Retour à page du secteur santé

Retour à la page d’accueil

 

 

SECTEUR : SANTÉ

NIVEAU D’ÉTUDES : ENSEIGNEMENT COLLÉGIAL

 

ARCHIVISTE MÉDICAL(E)

DIPLÔME D’ÉTUDES COLLÉGIALES D.E.C.

 

Tu désires avoir l’avis d’une archiviste médicale sur son métier ?, regarde l'entrevue avec Nathalie, archiviste médicale au Centre de Santé et de services sociaux de la Haute-Yasmaska et réalisée par le CSSS.

 

Consulte aussi la section "liens recommandés"

 

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS :

 

En tant qu’archiviste médical(e); n'est plus comme auparavant, cantonné(e) à l’archivage pur et simple de dossiers devant une machine d'archivage et classer des miliers de documents médicaux dans un centre d'archives médicales situé dans un coin isolé du sous-sol d'un hôpital.

 

En effet, tu auras la responsabilité de gérer, traiter et contrôler l’accès aux informations des patients et des patientes de l’établissement de santé où tu travailleras. Les archives médicales sont maintenant numérisées dans les plus importants hôpitaux, alors dans les autres établissements, les documents papier sont encore disponibles, mais toutes inventoriées dans une base de données informatisée comme à la bibliothèque de ton école ou ta bibliothèque municipale.

 

Tu devras collecter, interpréter et produire des données médicales, sociales et communautaires afin d’effectuer un classement appropriée des dossiers; tu compileras les données des registres spécialisés (tumeurs, traumatismes, banques de sang, banques de sperme, banques d'organes, etc.);Tu collaboreras avec les divers professionnels pour qu’ils puissent obtenir rapidement un dossier avec toutes les informations dont ils auront besoin.

 

Dans certains milieux, tu seras aussi appelé(e) à participer à l’élaboration et à l’implantation d’un système informatisé de classement des données et/ou de numérisation automatisée des documents médicaux du centre des archives médicales. Tu en seras par la suite responsable de son fonctionnement et à sa mise à jour.

 

Après quelques années d’expérience, tu pourrais devenir responsable de la gestion du service des archives en tant qu’archiviste médical(e) en chef et superviser tout le personnel de ce service.

 

QUALITÉS ET APTITUDES  NÉCESSAIRES :

-         Capacité d’analyse et de synthèse pour bien analyser et interpréter les informations contenues dans les dossiers afin de bien les classer

-         Esprit méthodique, minutie et souci du détail pour effectuer des analyses de façon précises et détaillées

-         Bon jugement

-         Sens des responsabilités et discrétion tu seras responsable d’assurer la confidentialité des dossiers au sein du service

-         Sens de l’organisation pour bien planifier et organiser le classement des documents selon des méthodes précises

-         Avoir une bonne mémoire et une bonne capacité de concentration

-         Facilité à communiquer oralement et par écrit car tu auras à fournir des informations appropriées aux divers professionnels et intervenants en santé et à rédiger divers rapports médico-administratifs

-         Aptitudes à travailler en équipe car tu auras à travailler en collaboration avec d’autres archivistes médicaux

-         Facilité d’adaptation aux nouvelles technologies car tu auras à travailler avec des systèmes d’archivage informatisés

PROFESSIONS APPARENTÉES :

-         Analyste de données

-    Analyste en performance et suivi de gestion des bases de données médicales

-    Archiviste-conseil

-    Assistant(e) chef du service des archives médicales (après quelques années d'expérience)

-    Assistant(e) de recherche en santé

-    Chef du service des archives médicales (après quelques années d'expérience)

-        Codificateur(trice)

-    Conseiller(ère) aux activités cliniques et médicales

-    Expert(e) en terminologie clinique française

-    Gestionnaire de l'information en santé

-    Registraire en banque d'organes

-    Registraire en banque de sang

-    Registraire en oncologie

-    Registraire en traumatologie

-        Répondant(e) à l’accès à l'information 

-    Spécialiste en procédures administratives (volet qualité des données)

-    Spécialiste en classification des pathologies

EMPLOYEURS POTENTIELS :

-    Agences régionales de santé et de services sociaux

-        Centres de réadaptation

-    Centres de recherche en santé

-        Centres hospitaliers de soins de longue durée CHSLD

-        Certains CLSC

-        Cliniques médicales

-        Compagnies d’assurances

-        Compagnies pharmaceutiques

-    Entreprises de recherche clinique

-    Entreprises privées de gestion de bases de données (pour les cliniques privées par exemple)

