vv Retour à la page du secteur arts
Retour à la page du secteur communication et médias
Retour à la page d’accueil
 

 

 

SECTEUR : COMMUNICATION ET MÉDIAS

NIVEAU ’ÉTUDES : ENSEIGNEMENT COLLÉGIAL OU UNIVERSITAIRE

 

ANIMATEUR(TRICE) DE RADIO ou

RECHERCHISTE EN RADIO ou

TECHNICIEN(NE) EN RADIO

DIPLÔME D’ÉTUDES COLLÉGIALES D.E.C.

BACCALAURÉAT SPÉCIALISÉ B.A.

Le métier de technicien(ne) en télévision est maintenant décrit à la page suivante

Tu désires avoir l’avis de professionnels du métier, alors va également consulter le site de l’émission Visez dans le Mille à TVA où une entrevue a été réalisée avec Johanne et Jason, animateurs radiophoniques au Nouveau-Brunswick

Note : voir aussi la page de description du métier de journaliste

Va voir également ma section « liens recommandés » à la fin de cette page (dont des vidéos de techniciens et d'animateurs de radio qui parlent de leur travail).

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS :

En tant qu’animatrice ou animateur de radio; tu seras responsable de présenter un chronique, animer ou co-animer une émission radiophonique qui peut être musicale, de variétés, de culture, d’affaires publiques ou tout autre sujet d’intérêt.

Tu auras pour tâches de :

En tant qu'assistant(e) à la réalisation d'une émission de radio; tu seras responsable de seconder la réalisatrice ou le réalisateur à préparer et à produire des émissions radiophoniques, selon les normes et les politiques établies par la station.

Tu auras pour tâches de :

En tant que recherchiste pour la radio; tu seras responsable d'identifier des sujets, des thèmes et des angles de traitement et les proposer à une équipe de production dans une cadre d'une émission télévisée de variétés ou d'affaires publiques.

En fin de compte, tu articiperas dans l’ombre à élaborer le contenu d’une émission (affaires publiques, variétés, jeu questionnaire, etc) ou d’un reportage d'un bulletin de nouvelles.

Tu auras pour tâches de :

En tant que réalisatrice ou réalisateur; tu seras responsable de coordoner, superviser toutes les étapes de la production d'une émission radiophonique (émission d'affaires publiques, magazine ou documentaire) selon les normes et politiques établies par la station.

Tu auras pour tâches de :

En tant que monteuse ou monteur de son OU mixeuse ou mixeur du son; tu auras à effectuer le pré-montage, mixer différents sons et musiques et effectuer le montage final de reportages, entrevues ou autres.

En tant que technicienne ou technicien du son; tu opéreras les appareils de contrôle et d’ajustement les sons selon différents besoins (intensité des voix et des bruits, éliminer les bruits ambiants, associer les sons aux images présentées, etc). Il existe plusieurs autres métiers de l’équipe technique en production audiovisuelle. En techniques radiophoniques enregistrement sonore, montage et mixage sonore, programmation musicale) ;: tu utiliseras, manipuleras et opéreras divers équipements servant la production d’une émission de radio.

En tant que technicienne ou technicien à l’enregistrement; tu opéreras différents appareils d’enregistrement à haute résolution afin de capter, contrôler et ajuster d’ajustement les sons selon différents besoins (intensité des voix et des bruits, éliminer les bruits ambiants, etc).

En tant que responsable de la programmation musicale; tu auras sélectionneras les chansons et les pièces musicales qui seront diffusées en onde en collaboration avec l’équipe d’animation et l’équipe de la réalisation selon les demandes des, les contrats et ententes faites avec les maisons de disques et selon les intérêts de la station. Il existe quelques autres métiers de l’équipe technique de la production radiophonique.

QUALITÉS ET APTITUDES REQUISES :

PROFESSIONS APPARENTÉES :

EMPLOYEURS POTENTIELS :

EXIGENCES DES EMPLOYEURS :

PLACEMENT :

Selon les données disponibles au 31 mars 2016 :

Pour le D.E.C. :

Le placement est moyen, seulement 53 % des  répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail ont obtenu un emploi relié à leurs études dont la presque totalité sont à temps complet.

Plusieurs autres répondants(es), soit 25 % des répondants(es) ont poursuivi leurs études à l'université en communication.

Note : plusieurs emplois sont à contrat ou à la pige.

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI À temps complet

NOMBRE EMPLOI À LEUR COMPTE

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

20 8 6 0 5

Note 1 : légère hausse du taux de placement par rapport aux années précédentes (était de 41 % en 2014; 48 % en 2013; 40 % en 2012;

Note 2 : baisse du nombre de répondants(es) poursuivant des études universitaires (était de 32 % en 2014; 45 % en 2011 et 39 % en 2010).

