Retour à la page de la profession d’administrateur

Retour à la page du secteur administration

Retour à la page d’accueil

 

 

SECTEUR : ADMINISTRATION, SECRÉTARIAT ET INFORMATIQUE

NIVEAU D’ÉTUDES : ENSEIGNEMENT UNIVERSITAIRE

 

GESTIONNAIRE EN RESSOURCES HUMAINES

BACCALAURÉAT SPÉCIALISÉ B.Sc. ou B.A. ou B.A.A.

 

Consulte également la page d’informations sur les
programmes pré-universitaires en sciences de l’administration

Consulte également la section "liens recommandés" (dont des vidéos de spécialistes en ressources humaines qui parlent de leur travail).

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS :

 

En tant que conseillère ou conseiller à la gestion des ressources humaines; tu seras responsable planifient les stratégies en matière de ressources humaines et de relations de travail et de conseiller les dirigeants de l'organisation sur les différents aspects touchant la bonne gestion des ressources humaines au sein de leur département.

 

Tu auras pour tâches de :

Voici quelques exemples de domaines d'expertise de la gestion des ressources humaines :

 

recrutement et sélection : évaluer les besoins en personnel, procéder à des analyses de tâches, rédiger les descriptions d'emploi et déterminer les niveaux d'emploi, assurer le recrutement, la sélection, l'accueil et l'intégration du personnel, analyser les demandes de réévaluation de fonctions;

 

rémunération et avantages sociaux : mettre en place et faire le suivi de la politique salariale, conduire des enquêtes de rémunération, conseiller et aider les gestionnaires relativement aux questions liées à la rémunération, informer le personnel sur les avantages sociaux auxquels ils ont droit, administrer les différents régimes de retraite et d'assurance;

 

Formation continue du personnel : fixer les objectifs organisationnels, déterminer les besoins en matière de formation, identifier/sélectionner les employés à former, sélectionner les méthodes et moyens de formation adéquats, coordonner les activités de formation, évaluer les résultats de la formation;

 

santé et sécurité au travail : mettre en œuvre les pratiques dans les domaines de la santé, de la sécurité et de l'indemnisation des travailleurs et les évaluer; contribuer à la rédaction et à l'application de la législation ou des règlements relatifs à la santé, à la sécurité et à l'indemnisation des travailleurs, contribuer à l'élaboration de la politique sur l'environnement de travail;

 

qualité de vie au travail : organiser des activités sociales; concevoir et gérer des programmes de reconnaissance des employés, de préparation à la retraite; élaborer/gérer divers programmes touchant la santé physique et psychologique au travail;

 

gestion des personnes : soutenir les gestionnaires dans leurs relations avec leurs employés et les employés dans leurs relations avec leurs supérieurs : gestion de la performance, mesures disciplinaires, congédiement d'un employé, gestion des conflits entre gestionnaire et employés et entre employés, rétention;

 

systèmes d'information sur les ressources humaines : administrer le ou les systèmes d'information comprenant notamment les dossiers des employés, obliger et valider des données confidentielles pour assurer la qualité de l'information;

 

développement des ressources humaines : développer un programme de planification de la relève, de rétention des ressources, accompagner les gens dans un processus de changement organisationnel comme dans le cas d'une fusion, adresser une problématique d'absentéisme, développer un programme visant la conciliation travail-famille, etc.

 

En tant que gestionnaire en ressources humaines; tu seras responsable de planifier, coordoner, organiser, gérer, contrôler et évaluer les activités d'un service des ressources humaines et du personnel.

 

Tu auras pour tâches de :

En tant qu’enseignante ou enseignant en techniques de l'administration au collégial; tu seras responsable d’enseigner des notions de base ou des notions intermédiaires dans une discipline d'enseignement en lien avec ton domaine de compétences et d'expérience auprès de jeunes adultes inscrits à un programme de formation technique (administration générale, gestion de commerces ou techniques de comptabilité et de gestion).

 

Tu leur fourniras les compétences requises pour qu’ils puissent intégrer le marché du travail afin de pratiquer le métier ou la profession que tu leur auras enseigné.

 

Enseigner un métier c'est davantage que de montrer les tâches à faire comme ce le serait pour une formation en milieu de travail. Il y a des notions théoriques à présenter en lien avec la discipline (ex : terminologie technique appliquée au métier, mathématiques appliquées au métier, notions d'informatique et de logiciels spécialisés appliqués au métier, etc.) et organiser différentes activités de formation pratique (projets, discussions en petits groupes, simulations, etc.) afin de préparer adéquatement les étudiants(es) à intégrer le marché du travail avec toutes les compétences requises ou du moins, toutes celles requises pour occuper un premier emploi dans ce métier. Donc, il faut très bien connaître son métier, mais aussi bien savoir comment l'enseigner à des apprentis(es).

 

Tu les notions de base de la matière à enseigner.

