Retour à la page du secteur enseignement

Retour à la page du secteur lettres et langues
Retour à la page d’enseignant au préscolaire-primaire

Retour à la page d’enseignant au secondaire

Retour à la page d'accueil

 

 

 

 

 

SECTEUR : ÉDUCATION

NIVEAU D’ÉTUDES : ENSEIGNEMENT UNIVERSITAIRE

 

ENSEIGNANT(E) AU PRIMAIRE OU AU SECONDAIRE

En français langue seconde

 

 

Va voir également la section « liens recommandés » à la fin de cette page (dont des vidéos d'enseignants qui parlent de leur métier).

 

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 

 

En tant qu'enseignante ou enseignant en français langue seconde au primaire; tu seras responsable d’enseigner à des enfants de 6  à 12 ans non francophones les notions élémentaires de la langue française, soit : la lecture (lecture de textes simples provenant notamment de livres pour enfants); la compréhension de l’écrit (le vocabulaire simple, les principaux verbes, grammaire, l'orthographe, difficultés de la langue, compréhension et analyse de textes provenant de livres pour enfants, etc.); l’écriture (rédaction de phrases simples, la rédaction de cartes ou de lettres simples pour ses parents ou amis pour les jeunes ou de recueils de textes, de poèmes et autres productions de textes simples, etc.) et la compréhension de l’oral (la prononciation, compréhension de textes oraux simples, présentation d'exposés oraux sur des sujets maîtrisés par les élèves, des chansons, etc.).

 

Tu devras créer un climat de classe propice à l’apprentissage afin de leur apprendre les notions de base de la matière à enseigner.

 

Tu auras pour tâches de :

De plus, tu auras également d'autres responsabilités qui ne font pas partie des tâches éducatives comme tel, mais prévues dans le travail régulier d'une enseignante ou d'un enseignant au primaire, appelées les "tâches complémentaires" et le "travail personnel". Pour plus de détails, voir ci-dessous.

 

Généralement un(e) éducateur(trice) au préscolaire détenant un poste à temps complet aura un horaire hebdomadaire organisé comme suit :

  1. effectuer un maximum de 23 heures de tâches éducatives en présence des élèves (activités de formation et d'éveil pour les plus jeunes, (présentation des cours et leçons, encadrement d'élèves, sorties éducatives, surveillance lors des récréations, etc.);

  2. environ 4 heures de tâches complémentaires de présence à l'école ( rencontre collective hebdomadaire des enseignants, autres rencontres avec les autres enseignants du même cycle, rencontres avec des intervenants scolaires, appels et rencontres avec des parents, rencontres d'organisations de sorties éducatives, activités de formation continue, etc.);

  3. ainsi qu'un minimum de 5 heures s'ajoutent en travail personnel (tâches de préparation avant et après les cours, planification, élaboration et mise en place des activités éducatives et ludiques, etc.).

    Par contre, souvent ces tâches exigent un dépassement de ces heures, mais ne seront pas rémunérées.

Donc, une semaine régulière de travail est de 32 heures de travail réparties du lundi au vendredi, à l’intérieur d’un horaire hebdomadaire de 35 heures qui se situe dans une amplitude quotidienne n’excédant pas 8 heures, ce qui exclut la période de repas.

 

En tant qu'enseignante ou enseignant en français langue seconde ou de l'espagnol au secondaire ou aux adultes; tu seras responsable d’enseigner auprès d'adolescentes et d'adolescents non francophones au niveau de l’enseignement général du secondaire des notions de base plus avancées de la langue française; soit : la lecture (compréhension et analyse de textes plus ou moins élaborés provenant de journaux ou magazines, de sites web d'information, de romans pour adolescents); la compréhension de l'écrit (la grammaire et l'orthographe, les difficultés de la langue écrite); la compréhension de l'écrit (l'analyse de textes utilisant des phrases plus ou moins élaborées provenant de journaux, magazines ou sites web d'information); l'écriture (composition de poèmes ou courtes histoires littéraires) et la compréhension de l’oral (réalisation d’entrevues et présentations d’exposés oraux plus ou moins élaborés).

 

Alors qu'en enseignement de l'espagnol; tu leur enseigneras les notions élémentaires de cette langue,  soit : la lecture (lecture et analyse de textes simples); la compréhension de l’écrit (le vocabulaire simple, les principaux verbes, grammaire, l'orthographe, difficultés de la langue, compréhension et analyse de textes simples, etc.); l’écriture (rédaction de phrases simples, la rédaction de lettres simples ou de recueils de textes, de poèmes et autres productions de textes simples, etc.) et la compréhension de l’oral (la prononciation, compréhension de textes oraux simples, présentation d'exposés oraux sur des sujets maîtrisés par les élèves, etc.).

 

Tu devras créer un climat de classe propice à l’apprentissage afin de leur apprendre les notions de base de la matière à enseigner.

 

Tu auras pour tâches de :

En tant qu'enseignante ou enseignant en anglais langue seconde ou de l'espagnol aux adultes; tu seras responsable d’enseigner auprès d'adultes non francophones de tous groupes d’âge en enseignement conventionnel ou en enseignement individualisé ou parfois, en enseignement en classe virtuelle interactive via Internet; des notions de la langue française qui peut varier le niveau des étudiants(es), soit d’élémentaire à avancé.

 

Généralement, tes enseignements seront surtout axés sur la compréhension et la pratique de l'orale dans la vie quotidienne, mais aussi sur la lecture et la compréhension de textes plus ou moins élaborés, la grammaire et l'orthographe, la stylistique, les difficultés de la langue, sur la rédaction de textes de toutes sortes plus ou moins élaborés, etc.. Dans certains milieux, tu devras adapter ton enseignement selon les besoins de la clientèle (ex : milieu des affaires).

 

Tu devras créer un climat de classe propice à l’apprentissage afin de leur apprendre les notions de base de la matière à enseigner.

 

Tu auras pour tâches de :

QUALITÉS ET APTITUDES NÉCESSAIRES :

-         Aimer travailler avec les jeunes car tu seras constamment en contact avec eux

-         Grande facilité à communiquer et écouter et entregent pour intervenir plus efficacement auprès de ces étudiants(es)

-         Sens des responsabilités car tu seras responsable des étudiants(es) de ta classe pendant toutes les heures de cours

-         Esprit d’initiative et autonomie pour réussir à emmener lesétudiants(es) à avoir un intérêt à se développer intellectuellement

-         Sens de l’observation et vigilance car tu devras avoir la capacité de détecter les points faibles, mais aussi les points forts de tes étudiants et étudiantes

-         Imagination, débrouillardise, ouverture d’esprit et créativité pour développer de nouvelles approches éducatives

-         Sens de l’organisation pour bien planifier, organiser et animer différentes activités éducatives

-         Facilité pour le travail en équipe car tu auras à collaborer avec tes collègues (autres enseignants, surveillants d’élèves, psychologues, travailleurs sociaux, intervenants en délinquance, infirmiers, policiers, orthopédagogues, conseillers en orientation, etc.)  

