Retour à la page du secteur enseignement

Retour à la page d'accueil

 

 

SECTEUR : SCIENCES DE L'ÉDUCATION

NIVEAU D’ÉTUDES : ENSEIGNEMENT UNIVERSITAIRE

 

CONSEILLER(ÈRE) PÉDAGOGIQUE

AIDE PÉDAGOGIQUE

SPÉCIALISTE EN TECHNOLOGIE ÉDUCATIVE

SPÉCIALISTE EN SCIENCES DE L'ÉDUCATION

BACCALAURÉAT SPÉCIALISÉ B.Éd.

MAITRISE M.Éd. ou M.A.

 

Note : la profession d'orthopédagogue est maintenant décrite à la page suivante.

 

Va voir également la section « liens recommandés » à la fin de cette page (dont des vidéos de spécialistes en éducation qui parlent de leur travail).

 

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 

 

En tant que psychopédagogue; tu seras un(e) professionnel(le) de l'intervention éducative en milieu scolaire ou extra scolaire auprès de clientèles présentant des problématiques particulières (personnes avec difficultés d'apprentissage, personnes avec troubles du comportement, personnes présentant des difficultés d'adaptation  au milieu scolaire conventionnel comme par exemple des déficients intellectuels, personnes présentant des troubles neuromotrices suites à une maladie ou un accident, des personnes ayant des difficultés d'intégration ou de réintégration au milieu scolaire comme les immigrants ou des adultes qui retournent aux études, etc).

 

Tu étudieras les différentes caractéristiques et les problématiques rencontrées chez un type de clientèles ou de groupes en particulier en utilisant tes connaissances à la fois en psychologie du développement et de l'apprentissage, en psychologie sociale, en sociologie et en didactique et présenteras des solutions d'interventions éducatives appropriées. Tu agiras principalement comme personne-ressource auprès du personnel enseignant (enseignement régulier et adaptation scolaire), des orthopédagogues et autres intervenants pédagogiques (orthophonistes, audiologistes, ergothérapeutes, psychosociologues, psychoéducateurs, etc).

 

Tu participeras également à élaborer, développer, de mettre en œuvre et d'évaluer des stratégies d'intervention qui permettront une meilleure adaptation ou intégration des clientèles présentant des problématiques à ce niveau. Tu ne seras pas un enseignement en adaptation scolaire, mais plutôt une personne-ressource auprès d'un enseignant, tu ne seras pas un psychologue, mais tu utiliseras tes connaissances de cette discipline afin de mieux cibler tes interventions. Tu pourras également choisir une carrière dans la recherche en réalisant des projets avec le milieu.

 

En tant qu'andragogue; tu seras la responsabilité d'élaborer, de développer et de mettre en œuvre des activités ou des programmes de formation destinées à des clientèles adultes. Que ce soit :

 

en milieu scolaire : développer des programmes de formation de niveau primaire pour adultes analphabètes, développer des programmes de formation adaptés aux adultes qui retournent aux études secondaires, etc;

 

En entreprise : tu seras chargé de développer des activités de formation destinées au personnel (mises à jour en bureautique,  cours d'anglais, ateliers en relations interpersonnelles ou travail en équipe, préparation à la retraite, etc);

 

Dans le domaine de la santé : tu seras responsable des activités de formation comme les cours prénataux, l'éducation à la santé pour les asthmatiques, l'éducation à la santé pour diabétiques, etc;

 

Dans le milieu social ou communautaire : tu développeras des activités d'éducation populaire (développement personnel, culture générale, loisirs, ateliers pour le 3e âge, ateliers d'aide à l'emploi, ateliers d'aide à l'intégration pour immigrants, etc) destinées au grand public offertes dans les bibliothèques, centres culturels, organismes de loisirs, etc.

 

Tu agiras également comme personne-ressource auprès des intervenants de l'éducation (enseignants, formateurs en milieu de travail, animateurs de groupes sociaux, animateurs culturels, intervenants communautaires, etc) afin de mieux adapter leurs interventions professionnelles. En milieu scolaire, tu ne seras une formatrice ou un formateur d'adultes, mais tu agiras comme personne-ressource auprès de ces derniers.

 

En tant que spécialiste en technologies éducatives ou en formation à distance; tu seras responsable d'élaborer, de développer, de mettre en œuvre et d'évaluer des outils et des stratégies d'intervention éducative avec l'intégration de technologies éducatives comme l'audiovisuel, informatique, le multimédia, l'Internet ou tout autre moyen technique ou technologique pertinent à l'apprentissage. Tu devras analyser et évaluer les caractéristiques des clientèles concernées, les besoins éducatifs, les contraintes pédagogiques, techniques et personnelles des apprenants (comme par exemple un handicap visuel), les ressources disponibles et les limites financières.