 

Tu auras pour tâches de :

APTITUDES ET QUALITÉS REQUISES :

-         Aimer appliquer des politiques, des lois et règlements car tu auras à travailler avec différentes politiques de personnel, réglements internes, convention(s) collective(s) et lois du travail

-         Aimer travailler avec public, car les contacts avec les gens sont fréquents

-         Entregent, facilité à communiquer et pour les relations interpersonnelles car tu auras de fréquents contacts avec les employés de l’organisation tant sur des sujets délicats comme les relations de travail que d'autres plus attirantes chez les employés comme les programmes d'aide ou de formation continue

-         Sens des responsabilités et bon jugement car tu devras fournir des conseils judicieux afin d'aider les membres de la direction à prendre des décisions éclairées relatives à la plus grande ressource de l'organisation

-         Sens de l’organisation nécessaire pour mettre à jour de façon rigoureuse les dossiers des employés, planifier les services au personnel, gérer des données pour différents rapports, etc.

-         Esprit d’analyse, car les décisions devront être bien étudiées avant d’être exécutées

-         Bonne capacité à la résolution de problèmes car tu devras régler de nombreux problèmes qu'ils soient reliés aux relations de travail, au recrutement ou en rémunération

-         Leadership, dynamisme et esprit d’équipe car tu devras travailler constamment avec les collègues du service des ressources humaines, les responsables des autres départements, les représentants syndicaux et les membres de direction

-         Dynamisme et leadership car tu auras à participer aux activités d’encadrement du personnel de l’organisation

-         Excellente maîtrise de la langue française parlée et écrite afin de t'exprimer de façon claire et professionnelle au cours des réunions avec les différents responsables et employés du département, les représentants syndicaux et avec les membres de la direction, ainsi que lors d'entrevue de recrutement et pour rédiger des rapports de qualité

-         Bonne connaissance de l’anglais :afin de t'exprimer de façon claire et professionnelle au cours des réunions avec les différents responsables et employés du département, les représentants syndicaux et avec les membres de la direction, ainsi que lors d'entrevue de recrutement et pour rédiger des rapports de qualité, surtout au sein des organisations présentes ailleurs au pays et un peu partout dans le monde

PROFESSIONS APPARENTÉES :

-         Agent(e) de dotation

-         Agent(e) de gestion des ressources humaines

-         Agent(e) de personnel

-         Agent(e) de placement

-         Agent(e) de programmes de soutien au personnel

-         Agent(e) de recrutement

-         Agent(e) de sélection du personnel

-         Agent(e) des relations de travail

-         Agent(e) ou conseiller(ère) en placement

-         Analyste en rémunération

-         Conseiller(ère) en développement organisationnel

-         Conseiller en formation du personnel

-         Conseiller(ère) en avantages sociaux

-         Conseiller(ère) en placement

-         Conseiller(ère) en recrutement

-         Conseiller(ère) en ressources humaines

-         Conseiller(ère) en ressources humaines agréé(e) CRHA

-         Conseiller(ère) professionnel(le) en emploi CPE

-         Conseiller(ère) régional en développement de la main-d’oeuvre

-         Consultant(e) en gestion

-         Coordonnateur(trice) de la formation

-         Coordonnateur(trice) des ressources humaines

-         Coordonnateur(trice) en emploi

-         Coordonnateur(trice) en santé et sécurité au travail

-         Directeur(trice) adjoint(e) des ressources humaines (avec de l’expérience)

-         Directeur(trice) des ressources humaines (avec de l’expérience)

-    Officier d'administration des services de santé (Forces armées)

-         Officier de la logistique (Forces armées)

-         Technicien(ne) en formation 

EMPLOYEURS POTENTIELS :

-         Toutes PME (détaillants, distributeurs, importateurs, grossistes, manufacturiers, fournisseurs de services)

-         Toutes grandes entreprises (détaillants, distributeurs, importateurs, grossistes, manufacturiers, fournisseurs de services)

-     Tous organismes privés (associations, fondations, comités paritaires de santé et sécurité au travail, conventions collectives, etc)

-         Tous organismes publics ou parapublics (entreprises de transport urbain et interurbain, distributeurs locaux d'électricité, etc)

-         Agences et firmes de consultants en placement de personnel

-         Associations professionnelles et ordres professionnels

-         Établissements d’enseignement publics et privés (centres de services scolaires, écoles primaires et secondaires privées, cégeps, collèges privés, universités)

-         Établissements de santé (hôpitaux universitaires, centres de santé et services sociaux, CHSLD privés, etc)

-         Firmes de consultants relations de travail

-      Firmes de consultants en ressources humaines

-         Organisations syndicales (locales, régionales et centrales nationales)

-    Forces armées canadiennes (Armée de terre, Aviation royale, Marine royale, Réserve de l'Armée de terre, Réserve aérienne ou Réserve navale), voir aussi le site de la Branche de logistique, site du Bureau du Chef du personnel militaire

-      Municipalités et MRC (dont : Ville de Montréal, Ville de Québec, Ville de Laval, Ville de Gatineau, Ville de Longueuil, Ville de Sherbrooke, Ville de Lévis, Ville de Trois-Rivières, Ville de Saguenay, Ville de Terrebonne, Ville de St-Jean-sur-Richelieu, Québec municipal, le site de recherche d'emplois des municipalités et MRC du Québec)