PROFESSIONS APPARENTÉES :

-         Conseiller(ère) pédagogique en enseignement du français langue seconde

-         Consultant(e) en éducation

-         Formateur(trice) aux adultes en français langue seconde

-         Moniteur(trice) de langues

-         Officier du développement de l’instruction (Forces armées)

-         Professeur(e) de français langue seconde aux adultes (école de langues)

-         Professeur(e) en immersion française dans un centre d’intégration pour immigrants 

EMPLOYEURS POTENTIELS :

-         centres de services scolaires

-      Conseils scolaires publics (autres provinces canadiennes)

-         Écoles de langues (au Québec, ailleurs au Canada ou ailleurs dans le monde)

-         Écoles primaires privées (au Québec ou ailleurs au Canada)

-         Écoles secondaires privées (au Québec ou ailleurs au Canada)

-      Écoles privées (lycées, high schools, etc) partout dans le monde

-         Formes armées canadiennes, site de l'École de langues des Forces canadiennes, St-Jean-sur-Richelieu (Québec), site du Centre de développement de l'instruction (Borden, Ontario)

-    Gouvernement du Canada : Bureau de la Traduction, École de langues de la Fonction publique, Citoyenneté et Immigration Canada

-         Gouvernement du Québec : Ministère de l'Immigration du Québec

-         À ton propre compte (enseignement personnalisé)

EXIGENCE DU MARCHÉ DU TRAVAIL :

 

Au Québec :

-         Le permis d’enseignement au secondaire du ministère de l’Éducation est obligatoire si tu désires enseigner au secondaire (généralement décerné avec l’obtention du diplôme)

-         Le permis d’enseignement au primaire du ministère de l’Éducation est obligatoire si tu désires enseigner au primaire (généralement décerné avec l’obtention du diplôme)

-         Le permis d’enseignement aux adultes du ministère de l’Éducation est obligatoire si tu désires enseigner aux adultes dans un centre de services scolaires (généralement décerné avec l’obtention du diplôme) note : pour les professeurs dans les centres d’éducation aux adultes seulement

Pour plus de détails, consulte le site du  Ministère de l'Éducation, de l'enseignement supérieur et de la recherche.

 

En Ontario, tu dois détenir un permis de pratique émis par l'Ordre des enseignantes et enseignants de l'Ontario.

 

Au Nouveau-Brunswick, il faut détenir un certificat d'enseignement émis par le Ministère de l'Éducation et du Développement de la petite enfance du N-B

 

En Nouvelle-Écosse, il faut détenir un certificat d'enseignement émis par le Nova Scotia Department of Education

 

Au Manitoba, il faut détenir un certificat d'enseignement émis par le Manitoba Department of Education

 

En Alberta, il faut détenir un certificat d'enseignement émis par l'Alberta Department of Education

 

En Colombie-Britannique, il faut détenir un certificat d'enseignement émis par le BC Ministry of Education

 

Dans les autres provinces et aux Etats-Unis, c’est à peu près la même principe, tu devras obtenir un certificat d’enseignement auprès des autorités de cette province. Pour plus de détails, consulte la liste des ministères de l’éducation dans la section "liens recommandés" à la fin de cette page.

 

AUTORISATION D'ENSEIGNER :

 

Au Québec :

 

Au Québec, afin d'obtenir le droit d'enseigner au niveau secondaire, tu dois obtenir un permis d'enseigner émis par le

Ministère de l'Éducation, de l'enseignement supérieur et de la recherche.

 

Parmi les exigences, on retrouve :

En Ontario :

 

Afin d'obtenir le droit d'enseigner au primaire ou au niveau secondaire en Ontario, tu dois détenir un permis d'exercice émis par l'Ordre des enseignantes et enseignants de l'Ontario.

 

Consulte aussi le Centre ontario d'évaluation des certifications

 

Note : pour les diplômés(es) de l'Université d'Ottawa, voir la page suivante de l'Ordre.

 

Parmi les exigences, on retrouve :

 

Dans les autres provinces et territoires :

 

Toutes les autres provinces et territoires, tu dois détenir une autorisation d'enseigner émis le Ministère de l'éducation de la province ou du territoire concerné.

LES DIFFÉRENTS STATUTS EN ENSEIGNEMENT (SECTEUR PUBLIC) :

Contrat à temps plein : est un contrat renouvelable automatiquement. C’est le seul contrat qui permet d’acquérir la permanence. Au début de la troisième année de service continu, c’est-à-dire après le deuxième renouvellement du contrat à temps plein, l’enseignante ou l’enseignant devient permanent.

 

Il est utilisé lorsqu'un(e) enseignant(e) est engagé(e) pour accomplir une tâche d’enseignante ou d’enseignant à temps plein jusqu’à la fin de l’année scolaire.

 

Note : un poste de remplacement, peu importe sa durée (même pour 200 jours dans une même année scolaire), ne peut permettre l’octroi d’un contrat à temps plein.

 

Contrat à temps partiel : est un contrat à durée limitée qui ne se renouvelle pas automatiquement (ne conduit pas à la permanence). S’il s’agit d’un remplacement d’une enseignante ou d’un enseignant avec une pleine tâche, le contrat obtenu, même s’il comprend l’équivalent d’une pleine tâche (100 %), demeure un contrat à temps partiel.

 

Il est utilisé lorsqu'un(e) enseignant(e) est engagé(e) pour occuper pour un poste vacant sans titulaire, lorsqu’il y a une partie de tâche à combler (ex. : 50 % d’une tâche à temps plein) pour toute l’année ou pour une partie du calendrier scolaire ou s’il y a une tâche complète à combler pour une partie du calendrier scolaire (ex. : février à juin). Si la période de remplacement est prédéterminé à plus de 2 mois (ou 480 heures en éducation aux adultes) ou que remplacement non prévu d'un(e) même enseignant(e) est effectuée depuis plus de 3 mois, c'est un contrat à temps partiel.

 

La centre de services scolaires est tenue de respecter une liste de rappel.

 

Contrat à la leçon : n’est octroyé que dans le cas où une personne enseigne le tiers ou moins d’une année. Il s’agit d’un contrat à durée limitée ne menant pas à la permanence. Un contrat à la leçon ne peut être offert lors d’un remplacement puisque, dans ce cas, la centre de services scolaires doit octroyer un contrat à temps partiel.

 

Il est utilisé lorsque la personne engagée enseigne pour 272 heures ou moins au primaire ou 240 heures ou moins au secondaire dans une année.

 

Suppléance ou taux horaire : Il n’y a pas de signature de contrat pour la personne en suppléance non admissible à un contrat à temps partiel ainsi que pour la personne à taux horaire.

 

Pour l’engagement d’une personne à taux horaire au secteur de l’éducation des adultes, la centre de services scolaires est tenue de respecter une liste de rappel (la même que pour les contrats à temps partiel). Ce qui n’est pas le cas pour l’engagement d’une personne en suppléance au secteur des jeunes.