 

Tu pourras par exemple, développer des outils d'apprentissage des mathématiques pour des enfants du primaire avec l'aide de progiciels éducatifs, développer un outil multimédia adapté à des étudiants aveugles, développer des moyens techniques afin d'améliorer l'apprentissage auprès de déficients intellectuels, développer un outil d'apprentissage en ligne par Intranet pour les employés d'une entreprise, développer un outil de simulation de défectuosités pour des étudiants en mécanique automobile, développer un outil d'apprentissage multimédia pour les visiteurs d'un musée, etc.

 

Tu agiras également comme personne-ressource auprès des intervenants éducatifs du milieu scolaire ou extrascolaire (enseignants, formateurs en milieu de travail, psychoéducateurs, éducateurs spécialisés, etc) afin de les aider à mieux intégrer la technologie à leur intervention éducative. Tu ne seras pas un informaticien ou un professionnel du multimédia, mais tu pourras mieux conseiller les intervenants sur les outils pédagogiques grâce à tes connaissances du milieu éducatif. Par contre, tu auras à travailler en étroite collaboration avec des concepteurs et des designers en multimédia, des analystes et des techniciens en informatique, des concepteurs et développeurs de sites web, des infographistes, etc.

 

En tant que conseiller(ère) en mesure et évaluation; tu seras responsable d'élaborer, développer, mettre en œuvre et d'évaluer les stratégies d'intervention pédagogique, les méthodes d'apprentissage, les programmes ou activités de formation, les politiques éducatives selon les caractéristiques et les besoins des clientèles desservis. Tu proposeras des solutions afin de résoudre des problématiques ou des lacunes dans le cadre des formations offertes ou des méthodes et stratégies d'intervention éducatives utilisées pour l'enseignement d'une ou certaines disciplines en particulier et tu agiras comme personne-ressource auprès du personnel enseignant, des gestionnaires de services de formation en entreprise, des gestionnaires des services pédagogiques des établissements d'enseignement et des responsables gouvernementaux en politiques éducatives. Généralement, ce sont des enseignantes ou enseignants qui se dirigent vers cette carrière après avoir accumulé quelques années dans l'enseignement.

 

QUALITÉS ET APTITUDES NÉCESSAIRES :

-         Aimer travailler avec les gens et entregent car tu seras constamment en contact avec eux

-         Grande facilité à communiquer et écouter et ouverture d'esprit qui te permettra d’établir une coopération avec différents intervenants du milieu éducatif afin de bien comprendre leurs problématiques

-    Capacité d'analyse et de synthèse afin de bien analyser les problématiques et lacunes éducatifs reliés à ton domaine d'intervention

-         Sens de l’organisation pour bien planifier et élaborer des programmes ou des stratégies d'intervention

-         Sens des responsabilités car tu seras responsable des programmes ou des stratégies développés

-         Esprit d’initiative pour réussir à proposer tes solutions d'intervention

-         Facilité pour le travail en équipe et dynamisme car tu devras travailler en collaboration et en coopération avec différents interventants du milieu éducatif

PROFESSIONS APPARENTÉES :

 

En psychopédagogie :

      -    Agent(e)-conseil en soutien pédagogique (CPE)

      -    Conseiller(ère) en rééducation

-    Conseiller(ère) pédagogique en adaptation scolaire

-    Consultant(e) en éducation

-    Orthopédagogue

-    Spécialiste en sciences de l'éducation (fonction publique québécoise)

En andragogie :

-    Agent(e) de programmes éducatifs (Ville de Montréal)

-    Chargé(e) de formation (universités)

-    Conseiller(ère) pédagogique en éducation aux adultes

-    Conseiller(ère) pédagogique en enseignement professionnel ou technique

-    Conseiller(ère) pédagogique en formation continue des travailleurs

-    Conseiller(ère) en éducation populaire

-    Conseiller(ère) en formation scolaire

-    Consultant(e) en éducation

-    Consultant(e) en formation à distance

-    Coordonnateur(trice) d'activités d'éducation populaire

-    Coordonnateur(trice) de l'alternance travail-études

-    Coordonnateur(trice) de stages (collèges ou universités)

-    Coordonnateur(trice) en formation à distance

-    Coordonnateur(trice) de la formation continue

-    Coordonnateur(trice) de la formation d'un centre d'éducation aux adultes

-    Coordonnateur(trice) de la formation en entreprise

-    Formateur(trice) en éducation communautaire

-    Formateur(trice) en milieu de travail

-    Formateur(trice)-acccompagnateur(trice) en formation à distance

-    Officier du développement de l’instruction (Forces canadiennes)