-    Sociétés d'État : Autorité des marchés financiers, Investissements Québec, Hydro-Québec, Loto-Québec, Société immobilière du Québec, Société des alcools du Québec, Gaz métro, SÉPAQ, Postes Canada, Société immobilière du Canada, Société de transport de Montréal STM, autres sociétés publiques de transport urbain

-    Forces armées canadiennes (Armée de terre, Aviation royale, Marine royale, Réserve de l'Armée de terre, Réserve aérienne ou Réserve navale), voir aussi le site de la Branche de logistique

-         Gouvernement du Canada : Ressources humaines et Développement des compétences Canada, Conseil du Trésor du Canada (voir aussi la page suivante), Commission de la fonction publique du Canada, Conseil canadien dees relations industrielles, Travaux publics et services gouvernementaux Canada, Finances Canada, Agence du revenu du Canada, Anciens Combattants Canada, Affaires étrangères et Commerce international Canada, Exportation et Développement Canada, Défense Nationale Canada (carrières civiles), Industrie Canada, Santé Canada, Citoyenneté et Immigration Canada, Ressources naturelles Canada, Environnement Canada, Agriculture et agroalimentaire Canada, Justice Canada, Patrimoine Canada, Société des assurances-dépôts, Agence de santé publique du Canada, Société de financement agricole du Canada, Parlement du Canada

 

-         Gouvernement du Québec : Conseil du Trésor du Québec, Commission de la fonction publique du Québec, Ministère de l'Emploi et de la solidarité sociale, Commission administrative des régimes de retraite et d'assurances de la fonction publique québécoise CARRA, Commission des relations de travail, CSST, Assemblée Nationale, Revenu Québec, Ministère du Conseil exécutif, Ministère des Finances et de l'Économie, Ministère des Transports, Ministère de l'Éducation, Ministère de la Justice, Ministère de la Sécurité publique, Ministère de l'Agriculture, pêcheries et alimentation, Ministère des Affaires municipales, régions et occupation du territoire, Ministère du Développement durable, faune et parcs, Ministère de la santé et des services sociaux, Ministère des Ressources naturellesMinistère de la Culture et des communications, SAAQ, RAMQ, Régie des rentes, Société d'habitation du Québec, Autorité des services financiers,  Financière agricole du Québec

 

EXIGENCES DES EMPLOYEURS :

-         Excellente maîtrise de la langue française parlée et écrite

-         Connaissance de l’anglais (le bilinguisme est un atout important et parfois même une exigence)

-         Bonne maîtrise de l’informatique

AFFILIATION À DES ASSOCIATIONS PROFESSIONNELLES :

 

Il est possible de devenir membre de l’une des associations professionnelles suivantes avec les titres professionnels correspondants :

 

Pour les emplois suivants, il faut détenir un permis de pratique et/ou être membre de l’association professionnelle concernée :

-         Ordre des conseillers en ressources humaines agréés du Québec : le seul organisme au Québec décernant des titres aux professionnels des ressources humaines. Il décerne les titres "Conseiller(ère) en ressources humaines agréé(e) CRHA" ou "Conseiller(ère) en relations industrielles agréé(e) CRIA". Pour plus de détials, voir la section "perspectives d'avenir";

-         Association canadienne des entreprises de recrutement et placement de personnel ACCESS : organisme canadien qui décerne le titre professionnel aux professionnels en recrutement et placement de personnel partout au pays "Consultant(e) en personnel certifié(e) CPC";

-        Ordre des administrateurs agréés du Québec : pour obtenir l'un des titres suivants "Conseiller en Management Certifié CMC" (après 3 ans d’expérience comme consultant) ou "Administrateur Agréé ADM.A." (après 5 ans d'expérience pertinente en administration) : regroupe 1 424 membres qui agissent notamment comme consultants(s) en gestion couvrant l'ensemble des domaines de l'administration incluant celui de la gestion des ressources humaines.

PLACEMENT :

 

Selon les données disponibles au 31 janvier 2019 :

 

Pour les Baccalauréats 

(B.A.A. - spécialisation resssources humaines et Baccalauréat spécialisé en ressources humaines) :

 

Le placement est très bon, 84 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail ont obtenu un emploi relié à leurs études dont la presque totalité, soit 96 % sont à temps complet.

 

Quelques autres répondants(es), soit 7 % ont choisi de poursuivre leurs études au niveau de la maîtrise. 

 

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI À TEMPS COMPLET

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

199

156

153

14

 

Note : hausse importante du taux de placement en comparaison avec les années précédentes (était de 67 % en 2017; 61 % en 2015 et 70 % en 2013).

 

Source : Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur du Québec

 

SALAIRE :

 

Selon les données 2020 :

 

Dans le secteur public et parapublic, les conseillers(ères) et les gestionnaires en ressources humaines sont classés dans la catégorie des "cadres" ou des "professionnels non syndiqués", même s'ils ne font pas partie du personnel d'encadrement proprement dit; alors qu'au sein des grandes entreprises, ils occupent généralement la fonction de coordonnateur(trice) des ressources humaines.