 

PLACEMENT :

 

Selon les données disponibles au 31 janvier 2019 :

 

Pour le Baccalauréat :

 

Le placement est EXCELLENT, 100 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail ayant obtenu un emploi relié à leurs études dont la majorité, soit 71 % sont à temps complet.

 

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI EN temps complet

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

78 78 56 0

Note : taux de placement tout aussi excellent et comparable aux années précédentes (était de 100 % en 2017; 100 % en 2015 et 89 % en 2013).

Pour la maîtrise qualifiante en enseignement secondaire  :
(toutes les concentrations confondues)

Le placement est EXCELLENT, 91 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail ayant obtenu un emploi relié à leurs études dont la majorité, soit 78 % sont à temps complet.

 

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI EN temps complet

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

95 86 72 1

Note : hausse du du taux de placement par rapport aux années précédentes (était de 93 % en 2017; 79 % en 2017; 82 % et 100 % en 2013).

 

Sources : Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur du Québec

 

SALAIRE :

 

Selon les données 2020 :

 

Le salaire moyen en début de carrière était de :

En enseignement :

 

Au Québec :

 

Note : voir aussi la page d'enseignant(e) au collégial

Note : un(e) enseignant(e) du public effectue en moyenne 32 heures de travail rémunérées par semaine (dont 23 heures de tâches éducatives en classe au primaire ou 20 heures au secondaire et 12 heures pour d'autres tâches comme les réunions pédagogiques, la préparation des cours, les études de cas d'élèves avec situations problématiques, etc), mais il faut ajouter 8 à 10 heures supplémentaires non rémunérées (car non reconnues par l'employeur) pour d'autres tâches après l'horaire régulier de travail (ex : correction de travaux et d'examens, rencontres avec parents, certaines rencontres avec des intervenants comme des orthopédagogues ou psychologues, etc.).

Autres provinces :

(titulaires d'un baccalauréat d'enseignement de 4 ans du Québec)

Note 1 : contrairement au Québec où la rémunération des enseignants(es) est la même partout au Québec peut importante la centre de services scolaires, la rémunération des enseignants(es) des certaines provinces (Ontario, Alberta, Manitoba et BC) varient selon les employeurs (les conseils ou districts scolaires). Il n'y a donc pas d'entente collective provinciale.

Alors que les autres provinces et territoires (Saskatchewan, Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Écosse, Terre-Neuve-et-Labrador, Île-du-Prince-Edward, T-N-O Yukon et Nunavut); la rémunération est selon une entente au niveau provincial comme au Québec.

 

Note 2 : en Ontario, l'évaluation est effectuée par le Conseil ontario d'évaluation des qualifications. Elle est basée sur le nombre de cours, les matières étudiées et les notes obtenues. Il peut y avoir des différences en matière de classement dans telle ou telle catégorie pour des enseignantes et enseignants qui, à prime abord, semblent posséder les mêmes qualifications. Par contre, un titulaire qu'un baccalauréat québécois en enseignement avec au moins une moyenne de B permettra vraisemblablement un classement dans la catégorie A3.

 

Autres professions (au Québec) :

Sources : Conseil du Trésor du Québec, Comité patronal de négociation pour les centres de services scolaires anglophones du Québec, Ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur du Québec, Commission de la fonction publique du Canada, Ministère de l'Éducation de l'Ontario, Ministère de l'Éducation du Nouveau-Brunswick, Commission de la fonction publique du Canada, Ontario primary teachers Federation, Ontario secondary school techers Federation, Ontario Teachers Federation, Ontario Catholic Teachers Association, Alberta Teachers Association, BC Teachers Federation, Manitoba Teachers Society, New Brunswick Teachers Federation, Nova Scotia Teachers Union, Newfoundland & Labrador Teachers Association, Prince Edward Island Teachers Association, Saskatchewan Teachers Federation, Northwest Territories Teachers Association, Yukon Teachers Union, Emploi-Québec et Forces canadiennes.

PORTRAIT DE LA PROFESSION :

Selon le Portrait du réseau québécois de l'éducation réalisé par le Ministère de l'Éducation du Québec; il y avait près de 32 600 enseignantes et enseignants(es) au primaire (dont 7 500 enseignants spécialistes); plus de 22 100 enseignantes et enseignants en formation générale des jeunes au secondaire et plus de 1 170 enseignantes et enseignants en formation générale des adultes au secondaire dans l'ensemble du Québec au cours de l'année scolaire 2019-2020.

En formation générale des jeunes au primaire :

Plus de 93 % des enseignants titulaires au primaire étaient des femmes
Toutefois, elles représentaient 65 % des enseignants spécialistes au primaire.

Plus de 82 % occupaient un poste à temps complet.

Plus de 93 % pratiquaient dans le secteur public et 7 % exerçaient dans le secteur privé.

L'âge moyen d'un(e) enseignant(e) au préscolaire et au primaire était de 43 ans.

La répartition selon l'âge était :

  1. 2 % avaient moins de 25 ans

  2. 8 % avaient entre 25 et 29 ans

  3. 12 % avaient entre 30 et 34 ans

  4. 16 % avaient entre 35 et 39 ans

  5. 18 % avaient entre 40 et 44 ans

  6. 17 % avaient entre 45 et 49 ans

  7. 14 % avaient entre 50 et 54 ans

  8. 9 % avaient entre 55 et 59 ans

  9. alors que 4 % étaient âgés de 60 ans et plus

En formation générale des jeunes au secondaire :

Plus de 79 % pratiquaient dans le réseau public et 21 % exerçaient dans le secteur privé.

Plus de 64 % des membres de la profession étaient des femmes et 36 % étaient des hommes.

L'âge moyen d'un(e) enseignant(e) au secondaire était de 44 ans.

Plus de 85 % occupaient un poste à temps complet.

La répartition selon l'âge était :

  1. 10 % avaient moins de 30 ans

  2. 12 % avaient entre 30 et 34 ans

  3. 14 % avaient entre 35 et 39 ans

  4. 18 % avaient entre 40 et 44 ans

  5. 17 % avaient entre 45 et 49 ans

  6. 14 % avaient entre 50 et 54 ans

  7. 12 % avaient entre 55 et 59  ans

  8. alors que 3 % étaient âgés de 60 ans et plus

En formation générale des adultes :

Plus de 68 % des membres de la profession étaient des femmes.

Plus de 71 % occupaient un poste à temps complet.

L'âge moyen d'un(e) enseignant(e) en formation générale des adultes était de 53 ans.

En enseignement en immersion française (francisation ou classe d'accueil); il y avait plus de 1 185 enseignantes et enseignantes dans le réseau public francophone dans toutes les régions du Québec, soit :

En enseignement du français langue seconde; il y avait plus de 560 enseignantes et enseignants dans le réseau public anglophone dans toutes les régions du Québec, soit :

PERSPECTIVES D’AVENIR :

La forte immigration survenue récemment ainsi que l’augmentation de la natalité observée au Québec entre 2003 et 2012 ont entraîné une hausse du nombre d'élèves au préscolaire et primaire et affectera le secondaire qui se poursuivra encore pour quelques années.