-    Fonction publique québécoise (Régie de l'assurance-maladie)

-    Héma-Québec

-        Hôpitaux et centres de santé et services sociaux CSSS

-        Polycliniques privées

-    Urgences Santé

-        Universités (facultés de médecine) 

EXIGENCES DES EMPLOYEURS :

-         Polyvalence

-         Bonne maîtrise de l’informatique (notamment des logiciels en archives médicales)

-         Travail à temps partiel ou de remplacement dans les grands centres

-         Bilinguisme (dans certains hôpitaux notamment dans la région de l’Île de Montréal et en Outaouais) 

AFFILIATION PROFESSIONNELLE :

 

Au permis de pratique n'est nécessaire pour pratiquer comme archiviste médical.

Tu pourras devenir membre de l’Association québécoise des gestionnaires de l'information en santé. Bien que ce soit pas obligatoire, certains employeurs l’exigent.

 

PLACEMENT :

 

Selon les données disponibles au 1er 2014 :

 

Le placement est bon, 68 % des répondants(es) ont obtenu un emploi en tant qu’archiviste médical(e) dont la presque totalité, soit 92 % sont à temps complet.

 

Quelques répondants(es), soit 5 % ont poursuivi leurs études à université en administration.

 

NOMBRE DE  RÉPONDANTS

NOMBRE EN EMPLOI RELIÉ

NOMBRE EMPLOI A TEMPS COMPLET

NOMBRE
 AUX
ÉTUDES

95 61 56 5

 

Note : baisse placement par rapport aux années précédentes (était de 74 % en 2013, 84 % en 2012 et 83 % en 2011).

 

Source : Ministère de l'Enseignement supérieur du Québec

 

SALAIRE :

 

Selon les données de 2014 :

(données de 2015 dans le secteur public)

 

Le salaire moyen en début de carrière était de :

-         17,73 $/heure (40 hres/sem) dans le secteur privé

-         18,39 $/heure (35 hres/sem) dans la fonction publique québécoise (Régie de l'assurance-maladie RAMQ, CSST, SAAQ)

-         20,00 $/heure (35 hres/sem) dans le réseau de la santé et des services sociaux

-         23,34 $/heure (37,5 hres/sem) dans la fonction publique fédérale (postes civils dans les hôpitaux militaires)

Note : hausse de la moyenne salariale dans le secteur privé par rapport aux années précédentes (était de 16,70 $ en 2013, de 15,33 $ en 2012 et 15,55 $ en 2011).
          Dans le secteur public, les augmentations sont établies par les conventions collectives.

 

Sources : Ministère de l’Enseignement supérieur du Québec, Conseil du Trésor du Québec et Commission de la fonction publique du Canada

 

PERSPECTIVES D’AVENIR :

 

Les conditions de travail se sont beaucoup améliorées comparativement aux dernières années où les emplois à temps partiel et temporaires étaient abondants les premières années dans le domaine. Le secteur de l'archivage des données médicales est en pleine mutation notamment par la numérisation automatisée des documents médicaux permettant l'accès des documents par les médecins et autres professionnels de la santé via leur ordinateur.

 

Malgré les données de placement mentionnées ci-haut, il y a présentement une pénurie d’archivistes médicaux, donc les perspectives pour les prochaines années sont donc très bonnes.

 

Ses les informations fournies par les collèges, ils reçoivent plus de 3 à 4 fois plus d'offres qu'il y a de diplômés(es) disponibles et qui proviennent de tous les coins de la province. Certains obtiennent même une offre d'emploi intéressante avant de terminer leurs études. De plus, la plupart des diplômés(es) ont obtenu un emploi dans leur milieu de stage.

 

Selon l'Association des gestionnaires de l'information en santé du Québec, il n'y a qu'environ 1 000 archivistes médicaux (maintenant appelés des gestionnaires de l'information puisqu'ils englobent d'autres emplois connexes).

 

Pourtant, il y a plus de 1 000 hôpitaux dont une quinzaine de grands centres hospitaliers universitaires et affiliés universitaires, sans oublier les nombreuses cliniques privées et autres employeurs du secteur privé qui ont besoin de ces spécialistes.

 

Donc, aucun doute le marché du travail est prêt à accueillir davantage de diplômés(es).