 

Le salaire moyen en début de carrière était de :

 

Dans le secteur privé :

 

-         26,13 $/heure (40 hres/sem) en tant que coordonnateur(trice) en ressources humaines au sein des PME, des OBNL et des petits cabinets conseils

 

-    26,68 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant qu'agent(e) ou analyste ou coordonnateur(trice) des ressources humaines ou conseiller(ère) en relations professionnelles au sein des grandes entreprises de commerce au détail

 

-    26,75 $/heure (37,5 hres/sem) en moyenne en tant qu'agent(e) ou analyste ou coordonnateur(trice) des ressources humaines au sein des grandes entreprises de télécommunication

 

-    28,35 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant qu'agent(e) ou analyste ou coordonnateur(trice) des ressources humaines au sein des grandes entreprises manufacturières

 

-    29,24 $/heure (35 hres/sem) en moyenne en tant qu'agent(e) ou analyste en ressources humaines au sein des grandes compagnies d'assurances

 

-         29,81 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que spécialiste en ressources humaines au sein des grands cabinets d'avocats

 

-     32,96 $/heure (40 hres/sem) en moyenne en tant que spécialiste ou consultant(e) en ressources humaines au sein des grands cabinets de comptables ou au sein des grandes sociétés de conseils en gestion

 

-    35,32 $/heure (35 hres/sem) en moyenne en tant que coordonnateur(trice) des ressources humaines au sein des grandes compagnies d'assurances

 

Note : hausse de la moyenne salariale au sein des PME (avec un baccalauréat) par rapport aux années précédentes (était 23,58 $ en 2017; 22,41 $ en 2015 et 24,08 $ en 2013).

 

Dans le secteur public et parapublic :

-         23,31 $/heure (35 hres/sem) en tant que conseiller(ère) en ressources humaines à Revenu Québec (plus grande agence gouvernementale au Québec avec plus de 12 000 employés)

-         25,19 $/heure (35 hres/sem) en tant que conseiller(ère) en ressources humaines dans la fonction publique québécoise

-    25,35 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'agent(e) de recherche et planification socioéconomique - conseiller(ère) aux entreprises (conseils en planification, gestion, acquisition et formation de la main-d'œuvre auprès des entreprises) dans la fonction publique québécoise

-        25,04 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'attaché(e) d'administration en gestion des ressources humaines dans les centres de services scolaires et les cégeps

-         25,37 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'agent(e) de gestion du personnel dans le réseau de la santé et des services sociaux

-    26,45 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'analyste en administration et finances (ressources humaines) à Investissements Québec

-    27,84 $/heure (35 hres/sem) en tant que conseiller(ère) en planification des effectifs à Hydro-Québec

-         29,00 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'agent(e) de gestion des ressources humaines à la Société des alcools du Québec SAQ

-    29,75 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'agent(e) en ressources humaines à l'Autorité des marchés financiers

-    33,82 $/heure (33 ou 33,45 ou 35 hres/sem) en moyenne en tant qu'agent(e) de gestion des ressources humaines ou coordonnateur(trice) des ressources humaines au sein des grandes municipalités (100 000 habitants et plus)

 

-    33,89 $/heure (35 hres/sem) en moyenne en tant que conseiller(ère) en ressources humaines au sein des universités

 

-    35,00 $/heure (33 ou 33,45 ou 35 hres/sem) en moyenne en tant qu'agent(e) de gestion des ressources humaines ou coordonnateur(trice) des ressources humaines au sein des municipalités de taille moyenne (25 000 à 99 999 habitants)

 

-    35,50 $/heure (32,5 33 ou 33,45 ou 33,75 ou 35 hres/sem selon les municipalités) en moyenne en tant qu'agent(e) ou analyste ou attaché(e) ou coordonnateur(trice) en administration au sein des petites municipalités (5 000 à 24 999 habitants)

 

-    35,91 $/heure (35 hres/sem) en tant que conseiller(ère) en ressources humaines à Investissements Québec

 

-         36,20 $/heure (37,5 hres/sem) qu'agent(e) de gestion des ressources humaines dans la fonction publique fédérale

 

-    36,38 $/heure (33 ou 33,75 ou 35 hres/sem selon les organisations) en moyenne en tant qu'agent(e) ou analyste au sein des grandes entreprises publiques de transport urbain

 

-    37,18 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'agent(e) de gestion des ressources humaines à Hydro-Québec

 

-    39,63 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'analyste en ressources humaines à la Société de transport de Montréal ST

 

-    40,39 $/heure (35 hres/sem) en tant que coordonnateur(trice) des ressources humaines dans les centres de services scolaire

 

-    40,63 $/heure (35 hres/sem) en tant que conseiller(ère)-cadre en ressources humaines (développement organisationnel, dotation, formation, procédés administratifs ou santé et sécurité au travail) dans le réseau de la santé et des services sociaux

 

-    44,42 $/heure (35 hres/sem) en tant que conseiller(ère) en ressources humaines à Hydro-Québec