De plus, de nombreux départs à la retraite sont prévus au cours des prochaines années, puisque près de 47 % des enseignants et des enseignantes sont âgés de 45 ans et plus (44 % au primaire, 46 % au secondaire et 50 % à l'éducation aux adultes); ce qui laissera des postes supplémentaires à combler.

Généralement, un jeune diplômé spécialiste au primaire et au secondaire commence sa carrière par la suppléance (un contrat à la demi-journée ou à la journée) ou par un contrat de remplacement, souvent lié au départ d’un enseignant pour cause de congé de maternité ou de maladie.

En effet, ils commencent à faire de la suppléance et obtiennent des contrats bien avant d'avoir terminé leur formation.

Les défis dans la profession sont quotidiens. Il est indispensable que l’enseignant soit dans un apprentissage constant de sa propre matière. D’ailleurs, dès qu’il a fini le baccalauréat, il doit étendre ses connaissances en suivant des activités de formation continue, peu importe la matière enseignée.

De plus, les enseignants spécialistes se trouve dans le fait de devoir enseigner dans plusieurs niveaux et parfois dans plusieurs écoles afin de bénéficier d'une tâche pleine.

En enseignement du français langue seconde :

Avec le nombre croissant d'immigrants(es), les besoins de formation en français langue seconde augmentent considérablement afin de les aider à intégrer la société québécoise.

Le français langue seconde en classe d'accueil en immersion française dans les écoles francophones est l'une des disciplines dont les plus besoins sont les plus importants tant au primaire qu'au secondaire, ainsi qu'à l'éducation aux adultes.

Les besoins sont davantage importants dans les régions telles que l'Abitibi-Témiscamingue, la Gaspésie, la Côte-Nord et du Bas-Saint-Laurent.

Le réseau scolaire anglophone éprouve également des difficultés à recruter des enseignants(es) en langue seconde autant au primaire qu'au secondaire, notamment dans la région de Montréal, mais également en Montérérgie, en Outaouais, en Estrie, dans les Laurentides et dans la Capitale Nationale.

Donc, les perspectives d'emploi sont excellentes dans cette discipline au cours des prochaines années.

La rémunération moyenne en 2020...

Le salaire annuel moyen d'un(e) enseignant(e) en français langue seconde (classe d'accueil, immersion ou francisation) au primaire ou au secondaire (titulaires d'un Baccalauréat spécialisé en enseignement) et ayant environ 10 années d'expérience dans secteur privé était de 68 600 $.

Le salaire annuel moyen d'un(e) enseignant(e) en français langue seconde (classe d'accueil, immersion ou francisation) au primaire ou au secondaire ou à l'éducation aux adultes (titulaires d'un Baccalauréat spécialisé en enseignement) et ayant environ 10 années d'expérience dans le réseau public était de 71 300 $.

Le salaire annuel moyen d'un(e) enseignant(e) en français langue seconde (classe d'accueil, immersion ou francisation) au primaire ou au secondaire  (titulaires d'un baccalauréat disciplinaire + maîtrise qualifiante) et ayant environ 10 années d'expérience dans le secteur privé était de 77 100 $.

Le salaire annuel moyen d'un(e) enseignant(e) en français langue seconde (classe d'accueil, immersion ou francisation) au primaire ou au secondaire ou à l'éducation aux adultes (titulaires d'un baccalauréat disciplinaire + maîtrise qualifiante) et ayant environ 10 années d'expérience dans le réseau public était de 77 500 $.

À l'extérieur du Québec
(notamment en Ontario et en BC, mais aussi dans plusieurs autres provinces)

Selon une étude publiée en novembre 2021 par l’Association canadienne des professionnels de l’immersion et l’Association canadienne des professeurs de langue seconde; Le Canada accuse un manque qui équivaut de 1 000 à 1 400 enseignants à temps plein dans les écoles offrant des programmes d’immersion et de 7 000 à 8 000 enseignants à temps plein dans les écoles offrant d’autres programmes de français langue seconde.

L’étude avance que, actuellement, près de la moitié (42 %) des écoles offrant un programme en IF sont actuellement en situation de pénurie de personnel enseignant pour leur programme.

Le bilinguisme est de plus en plus valorisé dans les familles canadiennes et cela se traduit par une popularité croissante des programmes d’immersion française au pays qui ne cesse de grandir.

Cette situation s’explique notamment, selon l’étude, par la progression des inscriptions en immersion francophone, qui sont passées de 283 000 en 1998 à 478 000 en 2019.

La rémunération moyenne en 2020 ...

Le salaire annuel moyen d'un(e) enseignant(e) en français langue seconde (classe d'accueil, immersion ou francisation) au primaire ou au secondaire  (titulaires d'un Baccalauréat spécialisé en enseignement) et ayant environ 10 années d'expérience dans un public school board en BC était de 85 600 $.

Le salaire annuel moyen d'un(e) enseignant(e) en français langue seconde (classe d'accueil, immersion ou francisation) au primaire ou au secondaire  (titulaires d'un Baccalauréat spécialisé en enseignement) et ayant environ 10 années d'expérience dans un public school board au Manitoba était de 90 400 $.

Le salaire annuel moyen d'un(e) enseignant(e) en français langue seconde (classe d'accueil, immersion ou francisation) au l'élémentaire ou au secondaire (titulaires d'un Baccalauréat spécialisé en enseignement) et ayant environ 10 années d'expérience dans un public school board en Ontario (sauf Toronto) était de 95 600 $.

Le salaire annuel moyen d'un(e) enseignant(e) en français langue seconde (classe d'accueil, immersion ou francisation) au l'élémentaire (titulaires d'un Baccalauréat spécialisé en enseignement) et ayant environ 10 années d'expérience dans un public school board en Ontario (Toronto) était de 96 600 $.

Le salaire annuel moyen d'un(e) enseignant(e) en français langue seconde (classe d'accueil, immersion ou francisation) au secondaire (titulaires d'un Baccalauréat spécialisé en enseignement) et ayant environ 10 années d'expérience dans un public school board en Ontario (Toronto) était de 99 500 $.

Le salaire annuel moyen d'un(e) enseignant(e) en français langue seconde (classe d'accueil, immersion ou francisation) au primaire ou au secondaire  (titulaires d'un Baccalauréat spécialisé en enseignement) et ayant environ 10 années d'expérience dans un public school board en Alberta était de 95 200 $.

Pour plus de détails, consulte le site suivant sur le système scolaire ontarien.

Regarde également l'entrevue avec Hélene Lalancette, directrice-adjointe de la Faculté d'éducation au Bureau des affaires francophones et francophiles (BAFF) de l'Université Simon Fraser en BC sur les difficultés de recrutement d'enseignants d'immersion française dans cette province et réalisée par ICI Radio-Canada BC.