-    Spécialiste de contenu en formation à distance

-    Spécialiste en sciences de l'éducation (fonction publique québécoise)   

En didactique :  

-    Conseiller(ère) à la gestion des études (collèges et universités)

-    Conseiller(ère) aux activités d'enseignement

-    Conseiller(ère) en formation scolaire

-    Conseiller(ère) pédagogique en éducation au préscolaire et enseignement au primaire

-    Conseiller(ère) pédagogique en enseignement secondaire

-    Conseiller(ère) pédagogique en enseignement collégial

-    Consultant(e) en éducation

-    Coordonnateur(trice) académique (universités)

-    Spécialiste en didactique au primaire

-    Spécialiste en didactique au secondaire

-    Spécialiste en didactique au collégial

-    Spécialiste en sciences de l'éducation (fonction publique québécoise) 

En mesure et évaluation en éducation :

-    Agent(e) de recherche et développement en éducation (universités)

-    Aide pédagogique individuel

-    Conseiller(ère) en évaluation de programmes

-    Conseiller(ère) en formation scolaire

-    Conseiller(ère) en gestion de la formation

-    Consultant(e) en éducation

-    Consultant(e) spécialisée en évaluation de programmes d'études (universités)

-    Spécialiste en sciences de l'éducation (fonction publique québécoise)

En technologies éducatives ou formation à distance :

-    Chargé(e) de projets technopédagogiques (universités)

-    Conseiller(ère) pédagogique en technologies éducatives

-    Consultant(e) en éducation

-    Consultant(e) en formation à distance

-    Officier du développement de l’instruction (Forces armées)

-    Spécialiste en audioviuel en milieu scolaire

-    Spécialiste en développement d'outils d'apprentissage de formation à distance

-    Spécialiste en formation à distance

-    Spécialiste en moyens techniques d'enseignement

-    Spécialiste en multimédia éducatif

-    Spécialiste en sciences de l'éducation (fonction publique québécoise) 

EMPLOYEURS POTENTIELS : 

 

En psychopédagogie :

En andragogie :

En didactique et en mesure et évaluation :

En technologies éducatives :

PLACEMENT :

 

Selon les données disponibles au 31 janvier 2017 :

 

Pour les baccalauréats

(études pluridisciplinaires en éducation incluant la majeure en éducation)

Plusieurs répondants(es), soit 36 % ont choisi de poursuivre leurs études au niveau de la maîtrise.

Parmi les répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail, le placement est faible, seulement 45 % d'entre-eux ont obtenu un emploi relié à leurs études dont 85 % sont à temps complet.

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI EN TEMPS COMPLET

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

107 31 22 38

 

Pour les maîtrises

 

En didactique ou enseignement :

 

le placement est très bon, 80 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail ont obtenu un emploi relié à leurs études dont la presque totalité, soit 89 % sont à temps complet.

 

Quelques répondants(es), soit 10 % ont décidé de poursuivre leurs études au niveau du doctorat.

 

La plupart des répondants(es) en emploi relié détenaient déjà un poste en enseignement ou en soutien pédagogique.

 

En psychopédagogie et orthopédagogie :

 

le placement est EXCELLENT, 95 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail ont obtenu un emploi relié à leurs études dont la presque totalité sont à temps complet.

 

Quelques répondants(es), soit 3 % ont décidé de poursuivre leurs études au niveau du doctorat.

 

En enseignement collégial (formation initiale) :

 

Le placement est très bon, 88 % des répondants(es) ont obtenu un emploi comme enseignant(e) au collégial dont la presque totalité sont à temps complet.

 

Plusieurs des répondants(es) en emploi détenant déjà un poste dans un collège ou ont obtenu une promesse d'embauche avant le début de leurs études.

 

En enseignement secondaire (perfectionnement) :

 

Le placement est EXCELLENT, 100 % des répondants(es) ont obtenu un emploi relié à leurs études dont la presque totalité sont à temps complet.

 

La plupart des répondants(es) en emploi détenaient déjà un poste en enseignement ou en soutien pédagogique.

 

Quelques répondants(es), soit 27 % ont décidé de poursuivre ses études au niveau du doctorat.

 

En enseignement primaire (perfectionnement) :

 

Le placement est EXCELLENT, 100 % des répondants(es) ont obtenu un emploi relié à leurs études dont la totalité sont à temps complet.

 

La plupart des répondants(es) en emploi détenaient déjà un poste en enseignement ou en soutien pédagogique.