 

-    2 301 $/mois en 1re année et augmente à 2 440 $/mois en 4e année (grade d'élève-officier pendant tes études universitaires au Collège militaire

 

-    5 521 $/mois (au grade de llieutenant/enseigne de vaisseau 1re classe) et augmente à 6 999 $/mois (au grade de capitaine/lieutienant de vaisseau) après 5 ans en tant qu'officier de logistique ou officier d'administration des services de santé au sein des Forces canadiennes (Force régulière)

 

-    166,40 $/jour (au grade de lieutenant/enseigne de vaisseau 1re classe) et augmente à 213,54 $/jour (au grade de ccapitaine/lieutienant de vaisseau) en tant qu'officier de logistique ou officier d'administration des services de santé au sein des Forces canadiennes (Réserve)

 

Note : dans le secteur public et parapublic, les salaires (qui augmentent au rendement avec des minimums et maximums) sont établis par des politiques salariales et selon des ententes avec les associations des cadres et professionnels non syndiqués.

 

Sources : Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur du Québec, Conseil du Trésor du Québec, Commission de la Fonction Publique du Canada, Revenu Québec, Forces canadiennes, conventions collectives des professeurs de la plupart des collèges privés, conventions collectives des chargés de cours de la plupart des universités, conventions collectives des professeurs de la plupart des universités, la plupart des grandes municipalités (politique salariale des cadres et professionnels non syndiqués), la plupart des universités (politique salariale des cadres et professionnels non syndiqués), Guide Robert Half en finance et comptabilité, Emploi Québec et Service Canada.

 

PORTRAIT DE LA PROFESSION :

 

Selon Emploi-Québec; il y avait plus de 22 000 agents(es), analystes, conseillers(ères) et autres professionnels(les) des ressources humaines, en placement et du recrutement au Québec en 2020.

 

S'ajoute également plus de 10 000 agents(es) de gestion des ressources, agents(es), conseillers(ères) et coordonnateurs(trices) de la dotation et du recrutement partout au Québec en 2020.

 

Ainsi que plus de 12 000 chefs du personnel et directeurs(trices) des ressources humaines dans l'ensemble du Québec en 2020.

 

Ces professions sont composées en majorité de femmes, puisqu'elles représentaient plus de 72 %.

 

Plus de 91 % occupaient un poste à temps complet.

La répartition selon le type d'employeur était :

La répartition selon le type d'employeur était :

Selon l'Ordre des conseillers en ressources humaines agréés du Québec CRHA; il y avait 10 154 spécialistes agréés en ressources humaines actifs dans l'ensemble des régions du Québec.au 31 mars 2020.
(soit 493 de plus qu'en 2018; 795 de plus qu'en 2016 et 1 148 de plus qu'en 2014).

Elle représente des professionnelles et des professionnels dans les différents champs des ressources humaines, soit :

la gestion stratégique des ressources humaines, la gestion du développement et des compétences, la gestion de la santé, de la sécurité du mieux-être au travail, la gestion des relations de travail, la gestion de la rémunération globale, la gestion de la dotation et la gestion du développement organisationnel.

Plus de 520 nouveaux membres y ont adhérés au cours de cette année, autant des diplômés(es) en gestion des ressources humaines qu'en relations industrielles, mais également en administration avec spécialisation autre qu'en GRH.

Parmi ses membres; 7 940 d'entre-eux, soit plus de 78 % détenaient le titre de "conseiller(ère) en ressources humainess agréé(e) CRHA"

et 22 % détenaient le titre de "conseiller(ère) en ressources industrielles agréé(e) CRHA".

Profession majoritairement composée de femmes, puisqu'elles représentaient 75 % des membres (étaient de 71 % en 2018; 71 % en 2016 et 69 % en 2014).

La répartition des membres selon l'âge était :

La majorité de leurs membres œuvraient dans les secteurs industriel et commercial (22 %) et dans le secteur des services (38 %), alors que 16 % œuvrent dans la fonction publique et parapublique.

 

La répartition selon leur milieu de pratique était la suivante :

La répartition selon leur domaine de pratique était la suivante :

  1. 65 % s'identifiaient comme des généralistes (moins de 50 % de leur travail dans un domaine précis)

  2. 21 % œuvraient en relations de travail

  3. 20 % se spécialisaient en dotation et recrutement

  4. 16 % étaient spécialisés en santé et sécurité au travail

  5. 16 % exerçaient en rémunération globale

  6. 9 % pratiquaient en développement organisationnel

  7. 8 % pratiquaient en développement de compétences

  8. 4 % exerçaient en gestion stratégique et planification des ressources humaines

  9. 3 % se spécialisaient dans les systèmes d'information sur les ressources humaines

  10. 4 % étaient dans d'autres domaines

La répartition selon la fonction occupée était la suivante :

  1. 29 % des conseillers(ères) ou coordonnateurs(trices) des ressources humaines

  2. 27 % des  conseillers(ères) spécialistes en ressources humaines

  3. 26 % des directeurs(trices) ou adjoints(es) aux ressources humaines

  4. 3 % des supersiveurs(es) ou chef équipe

  5. 15 % d'autres fonctions

Selon l'Ordre des administrateurs agréés du Québec; il y avait 1 326 membres actifs (dont 149 nouveaux membres) au 31 mars 2018 (soit 96 de plus qu'en 2016 et 282 de plus qu'en 2014).