PORTRAIT DU RÉSEAU PUBLIC DE L'ÉDUCATION :

Consulte la page d'enseignant(e) au secondaire ou la page d'enseignant(e) au préscolaire et au primaire

PORTRAIT DU RÉSEAU PRIVÉ DE L'ÉDUCATION :

Consulte la page d'enseignant(e) au secondaire ou la page d'enseignant(e) au préscolaire et au primaire  

LES PROGRAMMES D’ÉTUDES :

 

Le Baccalauréat spécialisé en enseignement du français langue seconde a une durée totale de 4 ans offert à temps complet seulement dans toutes les universités. Il permet d'enseigner le français comme langue seconde au primaire, au secondaire ou aux adultes. Il comporte des cours couvrant 2 champs, soit la langue française et la pédagogie.

 

La 1ère année te permettra de comprendre le fonctionnement et l'organisation de l'enseignement au préscolaire et au primaire, tu acquerras des connaissances sur le développement de l'enfant et de l'adolescent, sur les bases de l'enseignement et sur les fondements de l'acquisition et de l'enseignement d'une langue seconde, ainsi que sur les fondements de la linguistique et de la grammaire françaises. Enfin, tu seras initié(e) aux différents aspects de la réalité scolaire et à la relation enseignement-élève par la réalisation d'un stage d'observation dans une classe du primaire.

 

Tu auras des cours tels que : psychologie de l'apprentissage : période de latence et adolescence, développement cognitif et apprentissage, développement socio affectif de l'élève, français écrit pour enseignants, notions de phonétique et phonologie françaises, psychologie de l'apprentissage en milieu scolaire, grammaire française et didactique, notions de syntaxe du français, didactique de l'oral en français langue seconde, didactique des arts plastiques au primaire (Univ de Montréal seulement), devenir enseignant en langue seconde : introduction à la profession, ainsi qu'un stage d'observation et d'immersion en milieu scolaire au primaire (2 semaines consécutives à temps complet au trimestre d'automne ou d'hiver selon les universités).

 

La 2e année est consacrée à l'apprentissage des méthodes et techniques de didactique d'une langue seconde au primaire et des mathématiques en classe d'accueil ou d'immersion au primaire, tu acquerras également des connaissances en grammaire et phonétique françaises et enfin, tu seras initié(e) aux différents aspects de la réalité scolaire et à la relation enseignement-élève par la réalisation d'un stage d'observation dans une classe du secondaire.

 

Tu auras des cours tels que : enseignement de la grammaire en français langue seconde, acquisition et apprentissage d'une langue seconde, didactique de l'écrit en français langue seconde, didactique de la littérature en français langue seconde, didactique des mathématiques en classe d'accueil et d'immersion au primaire, intégration des technologies de l'information et de la communication en éducation, ainsi qu'un stage d'observation et d'immersion en enseignement du français langue seconde au secondaire (2 semaines consécutives à temps complet au trimestre d'hiver) dans certaines universités OU stage d'intervention pédagogique en enseignement du français langue seconde au primaire (6 semaines consécutives à temps complet au trimestre d'hiver) au sein d'autres universités.

 

La 3e année est consacrée à l'apprentissage des méthodes et techniques de didactique d'une langue seconde au secondaire, tu seras initié(e) à littérature francophone destinée aux jeunes, tu acquerras des connaissances sur la stylistique française, sur les méthodes d'intervention auprès des élèves en difficultés d'apprentissage, tu découvriras les différentes cultures francophones du monde et enfin, tu apprendras à intervenir dans l'enseignement du français langue seconde dans une classe du primaire ou du secondaire ou de l'éducation aux adultes.

 

Tu auras des cours tels que : analyse de textes en français, littérature pour la jeunesse et didactique, didactique d'une langue seconde en classe d'accueil au secondaire et aux adultes OU didactique d'une langue seconde en classe d'immersion au secondaire et aux adultes, élèves ayant des besoins particuliers, intervention auprès des élèves ayant des difficultés d'apprentissage, étude et élaboration de matériels didactiques en français langue seconde, 1 cours optionnel en linguistique, 1 cours optionnel en littérature française, ainsi qu'un stage d'implication et d'intervention pédagogique en enseignement de l'anglais langue seconde au primaire OU un stage d'implication et d'intervention pédagogique en enseignement de l'anglais langue seconde au secondaire (6 à 8 semaines consécutives à temps complet au trimestre d'automne ou d'hiver selon les universités). La plupart des universités offrent la possibilité d'effectuer un stage hors-Québec.

 

La 4e année est consacrée à l'apprentissage des méthodes et techniques de didactique des autres disciplines en classe d'accueil au primaire (sciences humaines, sciences de la nature, arts plastiques), à l'évaluation des apprentissages en langue seconde, au contexte de l'implication des parents dans l'apprentissage des élèves, les répercussions et les effets des problèmes familiaux sur la vie scolaire des élèves, sur la pluriethnicité en milieu scolaire et enfin, tu apprendras à prendre en charge une classe de français langue seconde du primaire ou du secondaire.

 

Tu auras des cours tels que : didactique du français en accueil au primaire ou didactique du français langue seconde par immersion, didactique de l'univers social au primaire, didactique des sciences et technologie au primaire, intervention pédagogique et gestion de la classe, évaluation en enseignement d'une langue seconde, école, famille et communauté, grandes tendances en enseignement des langues secondes, pluritechnicité en éducation, ainsi qu'un stage d'implication et d'intervention pédagogique en enseignement du français langue seconde au primaire OU un stage d'implication et d'intervention pédagogique en enseignement du français langue seconde au secondaire OU un stage d'implication et d'intervention pédagogique en enseignement du français langue seconde aux adultes (8 à 14 semaines consécutives à temps complet au trimestre d'automne ou d'hiver selon les universités). La plupart des universités offrent la possibilité d'effectuer un stage hors-Québec.

 

Voici les particularités de chacunes des universités :

À Mcgill :  au niveau des stages : le premier a une durée de 4 semaines au primaire et/ou au secondaire au cours de la 2e session, le second a une durée de 3 semaines au primaire ou secondaire au cours de la 4e session (trimestres d'automne, d'hiver ou d'été), le troisième a une durée de 8 semaines au primaire ou secondaire au cours de la 5e session, alors que le quatrième et dernier stage a une durée de 7 semaines au primaire ou au secondaire ou aux adultes au cours de la 8e session. Le dernier stage peut aussi être effectué hors-Québec.

 

Aucune concentration n'est offerte, mais plusieurs cours optionnels et complémentaires sont offert, soit :  2 à 3 cours en linguistique,  2 à 3 cours en littérature anglaise (ex : drame et théâtre canadien, fiction canadienne, poésie canadienne, prose fictive canadienne, roman canadien, littérature américaine, poésie américaine du 20e siècle, prose américaine du 20e siècle, roman américain contemporain, théâtre américain contemporain, nouvelle anglaise du 20e siècle, poésie anglaise du 20e siècle, introduction à Shakespeare, littérature postcoloniale, roman britannique contemporain, théâtre britannique contemporain, grands écrivains anglophones modernes, grands écrivains anglophones en Europe, littérature de la période romantique, littérature anglaise au 19e siècle, littérature anglaise et folklore,  poésie victorienne, etc),  0 à 3 cours dans une langue étrangère (allemand, espagnol, italien, chinois, japonais, coréen, portugais, russe, etc), ainsi qu'1 à 4 cours complémentaires en dehors du programme parmi une centaine de cours de 1er cycle offerts par l'Université (parmi plusieurs dizaines de disciplines).