 

Pour plus de détails, consulte le Portrait du réseau québécois de la santé

 

LE PROGRAMME D’ÉTUDES :

 

Le Diplôme d’études collégiales en archives médicales D.E.C. a une durée totale de 3 ans offert à temps complet. Il comporte des cours d'introduction à la profession, terminologie médicale, biologie médicale 1, pathologies et traitements 1, initiation à l'informatique, biologie médicale 2, étude du dossier, l'archiviste médical et la divulgation des informations 1, pathologies et traitements 2, stage d'initiation au services des archives médicales (à raison d'1 jour/semaine pendant 15 semaines en 2e session), éléments de statistiques appliquées aux archives médicales, principes de codage, relations interpersonnelles en établissement de santé, activités professionnelles en CLSC, gestion de l'information en CLSC, pathologies et traitements 3, registres des traumatismes et codage, l'archiviste médical et la divulgation des informations 2, rapports médico-administratifs, pathologies et traitements 4, sociologie de la santé, gestion des ressources d'un service d'archives médicales, notions d'épidémiologie, stage en traitement du dossier 1 (à raison de 2 jours/semaine pendant 15 semaines offert en 5e session), stage de gestion en CLSC ou en contrôle de l'information (à raison d'une demi-journée/semaine pendant 15 semaines offert en 5e session), stage en traitement du dossier 2 (à raison de 2 jours/semaine pendant 15 semaines offert en 6e session), ainsi qu'un stage d'intégration dans un service d'archives médicales (à raison d'1 jour/semaine pendant 15 semaines offert en 6e session).

 

Note : le nom et le contenu des cours peuvent différer d'un établissement à un autre, mais les objectifs du programme restent les mêmes (autant dans établissements publics que privés).

 

Pour plus de détails sur ce programme, regarde les vidéos suivants :

 

ÉTUDES SUPÉRIEURES :

 

Si tu le désires, tu pourras également poursuivre des études universitaires dans une discipline connexe comme : administration, sociologie, etc.

 

PASSERELLES :

 

Un programme passerelle permet aux titulaires d'un D.E.C. dans une discipline en particulier de se faire reconnaître un certain nombre de crédits par une université dans le cadre de son baccalauréat. Par contre, aucune garantie d'admission n'est offerte lors de la demande.

 

Voici quelques exemples de ces ententes :

EXIGENCES D’ADMISSION :

 

-         Détenir un D.E.S. et avoir réussi le cours suivant ou son équivalent :

CST 4e (anciennement mathématiques 426 ou 514)

 

Note : pour connaître les cours équivalents en éducation aux adultes, consulte la page suivante

 

STATISTIQUES D’ADMISSION :

 

Ce programme n’est  PAS contingenté

 

Les candidats(es) admissibles (détenant les préalables requis) sont généralement admis

 

Admissions ouvertes au trimestre d'automne seulement.

 

ENDROITS DE FORMATION :

-       Cégep Ahuntsic

-    Cégep Limoilou, offert en téléenseignement au campus de Charlesbourg en partenariat avec le Cégep de la Gaspésie, NOUVEAU !

-    Cégep régionale de Lanaudière à L'Assomption, site du département

-    Cégep de la Gaspésie et des Îles, campus de Gaspé NOUVEAU !

-    Collège Laflèche (à Trois-Rivières), voir aussi le programme intensif de 2 ans destiné aux détenteurs d’autre DEC

LIENS RECOMMANDÉS :

 

Tu désires avoir l’avis d'archivistes médicaux et d'étudiants dans le domaine ?, alors consulte les vidéos suivants :

Pour une liste d'établissements de santé, consulte le Portrait du réseau de la santé

 

-    La GAMIQ (Galerie des Archivistes Médicales Interactives du Québec) : site d’infos sur la profession, les droits en matière d’accès à l’information et comprend aussi un forum de discussion où tu pourras poser des questions à des archivistes médicaux

-    Association des gestionnaires de l'information en santé du Québec : quelques infos sur la profession

-    Association québécoise des registraires en oncologie

-    Centre hospitalier universitaire de Québec CHUQ : infos sur leur service d'archives médicales

-    CSSS de Lac-des-Deux-Montagnes et Hôpital de St-Eustache : infos sur leur service d’archives médicales

-    CSSS de l'Énergie (Shawinigan) : infos sur leur service d'archives médicales

-    CSSS Drummond : infos sur leur service d'archives médicales

-    Hôpital d'Ottawa : infos sur leur service d'archives médicales

-    Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal : infos sur leur service d'archives médicales

-    Hôpital Louis-H.-Lafontaine : infos sur leur service d’archives médicales

-    Institut de cardiologie de Montréal : infos sur leur service d’archives médicales

-    Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec : infos sur leur service d’archives médicales

 

Retour à page du secteur santé

Retour à la page d’accueil