 

Permet aux titulaires d'un B.A.A. ou B.Adm ou B.Comm ou B.Gest. ou d'un M.B.A. d'une université du Québec d'être admis directement, ainsi qu'aux gestionnaires sans diplôme avec preuve d'expérience

Les administrateurs(trices) agréé(es) détiennent une expertise variée dans de nombreux domanies de la gestion, mais principalement dans les domaines tels que : le conseil en management, la gestion du changement, la gestion de projets, la gestion des ressources humaines, la gestion financière, la planification financière, la planification stratégique, le développement organisationnel, la stratégie d'entreprise, la gouvernance d'entreprise, la responsabilité sociale des entreprises, le développement durable, etc.

 

Profession composée majoritairement d'hommes avec 74 % des administrateurs agréés, alors que les femmes ne représentaient que 26 % des membres de la profession. Par contre, la tendance est à la hausse du nombre de femmes puisqu'elles étaient 23 % en 2014 et 21 % en 2012.

Près de 45 % des Adm.A. peuvent fournir des services en anglais dont une majorité sont bilingues.

 

Certains membres détenaient également un titre complémentaire, soit :

  1. 129 détenaient le titre "Conseiller en management accrédité CMC" (soit 10 % des membres)

  2. 65 détenaient le titre de "Planificateur financier Pl. Fin." (soit 5 % des membres)

  3. 18 détenaient le titre de "Candidat CMC" en vue d'obtenir le titre CMC

  4. Il est aussi possible d'un membre de l'Ordre de détenir un autre titre professionnel s'ajoutant à celui d'Adm.A. (ex : CPA, OMA ou autre)

Parmi l'ensemble des membres, 13 % travaillaient à leur compte dans leur propre cabinet conseil dont la moitié au sein d'une société par actions SPA.

 

Bien que près de la moitié des Adm.A. exercaient dans la région de Montréal, soit 44 %, on les retrouvait également dans toutes les régions autres régions du Québec, soit :

  1. 14 % en Montérégie

  2. 12 % dans la région de Québec

  3. 4 % dans les Laurentides

  4. 4 % dans la région de Laval

  5. 3 % en Chaudière-Appalaches

  6. 3 % en Estrie

  7. 3 % dans Lanaudière

  8. 3 % en Outaouais

  9. près de 3 % au Saguenay-Lac-St-Jean

  10. 2 % en Mauricie

  11. 5 % dans les autres régions

PERSPECTIVES D'AVENIR :

 

Au cours des dernières années, le nombre de spécialistes des ressources humaines a augmenté fortement. Le  développement de nouveaux concepts de gestion des ressources humaines, l'importance croissante de la formation de la main-d'œuvre et les  modifications dans les lois et dans les modes d'organisation du travail  expliquent en grande partie cette croissance. Compte tenu que ces tendances  devraient se maintenir, on prévoit que leur nombre devrait continuer à  augmenter fortement au cours des prochaines années, mais à un rythme moins rapide que par le passé.

 

La gestion de ressources humaines et le développement des personnes dans les organisations ont grandement évolué au cours des 15 dernières années et les spécialistes de ce secteur sont considérés davantage comme des partenaires stratégiques de la haute direction et exercent de plus en plus une influence sur les décisions et les priorités dans les organisations dans le but d'améliorer la performance organisationnelle. Les organisations d'aujourd'hui font face à plusieurs enjeux stratégiques, organisationnels et humains. Des aspects comme la gestion de la diversité, la santé mentale au travail et la gestion du changement sont de plus en plus présents et préoccupants.

 

Plusieurs facteurs ont favorisé la création de nouveaux postes de professionnels en ressources humaines au cours des dernières années, dont la mobilité accrue des travailleurs, les impératifs en matière de productivité du personnel et l'importance accordée aux stratégies d'embauche et de maintien en emploi, de formation et d'organisation du travail.

 

Il ne faut surtout pas oublier la problématique majeure de recrutement et de rétention d'employés(es) due à la pénurie de travailleurs(euses) sur le marché est un défi de premier plan pour les organisations de toutes tailles tant privées que publiques dont les professionnels(les) des RH devront être prêts à relever.

 

 Le vieillissement de la population contribue aussi à la croissance de cette profession, en entraînant une hausse des employés à remplacer et une diminution du bassin de main-d'oeuvre qualifiée disponible. Ces facteurs continueront à influencer posititivement la demande pour cette profession, mais à un rythme un peu moins soutenu qu'auparavant.