 

Quelques autres répondants(es), soit 4 % ont poursuivi des études au niveau du doctorat en didactique ou en psychopédagogie.

 

En andragogie (éducation aux adultes) :

 

le placement est faible, seulement 49 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail ont obtenu un emploi relié à leurs études dont seulement la presque totalité, soit 71 % sont à temps complet.

 

Quelques répondants(es), soit 5 % ont décidé de poursuivre ses études au niveau du doctorat.

 

Dans les autres programmes (mesure et évaluation, technologie de l'éducation, éducation internationale, etc) :

 

le placement est bon, 73 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail ont obtenu un emploi relié à leurs études dont la presque totalité, soit 88 % sont à temps complet.

 

Quelques répondants(es), soit 16 % ont décidé de poursuivre leurs études au niveau du doctorat.

 

PROGRAMMES

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI EN TEMPS COMPLET

NOMBRE
 AUX
 ÉTUDES

Didactique

51

37

33

5

Enseignement collégial

17

15

13

0

Enseignement secondaire

15

11

5

4

Enseignement primaire

26

24

22

1

Andragogie

37

17

12

2

Psychopédagogie

59

54

47

2

Autres programmes

145

89

78

23

Note 1 : hausse taux de placement en didactique/enseignement par rapport aux années précédentes (était de 90 % en 2015; 78 % en 2013 et 76 % en 2011).

Note 2 : hausse de placement en psychopédagogie/orthopédagogie par rapport aux années précédentes (était de 86 % en 2015; 63 % en 2013 et 78 % en 2011).

Note 3 : légère baisse du taux de placement en enseignement collégial par rapport aux années précédentes (était de 80 % en 2015; 100 % en 2013 et 100 % en 2011).

Note 4 : hausse baisse du taux de placement en enseignement secondaire par rapport aux années précédentes (était de 84 % en 2015; 85 % en 2013 et 90 % en 2011).

Note 5 : taux de placement tout aussi excellent en enseignement primaire par rapport aux années précédentes (était de 100 % en 2015; 100 % en 2013 et 100 % en 2011).

Note 6 : baisse du taux de placement en andragogie par rapport aux années précédentes (était de 50 % en 2015; 64 % en 2013 et 78 % en 2011).

Note 7 : baisse du taux de placement dans les autres programmes en éducation par rapport aux années précédentes (était de 77 % en 2015; 82 % en 2013 et 81 % en 2011).

Note 8 : baisse du nombre de répondants(es) dans les autres programmes en éducation ayant choisi de poursuivre des études au doctorat (était de 22 % en 2015; 13 % en 2013 et 20 % en 2011).

Note 9 :  il faut considérer que plusieurs des répondants(es) occupaient déjà un emploi dans le domaine de l'éducation.

Pour les doctorats

(données de 2014 : plus récentes disponibles)

 

Pour l'ensemble des doctorats :

 

Le placement est très bon, 80 % des répondants(es) qui se sont dirigés vers le marché du travail ont obtenu un emploi relié à leurs études dont la presque totalité sont à temps complet.

 

Quelques répondants(es), soit 9 % ont décidé de poursuivre leurs études au niveau du stage postdoctoral.

Un(e) seul(e) répondant(e) a poursuivi ses études dans un autre doctorat.

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI EN TEMPS COMPLET

NOMBRE
EN STAGE POSTDOCTORAL

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

46 33 29 4 1

 

Note : légère baisse du taux de placement par rapport aux années précédentes (était de 91 % en 2012; 98 % en 2010 et 87 % en 2007).

 

Sources : Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur du Québec

 

SALAIRE :

 

Selon les données 2017 :

 

Le salaire moyen en début de carrière était de :  

En services de garde (CPE) :

  1. 24,58 $/heure (35 hres/sem) en moyenne en tant que directeur(trice)-adjoint(e) d'installation dans un CPE de moins de 60 places (expérience nécessaire)

  2. 24,71 $/heure (35 hres/sem) en moyenne en tant que directeur(trice)-adjoint(e) d'installation dans un CPE de 60 places à 99 places (expérience nécessaire)

  3. 25,72 $/heure (35 hres/sem) en moyenne en tant que directeur(trice)-adjoint(e) d'installation dans un CPE de 100 places et plus (expérience nécessaire)

  4. 32,16 $/heure en moyenne en tant que directeur(trice) général(e) d'un CPE de moins de 50 places au sein de 1 installation (expérience nécessaire)

  5. 34,61 $/heure en moyenne en tant que directeur(trice) général(e) d'un CPE de moins de 50 places au sein de 2 ou 3 installations (expérience nécessaire)