 

À l'UQAM :  au niveau des stages : le premier a une durée de 8 jours (sur 2 semaines) au primaire au cours de la 2e session, le second a une durée de 6 semaines au primaire au cours de la 4e session, le troisième a une durée de 6 semaines au secondaire au cours de la 6e session, alors que le quatrième et dernier stage a une durée de 8 semaines au primaire ou au secondaire en classe d'accueil OU en classe d'immersion OU en classe ordinaire au cours de la 8e session (peut aussi être remplacé par un stage de 5 semaines au secondaire + un stage de 4 semaines aux adultes OU un stage de 5 semaines au au primaire ou au secondaire + un stage de 4 semaines hors-Québec OU un stage de 4 semaines aux adultes + un stage de 4 semaines hors-Québec). Enfin, Aucune concentration n'est offerte.

 

Aucune concentration n'est offerte, mais comporte des cours optionnels, dont : 1 cours en sciences de l'éducation parmi (pédagogies différenciées, enfants en difficultés d'adaptation, stratégies pédagogiques de l'éducation aux adultes en milieu scolaire, apprentissage, épistémologie et éducation, éducation, épistémologie et métacognition, évaluation des apprentissages au primaire), 1 cours optionnel en linguistique parmi (traduction et stylistique comparées du français et de l'anglais, la pragmatique du langage, le langage et ses usages, le bilinguisme, démolinguistique du français et groupes allophones, histoire du français, français au Québec et enseignement), ainsi qu'1 cours au choix parmi une centaine de cours de 1er cycle accessibles comme cours complémentaire.

 

À l'Université de Montréal : au niveau des stages : le premier a une durée de 2 semaines au primaire au cours de la 1ere session, le second a une durée de 6 semaines en classe d'immersion au primaire au cours de la 4e session, le troisième a une durée de 6 semaines en classe d'immersion au secondaire OU en classe d'accueil au secondaire OU en classe d'accueil aux adultes OU en classe ordinaire au secondaire OU en classe ordinaire en éducation aux adultes au cours de la 6e session, alors que le quatrième et dernier stage a une durée de 8 semaines en classe d'immersion au primaire OU en classe d'accueil au primaire OU en classe ordinaire au primaire, en classe d'immersion au secondaire OU en classe d'accueil au secondaire OU en classe ordinaire au secondaire OU en classe d'accueil aux adultes OU en classe ordinaire en éducation aux adultes OU en classe d'immersion aux adultes au Québec ou hors-Québec au cours de la 8e session.

 

Aucune concentration n'est offerte, mais comporte des cours optionnels, dont : 1 cours en littérature française parmi les suivants (introduction à la littérature québécoise, introduction à la francophone ou paralittératures françaises) et 1 cours dans une langue étrangère (allemand, anglais, arabe, chinois, espagnol, grec, italien, japonais, portugais ou russe).

 

À Laval : au niveau des stages : 2 stages doivent être réalisés au niveau primaire et les 2 autres stages doivent être réalisés au secondaire. Le premier a une durée de 2 semaines au primaire ou au secondaire au cours de la 2e session, le second a une durée de 2 semaines au secondaire ou au primaire au cours de la 3e session, le troisième a une durée de 5 semaines au primaire ou au secondaire au cours de la 5e session, alors que le quatrième et dernier stage est un internat de 12 semaines en classe d'accueil ou en classe d'immersion ou en classe ordinaire au primaire ou au secondaire ou aux adultes au cours de la 8e session.

 

Aucune concentration n'est offerte, mais comporte des cours optionnels et au choix, dont : 2 cours en linguistique parmi 13 cours proposés (ex : le français en Amérique du Nord, linguistique française : phonétique, linguistique française : lexicologie, langue et sociétés francophones, etc), 1 cours dans une langue étrangère (allemand, arabe, espagnol, chinois, japonais ou russe), ainsi que 4 cours au choix parmi une centaine de cours de 1er cycle de l'université dans plus de 38 disciplines.

 

Par contre, il est également possible de choisir le Profil international permettant d'effectuer une session d'études (12 crédits optionnels) dans une université à l'étranger dans l'une des universités ayant conclu une entente pour ce programme, dont : l'Universidad de Leon (Leon, Espagne) ou l'Universidad del Pais Vasco (Bilbao, Pays de Basque, Espagne).

 

Note : le nom, le contenu, la durée des cours et des stages peuvent varier d'une université à une autre, mais les objectifs de formation sont semblables et tous les programmes répondent aux exigences minimales d'heures de stages en milieu scolaire du Ministère de l'Éducation.

 

Le Baccalauréat avec majeure en français langue seconde + mineure en enseignement du français langue seconde B.A. offert à Bishop a une durée totale de 3 ans offert à temps complet seulement.

 

Le programme consiste en une majeure en français langue seconde d'une durée de 2 ans et d'une majeure en enseignement secondaire d'une durée totale de 2 ans permettant d'obtenir 2 baccalauréats.

 

La Majeure en francais langue seconde comporte 48 crédits échelonnés sur 2 années consacrées à la linguistique française, la littérature française et québécoise t l'histoire culturelle francophone.

 

Au cours de la 1ère année; tu acquerras des connaissances intermédiaires en phonétique, grammaire, communication écrite et cultures et sociétés francophones.

 

Tu devras suivre les cours suivants : français 3, français 4 ou français intensif, français conversationnel 1, cultures et sociétés de la francophonie 1, histoire de la langue française, français conversationnel 2, cultures et sociétés de la francophonie 2, histoire du français au Québec, analyse grammaticale de la phrase complexe.

 

Au cours de la 2e année; tu acquerras des connaissances avancées de la langue française et tu approfondiras tes connaissances sur les particularités linguistiques du français, les genres littéraires francophones et sur les différentes cultures et sociétés francophones dans le monde.

 

Tu devras suivre les cours suivants : français 5 : révision grammaticale, français 6 : révision grammaticale, contextes en langue et linguistique françaises, choisir 2 cours optionnels en langue et linguistique françaises parmi 10 cours proposés (ex : français : langue des affaires,  rédaction et communication, traduction générale, etc.); 2 cours optionnels en civilisation et littérature françaises parmi 13 cours proposés (ex : littérature et cinéma en France, littérature et cinéma au Québec, roman québécois contemporain, théâtre français contemporain, théâtre québécois contemporain, grands classiques du roman français, poésie française et québécoise, littératures migrantes de la francophonie, contes, légendes et chansons de la francophonie, etc.); 1 cours optionnel en cultures et sociétés francophones parmi 12 cours proposés (ex : la télévision : miroir de la société québécoise, de la contre-culture à la contestation ouverte : 1960-1970, histoire socioculturelle du Québec 1, histoire socioculturelle du Québec 2, histoire du français au Québec, etc.).