 

Enfin, la gestion des programmes d'aide aux employés PAE (comme les programmes de soutien en santé mentale, les programmes d'intégration des nouveaux employés, les programmes d'aide à l'intégration des travailleurs immigrants, l'organisation d'activités de bien-être au travail, etc.); la planification et l'élaboration de procédures et de méthodes visant à améliorer la santé et la sécurité au travail; ainsi que la formation continue des employés sont également d'autres défis intéressants que les spécialistes des ressources humaines auront à réaliser.

 

Les débouchés proviendront en premier lieu de l'augmentation de l'emploi et des postes libérés par les spécialistes des  ressources humaines qui prendront leur retraite ou qui obtiendront des  promotions à des postes de gestion, surtout comme directeurs des ressources humaines.

 

Les besoins de personnel qualifié des ressources humaines devient alors primordial afin de l'entreprise ou l'organisation puisse obtenir la main-d'œuvre qu'elle a besoin et encore davantage lors de pénurie de personnel comme nous vivons actuellement et risquons de vivre au cours des années à avenir.

 

Par exemple, le réseau de la santé éprouve d'énomes difficultés à recruter du personnel infirmier et soutien infirmier et des technologues médicaux;

 

les centres de services scolaires éprouvent de grandes difficultés à recruter des enseignants, des éducations à la petite enfance et des éducateurs spécialiés,

 

les municipalités de taille en expansion voient non seulement leur population augmenter, mais également les besoins en main-d'oeuvre (notamment dans les domaines des loisirs et des travaux publics),

 

les chaînes de détaillants (notamment les chaînes d'alimentation et les chaînes de pharmacie) ont un taux de roulement élevé et sont constamment à la recherche de personnel,

 

les entreprises de transport doivent être imaginatifs afin d'attirer de nouveaux conducteurs de camions ou conducteurs d'autobus,

 

les compagnies d'assurances recherchent constamment à embaucher des perles rares...

 

Plus de 41 % des CRHA membres de l'Ordre sont actuellement âgés de 45 et plus et prendront leur retraite au cours des prochaines années et devront être remplacés.

 

Plusieurs grandes entreprises et plusieurs organismes publics et parapublics exigent de leurs candidats(es) d'être membre de l'Ordre des CRHA.

 

Donc, les perspectives d'emploi au cours des prochaines années sont bonnes

 

Selon une enquête réalisée par l'Ordre des CRHA; une hausse de 70 % du nombre de postes en ressources qui exigent un titre professionnel a été observée depuis 2007 et que 78 % des employeurs interrogés préféraient embaucher un spécialiste détenant un titre.

 

En moyenne, 57 % des conseillers(ères) en ressources humaines détenant le titre (par rapport à 32 % pour ceux ne détenant pas de titre) obtenaient une promotion dans les 5 années suivant leur embauche.

 

Enfin, les généralistes en ressources humaines détenant le titre "CRHA" gagnaient en moyenne 25,72 $/heure et les conseillers(ères) en ressources humaines détenant le titre "CRHA" gagnaient en moyenne 35,29 $/heure.

 

LA RÉMUNÉRATION MOYENNE en 2020....

 

Un(e) spécialiste agréé(e) en ressources humaines détenant 10 années d'expérience gagnait annuellement 69 558 $ en moyenne.

 

Plus particulièrement, le salaire annuel moyen selon la fonction occupée était :

Le salaire annuel moyen (avec 10 années d'expérience) selon le type d'employeur était :

LES PROGRAMMES D’ÉTUDES :

 

Le Baccalauréat spécialisé en administration des affaires B.A.A. a une durée totale de 3 ans offert à temps complet, mais peut aussi être suivi à temps partiel dans certaines universités. Il débute par un tronc commun au cours des 3 premières sessions où tu devras suivre des cours de mathématiques (probabilités et statistiques) et des cours de base dans les principales disciplines de la gestion : management (introduction au management, comportement organisationnel), économie (économie de l’entreprise, économie internationale), finance (introduction à la gestion financière), comptabilité (comptabilité générale, comptabilité de management), marketing (introduction au marketing), gestion des ressources humaines (introduction à la gestion des ressources humaines), technologies de l'information (technologies de l’information en gestion), gestion des approvisionnements (gestion des opérations et de la production ou opérations et logistique),  etc.

 

À partir de la 4e session, tu suivras des cours propres à la spécialisation gestion des ressources humaines tels que : leadership, droit du travail, la gestion des personnes, gestion des équipes de travail, gestion des relations de travail, gestion du changement, stratégies de gestion des ressources humaines, etc. Tu auras également à choisir quelques cours optionnels en ressources humaines (ex : gestion de la formation, évaluation du personnel, psychologie appliquée à la gestion, systèmes d’informations de gestion des ressources humaines, négociation collective, planification des ressources humaines, etc), ainsi que des cours dans les autres disciplines de la gestion.

Note : les cours peuvent varier d'une université à une autre, mais toutes offrent des cours de base dans les principales disciplines de la gestion.