  6. 34,61 $/heure en moyenne en tant que directeur(trice) général(e) d'un CPE de 50 places et plus au sein de 1 installation (expérience nécessaire)

  7. 37,24 $/heure en moyenne en tant que directeur(trice) général(e) d'un CPE de moins de 50 places au sein de plus de 2 ou 3 installations (expérience nécessaire)

  8. 40,07 $/heure en moyenne en tant que directeur(trice) général(e) d'un CPE de moins de 50 places au sein de plus de 3 installations (expérience nécessaire)

  9. 43,11 $/heure en moyenne en tant que directeur(trice) général(e) d'un CPE de 50 places et plus au sein de plus de 3 installations (expérience nécessaire)

En enseignement préscolaire, primaire, secondaire et éducation aux adultes :

En enseignement post-secondaire (collégial préuniversitaire, collégial technique et universitaire) :

Autres milieux :

  1. 22,76 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'agent(e) des techniques éducatives (éducation populaire en santé communautaire) dans le réseau de la santé

  2. 22,84 $/heure (35 hres/sem) en tant que spécialiste en sciences de l'éducation (conception, mise à jour et analyse des programmes d'études, des outils d'évaluation des apprentissages et du matériel didactique) dans la fonction publique québécoise

  3. 22,84 $/heure (35 hres/sem) en tant qu'agent(e) de recherche et planification socioéconomique (conception, planification et mise en œuvre des normes, règlements, directives et politiques éducatives) dans la fonction publique québécoise

  4. 23,49 $/heure (35 hres/sem) en tant que conseiller(ère) en enfance inadaptée dans un centre de réadaptation en déficience intellectuelle et TED ou un centre de réadaptation pour enfants et adolescents ou un centre jeunesse ou un hôpital pour enfants maîtrise nécessaire

  5. 32,57 $/heure (33 ou 33,45 ou 35 hres/sem) en moyenne en tant que conseiller(ère) en formation et développement de la main-d'œuvre ou  conseiller(ère) en ressources humaines (formation continue) au sein des grandes municipalités (100 000 habitants et plus)

  6. 33,77 $/heure (35 hres/sem) en tant que conseiller(ère) à l'enseignement ou conseiller(ère) en ressources humaines (formation continue) dans le réseau de la santé et des services sociaux

  7. 3,94 $/heure (37,5 hres/sem) que conseiller(ère) en ressources humaines (formation et développement de la main-d'œuvre) dans la fonction publique fédérale

  8. 34,71 $/heure (35 hres/sem) en moyenne en tant que conseiller(ère) en formation et développement de la main-d'œuvre au sein des grandes entreprises publiques de transport urbain

  9. 4 488 $/mois (au grade de lieutenant/enseigne de vaisseau 1re classe) et augmente à 6 596 $/mois (au grade de capitaine/lieutenant de vaisseau) après 5 ans en tant qu'officier du développement de l'instrtuction (bénéficiaires du Programme d'enrôlement direct des officiers PEDO) au sein des Forces canadiennes (Force régulière) maîtrise de préférence

  10. 147,62 $/jour (au grade de lieutenant/enseigne de vaisseau 1re classe) et augmente à 184,38 $/jour (au grade de capitaine/lieutenant de vaisseau) en tant qu'officier du développement de l'instruction ou instructeur(trice) des cadets au Programme d'instruction des cadets au sein des Forces canadiennes (Réserve) maîtrise de préférence

Sources : Conseil du Trésor du Québec, Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur du Québec, Commission de la Fonction publique du Canada, Ministère de la Famille et de l'Enfance du Québec, Forces canadiennes, conventions collectives des employés de plusieurs plusieurs établissements privés d'enseignement primaqrie et/ou secondaire, conventions collectives des employés de plusieurs collèges privés, conventions collectives des professionnels de plusieurs universités.

BREF PORTRAIT DU RÉSEAU PUBLIC DE L'ÉDUCATION :

En 2015, Il comprenait 72 commissions scolaires dans l'ensemble des régions du Québec (60 francophones, 9 anglophones et 3 avec statut particulier - autochtones) qui regroupaient :

Au niveau de l'effectif étudiant (selon la langue d'enseignement), elles offraient des services notamment auprès de :

Au niveau de la répartition l'effectif scolaire handicapé ou en difficultés d'apprentissage en formation générale des jeunes (primaire et secondaire combinés), on comptait  près de 45 500 jeunes (dont 66 % garçons et 34 % filles).

Parmi ces derniers, 55 % sont en classe spécialisée et 45 % sont intégrés en classe ordinaire

Au niveau des ressources humaines, on compte plus de 182 000 employés(es) des commissions scolaires dont plus de 8 200 professionnelles et professionnels.