 

La Mineure en enseignement du français langue seconde, comporte 24 crédits consacrés à l’éducation et à l’enseignement du français langue seconde auprès des adultes dans le milieu hors-scolaire (école de langues, organimses d'aide à l'intégration des immigrants, entreprises et organismes publics, cégeps et collèges privés, etc.).

 

Tu devras suivre les cours suivants : introduction à la linguistique pour l'enseignement des langues, 3 cours en pédagogie parmi les suivants (perspectives sur l'acquisition d'une langue seconde, enseigner aux jeunes apprenants une langue seconde, orientation pédagogique critique pour l'enseignement des langues secondes et diversité linguistique); ainsi que 4 cours optionnels parmi une liste proposée (ex : enseigner dans la communauté : apprentissage expérientiel, assistant à l'enseignement du français langue seconde, tutorat au Centre d'aide en français, didactique du français langue seconde à l'éducation aux adultes, enseignement auprès des autochtones, le génie de la langue : stylistique comparée de l'anglais et du français, psychologie de l'éducation, technologie éducationnelle et support à l'apprentissage, introduction à la littérature de jeunesse, etc.).

 

Note : Ce programme NE MÈNE PAS à l'obtention d'un permis d'enseigner du Ministère de l'Éducation du Québec.

 

Le Baccalauréat avec majeure en français langue seconde + mineure en études hispaniques + mineure en enseignement du français langue seconde B.A. offert à Bishop a une durée totale de 4 ans offert à temps complet seulement.

 

Le programme consiste en une majeure en français langue seconde d'une durée de 2 ans et d'une majeure en enseignement secondaire d'une durée totale de 2 ans permettant d'obtenir 2 baccalauréats.

C'est un programme exclusif au Canada. Tu effectueras notamment une session d'études à l'Universidad San Francisco de Quito (USFQ) en Équateur.

 

La Majeure en francais langue seconde comporte 48 crédits échelonnés sur 2 années consacrées à la linguistique française, la littérature française et québécoise t l'histoire culturelle francophone.

 

Au cours de la 1ère année; tu acquerras des connaissances intermédiaires en phonétique, grammaire, communication écrite et cultures et sociétés francophones.

 

Tu devras suivre les cours suivants : français 3, français 4 ou français intensif, français conversationnel 1, cultures et sociétés de la francophonie 1, histoire de la langue française, français conversationnel 2, cultures et sociétés de la francophonie 2, histoire du français au Québec, analyse grammaticale de la phrase complexe.

 

Au cours de la 2e année; tu acquerras des connaissances avancées de la langue française et tu approfondiras tes connaissances sur les particularités linguistiques du français, les genres littéraires francophones et sur les différentes cultures et sociétés francophones dans le monde.

 

Tu devras suivre les cours suivants : français 5 : révision grammaticale, français 6 : révision grammaticale, contextes en langue et linguistique françaises, choisir 2 cours optionnels en langue et linguistique françaises parmi 10 cours proposés (ex : français : langue des affaires,  rédaction et communication, traduction générale, etc.); 2 cours optionnels en civilisation et littérature françaises parmi 13 cours proposés (ex : littérature et cinéma en France, littérature et cinéma au Québec, roman québécois contemporain, théâtre français contemporain, théâtre québécois contemporain, grands classiques du roman français, poésie française et québécoise, littératures migrantes de la francophonie, contes, légendes et chansons de la francophonie, etc.); 1 cours optionnel en cultures et sociétés francophones parmi 12 cours proposés (ex : la télévision : miroir de la société québécoise, de la contre-culture à la contestation ouverte : 1960-1970, histoire socioculturelle du Québec 1, histoire socioculturelle du Québec 2, histoire du français au Québec, etc.).

 

La Mineure en études hispaniques comporte 24 crédits en linguistique espagnole et en littératures hispanophes.

 

Elle comprend les cours suivants : pratique de l'espagnol 1, pratique de l'espagnol 2, linguistique espagnole 1, linguistique espagnole 2, grammaire espagnole avancée, introduction à la littérature péninsulaire, introduction à la littérature hispano-américaine, ainsi qu'un cours optionnel en linguistique ou littérature espagnole.

 

La Mineure en enseignement du français langue seconde, comporte 24 crédits consacrés à l’éducation et à l’enseignement du français langue seconde auprès des adultes dans le milieu hors-scolaire (école de langues, organimses d'aide à l'intégration des immigrants, entreprises et organismes publics, cégeps et collèges privés, etc.).

 

Tu devras suivre les cours suivants : introduction à la linguistique pour l'enseignement des langues, 3 cours en pédagogie parmi les suivants (perspectives sur l'acquisition d'une langue seconde, enseigner aux jeunes apprenants une langue seconde, orientation pédagogique critique pour l'enseignement des langues secondes et diversité linguistique); ainsi que 4 cours optionnels parmi une liste proposée (ex : enseigner dans la communauté : apprentissage expérientiel, assistant à l'enseignement du français langue seconde, tutorat au Centre d'aide en français, didactique du français langue seconde à l'éducation aux adultes, enseignement auprès des autochtones, le génie de la langue : stylistique comparée de l'anglais et du français, psychologie de l'éducation, technologie éducationnelle et support à l'apprentissage, introduction à la littérature de jeunesse, etc.).

 

Note : Ce programme NE MÈNE PAS à l'obtention d'un permis d'enseigner du Ministère de l'Éducation du Québec.

 

Le Baccalauréat spécialisé en didactique des langues secondes - concentration français langue seconde B.A.-B.Ed offert à Ottawa a une durée totale de 3 ans offert à temps complet seulement. Il prépare à enseigner le français comme langue seconde dans les écoles anglophones du primaire, du secondaire ou en éducation aux adultes. Il consiste en une Majeure en français langue seconde d'une durée de 2 ans et du Baccalauréat éducation - formation à enseignement d'une durée totale de 1 an.

 

Il permet d'obtenir la certification de l'Ordre des enseignantes et enseignants de l'Ontario pour enseigner dans les écoles anglophones aux niveaux primaire, moyen, intermédiaire et supérieur, ainsi que le permis d'enseignement du Ministère de l'Éducation du Québec pour enseigner dans les écoles anglophones aux niveaux primaire et secondaire. Il également reconnu dans la plupart des provinces canadiennes.

