service de l'Aéroport de Lyon en France

 


 

Retour à la page du secteur protection publique

Retour à la page d’accueil