Par ces professionnels(es), on comptait plus de 900 conseillères et conseillers en orientation, dont :

Dans le réseau gouvernemental

On y retrouve notamment 2 établissements publics de formation professionnelle (soit l'ITHQ et l'ITA - campus de La Pocatière).

En 2015, on y comptait plus de 430 étudiantes et étudiants en formation professionnelle (dont 360 au D.E.P. et 75 au A.S.P.).

Au niveau de la répartition selon l'âge, 26 % étaient âgés de moins 20 ans et 74 % avaient 20 ans ou plus.

Sources : Ministère de l’Éducation du Québec

BREF PORTRAIT DU RÉSEAU PRIVÉ DE L'ÉDUCATION :

En 2015, Il comprenait plus de 340 établissements privés d'enseignement dans l'ensemble des régions du Québec, soit :

  1. 128 écoles primaires régulières (dont : 84 francophones, 17 anglophones et 27 bilingues ou multilingues)

  2. 118 écoles secondaires (dont : 96 francophones, 18 anglophones et 4 bilingues ou multilingues)

  3. 63 écoles primaires/secondaires (dont : 29 francophones, 15 anglophones et 8 bilingues ou multilingues)

  4. 12 écoles spécialisées, soit 10 préscolaire/primaire/secondaire et 2 préscolaire/primaire (dont : 9 francophones, 1 anglophone et 1 bilingue) pour jeunes avec déficience intellectuelle, physique ou sensorielle ou pour jeunes avec difficutés de comportement ou avec difficultés d'apprentissage

  5. 2 centres de formation générale pour adultes (dont : 2 francophones, 0 anglophone et 0 bilingue ou multilingue)

  6. 29 écoles professionnelles privées reconnues (dont 8 francophones, 0 anglophones et 21 bilingues)

  7. Pour un total de 371 établissements (dont 236 francophones, 51 anglophones et 44 bilingues ou multilingues)

Au niveau de l'effectif étudiant, ils offraient des services auprès de plus de 123 300 étudiantes et étudiants, soit :

Au niveau des ressources humaines, les établissements privés comptent approximativement plus de 26 000 employés(es) dont près de 1 100 professionnelles et professionnels.

Parmi ces derniers, on comptait près de 160 conseillères et conseillers en orientation (dont 120 dans les écoles secondaires, 2 dans les centres d'éducation aux adultes à temps partiel et près d'une quarantaine dans les écoles professionnelles privées).

Sources : Ministère de l’Éducation du Québec et Fédération des établissements d'enseignement privé du Québec.

 

PORTRAIT DU RÉSEAU COLLÉGIAL PUBLIC :

Le réseau collégial public québécois regroupe 52 cégeps (dont 44 francophones, 7 anglophones et 1 bilingue),

Ainsi que 5 écoles nationales rattachées à un cégep (Institut maritime du Québec, École nationale d'aérotechnique, École nationale du meuble et de l'ébénisterie, École des pêcheries et de l'aquaculture du Québec et Centre québécois de formation aéronautique).

Selon le Portrait du réseau québécois de l'éducation au Québec réalisée en 2017 par le Ministère de l'Éducation, de l'Enseignement supérieur du Québec, il y avait au cours de l'année 2015-2016 :

Plus de 76 % d'entre-eux étudiaient en français et 24 % en anglais

Plus de 58 % étaient des femmes et 42 % étaient des hommes

Parmi ces étudiants(es), plus de 1 500 étaient des étudiants étrangers.

La répartition selon l'âge (enseignement régulier) était :

La répartition selon la famille de programmes (enseignement régulier) était :

  1. 45 % en sciences humaines

  2. 23 % en sciences de la nature

  3. 14 % en arts et lettres

  4. 4 % en arts visuels

  5. 4 % dans un double DEC

La répartition selon la famille de programmes (formation technique - enseignement régulier) était :

  1. 24 % dans le secteur des techniques de la santé

  2. 24 % dans les techniques des services sociaux, éducatifs et juridiques (+ restauration, hôtellerie et tourisme)

  3. 23 % dans les techniques de l'administration et de l'informatique 

  4. 12 % dans les techniques des arts et des communications graphiques

  5. 7 % dans les technologies industrielles (fabrication mécanique, métallurgie, maintenance industrielle et maintenance d'aéronefs et mécanique marine)

  6. 4 % dans les techniques forestières et des sciences naturelles

  7. 4 % dans les technologies du génie électrique

  8. 2 % dans les autres domaines (techniques de la chimie, transport, etc.)