Source : Ministère de l'Enseignement supérieur du Québec

SALAIRE :

Selon les données de 2019 :

Le salaire moyen en début de carrière était de :

secteur technique :

secteur animation, recherche et réalisation :

Note : légère hausse de la moyenne salariale par rapport aux années précédentes.
           Chez les grands diffuseurs, les augmentations sont établies par les conventions collectives.

Sources : Ministère de l'Enseignement supérieur du Québec, Syndicat SCFP (section locale 675 employés professionnels et de bureau de la SRC), Syndicat des techniciens et artisans du Espace musique ou Première Chaîne de la SRC, Syndicat des employés des communications de la SRC, Guilde canadienne des médias (section locale CBC) et conventions collectives des employés de plusieurs grands radiodiffuseurs privés.

PORTRAIT DE LA PROFESSION :

Selon Emploi-Québec; il y avait plus de plus 1 500 animateurs(trices), annonceurs(euses) et présentateurs(trices) à la radio et à la télévision dans l'ensemble du Québec en 2018.

Plus de 64 % des membres de la profession étaient des hommes.

Plus de 73 % occupaient un poste à temps complet.

La répartition selon l'âge était :

La répartition selon le type d'employeur était :

Selon Emploi-Québec; il y avait plus de plus 4 000 techniciennes et techniciens en enregistrement audio et vidéo (comprenant notamment : ingénieur de son, preneur de son, mixeur de son, monteur sonore, opérateur à l'enregistrement radio,  sonorisateur, sonothécaire, technicien du son, technicien en radio, etc.) dans l'ensemble du Québec en 2018.

Plus de 84 % des membres de la profession étaient des hommes.

Plus de 84 % occupaient un poste à temps complet.

La répartition selon l'âge était :

La répartition selon le type d'employeur était :

PERSPECTIVES D'AVENIR :

Il existe plus de 200 stations de radio dans toutes les régions du Québec de tous les styles, pour toutes clientèles, en français et/ou en anglais (mais aussi dans d'autres langues), publiques ou privées, affiliées à un réseau ou privées indépendantes ou communautaires, dans les grands centres ou en région.

Chaque station tente d'obtenir le plus de cotes d'écoute possible, ce qui en devenu très difficile avec la forte concurrence des autres médias dont l'Internet.

Depuis quelques temps, les médias électroniques effectuent des coupures de postes, alors que d'autres réseaux éprouvent des difficultés financières.

Donc, il y a davantage de personnes disponibles à l'emploi, ce qui fait diminuer le taux de placement et le nombre de contrats pour les animateurs(trices) et employés(es) techniques de radio.

Il faut noter également que bon nombre d'animateurs(trices), annonceurs(euse) et recherchistes du milieu de la radio ne travaillent pas à temps complet et souvent, pas toute l'année. De plus, ils sont à contrat pour la plupart.

En 2019,  le salaire annuel moyen d'un(e) réalisateur(trice) commercial ou d'un(e) réalisateur(trice)-rédacteur(trice) ou d'un(e) producteur(trice)-opérateur(trice) ou d'un(e) producteur(trice)-scripteur(e) détenant 10 années d'expérience au sein d'un radiodiffuseur indépendant ou communautaire était de 42 400 $;

 le salaire annuel moyen d'un(e) technicien(ne) en radio détenant 10 années d'expérience au sein d'un radiodiffuseur indépendant ou communautaire était de 44 400 $;

 le salaire annuel moyen d'un(e) réalisateur(trice) commercial ou d'un(e) réalisateur(trice)-rédacteur(trice) ou d'un(e) producteur(trice)-opérateur(trice) ou d'un(e) producteur(trice)-scripteur(e) détenant 10 années d'expérience au sein d'un grand télédiffuseur privé était de 50 900 $;

 le salaire annuel moyen d'un(e) animateur(trice) de radio détenant 10 années d'expérience au sein d'un grand télédiffuseur privé était de 55 200 $.

Pour plus de détails, consulte le Portrait de l'industrie culturelle

LE PROGRAMME D'ÉTUDES :

Il existe de nombreuses voies possibles afin de faire carrière comme animateur(trice) de radio. En effet, plusieurs ont étudié en journalisme, d'autres en relations publiques, d'autres en science politique, d'autres en création humoristique, d'autres n'ont qu'un DEC général, d'autres ont étudié dans un tout autre domaine au collégial ou à l'université, etc.

Bien évidemment, la meilleure voie possible est une formation technique en radio ou une formation en animation radio offerte par une école privée reconnue.

Voir aussi la section "autres formations" plus bas dans cette page.