 

La Majeure en français langue seconde comporte 72 crédits des cours suivants : introduction à la psychologie : fondements ou introduction à la psychologie : applications, pensée et raisonnement critique, 1 des cours suivants (raisonnement moral, grandes questions philosophiques ou les grands philosophes), compréhension orale et écrite, expression orale et écrite, introduction à la didactique des langues secondes 1, introduction à la linguistique : des mots aux énoncés, observation de classe et recherche en situation d'enseignement, littérature et plaisir de l'écriture, curriculum et matériel pédagogique en didactique des langues secondes, 1 des 3 cours suivants (l'immersion anglaise, didactique de la grammaire ou phonétique appliquée à l'enseignement des langues secondes), littérature et composition 1 : la prose fictive, introduction à la didactique des langues secondes 2, introduction à la linguistique 2 : les sons du langage, littérature et composition 2 : drame et poésie, technologie éducative et didactique des langues secondes, enseignement des langues en milieu interculturel et minoritaire : de théorie à la pratique.

Il comporte également 3 cours en linguistique parmi une dizaine de cours proposés (ex : introduction à la syntaxe, introduction à la phonologie, grammaire descriptive pour l'anglais moderne, linguistique appliquée pour l'enseignement d'une langue seconde, phonétique appliquée pour l'enseignement d'une langue seconde, bilinguisme, sociolinguistique, etc), ainsi que 4 cours optionnels en littérature anglaise (ex : drame et théâtre canadien, fiction canadienne, poésie canadienne, prose fictive canadienne, roman canadien, littérature américaine, poésie américaine du 20e siècle, prose américaine du 20e siècle, roman américain contemporain, théâtre américain contemporain, nouvelle anglaise du 20e siècle, poésie anglaise du 20e siècle, introduction à Shakespeare, littérature postcoloniale, roman britannique contemporain, théâtre britannique contemporain, grands écrivains anglophones modernes, grands écrivains anglophones en Europe, littérature de la période romantique, littérature anglaise au 19e siècle, littérature anglaise et folklore,  poésie victorienne, etc).

 

Le Bachelor éducation, comporte 48 crédits consacrés à l’éducation et à l’enseignement aux cycle primaire (équivalent au 1e cycle du primaire au Québec, cycle moyen (équivalent au 2e cycle du primaire au Québec), au cycle intermédiaire (équivalent au 3e cycle du primaire au Québec) et supérieur (équivalent du secondaire au Québec).

 

Il comprend les cours suivants : système scolaire franco-ontarien, apprentissage et évaluation aux cycles primaire, moyen et intermédiaire OU apprentissage et évaluation au cycle supérieur, impact des technologies de l'information et des communications en éducation, didactique des langues à l'élémentaire ou didactique des langues au cycle supérieur, 1 des cours suivants (gestion de classe et différentiation pédagogique aux cycles primaire/moyen, gestion de classe et différentiation pédagogique aux cycles  moyen/intermédiaire ou gestion de classe et différentiation pédagogique aux cycles intermédiaire/supérieur), 1 cours parmi les suivants (l'éducation aux valeurs en milieu scolaire, enfance exceptionnelle, psychopédagogie de l'apprentissage, apprentissage d'une langue en contexte minoritaire pluriethnique), stage I : activités d'apprentissage de l'enseignement et séminaires d'intégration (5 semaines consécutives en milieu scolaire de ton choix au trimestre d'automne) et stage 2 : activités d'apprentissage de l'enseignement et séminaires d'intégration (8 semaines consécutives en milieu scolaire de ton choix au trimestre d'hiver).

 

ÉTUDES SUPÉRIEURES :

 

Ces programmes visent à t’intégrer au marché du travail, mais il te sera également possible de poursuivre tes études au niveau de la maîtrise dans l’un des programmes suivants :

 

Pour plus de détails, consulte la page sur les études supérieures en sciences de l'éducation, ainsi que la page sur les études supérieures en lettres et langues.

maîtrises :

 

Autres programmes :

EXIGENCES D’ADMISSION :

 

-         Soit détenir un D.E.C. ou un diplôme préuniversitaire étranger équivalent (toutes les universités)

-    Soit avoir réussi 24 crédits universitaires (Montréal) ou avoir réussi 30 crédits universitaires (UQAM)

-         Soit être âgé d’au moins 21 ans, posséder les connaissances appropriées et une expérience jugée pertinente (toutes les universités sauf Montréal)

 

Note : pour connaitre les diplômes étrangers équivalents admissibles à ce programme par pays, consulte le tableau suivant.

AUTRES EXIGENCES À L’ADMISSION :

 

-    Ne pas avoir de casier judiciaire (toutes les universités, exigence du Ministère de l'Éducation)

-       Réussir le test de français Laval-Montréal (Laval et Montréal)

-       Se soumettre à une entrevue, si exigée (Montréal et Mcgill)

 

STATISTIQUES D’ADMISSION :

 

À l’automne 2021 :

 

UNIVERSITÉS

DEMANDES

NOMBRE DE PLACES

TAUX

D’AMISSION

EN %

COTE R

Dernier candidat

Admis

OTE R

en 2020

COTE R

en 2019

COTE R

en 2018

COTE R

en 2017

COTE R

en 2016

UQAM

277

90

32

21,700 *

20,000 *

20,110 *

19,500 *

19,380 *

20,000 *

Montréal

239

50 **

21

23,000

23,000

23,260

23,197

23,109

23,108

Laval

87

40 ***

46

22,860

23,305

22,000

22,062

22,062

22,703

* l’admission est principalement basée à 50 % sur le test et 50 % sur la cote R

** 23 places ont été ajoutées en 2020

*** seulement 28 personnes se sont inscrites, donc la liste d'attente peut être utilisée

N-D = donnée non disponible

 

Aucun contingentement à Laval, Mcgill et Ottawa, mais aucune donnée disponible sur les admissions

 

La cote R moyenne en 2021 était la suivante :

 

Les admissions sont ouvertes au trimestre d’automne seulement dans toutes les universités

Sources : Université de Montréal, UQAM, Université Mcgill et Université Laval

 

ENDROITS DE FORMATION :

LIENS RECOMMANDÉS :

 

Tu désires avoir l’avis d'enseignants(es) sur leur profession, alors va également consulter les vidéos suivants :

Pour un répertoire d'établissements d'enseignement, voir le Portrait du réseau de l'éducation

 

Pour d'autres liens en éducation, consulte la page de professeur au secondaire et la page de professeur au préscolaire et au primaire

-    Association québécoise des professeurs de français langue seconde

-    Association canadienne des professeurs d'immersion en français

-    Association des professeurs d'espagnol du Québec

-    Ministère de l’Éducation du Québec : portail des enseignants et futurs enseignants

-    Ordre des enseignantes et enseignants de l’Ontario

-    U.S. Department of Education

 

Ministères provinciaux de l’éducation :

 

-        Alberta

-        Colombie-Britannique

-        Île-du-Prince-Edouard

-        Manitoba

-        Nouvelle-Écosse

-    Nouveau-Brunswick

-        Nunavut

-        Ontario 

-        Saskatchewan

-        Terre-Neuve et Labrador

-        Territoires du Nord-Ouest

-    Yukon


Retour à la page du secteur enseignement

Retour à la page du secteur lettres et langues
Retour à la page d’enseignant au préscolaire-primaire

Retour à la page d’enseignant au secondaire

Retour à la page d'accueil