Dans le réseau gouvernemental

On y retrouve notamment 2 établissements publics de formation professionnelle et/ou technique qui relèvent du Ministère de l'Agriculture MAPAQ et non du Ministère de l'Éducation (soit l'ITHQ et l'Institut de technologie  agroalimentaire ITA).

En 2015, on y comptait plus de 430 étudiantes et étudiants en formation professionnelle (dont 360 au D.E.P. et 75 au A.S.P.).

Ainsi que plus de 1 400 étudiantes et étudiants en formation technique (enseignement régulier) et plus de 500 étudiants(es) en formation technique continue

Au niveau de la répartition selon l'âge, 26 % étaient âgés de moins 20 ans et 74 % avaient 20 ans ou plus.

Source : Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur du Québec

PORTRAIT DU RÉSEAU COLLÉGIAL PRIVÉ :

 

Le réseau collégial privé québécois regroupe :

  1. 15 collèges privés subventionnés (10 francophones, 2 anglophones et 3 bilingues) détenant un permis du MEESQ offrant des programmes préuniversitaires menant au D.E.C.

  2. 1 collège préuniversitaire de juridiction fédérale (Collège militaire de St-Jean)

  3. 15 collèges techniques privés subventionnés détenant un permis du MEESQ dont : 13 francophones, 1 anglophone et 1 bilingue)

  4. 40 collèges techniques privés non subventionnés détenant un permis du MEESQ dont : 31 francophones, 1 anglophone et 8 bilingues)

Selon le Portrait du réseau québécois de l'éducation au Québec réalisée en 2017 par le Ministère de l'Éducation, de l'Enseignement supérieur du Québec, il y avait au cours de l'année 2015-2016 :

Plus de 74 % d'entre-eux étudiaient en français, 20 % en anglais et 6 % dans les 2 langues.

Plus de 65 % étaient des femmes et 35 % étaient des hommes

La répartition selon l'âge (enseignement régulier) était :

Sources : Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur du Québec et Association des collèges privés subventionnés du Québec

PERSPECTIVES D’AVENIR :

 

Les perspectives dans le secteur de l’éducation se sont améliorées depuis quelques années. Plusieurs professionnels de l'intervention devront prendre leur retraite au cours des prochaines années.

 

Par contre, avec les nouvelles mesures prises par le Gouvernement et le gel d'embauche, les perspectives sont difficiles à prévoir.

 

Pour plus de détails, consulte le site du Ministère de l’Éducation qui présente diverses statistiques sur le marché de l’emploi dans le secteur de l’éducation.

 

Consulte également le Portrait du réseau de l'éducation au Québec

  

LES PROGRAMMES D’ÉTUDES :

 

Au 1er cycle universitaire, il n'y a pas de programme en sciences de l'éducation autre que les baccalauréats en enseignement.

 

Par contre, certaines universités offrent un baccalauréat avec majeure en éducation ou un baccalauréat par cumul de certificats en éducation.

 

ÉTUDES SUPÉRIEURES :

 

Pour plus de détails, consulte la page sur les études supérieures en sciences de l'éducation.

 

Programmes "axé sur la recherche" (avec mémoire) :

 

Ces programmes initient à la recherche en éducation et préparent, s'il a lieu, à poursuivre des études de doctorat.

 

Ils sont surtout destinés aux titulaires d'un baccalauréat en enseignement ou dans une autre discipline des sciences de l'éducation, mais la plupart sont également accessibles aux titulaires d'un baccalauréat dans un discipline connexe (ex : psychologie, psychoéducation, psychosociologie, travail social, sociologie, etc.).

 

Ils préparent notamment à une carrière de consultant(e) en éducation, d'agent(e) de recherche et développement en éducation, de professionnel(le) de recherche dans les universités ou en enseignement universitaire.

 

Programmes "axé sur la pratique professionnelle" :

 

Ces programmes visent le perfectionnement des enseignants(es) ou des spécialistes en sciences de l'éducation désirant obtenir une formation approfondie dans leur domaine.

 

Ils préparent également les titulaires d'un baccalauréat en enseignement ou dans une autre discipline des sciences de l'éducation (ou parfois, les titulaires d'un baccalauréat dans une discipline connexe) à une carrière de spécialiste en sciences de l'éducation.