Le Diplôme d’études collégiales en techniques de communication dans les médias - option animation et production radiophoniques D.E.C a une durée totale de 3 ans offert à temps complet. Il vise à former des techniciens, des animateurs et du personnel de contenu et de production pour le milieu de la radio.

Tu auras sur structure et les fonctions de travail dans les médias, processus critique de la recherche de l'information, histoire du temps et espaces du 20e siècle, initiation à l'informatique, idéation et travail en équipe, monde et actualité, fondements de la parole en public, initiation au message radiophonique, processus de communiquer un message, actualités au Canada et au Québec, introduction à la production et au montage sonore, français écrit avancé, anglais appliquée au domaine des médias, techniques d'entrevues, prendre la parole dans un média, régions et actualités, œuvres musicales et artistiques populaires, programmation radiophonique automatisée, édition électronique sur le web, marchandisage des produits radiophoniques, programmation radiophonique préétablie, œuvres musicales et artistiques spécialisées, communication orale en radio 1, services des nouvelles radio, création d'une programmation radiophonique, communication orale en radio 2, ainsi qu'un stage en communication radiophonique d'une durée totale de 135 heures réparties sur 15 semaines.

Pour plus de détails sur ce programme, regarde la vidéo promotionnelle réalisée par le Cégep de Jonquière.

Parmi les diplômés(es) les plus connus(es) de la radio du DEC en arts et technologie des médias (ancien programme), on retrouve notamment :

Nadia Bilodeau : animatrice de radio, animateur de télé (NRJ Montréal, "Les poids lourds du retour" de CKOI Montréal, etc.);

Claudine Prévost : animatrice de radio à NRJ Montréal;

Marie-Élaine Proulx : animatrice de radio au Rouge FM Montréal;

Amélie Simard : animatrice au 107,5 Rouge à Québec;

Sylvain Bouchard : animateur de radio au 93,3 de Québec;

Josey Arsenault : animatrice de radio au 93,3 de Québec;

Élodie Déry : animatrice au BLVD 102,1 à Québec;

Maude Boutet : animatrice au BLVD 102,1 à Québec;

Jean-François Blanchet : animateur et recherchiste au FM 93 à Québec;

Pascale Vézina-Caron : journaliste-animatrice au FM 93 à Québec;

Marie-Élise Faucher : animatrice de l'émission Les #1 du Weekend à Rouge 107,5 à Québec;

Mathieu Dugal : animateur de radio à Radio-Canada Première - réseau;

Chantal Roberge : animatrice de radio à Rouge FM Gatineau;

Rachel Bolduc-Crustin : animatrice et productrice au 94,9 Rouge FM Gatineau;

Julie Yacoub : animatrice de radio à NRJ Gatineau;

Géraldine Lamarche : animatrice au 106,1 Rythme FM Estrie à Sherbrooke;

Pierre-Olivier Perron : animateur au 107,7 Cogeco Estrie à Sherbrooke;

Valérie St-Jean : co-animatrice de l'émission Le Boost à Énergie 106,1 à Sherbrooke;

Pierre-Marc Babin : animateur à Rouge 102,1 FM Mauricie à Trois-Rivières;

Simon Roy-Martel : animateur morning man au 94,5 Énergie Saguenay Lac-St-Jean;

Jeoffrey Ménard Asselin : animateur au 94,5 Énergie Saguenay Lac-St-Jean;

Émy Fournier : animatrice de l'émission Rouge au Travail au 94,5 Énergie Saguenay Lac-St-Jean;

Joanie Chrétien : animatrice au 96,9 Rouge Énergie Saguenay Lac-St-Jean;

Alexandra Tremblay : animatrice au 95,7 Radio X Saguenay;

Émilie Munro : animatrice au Boom 104,1 Énergie Saint-Jean-sur-Richelieu;

Lisanne Beaupré : animatrice au 102,9 Rouge FM Bas-Saint-Laurent à Rimouski;

Stéphanie Belzile : animatrice et coordonnatrice des promotions au Cogeco 96,5 Rouyn.

PASSERELLES :

Un programme passerelle permet aux titulaires du DEC en éducation spécialisée de se faire reconnaître un certain nombre de crédits par une université dans cadre de son programme de baccalauréat. Par contre, aucune garantie d'admission est faite lors de la demande et aucune préférence ou priorité n'est accordée à l'admission.

Pour plus de détails, consulte la page suivante

Voici les ententes actuellement offertes :

ÉTUDES SUPÉRIEURES ET PERFECTIONNEMENT :

Après avoir complété tes études en techniques de communication dans les médias, tu pourras te diriger vers le marché du travail ou poursuivre tes études à l'université dans l'un des programmes suivants de baccalauréat :

EXIGENCES D'ADMISSION :

    -    Détenir le D.E.S. ou l'équivalent sans cours préalable spécifique

Note 2 : pour les candidats(es) du secondaire : l’admission est basée principalement sur l’excellence de ton dossier scolaire et une attention particulière sera apportée dans tes résultats en français, anglais et en sciences humaines (géographie, histoire, économie).