 

Le Baccalauréat spécialisé en gestion des ressources humaines B.A.A. offert par l’UQÀM a une durée totale de 3 ans offert à temps complet. Il comporte des cours en marketing, gestion financière, méthodes statistiques, gestion des organisations, gestion des opérations, comportement organisationnel, gestion des lois du travail, introduction aux sciences comptables, systèmes d’informations en gestion des ressources humaines, économie des ressources humaines, méthodes de recherches appliquées aux ressources humaines, stratégies de gestion, fondements en dotation, fondements en évaluation du travail, leadership et supervision, fondements en gestion de la santé et sécurité au travail, fondements en formation et perfectionnement, techniques de négociation collective, analyse de la convention collective, planification stratégique des ressources humaines, etc. De plus, tu auras à choisir quelques cours optionnels en ressources humaines et administration OU un stage en gestion des ressources humaines.

 

DEC-BAC :

 

Qu'est-ce qu'un programme DEC-BAC ?

 

Il permet d'entreprendre des études collégiales et universitaires en gestion en 5 ans (au lieu de 6 ans) et obtenir 2 diplômes, soit le D.E.C. et le Baccalauréat.

 

Pour plus de détails, consulte la page suivante

 

Voici les ententes actuellement offertes :

(ces ententes concernent toutes les concentrations du Baccalauréat en administration, incluant la concentration en gestion des ressources humaines)

 

DEC-BAC en administration des affaires

(DEC en gestion de commerces ou DEC en techniques de comptabilité et gestion + Baccalauréat en administration des affaires - ressources humaines) :

 

Université du Québec à Rimouski UQAR

(campus de Lévis ou campus de Rimouski)

Ententes avec les collèges suivants :

Université du Québec à Chicoutimi UQAC

Ententes avec les collèges suivants :

Université Bishop

 

Ententes avec les collèges suivants :

Université du Québec à Montréal UQAM

Ententes avec le collège suivant : 

Université Laval

Ententes avec les cégeps suivants :

PASSERELLES :

 

Un programme passerelle permet aux titulaires du DEC en éducation spécialisée de se faire reconnaître un certain nombre de crédits par une université dans cadre de son programme de baccalauréat. Par contre, aucune garantie d'admission est faite lors de la demande et aucune préférence ou priorité n'est accordée à l'admission.

 

Pour plus de détails, consulte la page suivante

 

Note 1 : dans certaines universités, il y a des cours préalables exigés même une reconnaissance d'acquis est offerte

 

Note 2 : la reconnaissance des acquis n'est pas automatique et le nombre de crédits accordés peut varier selon la qualité de ton dossier scolaire.

 

Voici les ententes actuellement offertes :

 

aux titulaires du DEC en gestion de commerces :

aux titulaires du DEC en techniques de comptabilité et de gestion :

aux titulaires d'autres DEC :

ÉTUDES SUPÉRIEURES :

 

Si tu le désires, tu pourras entreprendre des études supérieures au niveau de la maîtrise ou autres programmes de 2e cycle. Voici quelques exemples :

 

Pour plus de détails, consulte la page sur les études supérieures en sciences économiques et administratives.

 

Maîtrises

(avec ou sans expérience) :

Autres programmes :

EXIGENCES D’ADMISSION :

 

-         Soit détenir un D.E.C. intégré en sciences arts et lettres ou en sciences de la nature (toutes les universités)

 

-         Soit détenir un  D.E.C. dans une autre concentration ou spécialité avec les cours suivants :

mathématiques 103, 105, 203 (HEC, Sherbrooke, Mcgill)

mathématiques 103, 302 (ou 105), 337 (ou 307 ou 203) (Laval et UQTR)

posséder les connaissances suffisantes en mathématiques (UQTR et UQAR, UQAT)

mathématiques 103 et 105 plus 1 cours en économique (Concordia)

aucun cours préalable requis (UQÀM pour Bacc en gestion des ress humaines)

 

-         Soit détenir un D.E.C. en techniques administratives, techniques de comptabilité et de gestion, techniques de gestion commerciale ou techniques de logistique du transport et avoir réussi certains spécifiques en mathématiques (toutes les universités, sauf UQÀM et UQAR). À l’UQÀM et UQAR, aucun autre cours spécifique n’est exigé)

NOTE : les titulaires de l’un de ces diplômes peuvent se faire reconnaître un certains nombre de crédits au baccalauréat en administration (dans certaines universités)

 

-         Soit posséder des connaissances appropriées, être âgé d'au moins 21 ans et avoir occupé un poste administratif pendant un certain nombre d’années (variant selon les universités) (toutes les universités) 

AUTRES EXIGENCES PARTICULIERES D’ADMISSION :

 

STATISTIQUES D’ADMISSION :

Consulte la page de gestionnaire en management

Les admissions sont ouvertes aux trimestres d'automne et d'hiver pour tous les autres programmes dans toutes les universités

ENDROITS DE FORMATION :

 

Qu'est-ce que l’alternance travail-études (assi connu sous "régime coopératif") ?

LIENS RECOMMANDÉS :

Tu veux avoir l'avis de professionnels(les) en gestion des ressources humaines ?, alors regarde les vidéos suivants :

 


 

Retour à la page de la profession d’administrateur

Retour à la page du secteur administration

Retour à la page d’accueil