 

Voici quelques exemples :

 

maîtrises en sciences de l'éducation :

 

maîtrises disciplinaires en enseignement

(destinées aux titulaires d'un baccalauréat en enseignement dans la discipline concernée et ne mènent pas à une autorisation d'enseigner)

 

Autres programmes de 1er ou de 2e cycle :

(la plupart sont destinés exclusivement aux titulaires d'un baccalauréat en enseignement, voir plus bas pour les autres programmes)

 

Autres programmes de 1er ou de 2e cycle :

(la plupart sont destinés autant aux titulaires d'un baccalauréat en enseignement qu'aux titulaires d'un baccalauréat dans une disciplines des sciences sociales)

 

EXIGENCES D’ADMISSION :

 

Pour le Baccalauréat :

Pour les maîtrises de recherche (ou maîtrises avec mémoire) :

Pour les maîtrises professionnelles (ou sans mémoire ou avec essai) :

Pour la maîtrise en psychoéducation :

STATISTIQUES D’ADMISSION :

 

Pour le Baccalauréat :

 

Aucun contingentement à ce programme

 

Pour les maîtrises :

 

Tous les programmes ne sont pas contingentés

 

ENDROITS DE FORMATION : 

 

Baccalauréat en sciences de l'éducation :

 

Maîtrises :

 

UQAT :

 

-    UQAT (éducation - concentration enseignement - profil professionnel avec essai ou profil recherche avec mémoire)

-    Site de l'Unité d'enseignement et de recherche en sciences de l'éducation

 

Université Bishop :

 

-    Maîtrise en éducation, leadership et langages (profil recherche avec mémoire)

-    Maîtrise en études de l'éducation (profil professionnel avec essai)

-    Site de l'École d'éducation

 

Université du Québec à Rimouki UQAR :

Université du Québec à Chicoutimi UQAC :

Université du Québec à Trois-Rivières UQTR :

Université du Québec en Outauais UQO :

Université Concordia :

Université de Sherbrooke :

Université du Québec à Montréal UQAM

Université Laval :

Université de Montréal :

Université Mcgill :

Téluq :

Université d'Ottawa :

LIENS RECOMMANDÉS :

 

Tu veux avoir l'avis de spécialistes en éducation sur leur profession ?, alors regarde les vidéos suivants :

Divers :

 

-        Accrocheur : outil pédagogique pour contrer le décrochage

-    Agressions sexuelles : site d'infos du Ministère de la Santé du Québec sur les agressions sexuelles

-        Anneau des ressources francophones de l’éducation

-        Apprentissage coopératif : site d’infos sur le travail coopératif en milieu scolaire

-   Association d'éducation préscolaire du Québec : regroupement de personnes intéressés à l'éducation préscolaire (enseignants, professionnels de l'éducation, parents, etc)

-    Association des professeurs de sciences du Québec

-         Association québécoise de l’éthique et de l’enseignement moral

-        Association québécoise des enseignants de français langue seconde

-        Association québécoise des éducateurs spécialisés en arts plastiques

-    Association québécoise des enseignantes et enseignants du primaire : regroupement des enseignants au primaire, répertoire d'infos et de ressources

-    Association québécoise des enseignants en français langue seconde : regroupement des enseignants en français langue seconde

-    Association québécoise des éducateurs spécialisés en arts plastiques : regroupement des enseignants en arts plastiques

-   Association québécoise des parents d'enfants handicapés visuels : organisme de soutien aux parents (et aux éducateurs) d'enfants handicapés visuels (ressources et infos utiles)

-        Association québécoise des professeurs de morale et de religion

-    Association québécoise des psychologues scolaires : site d'infos sur les troubles du comportement chez les enfants

-    Association québécoise des troubles de l'apprentissage : organisme d'aide et de soutien auprès des parents et éducateurs avec des enfants présentant ces troubles

-        Association québécoise des utilisateurs de l’ordinateur au primaire et au secondaire

-        Carrefour éducation : portail francophone sur l’éducation

-        Comportement.net : site d’infos concernant les problèmes de comportements chez les enfants et adolescents

-        Éducation en ligne : répertoire de ressources en éducation

-        Fédération des éducateurs physiques enseignants du Québec

-   Fédération québécoise de l'autisme et autres troubles envahissants du comportement : infos complètes et répertoires des ressources pour parents et éducateurs d'enfants présentant ces troubles

-    Petit Monde : site d'infos pour éducateurs et parents sur l'éducation et le monde des enfants

-         Planète-Éducation : portail québécois sur l’éducation

-    Préscolaire : répertoire de ressources francophones pour l'éducation au préscolaire

-    Société des enfants handicapés du Québec : organisme de soutien et d'appui aux parents, proches et éducateurs d'enfants handicapés

-        Société des professeurs d’histoire du Québec

-        Société des professeurs de géographie du QuébecUnivers de la pédagogie : répertoire de liens pour l’enseignement

-        Société pour la promotion de l’enseignement de l’anglais langue seconde au Québec

 

Retour à la page du secteur enseignement

Retour à la page d'accueil