Note 2 : pour les candidats(es) du collégial et de l'université : l’admission est basée principalement sur l’excellence de ton dossier scolaire du secondaire ET du collégial et une attention particulière sera apportée dans tes résultats en français, anglais et en sciences humaines (géographie, histoire, économie, politique, sociologie, communication, etc.)

AUTRES EXIGENCES À L'ADMISSION :

admissions au 1er tour :

(pour les candidats refusés au 1er tour et désirant refaire une demande au 2e tour :

STATISTIQUES D'ADMISSION

Au 1er tour :

Ce programme N'EST PLUS contingenté

(malgré un nombre limité de places disponibles)

120 places (taux d'admission moyen de 60 %)

Au 2e tour :

Ce programme EST CONTINGENTÉ

seulement 10 places sont disponibles (taux d'admission moyen de 40 %), voir la section "autres exigences"

Admissions ouvertes au trimestre d'automne seulement.

ENDROITS DE FORMATION :

AUTRES FORMATIONS :

Il existe plusieurs autres programmes d’études dans le domaine des médias. Il y a les programmes d’A.E.C. (attestation d’études collégiales) qui sont principalement destinés à ceux ayant quitté les études à temps plein et qui ont acquis quelques années d’expérience, mais certains sont aussi accessibles aux finissants(es) du secondaire. Il y a d’autres programmes offerts par des collèges privés menant à un diplôme du collège concerné. La plupart de ces programmes sont reconnus par le milieu des médias, dont certains sont même réputés car certains animateurs(trice) connus(es) ont étudié dans l’un de ces programmes.

Pour connaître les exigences d’admission à ces programmes, consulte l’école offrant le programme concerné.

Quelques exemples de diplômés(es) connus(es) de l'une de ces écoles :

Geneviève Murchison : animatrice à Radio-Canada Première (Pro-Média);

Valérie Roberts : animatrice au 96,9 Rythme FM Montréal (Pro-Média);

Julie Boulanger : animatrice au 96,9 Rythme FM Montréal (Pro-Média);

Anne Boucher : animatrice à Espace musique (Pro-Média);

Valérie Ambeault : animatrice à Rouge FM Montréal (Pro-Média);

Stéphane Beaulac : animateur à Rouge FM Mauricie (Pro-Média);

Catherine Beauchamp : chroniqueuse à l'émission Le Tapis rouge de Catherine au 98,5 FM Montréal (Pro-Média);

Monik Vincent : animatrice à Rythme FM Montréal (École Stéphan Roy);

Myriam Kessiby : animatrice à la Première Chaîne à Ottawa (École Stéphan Roy);

Kim Williams : animatrice au 94,7 Rouge FM Mauricie (École Stéphan Roy)

Nicholas Comtois : animateur à NRJ Montréal (École Stéphan Roy);

Stéphane Richard : animateur à Rythme FM Montréal (École Stéphan Roy);

Monik Vincent : animatrice à Rythme FM Montréal (École Stéphan Roy);

Valérie Sirois : animatrice à Rouge FM Estrie (École Stéphan Roy);

Isabelle Lacasse : chroniqueuse culturelle à Rouge FM Montréal (École Stéphan Roy);

Marc-André Lanneville : animateur au 106,9 Rythme FM Mauricie (École Stéphan Roy);

Pirre-Yves Lord "PY" : animateur à NRJ 98,9 Québec (CRTQ);

Joanie Duquette : animatrice à NRJ 102,3 Trois-Rivières (CRTQ);

Lisa Blouin : animatrice au Rock Détente Saguenay (CRTQ);

Karine Bouchard : animatrice au 93,3 Québec (CRTQ);

Marie-Claude Bourque : animatrice à CHOI 98,1 Québec (CRTQ);

Claudia Genel : animatrice télé à Radio-Canada - Québec (CRTQ).

Voici quelques exemples de programmes d’études menant à un A.E.C. :

En publicité :

Voici quelques autres programmes offerts par les collèges privé (menant à une attestation de formation ou un diplôme émis par l’établissement) :

Comment choisir une bonne école ? 

Voici quelques exemples de programmes offerts :

LIENS RECOMMANDÉS :

Tu veux avoir l'avis d'animateurs(trices) de radio sur leur métier ?, alors consulte l'entrevue radiophonique et les vidéos suivants :

Chaînes de radiodiffusion :

Stations de radio indépendantes :

Autres :

Retour à la page du secteur arts
Retour à la page du secteur communication et médias
Retour à la page d’accueil